Notre ami Abel va courir 350 km, il nous explique tout

- Catégories : Le point Lifestyle

On a reçu Abel il y a 4 mois chez Nutri&Co, il nous a parlé d’un projet un peu fou, une course de trail de 350km : le Tor des Géants. Un mois avant le top départ, nous vous livrons cette interview décontractée. Préparation physique, alimentation et motivations, Abel nous offre ses quelques secrets d'ultra traileur.

Abel

Présentation

Peux-tu te présenter, courses effectuées, projets à venir ?

Mon parcours de trail a commencé en 2012 avec au début des courses petite distance, donc moins de 30 km. Puis je me suis tourné vers l’Ultra trail*  progressivement : notamment l’UTMB (course de 170 km), l'année dernière une course en équipe, et cette année par hasard je me suis inscrit au Tor des Géants. * course pédestre de plus de 100 km en auto-suffisance dans la nature.

Comment et pourquoi t’es tu lancé dans la folle aventure du trail ?

Je faisais beaucoup de sport jeune jusqu'à 20 ans, dont course et cyclisme puis j’ai arrêté. Je m’y suis mis un peu par hasard en reprenant la course autour d’Aix. Puis le trail m’est venu naturellement en 2012. Je dirais que j’ai choisi ça d’abord par envie d'être dans la nature, mais aussi par défi personnel.

Que conseillerais-tu à des gens qui comme toi voudraient se lancer dans l’aventure du trail ?

L’important est déjà de le faire pour soi, par passion, pour se découvrir et se changer du quotidien. Il faut surtout y aller progressivement, c’est un sport de patience. L'exploit est personnel, ce n’est pas forcément faire des grandes distances, cela dépend de chacun. On doit y trouver son bonheur et son équilibre même si son objectif est de 5-10 km seulement. C’est encore mieux de le partager avec des amis je trouve et de pouvoir partager tout cela ensemble !
Préparation sportive

À quoi ressemble une journée/semaine type en préparation de course ?

La préparation a lieu des années en avant par expérience, habitude, connaissance de soi… Il faut vraiment se connaître ! Le coeur d’une préparation forte se fait 5-8 semaines avant avec des semaines de 100-120 km de course max avec dénivelé. L’important est d’aller en montagne, il faut prendre le temps d’organiser des sorties de 4 à 8h en allure course pour prendre l’habitude du dénivelé. En bref, ce sont des phases d'entraînement : j’augmente le volume progressivement du 1er juillet au 15 septembre en montagne.

Quelle place a pour toi la récupération physique ? Et que fais tu pour récupérer après un effort ?

Pour moi, 3 semaines avant le jour J, c’est repos (ou juste quelques courses d’entretien) ! Il faut arriver frais pour la course, à la fois mentalement et physiquement. Le sommeil post course est super important, c’est pour moi le facteur numéro 1 avant le régime alimentaire. Pendant la course on pousse son corps à ne pas dormir et faire des micro siestes de 5-10 minutes donc il faut avoir un corps bien reposé pour tenir le coup !

Préparation sportive

Abel y fait directement référence quand il parle de l'importance du sommeil. Le corps enregistre tout ce que l'on fait. Pendant qu'il se repose il en profite pour emmagasiner de l'énergie en prévision d’une nouvelle période de charge (la course).

Que fais-tu de particulier pour prévenir les courbatures et blessures ? En as tu déjà eu ?

Je dirais surtout de boire beaucoup d’eau et se faire des massages avec des huiles essentielles. Je suis assez intuitif, je n’ai pas vraiment de botte secrète !

Nutrition

Quel régime alimentaire est ce que tu suis et tu conseilles ?

J'évite les sucres rapides, alcool, et tous les produits industriels trop transformés. C’est plus facile l'été de se nourrir sainement avec des salades, fruits, riz, poulet… Je n’ai pas de recette miracle mais je fais attention surtout à partir du 15 août. Deux choses que je réduis considérablement donc sont l'alcool et le sucre rapide pour ne pas entraîner le pic de glycémie inutile. Pour le reste, je garde mon régime habituel en faisant un peu plus attention. 

Quel est ton avis sur la recharge en glucides la veille d’une course (plat de pâtes en excès) ?

Alors pour moi ce n’est pas la veille mais plutôt l’avant veille que je fais ça. La veille je trouve cela risqué parce que je mets mon corps au repos, le système digestif pompe beaucoup d'énergie. La veille je mange normalement, pas forcement une plâtrée de pâtes comme certains ont tendance à faire.

Que manges-tu pendant la course pour ne pas avoir de troubles gastriques ?

Ce sont des courses où la vitesse est constante donc le système digestif est un peu moins mis à mal.  Je n’ai pas de produit miracle contre les problèmes gastriques. Je trouve que les problèmes gastriques arrivent surtout les premières 24h de course. Après ce cap passé, j’aime bien me faire plaisir et manger ce dont j’ai envie : des chips, des quiches.. Au bout d’un moment on consomme tellement d'énergie au total que l’on peut s’autoriser des aliments moins sains. Je ne trouve pas qu’il y ait d'énormes répercussions sur le corps en s'autorisant ce genre d’aliments lors de l'effort.

La balance calorique

Si d’un côté on se dépense beaucoup alors on peut se permettre de manger beaucoup. L’important est la différence entre calories ingérées et calories dépensées !

Une fois le trail terminé changes-tu ton alimentation ?

Après la course on a des grosses périodes de faim. Personnellement cela dure environ 10 jours pendant lesquels mon corps demande du gras, du sucre… Je m’autorise alors tout ce dont j’ai envie !

Nutraceutique

On sait que tu consommes nos produits, tu peux nous dire lesquels et pourquoi ? Quelles différences as-tu noté ?

J’ai choisi le magnésium pour lutter contre stress et améliorer mon sommeil. Il est vrai que je dors très bien et fais des nuits complètes depuis que je l'utilise ! Pour le curcuma, je l’ai plus choisi par curiosité. Je note qu’au niveau articulaire je n’ai pas eu de douleurs alors que je me suis beaucoup entraîné. C’est surtout du préventif le curcuma je pense.  J’ai également pris du Multi pour booster mon corps en général avec un mix de vitamines. Je dirais que j’ai vraiment senti une grande différence avec le magnésium car je me sens plus relaxé et moins stressé ! Je  fais donc des cures 2-3 fois par an, pour le magnésium notamment. Après j’aime bien aussi prendre un peu de fer car en courant on perd beaucoup de fer suite aux muscles qui se lésionnent.

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)