Curcuma bio
  • Curcuma bio
  • Curcumine en gélules
  • Comparatif curcumine
  • Boite de curcuma
  • Complément alimentaire curcuma
  • Composition et posologie du curcuma
Curcuma bio
Curcuma bio Curcumine en gélules Comparatif curcumine Boite de curcuma Complément alimentaire curcuma Composition et posologie du curcuma

Curcuma Bio

Lire les avis

Bienfaits du curcuma

Surnommée l’épice d’or, le curcuma incarne la tradition indienne depuis plus de 4000 ans. Il est aujourd’hui plébiscité pour ses vertus articulaires et anti-oxydantes.

Alors que de nombreux curcuma bio restent mal absorbés, notre formule propose la première curcumine haute absorption ET bio. Découvrez comment nous avons réussi…

60 gélules • à partir de 2/j

22,99 €


Faites des économies avec les packs :
Lot de 3 Curcuma
68,97 € 65,00 € Économisez 3,97 € Ajouter au panier
Pack Bio - Curcuma BIO et Spiruline BIO
48,39 € 46,00 € Économisez 2,39 € Ajouter au panier
sans ogm
Sans OGM
sans lactose
SANS LACTOSE
sans excipients
Sans Excipients*
sans gélatine
Sans Gélatine
sans gluten
Sans Gluten
100% vegan
100% Vegan
made in france
Made in France

*sans excipients controversés. Nous utilisons un extrait de riz bio.

Avec plus de 300 études cliniques à son actif, l’épice d’or est aujourd’hui plébiscitée par la communauté scientifique.

Avec plus de 300 études cliniques à son actif, l’épice d’or est aujourd’hui plébiscitée par la communauté scientifique.

EFFICACITÉ

Biologique ET haute absorption

Nous sommes les premiers à présenter une formule contenant deux extraits de curcuma à la fois hautement absorbables et issus de l’agriculture biologique. Encapsulée dans des fibres de fenugrec, notre curcumine est 45 fois plus absorbable que les poudres classiques ou les extraits concentrés à 95%.

Curcuma Longa n’a pas qu’un actif

En plus des curcuminoïdes, notre formule contient des turmérosaccharides, l’autre composé phare du Curcuma longa dont l’efficacité contre l’arthrose a été démontrée. La preuve juste ici !

Extraction « clean »

Contrairement à de nombreux produits, nos actifs sont extraits à l’eau et à l’éthanol, c’est-à-dire sans solvants chimiques ou pétrochimiques potentiellement toxiques !

BIENFAITS

Les multiples bienfaits du curcuma sont reconnus depuis des millénaires

La science le reconnait aujourd'hui pour ses actions :

  • Aide à réduire le stress oxydant et donc à réduire le vieillissement cellulaire,
  • Le curcuma aide à maintenir la santé des articulations et des os,
  • Aide à maintenir la flexibilité des articulations.

Pour ce qui est des vertus digestives du curcuma, nous vous recommandons un simple curcuma alimentaire et non pas une formule augmentée comme la nôtre.

CONSEILS D'UTILISATION

Quand prendre son Curcuma ?

Nous conseillons de prendre le curcuma 1h après le repas car il est alors mieux absorbé. Cependant, la différence au niveau de l’absorption entre pendant et après un repas reste minime. Votre curcuma sera toujours efficace si vous le prenez pendant les repas.

Comment prendre ses gélules ?

C’est très simple, il faut prendre ses gélules avec un grand verre d’eau.

Combien de gélules ?

Nous conseillons 2 gélules par jour.

Pour des recommandations personnalisées, n’hésitez pas à télécharger notre application. (Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 18 ans ou aux personnes souffrant de troubles hépatiques ou biliaires. Consultez votre médecin ou pharmacien en cas d’usage simultané d’anticoagulants.)

COMPOSITION

Pour 2 gélules

Extrait de rhizome de curcuma bio : 600 mg
dont CurQfen® : 500 mg

> 35% curcuminoïdes : 175 mg
dont Turmacin® : 100 mg

> 10% turmérosaccharides : 10 mg

Son de riz bio : 60 mg

Gélules végétales HPMC : 152 mg

SCIENCE

Origine et « starification »

Le curcuma longa est un rhizome (une tige souterraine) de la famille des Zingiberacae (ou Gingembre). Il contient des curcuminoïdes, qui sont des polyphénols, responsables de la pigmentation jaune-orangé du curcuma. Depuis vingt ans, la fréquence des publications sur le curcuma ne cesse de croitre [1], laissant apparaître un véritable engouement pour cette plante devenue connue dans le monde entier.

Dans la tradition ayurvédique (d’Asie du sud), il est utilisé comme herbe médicinale en prévention et en curation pour ses effets notamment sur les rhumatismes, l’arthrose, ou autres problèmes de peau [2]. Mais de façon générale, le curcuma est largement connu et reconnu pour ses propriétés antioxydantes ainsi que sur divers types d’inflammation (intestinales par exemple) [3].

Curcuma, atout nutraceutique

Mais que contient le curcuma et qui le rend si populaire ? Parmi ses nombreuses molécules d’intérêt, les fameux curcuminoïdes (1 à 6%) restent celles qui ont le plus attiré l’attention des chercheurs. On distingue en fait 3 sous-catégories de molécules bioactives au sein de cette famille [1] :

  • La curcumine (60-70% des curcuminoïdes),
  • Le Déméthoxycurcumine,
  • Le bis-Demethoxycurcumine.

La curcumine possède une activité antioxydante largement reconnue. C’est d’ailleurs la seconde propriété du curcuma la plus mise en avant après son action sur l’inflammation [4]. Un antioxydant, par sa définition, est capable d’agir en toute petite quantité sur les agressions oxydatives auxquelles l’organisme doit faire face. C’est pourquoi, le curcuma est un véritable atout pour lutter contre le vieillissement prématuré de nos cellules.

Mais le curcuma ne se limiterait pas à ses bienfaits à travers les curcuminoïdes. En effet, il contient des polysaccharides bioactifs, moins connus, mais qui présenteraient des effets positifs sur l’inflammation. La richesse de la curcumine en composés bioactifs ciblant l’inflammation a fait du curcuma un nutraceutique de valeur.

Choisir son curcuma

Mais s’il s’apparente tant à un nutraceutique idéal, pourquoi n’est-il pas si aisé de valoriser efficacement le curcuma ?

Et bien parce qu’il y a un « Mais », et qu’il est de taille. En effet, les données scientifiques ont incontestablement mis en avant la faible biodisponibilité de la curcumine et que la forme conjuguée (faiblement bioactive) se présentait comme la forme la plus abondante dans le plasma (après prise orale) alors que seul un très faible pourcentage de la forme libre (bioactive) passerait dans le sang [5–8]. De plus, la curcumine est insoluble dans l’eau et dans de nombreuses matières grasses lui conférant de mauvaises caractéristiques d’absorption et de biodisponibilité (capacité d’assimilation). En gros, si la curcumine est bénéfique, prendre des gélules de curcuma ne permet pas de garantir une assimilation suffisante par l’organisme, et encore moins les effets recherchés.

Bilan des courses, plusieurs challenges nutraceutiques se sont présentés :

  • Optimiser la concentration en curcuminoides,
  • Et augmenter la biodisponibilité, c’est-à-dire, la capacité des curcuminoïdes à passer dans le sang pour qu’ils puissent atteindre les tissus cibles.

C’est dans ce cadre que Nutri & Co s’est attentivement penchée sur les meilleures solutions pour optimiser l’efficacité du curcuma. L’objectif majeur était de trouver une structure entourant la curcumine capable de la protéger efficacement tout au long du trajet digestif jusqu’au niveau intestinal pour qu’elle puisse atteindre la circulation sanguine et ses tissus cibles. Le galactomannane ou fenugrec constitue une avancée scientifique efficace pour augmenter la stabilité et l’absorption de la curcumine. Cette fibre hydrosoluble, de type gomme, est capable de protéger la curcumine et d’assurer son passage dans le sang. Surtout, il s’agit d’une solution naturelle et Bio, alors que toutes les alternatives efficaces jusqu’ici étaient constituées de formulations à base de matières synthétiques. C’est pourquoi, chez Nutri&Co nous avons choisi le CurQfen, un complexe fenugrec-curcumine. Dans cette configuration, la biodisponibilité et l’absorption de la curcumine est assurée en évitant notamment la conjugaison et une curcumine protégée est obtenue. En revanche, la transition au niveau hépatique (foie) n’est pas n’évitée mais permet en contrepartie de libérer la curcumine sous sa forme libre au niveau des tissus. Une étude a en effet montré que cette formulation ne permettait pas seulement de libérer la curcumine sous forme libre dans le sang mais aussi d’atteindre les tissus d’intérêt [9,10] pour une prise orale de 250mg à 1000mg de CurQfen deux fois par jour.

De plus, vectoriser et protéger la Curcumine permet de diminuer les doses recommandées au minimum, ce qui est toujours souhaitable pour les molécules présentant une telle activité.

Cerise sur le gâteau, nous avons souhaité aussi inclure les polysaccharides bioactifs du curcuma au sein de notre formule afin d’optimiser et de valoriser l’ensemble des composés bioactifs et bénéfiques du curcuma.

Curcuma et bienfaits

De façon générale, il doit être noté que les mécanismes d’action des molécules bioactives du curcuma et notamment de la curcumine (plus largement étudiée) sont peu décrits. Néanmoins voici les pistes scientifiques que nous avons en mains. Le curcuma devrait son action bénéfique à 3 grands processus différents :

  • Diminution la production d’histamine (molécule impliquée dans les phénomènes inflammatoires et allergiques),
  • Renforcement l’action de l’hormone surrénalienne (reins), le cortisol,
  • Amélioration la circulation en éliminant les toxines des articulations dans lesquelles se logent souvent des déchets cellulaires ou des composés inflammatoires.

C’est par ces processus que le curcuma serait efficace sur les bursites (inflammation des jonctions entre les os et les tendons), arthrose et maux de dos [11]. Si aujourd’hui il est difficile de statuer sur des mécanismes précis, certaines études cliniques ont permis de mettre en lumière des rôles bénéfiques du curcuma et de ses composés bioactifs. Les études cliniques ont démontré l’intérêt bénéfique de la curcumine comme agent antioxydant, antiinflammatoire ainsi qu’agent de défense cellulaire (prolifération cellulaire anormale) [12–14].

Au-delà de ces propriétés, les publications scientifiques de synthèse des travaux sur le curcuma ont répertorié qu’il pourrait avoir des effets sur [15–18] :

  • L’amélioration des désordres gastro-intestinaux,
  • La protection du foie,
  • Les dysfonctions métaboliques (diabète, problèmes cardiovasculaires…),
  • Les défenses microbiennes,
  • Les fonctions neurologiques.

Au-delà de la curcumine et comme évoqué plus haut, les polysaccharides contenus dans le curcuma seraient aussi des composés d’intérêt impliqués dans la diminution des symptômes de l’arthrose comme l’ont démontré certains travaux précliniques et cliniques (dose clinique à 2 fois 500 mg par jour d’extrait de curcuma à 12,6% de polysaccharides) [19–22].

En conclusion, dans le cadre de douleurs articulaires (cause majoritaire de la prise de curcuma), la base de recherche clinique sur les effets du curcuma via ses composés d’intérêt ne peut conclure à une recommandation thérapeutique. Ces difficultés résident dans plusieurs critères variables lors de l’étude de ces composés dans des travaux cliniques : stabilité chimique, solubilité dans l’eau, activités ciblées, biodisponibilité, métabolisme, posologie appliquée… [1]. En revanche, l’ensemble des données soulignent qu’il existe une évidence scientifique quant à la relation positive entre le curcuma et l’amélioration des états inflammatoires, notamment sur la diminution des douleurs articulaires [23]. 

Publications

  1. Nelson, K.M.; Dahlin, J.L.; Bisson, J.; Graham, J.; Pauli, G.F.; Walters, M.A. The Essential Medicinal Chemistry of Curcumin: Miniperspective. J. Med. Chem. 2017, 60, 1620–1637.
  2. Cronin, J.R. Curcumin: Old Spice Is a New Medicine. Altern. Complement. Ther. 2003, 9, 34–38.
  3. Hewlings, S.; Kalman, D. Curcumin: A Review of Its’ Effects on Human Health. Foods 2017, 6, 92.
  4. He, Y.; Yue, Y.; Zheng, X.; Zhang, K.; Chen, S.; Du, Z. Curcumin, Inflammation, and Chronic Diseases: How Are They Linked? Molecules 2015, 20, 9183–9213.
  5. Goel, A.; Kunnumakkara, A.B.; Aggarwal, B.B. Curcumin as “Curecumin”: From kitchen to clinic. Biochem. Pharmacol. 2008, 75, 787–809.
  6. Anand, P.; Kunnumakkara, A.B.; Newman, R.A.; Aggarwal, B.B. Bioavailability of Curcumin: Problems and Promises. Mol. Pharm. 2007, 4, 807–818.
  7. Shoji, M.; Nakagawa, K.; Watanabe, A.; Tsuduki, T.; Yamada, T.; Kuwahara, S.; Kimura, F.; Miyazawa, T. Comparison of the effects of curcumin and curcumin glucuronide in human hepatocellular carcinoma HepG2 cells. Food Chem. 2014, 151, 126–132.
  8. Vareed, S.K.; Kakarala, M.; Ruffin, M.T.; Crowell, J.A.; Normolle, D.P.; Djuric, Z.; Brenner, D.E. Pharmacokinetics of Curcumin Conjugate Metabolites in Healthy Human Subjects. Cancer Epidemiol. Biomarkers Prev. 2008, 17, 1411–1417.
  9. Kumar, D.; Jacob, D.; Ps, S.; Maliakkal, A.; Nm, J.; Kuttan, R.; Maliakel, B.; Konda, V.; Im, K. Enhanced bioavailability and relative distribution of free (unconjugated) curcuminoids following the oral administration of a food-grade formulation with fenugreek dietary fibre: A randomised double-blind crossover study. J. Funct. Foods 2016, 22, 578–587.
  10. Pandaran Sudheeran, S.; Jacob, D.; Natinga Mulakal, J.; Gopinathan Nair, G.; Maliakel, A.; Maliakel, B.; Kuttan, R.; Im, K. Safety, Tolerance, and Enhanced Efficacy of a Bioavailable Formulation of Curcumin With Fenugreek Dietary Fiber on Occupational Stress: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Pilot Study. J. Clin. Psychopharmacol. 2016, 36, 236–243.
  11. Akram, M.; Ahmed, A.; Usmanghani, K.; Hannan, A.; Mohiuddin, E.; Asif, M. CURCUMA LONGA AND CURCUMIN: A REVIEW ARTICLE. ROM J BIOL – PLANT BIOL 2010, 55, 65–70.
  12. Ireson, C.; Orr, S.; Jones, D.J.L.; Verschoyle, R.; Lim, C.-K.; Luo, J.-L.; Howells, L.; Plummer, S.; Jukes, R.; Williams, M.; et al. Characterization of Metabolites of the Chemopreventive Agent Curcumin in Human and Rat Hepatocytes and in the Rat in Vivo, and Evaluation of Their Ability to Inhibit Phorbol Ester-induced Prostaglandin E2 Production. Cancer Res. 2001, 61, 1058–1064.
  13. Sikora, E.; Scapagnini, G.; Barbagallo, M. Curcumin, inflammation, ageing and age-related diseases. Immun. Ageing 2010, 7, 1.
  14. Sandhu, K.V.; Sherwin, E.; Schellekens, H.; Stanton, C.; Dinan, T.G.; Cryan, J.F. Feeding the microbiota-gut-brain axis: diet, microbiome, and neuropsychiatry. Transl. Res. 2017, 179, 223–244.
  15. Hatcher, H.; Planalp, R.; Cho, J.; Torti, F.M.; Torti, S.V. Curcumin: From ancient medicine to current clinical trials. Cell. Mol. Life Sci. 2008, 65, 1631–1652.
  16. Singletary, K. Turmeric: An Overview of Potential Health Benefits. Nutr. Today 2010, 45, 216–225.
  17. Gupta, S.C.; Patchva, S.; Aggarwal, B.B. Therapeutic Roles of Curcumin: Lessons Learned from Clinical Trials. AAPS J. 2013, 15, 195–218.
  18. Labban, L. Medicinal and pharmacological properties of Turmeric (Curcuma longa): A review. Int J Pharm Biomed Sci 2014, 5, 17–23.
  19. Yue, G.G.L.; Chan, B.C.L.; Hon, P.-M.; Kennelly, E.J.; Yeung, S.K.; Cassileth, B.R.; Fung, K.-P.; Leung, P.-C.; Lau, C.B.S. Immunostimulatory activities of polysaccharide extract isolated from Curcuma longa. Int. J. Biol. Macromol. 2010, 47, 342–347.
  20. Madhu, K.; Chanda, K.; Saji, M.J. Safety and efficacy of Curcuma longa extract in the treatment of painful knee osteoarthritis: a randomized placebo-controlled trial. Inflammopharmacology 2013, 21, 129–136.
  21. Bethapudi, B.; Murugan, S.; Illuri, R.; Mundkinajeddu, D.; Velusami, C. Bioactive turmerosaccharides from Curcuma longa Extract (NR-INF-02): Potential ameliorating effect on osteoarthritis pain. Pharmacogn. Mag. 2017, 13, 623.
  22. Velusami, C.C.; Richard, E.J.; Bethapudi, B. Polar extract of Curcuma longa protects cartilage homeostasis: possible mechanism of action. Inflammopharmacology 2018, 26, 1233–1243.
  23. Daily, J.W.; Yang, M.; Park, S. Efficacy of Turmeric Extracts and Curcumin for Alleviating the Symptoms of Joint Arthritis: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Clinical Trials. J. Med. Food 2016, 19, 717–729.

ANALYSES

Notre obsession : vous apporter le meilleur sans concession

Pendant plus d’un an, nous avons passé en revue l’ensemble de la littérature scientifique de Curcuma longa. Nous nous sommes attachés à sélectionner un brevet haute absorption 100% naturel et l’avons associé à des turmérosaccharides pour une action synergique.

Etudes cliniques majeures :

Analyses et certification biologique :

EFFICACITÉ
BIENFAITS
CONSEILS D'UTILISATION
COMPOSITION
SCIENCE
ANALYSES

Biologique ET haute absorption
Nous sommes les premiers à présenter une formule contenant deux extraits de curcuma à la fois hautement absorbables et issus de l’agriculture biologique. Encapsulée dans des fibres de fenugrec, notre curcumine est 45 fois plus absorbable que les poudres classiques ou les extraits concentrés à 95%.

Curcuma Longa n’a pas qu’un actif
En plus des curcuminoïdes, notre formule contient des turmérosaccharides, l’autre composé phare du Curcuma longa dont l’efficacité contre l’arthrose a été démontrée. La preuve juste ici !

Extraction « clean »
Contrairement à de nombreux produits, nos actifs sont extraits à l’eau et à l’éthanol, c’est-à-dire sans solvants chimiques ou pétrochimiques potentiellement toxiques !

Les multiples bienfaits du curcuma sont reconnus depuis des millénaires.

La science le reconnait aujourd'hui pour ses actions :

  • Aide à réduire le stress oxydant et donc à réduire le vieillissement cellulaire,
  • Le curcuma aide à maintenir la santé des articulations et des os,
  • Aide à maintenir la flexibilité des articulations.

Pour ce qui est des vertus digestives du curcuma, nous vous recommandons un simple curcuma alimentaire et non pas une formule augmentée comme la nôtre.

Quand prendre son Curcuma ?
Nous conseillons de prendre le curcuma 1h après le repas car il est alors mieux absorbé. Cependant, la différence au niveau de l’absorption entre pendant et après un repas reste minime. Votre curcuma sera toujours efficace si vous le prenez pendant les repas.

Comment prendre ses gélules ?
C’est très simple, il faut prendre ses gélules avec un grand verre d’eau.

Combien de gélules ?
Nous conseillons 2 gélules par jour.

Pour des recommandations personnalisées, n’hésitez pas à télécharger notre application. (Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 18 ans ou aux personnes souffrant de troubles hépatiques ou biliaires. Consultez votre médecin ou pharmacien en cas d’usage simultané d’anticoagulants.)

Pour 2 gélulesQuantité
Extrait de rhizome de curcuma bio600 mg
dont CurQfen®500 mg
> 35% curcuminoïdes175 mg
dont Turmacin®100 mg
> 35% turmérosaccharides10 mg
Son de riz bio60 mg
Gélules végétales HPMC152 mg

Origine et « starification »
Le curcuma longa est un rhizome (une tige souterraine) de la famille des Zingiberacae (ou Gingembre). Il contient des curcuminoïdes, qui sont des polyphénols, responsables de la pigmentation jaune-orangé du curcuma. Depuis vingt ans, la fréquence des publications sur le curcuma ne cesse de croitre [1], laissant apparaître un véritable engouement pour cette plante devenue connue dans le monde entier.

Dans la tradition ayurvédique (d’Asie du sud), il est utilisé comme herbe médicinale en prévention et en curation pour ses effets notamment sur les rhumatismes, l’arthrose, ou autres problèmes de peau [2]. Mais de façon générale, le curcuma est largement connu et reconnu pour ses propriétés antioxydantes ainsi que sur divers types d’inflammation (intestinales par exemple) [3].

Curcuma, atout nutraceutique
Mais que contient le curcuma et qui le rend si populaire ? Parmi ses nombreuses molécules d’intérêt, les fameux curcuminoïdes (1 à 6%) restent celles qui ont le plus attiré l’attention des chercheurs. On distingue en fait 3 sous-catégories de molécules bioactives au sein de cette famille [1] :

  • La curcumine (60-70% des curcuminoïdes),
  • Le Déméthoxycurcumine,
  • Le bis-Demethoxycurcumine.

La curcumine possède une activité antioxydante largement reconnue. C’est d’ailleurs la seconde propriété du curcuma la plus mise en avant après son action sur l’inflammation [4]. Un antioxydant, par sa définition, est capable d’agir en toute petite quantité sur les agressions oxydatives auxquelles l’organisme doit faire face. C’est pourquoi, le curcuma est un véritable atout pour lutter contre le vieillissement prématuré de nos cellules.

Mais le curcuma ne se limiterait pas à ses bienfaits à travers les curcuminoïdes. En effet, il contient des polysaccharides bioactifs, moins connus, mais qui présenteraient des effets positifs sur l’inflammation. La richesse de la curcumine en composés bioactifs ciblant l’inflammation a fait du curcuma un nutraceutique de valeur.

Choisir son curcuma
Mais s’il s’apparente tant à un nutraceutique idéal, pourquoi n’est-il pas si aisé de valoriser efficacement le curcuma ?

Et bien parce qu’il y a un « Mais », et qu’il est de taille. En effet, les données scientifiques ont incontestablement mis en avant la faible biodisponibilité de la curcumine et que la forme conjuguée (faiblement bioactive) se présentait comme la forme la plus abondante dans le plasma (après prise orale) alors que seul un très faible pourcentage de la forme libre (bioactive) passerait dans le sang [5–8]. De plus, la curcumine est insoluble dans l’eau et dans de nombreuses matières grasses lui conférant de mauvaises caractéristiques d’absorption et de biodisponibilité (capacité d’assimilation). En gros, si la curcumine est bénéfique, prendre des gélules de curcuma ne permet pas de garantir une assimilation suffisante par l’organisme, et encore moins les effets recherchés.

Bilan des courses, plusieurs challenges nutraceutiques se sont présentés :

  • Optimiser la concentration en curcuminoïdes,
  • Et augmenter la biodisponibilité, c’est-à-dire, la capacité des curcuminoïdes à passer dans le sang pour qu’ils puissent atteindre les tissus cibles.

C’est dans ce cadre que Nutri&Co s’est attentivement penchée sur les meilleures solutions pour optimiser l’efficacité du curcuma. L’objectif majeur était de trouver une structure entourant la curcumine capable de la protéger efficacement tout au long du trajet digestif jusqu’au niveau intestinal pour qu’elle puisse atteindre la circulation sanguine et ses tissus cibles. Le galactomannane ou fenugrec constitue une avancée scientifique efficace pour augmenter la stabilité et l’absorption de la curcumine. Cette fibre hydrosoluble, de type gomme, est capable de protéger la curcumine et d’assurer son passage dans le sang. Surtout, il s’agit d’une solution naturelle et Bio, alors que toutes les alternatives efficaces jusqu’ici étaient constituées de formulations à base de matières synthétiques. C’est pourquoi, chez Nutri&Co nous avons choisi le CurQfen, un complexe fenugrec-curcumine. Dans cette configuration, la biodisponibilité et l’absorption de la curcumine est assurée en évitant notamment la conjugaison et une curcumine protégée est obtenue. En revanche, la transition au niveau hépatique (foie) n’est pas évitée mais permet en contrepartie de libérer la curcumine sous sa forme libre au niveau des tissus. Une étude a en effet montré que cette formulation ne permettait pas seulement de libérer la curcumine sous forme libre dans le sang mais aussi d’atteindre les tissus d’intérêt [9,10] pour une prise orale de 250 mg à 1000 mg de CurQfen deux fois par jour.

De plus, vectoriser et protéger la curcumine permet de diminuer les doses recommandées au minimum, ce qui est toujours souhaitable pour les molécules présentant une telle activité.

Cerise sur le gâteau, nous avons souhaité aussi inclure les polysaccharides bioactifs du curcuma au sein de notre formule afin d’optimiser et de valoriser l’ensemble des composés bioactifs et bénéfiques du curcuma.

Curcuma et bienfaits
De façon générale, il doit être noté que les mécanismes d’action des molécules bioactives du curcuma et notamment de la curcumine (plus largement étudiée) sont peu décrits. Néanmoins voici les pistes scientifiques que nous avons en mains. Le curcuma devrait son action bénéfique à 3 grands processus différents :

  • Diminution de la production d’histamine (molécule impliquée dans les phénomènes inflammatoires et allergiques),
  • Renforcement de l’action de l’hormone surrénalienne (reins), le cortisol,
  • Amélioration de la circulation en éliminant les toxines des articulations dans lesquelles se logent souvent des déchets cellulaires ou des composés inflammatoires.

C’est par ces processus que le curcuma serait efficace sur les bursites (inflammation des jonctions entre les os et les tendons), arthrose et maux de dos [11]. Si aujourd’hui il est difficile de statuer sur des mécanismes précis, certaines études cliniques ont permis de mettre en lumière des rôles bénéfiques du curcuma et de ses composés bioactifs. Les études cliniques ont démontré l’intérêt bénéfique de la curcumine comme agent antioxydant, anti-inflammatoire ainsi qu’agent de défense cellulaire (prolifération cellulaire anormale) [12–14].

Au-delà de ces propriétés, les publications scientifiques de synthèse des travaux sur le curcuma ont répertorié qu’il pourrait avoir des effets sur [15–18] :

  • L’amélioration des désordres gastro-intestinaux,
  • La protection du foie,
  • Les dysfonctions métaboliques (diabète, problèmes cardiovasculaires…),
  • Les défenses microbiennes,
  • Les fonctions neurologiques.

Au-delà de la curcumine et comme évoqué plus haut, les polysaccharides contenus dans le curcuma seraient aussi des composés d’intérêt impliqués dans la diminution des symptômes de l’arthrose comme l’ont démontré certains travaux précliniques et cliniques (dose clinique à 2 fois 500 mg par jour d’extrait de curcuma à 12,6% de polysaccharides) [19–22].

En conclusion, dans le cadre de douleurs articulaires (cause majoritaire de la prise de curcuma), la base de recherche clinique sur les effets du curcuma via ses composés d’intérêt ne peut conclure à une recommandation thérapeutique. Ces difficultés résident dans plusieurs critères variables lors de l’étude de ces composés dans des travaux cliniques : stabilité chimique, solubilité dans l’eau, activités ciblées, biodisponibilité, métabolisme, posologie appliquée… [1]. En revanche, l’ensemble des données soulignent qu’il existe une évidence scientifique quant à la relation positive entre le curcuma et l’amélioration des états inflammatoires, notamment sur la diminution des douleurs articulaires [23].

Publications

  1. Nelson, K.M.; Dahlin, J.L.; Bisson, J.; Graham, J.; Pauli, G.F.; Walters, M.A. The Essential Medicinal Chemistry of Curcumin: Miniperspective. J. Med. Chem. 2017, 60, 1620–1637.
  2. Cronin, J.R. Curcumin: Old Spice Is a New Medicine. Altern. Complement. Ther. 2003, 9, 34–38.
  3. Hewlings, S.; Kalman, D. Curcumin: A Review of Its’ Effects on Human Health. Foods 2017, 6, 92.
  4. He, Y.; Yue, Y.; Zheng, X.; Zhang, K.; Chen, S.; Du, Z. Curcumin, Inflammation, and Chronic Diseases: How Are They Linked? Molecules 2015, 20, 9183–9213.
  5. Goel, A.; Kunnumakkara, A.B.; Aggarwal, B.B. Curcumin as “Curecumin”: From kitchen to clinic. Biochem. Pharmacol. 2008, 75, 787–809.
  6. Anand, P.; Kunnumakkara, A.B.; Newman, R.A.; Aggarwal, B.B. Bioavailability of Curcumin: Problems and Promises. Mol. Pharm. 2007, 4, 807–818.
  7. Shoji, M.; Nakagawa, K.; Watanabe, A.; Tsuduki, T.; Yamada, T.; Kuwahara, S.; Kimura, F.; Miyazawa, T. Comparison of the effects of curcumin and curcumin glucuronide in human hepatocellular carcinoma HepG2 cells. Food Chem. 2014, 151, 126–132.
  8. Vareed, S.K.; Kakarala, M.; Ruffin, M.T.; Crowell, J.A.; Normolle, D.P.; Djuric, Z.; Brenner, D.E. Pharmacokinetics of Curcumin Conjugate Metabolites in Healthy Human Subjects. Cancer Epidemiol. Biomarkers Prev. 2008, 17, 1411–1417.
  9. Kumar, D.; Jacob, D.; Ps, S.; Maliakkal, A.; Nm, J.; Kuttan, R.; Maliakel, B.; Konda, V.; Im, K. Enhanced bioavailability and relative distribution of free (unconjugated) curcuminoids following the oral administration of a food-grade formulation with fenugreek dietary fibre: A randomised double-blind crossover study. J. Funct. Foods 2016, 22, 578–587.
  10. Pandaran Sudheeran, S.; Jacob, D.; Natinga Mulakal, J.; Gopinathan Nair, G.; Maliakel, A.; Maliakel, B.; Kuttan, R.; Im, K. Safety, Tolerance, and Enhanced Efficacy of a Bioavailable Formulation of Curcumin With Fenugreek Dietary Fiber on Occupational Stress: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Pilot Study. J. Clin. Psychopharmacol. 2016, 36, 236–243.
  11. Akram, M.; Ahmed, A.; Usmanghani, K.; Hannan, A.; Mohiuddin, E.; Asif, M. CURCUMA LONGA AND CURCUMIN: A REVIEW ARTICLE. ROM J BIOL – PLANT BIOL 2010, 55, 65–70.
  12. Ireson, C.; Orr, S.; Jones, D.J.L.; Verschoyle, R.; Lim, C.-K.; Luo, J.-L.; Howells, L.; Plummer, S.; Jukes, R.; Williams, M.; et al. Characterization of Metabolites of the Chemopreventive Agent Curcumin in Human and Rat Hepatocytes and in the Rat in Vivo, and Evaluation of Their Ability to Inhibit Phorbol Ester-induced Prostaglandin E2 Production. Cancer Res. 2001, 61, 1058–1064.
  13. Sikora, E.; Scapagnini, G.; Barbagallo, M. Curcumin, inflammation, ageing and age-related diseases. Immun. Ageing 2010, 7, 1.
  14. Sandhu, K.V.; Sherwin, E.; Schellekens, H.; Stanton, C.; Dinan, T.G.; Cryan, J.F. Feeding the microbiota-gut-brain axis: diet, microbiome, and neuropsychiatry. Transl. Res. 2017, 179, 223–244.
  15. Hatcher, H.; Planalp, R.; Cho, J.; Torti, F.M.; Torti, S.V. Curcumin: From ancient medicine to current clinical trials. Cell. Mol. Life Sci. 2008, 65, 1631–1652.
  16. Singletary, K. Turmeric: An Overview of Potential Health Benefits. Nutr. Today 2010, 45, 216–225.
  17. Gupta, S.C.; Patchva, S.; Aggarwal, B.B. Therapeutic Roles of Curcumin: Lessons Learned from Clinical Trials. AAPS J. 2013, 15, 195–218.
  18. Labban, L. Medicinal and pharmacological properties of Turmeric (Curcuma longa): A review. Int J Pharm Biomed Sci 2014, 5, 17–23.
  19. Yue, G.G.L.; Chan, B.C.L.; Hon, P.-M.; Kennelly, E.J.; Yeung, S.K.; Cassileth, B.R.; Fung, K.-P.; Leung, P.-C.; Lau, C.B.S. Immunostimulatory activities of polysaccharide extract isolated from Curcuma longa. Int. J. Biol. Macromol. 2010, 47, 342–347.
  20. Madhu, K.; Chanda, K.; Saji, M.J. Safety and efficacy of Curcuma longa extract in the treatment of painful knee osteoarthritis: a randomized placebo-controlled trial. Inflammopharmacology 2013, 21, 129–136.
  21. Bethapudi, B.; Murugan, S.; Illuri, R.; Mundkinajeddu, D.; Velusami, C. Bioactive turmerosaccharides from Curcuma longa Extract (NR-INF-02): Potential ameliorating effect on osteoarthritis pain. Pharmacogn. Mag. 2017, 13, 623.
  22. Velusami, C.C.; Richard, E.J.; Bethapudi, B. Polar extract of Curcuma longa protects cartilage homeostasis: possible mechanism of action. Inflammopharmacology 2018, 26, 1233–1243.
  23. Daily, J.W.; Yang, M.; Park, S. Efficacy of Turmeric Extracts and Curcumin for Alleviating the Symptoms of Joint Arthritis: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Clinical Trials. J. Med. Food 2016, 19, 717–729.

Notre obsession : vous apporter le meilleur sans concession
Pendant plus d’un an, nous avons passé en revue l’ensemble de la littérature scientifique de Curcuma longa. Nous nous sommes attachés à sélectionner un brevet haute absorption 100% naturel et l’avons associé à des turmérosaccharides pour une action synergique.

Etudes cliniques majeures :

Analyses et certification biologique :

D'où viennent nos ingrédients ?

Fabrication des gélules - Capsugel

Colmar, France
Le producteur de gélules le plus qualitatif au monde

CurQfen® - Akay Flavours @ Aromatics

Lieu de récolte et d'extraction : Kerala, Inde
Première entreprise à avoir développé un brevet de curcumine haute absportion ET biologique.

Turmacin® - Natural Remedies

Lieu de récolte : Tamil Nadu, Inde - Lieu d'extraction : Bangalore, Inde
La seule entreprise à proposer un extrait de turmérosaccharides en bio.

Conditionnement & Encapsultation - Laboratoire Pierre Caron

Bretagne
Partenaire historique, LPC est certifié Ecocert et ISO 22000.

CurQfen® - Akay Flavours @ Aromatics

Lieu de récolte et d'extraction : Kerala, Inde
Première entreprise à avoir développé un brevet de curcumine haute absportion ET biologique.

Fabrication des gélules - Capsugel

Colmar, France
Le producteur de gélules le plus qualitatif au monde

Turmacin® - Natural Remedies

Lieu de récolte : Tamil Nadu, Inde - Lieu d'extraction : Bangalore, Inde
La seule entreprise à proposer un extrait de turmérosaccharides en bio.

Conditionnement & Encapsultation - Laboratoire Pierre Caron

Bretagne
Partenaire historique, LPC est certifié Ecocert et ISO 22000.

Produits associés

Probio²
23,90€
Magnésium
19,90€
Spiruline bio
24,40€
le multi
22,90€

Questions - Réponses

Quelle est la durée d'une cure ?

Il existe deux types d'approches lorsqu'on envisage une cure de curcuma absorbable :

  1. L'approche préventive avec une cure quotidienne de long terme : l'idée ici est de miser sur les vertus antioxydantes de la curcumine et de lutter contre les radicaux libres et le vieillissement cellulaire.
  2. L'approche curative avec une cure de court terme (environ 2 mois) pour lutter contre les douleurs articulaires ou problèmes inflammatoires. 

Pourquoi nous misons tout sur l'absorption ?

Pour ce qui est des nutriments, l'absorption désigne leur capacité à passer la barrière intestinale pour atteindre le plasma sanguin et se rendre disponible aux cellules de l'organisme. 

À l'état naturel, la curcumine présente une très faible absorption. Pour en retrouver la trace dans le sang, il faut ingérer au moins 300 grammes de curcuma en poudre, ou 10 grammes de curcuma concentré à 95% en curcuminoides... C'est énorme !

Il était donc essentiel de choisir une curcumine greffée à un transporteur capable d'augmenter significativement son absorption. Notre choix s'est porté sur le CurQfen®, seul brevet disponible en bio. Contenant 40% de curcumine, il en présente une absorption 45 fois supérieure aux poudres classiques.

Le curcuma classique est-il vraiment inutile ?

Le curcuma ayant un impact positif sur la sphère digestive, il peut garder un intérêt même lorsqu'il n'est pas proposé sous une forme hautement absorbable. Une consommation régulière de curcuma a donné des résultats encourageants en tant qu'auxiliaire du traitement de la maladie de Crohn.

Pourquoi votre formule ne contient-elle pas de poivre noir ?

De nombreuses préparations de curcuma mettent en avant l'ajout de poivre noir (pipérine) dans l'optique d'augmenter l'absorption de la curcumine. Pour autant, une étude indépendante de 2012 a démontré le très faible intérêt d'une telle préparation. En effet, la pipérine (principe actif du poivre noir) n'augmente pas l'assimilation de la curcumine mais la perméabilité intestinale. Cela implique deux phénomènes : 

- L'absorption de l'ensemble des éléments présents dans le tube digestif, y compris des éléments néfastes comme les métaux lourds ou des nutriments pas complètement digérés, 

- La curcumine est en grande partie absorbée sous sa forme conjuguée. Cette forme non digérée n'étant pas bio-active, l'organisme peine à l'utiliser correctement. 

Qu'est-ce que les turmérosaccharides et pourquoi les associer aux curcuminoïdes ?

Il s'agit d'un autre principe actif du curcuma. Ces polysaccharides bioactifs représentent 15 à 20% de la plante contre seulement 2 à 6% pour les curcuminoïdes. Moins étudiés que ces derniers, les turmérosaccharides n'en sont pas moins importants puisqu'ils décuplent les effets de la curcumine.

Le risque d'excès de curcuma existe-t-il ?

A ce jour, il n'existe pas de preuve sur de potentiels effets néfastes du curcuma, même à haute dose. Selon l'American Association of Pharmaceutical Scientists, des doses pouvant aller jusqu'à 8 grammes de curcumines par jour ne présentent aucun danger. Toutefois, certains résultats cliniques laissent à penser que les personnes sous anticoagulants devraient prendre conseil auprès de leur médecin.

Seulement 60 gélules pour ce prix ?

On trouve quantité de produits proposant des formats de plus de 100 gélules ou comprimés à des prix attractifs. Mais à y regarder de plus près, il s'agit de simples poudres de curcuma sans formulation haute absorption. Les prix au kilo qui suivent vous aideront à comprendre notre démarche : 

- Poudre de cucuma non bio (3% de curcuminoide) : 3€/kg*,

- Poudre de curcuma bio (3% de curcuminoide) : 15€/kg*,

- Poudre de curcuma non bio (95% de curcuminoides) : 130€/kg*,

- Poudre de curcuma bio (95% de curcuminoides) : 250€/kg*,

- Poudre de CurQfen®, bio : 275€/kg*. 

*Prix catalogue producteurs

Les sportifs sont-ils concernés par le curcuma ?

Récemment, plusieurs études semblent apporter un faisceau d'indices quant à la capacité de la curcumine à améliorer la récupération musculaire après un entraînement.

Avis