L'Acide Hyaluronique
L'Acide Hyaluronique

Peau • Anti-Âge

60 gélules • 2/j

Quantité :
Ajouter au panier - 29,90 €
Acide hyaluronique
  • Acide hyaluronique
  • Composition et posologie de l'acide hyaluronique
  • Gélule d'acide hyaluronique
  • Acide hyaluronique en gélules
Acide hyaluronique Composition et posologie de l'acide hyaluronique Gélule d'acide hyaluronique Acide hyaluronique en gélules
Acide hyaluronique

Peau • Anti-Âge

60 gélules • 2/j

L’acide hyaluronique figure parmi les ingrédients anti-âge dermo-cosmétiques les plus prisés. En Nutra, il se révèle une puissante solution pour maintenir l’hydratation et l’apparence jeune de la peau.

Grâce à son poids moléculaire à large spectre, notre Acide Hyaluronique a pu démontrer son efficacité à travers ses propres études cliniques sur l’hydratation et la profondeur des rides. Grâce à la technologie DuoCaps®, il est associé à des huiles d’onagre et de bourrache.

29,90 €
Quantité :


Ajouter au panier - 29,90 €

Faites des économies avec les packs :
Le Pack Anti-Âge
85,70 € 73,00 €
ÉCONOMISEZ 15%
*Valable sur toutes les combinaisons de produits - Ne s’applique pas sur les packs

EFFICACITÉ

Peau Anti-Âge Peau & Anti-Âge

"The" acide hyaluronique breveté et approuvé !

Nous avons sélectionné l’acide hyaluronique ExceptionHYAL® Star car son large spectre de poids moléculaire (entre 50 KDa à 3 000 KDa) rend son assimilation optimale. Son efficacité a d'ailleurs été cliniquement démontrée et approuvée par 60 sujets de l’étude dès 4 semaines ! Ainsi notre acide hyaluronique :

  • améliore l'hydratation naturelle de la peau (+11%*),
  • réduit la visibilité (-17%*) et la profondeur des rides (-18%*),
Par ailleurs, ces sujets confirment ces résultats en constatant que :
  • leur peau est plus hydratée (93%* des participants),
    plus élastique (90%*),
  • son aspect général est amélioré (90%*).

L’esthétique au service de l’efficacité

Une gélule dans une gélule : en plus d’être élégante, la technologie brevetée DuoCaps® permet de concilier l’inconciliable en associant 90 mg de notre acide hyaluronique à 315 mg d’huiles de bourrache et d’onagre**, intéressantes pour leur GLA, acide gamma-linolénique, et traditionnellement réputées pour le soin de la peau.

*Étude clinique auprès de 60 femmes - 4 semaines.
**Soit 180 mg d’acide hyaluronique et 630 mg d’huiles de bourrache et d’onagre en 2 gélules/j.

BIENFAITS

Dans l’univers de la beauté, les bienfaits de l’acide hyaluronique sont largement reconnus et documentés quelle que soit sa forme d’apport : injections localisées, crèmes cosmétiques pour application topique ou encore en prise orale via la Nutra.

Une puissante action hydratante

Composé essentiel de la structure de la peau capable de retenir jusqu’à 1 000 fois son poids en eau, l’acide hyaluronique aide à retenir l’eau dans les couches de la peau et ainsi à maintenir son hydratation naturelle. Il améliore également l’élasticité et le tonus de la peau, favorisant la diminution des signes de déshydratation comme les ridules.

Des vertus anti-âge

Associé au collagène dans la structure du derme, l’acide hyaluronique participe au maintien des tissus et à la fermeté de la peau. Avec le vieillissement, qu’il soit naturel ou accéléré par les UV, son renouvellement est perturbé et la peau se marque : rides, ridules, relâchement,...

Un actif cliniquement bien documenté

La supplémentation orale en acide hyaluronique a prouvé ses bienfaits dans le cadre de multiples études cliniques. Ainsi, des apports externes aident à maintenir une peau jeune. Selon les conditions des études, la littérature scientifique met en exergue une efficacité entre 4 et 12 semaines pour un dosage quotidien entre 37,5 et 240 mg.

La supplémentation en acide hyaluronique s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes adultes.

COMMENT L'UTILISER ?

Quand prendre notre formule L'Acide Hyaluronique ?

  • Notre formule L'Acide Hyaluronique est à prendre le matin au petit-déjeuner, ou le midi au déjeuner, ou encore le soir au dîner.

Combien de gélules ?

  • Adolescents : à partir de 16 ans, 2 gélules par jour.
  • Adultes : 2 gélules par jour.
  • L'Acide Hyaluronique convient aux femmes enceintes et allaitantes.

Durée d'une prise

  • Pour respecter les conditions des études cliniques, notre formule L'Acide Hyaluronique doit être prise durant au moins 1 mois.

Comment prendre ses gélules d'Acide Hyaluronique ?

  • À prendre avec un grand verre d'eau, tout simplement.

Durée d'un flacon

  • Le flacon de L'Acide Hyaluronique dure 30 jours.

Précautions d'emploi

  • Complément alimentaire à base d'acide hyaluronique, d'huile d'onagre et d'huile de bourrache à consommer en complément d'une alimentation saine et équilibrée.
  • Ne pas dépasser les doses journalières recommandées.

Conditions de conservation

  • À conserver dans un endroit sec et à l'abri de la lumière et de la chaleur.
  • À tenir hors de portée des enfants.

INGRÉDIENTS

Pour 2 gélules

Huile d'Onagre : 320 mg
Huile de Bourrache : 310 mg
ExceptionHYAL® Star : 200 mg
soit Acide Hyaluronique : 180 mg

Ingrédients : Préparation à base d’onagre [huile de graine d’onagre (Oenothera biennis), antioxydant : extrait de romarin] ; Préparation à base de bourrache [huile de graine de bourrache (Borago officinalis), antioxydant : extrait de romarin] ; Agent d’enrobage : hydroxypropylméthylcellulose ; ExceptionHYAL® Star (hyaluronate de sodium) ; Agent de charge : gomme d’acacia.
ExceptionHYAL® Star est une marque déposée de Roelmi HPC.
DuoCaps® est une marque déposée de Lonza.

SCIENCE

Qu'est-ce que l’acide hyaluronique ? [1–3]

L’acide hyaluronique (ou hyaluronane) est un polysaccharide composé de répétitions de disaccharides (acide glucuronique + N-acetylglucosamine) de la famille des glycosaminoglycanes (GAGs) (schéma de la structure ci-dessous). Il a été décrit pour la première fois en 1841, puis véritablement identifié en 1934 par Karl Meyer et John Palmer.
Tout comme les autres GAGs, l’acide hyaluronique se compose de la répétition de 300 à 30 000 unités de disaccharide, ce qui lui confère une importante variabilité de poids moléculaire entre 100 kDa et 10 000 kDa.
L’acide hyaluronique est présent dans tout l’organisme, mais c’est dans la peau qu’on le retrouve majoritairement.
La grande particularité de l’acide hyaluronique est de pouvoir, telle une éponge, retenir jusqu’à 1 000 fois son poids en eau. C’est cette propriété hygroscopique qui explique l’importance de l’acide hyaluronique dans le maintien de l’hydratation, du volume et de l’aspect jeune de la peau.
Enfin, il existe un lien structural (enchevêtrement) étroit entre le collagène (protéine majeur de l’organisme et précisément du derme) et les GAGs, et plus particulièrement l’acide hyaluronique. Au cœur du derme, GAGs et collagène assurent ensemble la structure de la peau.

Structure de l'acide hyaluronique

Tiré et adapté de [2]

Dans la famille des GAGs, on retrouve également d’autres composés connus pour leurs effets sur la structure des tissus, comme la chondroïtine sulfate.

Le rôle de l’acide hyaluronique dans l’organisme [2–4]

L’acide hyaluronique est présent dans tout l'organisme, essentiellement dans les tissus conjonctifs composant la peau, les articulations, l'œil ou encore le cordon ombilical. Près de 50% de l’acide hyaluronique se trouve dans la peau, au niveau de l’épiderme et surtout dans le derme.
La peau se compose de plusieurs couches qui jouent chacune des rôles précis :

  • L’épiderme : couche la plus superficielle en contact avec notre environnement, il est essentiellement fait de cellules appelées kératinocytes, et remplit la fonction de barrière.
  • Le derme : où se localisent les fibres de collagène, les fibres élastiques ainsi que la matrice extracellulaire (MEC) et les cellules-clés de la jeunesse de la peau, les fibroblastes.
  • L’hypoderme : il s’agit de la couche de stockage de l’organisme formée par les cellules graisseuses dites “adipocytes”.

L’acide hyaluronique est naturellement produit dans la peau au niveau de l’épiderme par les kératinocytes, ainsi que dans le derme par les fibroblastes grâce à l’intervention d’enzymes, les “hyaluronane synthases”. Son turnover, ou renouvellement, est naturellement rapide grâce à l‘intervention d’enzymes spécifiques de dégradation, les hyaluronidases.

Un composant clé du derme :
Histologiquement, le derme de la peau est un tissu conjonctif dense essentiellement constitué de fibres et surtout de fibres de collagène (lien page collagène). L’acide hyaluronique fait partie, comme le collagène, de la fameuse matrice extracellulaire (MEC). Cette MEC dans laquelle baignent les cellules est nécessaire à la structure de la peau, et on lui attribue généralement un rôle imagé de “ciment”. En plus de sa capacité à retenir l’eau, la présence d’acide hyaluronique permet à la MEC de stabiliser la structure des composés dermiques, dont le collagène et les autres GAGs. Ainsi, l’acide hyaluronique représente un composé essentiel à l’architecture de la peau et à la cohésion du derme.

Un composant des articulations :
Au-delà de la peau, on retrouve également l’acide hyaluronique dans les articulations. Présent dans le liquide synovial articulaire, il possède des propriétés viscoélastiques (lubrifiant) et participe au bon amortissement des chocs (sans douleur). Le vieillissement articulaire serait d’ailleurs, entre autres facteurs, lié à la diminution d’acide hyaluronique dans le liquide synovial, générant de l’inflammation [5].

Acide hyaluronique, peau et vieillissement cutané [2,6–9]

Le vieillissement cutané est un processus physiologique naturel qui engendre au cours du temps l’apparition de signes de l’âge visibles et invisibles. Outre les facteurs intrinsèques du vieillissement, des paramètres de notre environnement extérieur peuvent fortement accélérer le vieillissement cutané. On estime d’ailleurs que près de 80% du vieillissement de la peau du visage seraient notamment dûs à l’exposition aux UV.

Mais quels que soient les facteurs (intrinsèques ou extrinsèques), le vieillissement résulte du bouleversement de l’homéostasie (“stabilité interne”) de la peau, et plus particulièrement de la matrice extracellulaire (MEC) du derme, dont la structure perd en qualité en réponse à plusieurs phénomènes :

  • Une augmentation de l’activité des métalloprotéinases matricielles, des enzymes de dégradation de la MEC. A cause d’elles, la MEC perd en densité et ne peut alors plus jouer son rôle de soutien.
  • Une diminution de la biosynthèse de collagène : la peau perd en fermeté.
  • Une perte de la fonctionnalité des fibroblastes : moins actifs, ils ne peuvent plus produire les éléments de structure de la peau.
  • Une accumulation d’espèces réactives à l’oxygène, aussi appelés radicaux libres, à l’origine de nombreux dommages dans la peau.

Acide hyaluronique et vieillissement naturel :
Concernant l’acide hyaluronique en particulier, il s’avère qu’avec le temps, son remplacement (turnover) est altéré, suggérant une diminution de la capacité de l’organisme à le renouveler correctement et de manière fonctionnelle dans la peau.
Et si avec le vieillissement intrinsèque, sa diminution dans l’épiderme est établie, elle n’est pas pour autant formellement établie au niveau dermique. Il semblerait plutôt que l’acide hyaluronique dermique perde en fonctionnalité du fait de la diminution des protéines qui le lient aux autres composants de la MEC. Ainsi, moins lié, l’acide hyaluronique se retrouve sous la forme de petits polymères moins fonctionnels dans le derme. Et comme c’est l’assemblage “acide hyaluronique/composants de la MEC” qui assure l’intégrité de la MEC du derme, moins d’acide hyaluronique lié, c’est une peau moins hydratée, moins pulpeuse et moins ferme. À cela s’ajoute l’inéluctable diminution naturelle de la synthèse de collagène (on perd naturellement 1% par an de notre capital collagène à l’âge adulte), favorisant davantage la perte des propriétés mécaniques de la peau : le relâchement, la perte de volume et d’élasticité et creusement des rides.

Acide hyaluronique et photovieillissement :
Au vieillissement intrinsèque s’ajoutent des facteurs de vieillissement extrinsèque à l’origine de stress oxydatif et d’inflammation, comme l’exposition répétée aux UVs (facteur majeur). Il semblerait que le photovieillissement favorise, en plus de la dégradation des fibres élastiques et de collagène, l’accumulation de GAGs fragmentés et non fonctionnels, comme l’acide hyaluronique. En perdant leur structure, ces GAGs ne peuvent plus assurer la stabilité de la MEC.

En résumé, les différents facteurs de vieillissement impactent la structure dermique en altérant la plupart de ses composants comme l’acide hyaluronique, mais aussi le collagène. Ces dégradations au niveau cellulaire sont ensuite responsables de l’apparition plus ou moins prononcée des signes visibles de l’âge : déshydratation, rides et ridules, relâchement et perte de fermeté, perte de densité ou de volumes, et diminution de l’élasticité de la peau.

Ainsi, tout l’enjeu de la lutte contre le vieillissement cutané est véritablement d’aider à maintenir l’intégrité de l’ensemble de la structure dermique : à la fois le maintien de l’acide hyaluronique lui-même, mais aussi celui de la MEC, essentiellement assuré par le collagène. Et garantir une bonne teneur en acide hyaluronique dans la peau permet également une hydratation optimale.

Acide hyaluronique et études cliniques en Nutra

Parmi les différentes approches anti-âge, l’acide hyaluronique est couramment utilisé pour son efficacité, et plusieurs approches de son usage existent :

  • Sous forme de crèmes cosmétiques : avec l’apport exogène d’acide hyaluronique, ou via des actifs qui en stimulent la synthèse.
  • Sous forme d’injections localisées de gel d’acide hyaluronique.
  • Et bien sûr, sous la forme de solutions nutraceutiques orales, par voie interne.

En Nutra, sous la forme de prise orale, l’ensemble des données cliniques démontrent la sécurité et la tolérance de l’acide hyaluronique à des doses journalières comprises entre de 52 mg et 240 mg, et sur des durées allant de 2 semaines à 12 mois [5].

Efficacité hydratante et anti-âge :
Depuis les années 2000, de nombreuses études cliniques ont été réalisées, appuyant ainsi l’efficacité de l’acide hyaluronique sur la peau. La plupart de ces études menées aussi bien sur des femmes que sur des hommes analysent la texture et l’aspect de la peau après une prise orale d’acide hyaluronique selon différents dosages quotidiens (de 37,5 à 240 mg) et sur des durées de 4 à 12 semaines. En termes de poids moléculaire, les différentes formes testées d’apports d’acide hyaluronique étudiées varient entre 30 et 2 500 KDa.
L’ensemble de ces résultats cliniques révèlent l’efficacité globale de l’acide hyaluronique à améliorer d’une part l’hydratation naturelle de la peau, et ce, quelle qu’en soit la dose et la durée de prise [10–12].
D’autre part, ces études révèlent que pour une efficacité optimale et des effets visibles sur l’aspect jeune de la peau (diminution des rides, amélioration du pulpeux), la dose-cible se situerait entre 37,5 et 240 mg d’acide hyaluronique quotidiens et la durée d’utilisation oscillerait entre 4 et 12 semaines en fonction de la qualité de l’actif retenu.  
Une certaine variabilité dans les observations sur les sujets est cependant à noter, en raison du grade de sécheresse et de l’aspect général de la peau au début des études.

Le mécanisme d’absorption :
Plus techniquement, si le mécanisme d’absorption de l’acide hyaluronique en gélules n’est pas clairement élucidé, plusieurs étapes sont néanmoins aujourd’hui suggérées :

  1. Absorption au niveau intestinal :
    • Le passage de la paroi de l’intestin grêle sous la forme de polymères intacts,
    • La décomposition de ces polymères (polysaccharides) en mono et oligosaccharides par le microbiote intestinal (produisant des hyaluronidases) au niveau de l’intestin grêle et plus en aval (côlon - gros intestin),
  2. Transfert aux tissus, et notamment la peau, via la circulation sanguine et/ou lymphatique,
  3. Au niveau cutané : les mono et oligosaccharides stimulent les fibroblastes et favorisent la néosynthèse d’acide hyaluronique.

L’importance du poids moléculaire :
L’efficacité de la prise orale d’acide hyaluronique repose sur un paramètre important : son poids moléculaire. Si la majorité des acides hyaluroniques utilisés dans le soin de la peau possèdent des poids moléculaires compris entre 800 à 1 500 KDa, un large spectre de fragments est cependant particulièrement intéressant car il permet une bonne assimilation des molécules. C’est ce que l’on appelle la théorie de distribution : grâce à leurs différentes tailles, les polymères sont capables d'emprunter les nombreuses voies d’absorption de l’organisme et ainsi d’atteindre la peau [13].

En définitive, quels que soient les mécanismes d’absorption et le poids moléculaire, les essais cliniques l’ont démontré : l’ingestion d’acide hyaluronique contribue à son accumulation dans la peau [10,14] et permettrait d’agir positivement sur son remplacement (turnover) et sa densité dans la peau.

Pourquoi acheter L'Acide Hyaluronique Nutri&Co ?

Notre formule L’Acide Hyaluronique en gélules est conçue pour améliorer l’aspect de la peau en lui apportant un élément essentiel à sa structure, l’acide hyaluronique, ainsi qu’une association d’huiles d’onagre et de bourrache.

Un acide hyaluronique à large spectre moléculaire :
L’acide hyaluronique en gélules de notre formule a été spécialement sélectionné sur la base de plusieurs critères :

  • sa science,
  • son origine et sa traçabilité,
  • ses caractéristiques techniques.

Notre attention s’est portée sur l’ingrédient ExceptionHYAL®Star, un hyaluronate de sodium issu de la fermentation de maïs. Spécifiquement développé en Italie par Roelmi HPC, il bénéficie de la “full spectrum technology” permettant à l’acide hyaluronique qu’il contient d’avoir un large spectre de poids moléculaires allant de 50 KDa à 3 000 KDa, pour une absorption optimale.
Nous avons choisi l’acide hyaluronique ExceptionHYAL®Star qui a fait l’objet d’une étude clinique (en cours de publication) qui a démontré son efficacité sur 60 femmes adultes avec une prise sur 4 semaines. Dans le groupe ExceptionHYAL®Star (200 mg/jour), versus le groupe placebo (sans ExceptionHYAL®Star), on observe d’excellents résultats significatifs :

  • Une augmentation de l’hydratation naturelle de la peau (+11%),
  • Une diminution de la visibilité des rides (-17%),
  • Une diminution de la profondeur des rides (-18%).

Par ailleurs, les femmes confirment ces résultats. Avec cet acide hyaluronique :

  • 93% d’entre elles trouvent leur peau plus hydratée,
  • 90% d’entre elles trouvent leur peau plus élastique,
  • 90% d’entre elles trouvent l’aspect général de leur peau amélioré.

L’ensemble de ces données confirme l’efficacité d’ExceptionHYAL®Star 2.0 Full Spectrum Hyaluronans à améliorer l’élasticité et l’aspect de la peau, en seulement 4 semaines. 

Des huiles végétales aux composés d’intérêt :
Les huiles de bourrache et d’onagre sont réputées pour leur teneur en GLA, acide gamma-linolénique, seul acide gras polyinsaturé de la famille des oméga-6 et précurseur de composés impliqués dans la structure des membranes cellulaires. Et parce qu’il n’est pas simple d’en bénéficier via l’alimentation, une contribution en gélules se révèle très intéressante.

Un duo poudre et huile encapsulé dans une double gélule :
D’un point de vue technologique, il est extrêmement complexe de concilier une poudre et une huile dans une seule et même gélule. Cette association d’acide hyaluronique ExceptionHYAL®Star et d’huiles de bourrache et onagre est rendue possible grâce à la technologie DuoCaps® : notre formule double se présente sous la forme d’une petite gélule interne contenant 90 mg d’acide hyaluronique, elle-même encapsulée dans une gélule externe contenant 315 mg de mélange d’huiles de bourrache et d’onagre. Pour des apports optimaux en chacun des composants, nous recommandons 2 gélules par jour pour atteindre 180 mg d’acide hyaluronique.

Références

  1. Necas, J.; Bartosikova, L.; Brauner, P.; Kolar, J. Hyaluronic Acid (Hyaluronan): A Review. Veterinární Medicína 2008, 53, 397–411, doi:10.17221/1930-VETMED.
  2. Anderegg, U.; Simon, J.C.; Averbeck, M. More than Just a Filler - the Role of Hyaluronan for Skin Homeostasis. Exp. Dermatol. 2014, 23, 295–303, doi:10.1111/exd.12370.
  3. Salwowska, N.M.; Bebenek, K.A.; Żądło, D.A.; Wcisło-Dziadecka, D.L. Physiochemical Properties and Application of Hyaluronic Acid: A Systematic Review. J. Cosmet. Dermatol. 2016, 15, 520–526, doi:10.1111/jocd.12237.
  4. Meyer, L.J.M.; Stern, R. Age-Dependent Changes of Hyaluronan in Human Skin. J. Invest. Dermatol. 1994, 102, 385–389, doi:10.1111/1523-1747.ep12371800.
  5. Oe, M.; Tashiro, T.; Yoshida, H.; Nishiyama, H.; Masuda, Y.; Maruyama, K.; Koikeda, T.; Maruya, R.; Fukui, N. Oral Hyaluronan Relieves Knee Pain: A Review. Nutr. J. 2015, 15, 11, doi:10.1186/s12937-016-0128-2.
  6. Papakonstantinou, E.; Roth, M.; Karakiulakis, G. Hyaluronic Acid: A Key Molecule in Skin Aging. Dermatoendocrinol. 2012, 4, 253–258, doi:10.4161/derm.21923.
  7. Sparavigna, A. Role of the Extracellular Matrix in Skin Aging and Dedicated Treatment - State of the Art. Plast. Aesthetic Res. 2020, 2020, doi:10.20517/2347-9264.2019.73.
  8. Shin, J.-W.; Kwon, S.-H.; Choi, J.-Y.; Na, J.-I.; Huh, C.-H.; Choi, H.-R.; Park, K.-C. Molecular Mechanisms of Dermal Aging and Antiaging Approaches. Int. J. Mol. Sci. 2019, 20, 2126, doi:10.3390/ijms20092126.
  9. Zhang, S.; Duan, E. Fighting against Skin Aging: The Way from Bench to Bedside. Cell Transplant. 2018, 27, 729–738, doi:10.1177/0963689717725755.
  10. Kawada, C.; Yoshida, T.; Yoshida, H.; Matsuoka, R.; Sakamoto, W.; Odanaka, W.; Sato, T.; Yamasaki, T.; Kanemitsu, T.; Masuda, Y.; et al. Ingested Hyaluronan Moisturizes Dry Skin. Nutr. J. 2014, 13, 70, doi:10.1186/1475-2891-13-70.
  11. Göllner, I.; Voss, W.; von Hehn, U.; Kammerer, S. Ingestion of an Oral Hyaluronan Solution Improves Skin Hydration, Wrinkle Reduction, Elasticity, and Skin Roughness: Results of a Clinical Study. J. Evid.-Based Complement. Altern. Med. 2017, 22, 816–823, doi:10.1177/2156587217743640.
  12. Hsu, T.-F.; Su, Z.-R.; Hsieh, Y.-H.; Wang, M.-F.; Oe, M.; Matsuoka, R.; Masuda, Y. Oral Hyaluronan Relieves Wrinkles and Improves Dry Skin: A 12-Week Double-Blinded, Placebo-Controlled Study. Nutrients 2021, 13, 2220, doi:10.3390/nu13072220.
  13. Masi, S. THE 2.0 FULL SPECTRUM HYALURONANS TECHNOLOGY TO IMPROVE BIOAVAILABILITY AND EFFICACY PERFORMANCE. Funct. Food 2020, 5.
  14. Gupta, R.C.; Lall, R.; Srivastava, A.; Sinha, A. Hyaluronic Acid: Molecular Mechanisms and Therapeutic Trajectory. Front. Vet. Sci. 2019, 6, 192, doi:10.3389/fvets.2019.00192.

ANALYSE

Notre promesse de transparence passe aussi par la publication des analyses qualité :

EFFICACITÉ
BIENFAITS
COMMENT L'UTILISER ?
INGRÉDIENTS
SCIENCE
ANALYSE
Peau Anti-Âge Peau & Anti-Âge

"The" acide hyaluronique breveté et approuvé !
Nous avons sélectionné l’acide hyaluronique ExceptionHYAL® Star car son large spectre de poids moléculaire (entre 50 KDa à 3 000 KDa) rend son assimilation optimale. Son efficacité a d'ailleurs été cliniquement démontrée et approuvée par 60 sujets de l’étude dès 4 semaines ! Ainsi notre acide hyaluronique :

  • améliore l'hydratation naturelle de la peau (+11%*),
  • réduit la visibilité (-17%*) et la profondeur des rides (-18%*),
Par ailleurs, ces sujets confirment ces résultats en constatant que :
  • leur peau est plus hydratée (93%* des participants),
    plus élastique (90%*),
  • son aspect général est amélioré (90%*).

L’esthétique au service de l’efficacité
Une gélule dans une gélule : en plus d’être élégante, la technologie brevetée DuoCaps® permet de concilier l’inconciliable en associant 90 mg de notre acide hyaluronique à 315 mg d’huiles de bourrache et d’onagre**, intéressantes pour leur GLA, acide gamma-linolénique, et traditionnellement réputées pour le soin de la peau.

*Étude clinique auprès de 60 femmes - 4 semaines.
**Soit 180 mg d’acide hyaluronique et 630 mg d’huiles de bourrache et d’onagre en 2 gélules/j.

Dans l’univers de la beauté, les bienfaits de l’acide hyaluronique sont largement reconnus et documentés quelle que soit sa forme d’apport : injections localisées, crèmes cosmétiques pour application topique ou encore en prise orale via la Nutra.

Une puissante action hydratante
Composé essentiel de la structure de la peau capable de retenir jusqu’à 1 000 fois son poids en eau, l’acide hyaluronique aide à retenir l’eau dans les couches de la peau et ainsi à maintenir son hydratation naturelle. Il améliore également l’élasticité et le tonus de la peau, favorisant la diminution des signes de déshydratation comme les ridules.

Des vertus anti-âge
Associé au collagène dans la structure du derme, l’acide hyaluronique participe au maintien des tissus et à la fermeté de la peau. Avec le vieillissement, qu’il soit naturel ou accéléré par les UV, son renouvellement est perturbé et la peau se marque : rides, ridules, relâchement,...

Un actif cliniquement bien documenté
La supplémentation orale en acide hyaluronique a prouvé ses bienfaits dans le cadre de multiples études cliniques. Ainsi, des apports externes aident à maintenir une peau jeune. Selon les conditions des études, la littérature scientifique met en exergue une efficacité entre 4 et 12 semaines pour un dosage quotidien entre 37,5 et 240 mg.

La supplémentation en acide hyaluronique s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes adultes.

Quand prendre notre formule L'Acide Hyaluronique ?

  • Notre formule L'Acide Hyaluronique est à prendre le matin au petit-déjeuner, ou le midi au déjeuner, ou encore le soir au dîner.

Combien de gélules ?

  • Adolescents : à partir de 16 ans, 2 gélules par jour.
  • Adultes : 2 gélules par jour.
  • L'Acide Hyaluronique convient aux femmes enceintes et allaitantes.

Durée d'une prise

  • Pour respecter les conditions des études cliniques, notre formule L'Acide Hyaluronique doit être prise durant au moins 1 mois.

Comment prendre ses gélules d'Acide Hyaluronique ?

  • À prendre avec un grand verre d'eau, tout simplement.

Durée d'un flacon

  • Le flacon de L'Acide Hyaluronique dure 30 jours.

Précautions d'emploi

  • Complément alimentaire à base d'acide hyaluronique, d'huile d'onagre et d'huile de bourrache à consommer en complément d'une alimentation saine et équilibrée.
  • Ne pas dépasser les doses journalières recommandées.

Conditions de conservation

  • À conserver dans un endroit sec et à l'abri de la lumière et de la chaleur.
  • À tenir hors de portée des enfants.
Valeurs nutritionnelles1 gélule
2 gélules
Huile d'Onagre160 mg320 mg
Huile de Bourrache155 mg310 mg
ExceptionHYAL® Star100 mg200 mg
    soit Acide Hyaluronique90 mg180 mg

Ingrédients : Préparation à base d’onagre [huile de graine d’onagre (Oenothera biennis), antioxydant : extrait de romarin] ; Préparation à base de bourrache [huile de graine de bourrache (Borago officinalis), antioxydant : extrait de romarin] ; Agent d’enrobage : hydroxypropylméthylcellulose ; ExceptionHYAL® Star (hyaluronate de sodium) ; Agent de charge : gomme d’acacia.
ExceptionHYAL® Star est une marque déposée de Roelmi HPC.
DuoCaps® est une marque déposée de Lonza.

Quest-ce que l’acide hyaluronique ? [1–3]
L’acide hyaluronique (ou hyaluronane) est un polysaccharide composé de répétitions de disaccharides (acide glucuronique + N-acetylglucosamine) de la famille des glycosaminoglycanes (GAGs) (schéma de la structure ci-dessous). Il a été décrit pour la première fois en 1841, puis véritablement identifié en 1934 par Karl Meyer et John Palmer.
Tout comme les autres GAGs, l’acide hyaluronique se compose de la répétition de 300 à 30 000 unités de disaccharide, ce qui lui confère une importante variabilité de poids moléculaire entre 100 kDa et 10 000 kDa.
L’acide hyaluronique est présent dans tout l’organisme, mais c’est dans la peau qu’on le retrouve majoritairement.
La grande particularité de l’acide hyaluronique est de pouvoir, telle une éponge, retenir jusqu’à 1 000 fois son poids en eau. C’est cette propriété hygroscopique qui explique l’importance de l’acide hyaluronique dans le maintien de l’hydratation, du volume et de l’aspect jeune de la peau.
Enfin, il existe un lien structural (enchevêtrement) étroit entre le collagène (protéine majeur de l’organisme et précisément du derme) et les GAGs, et plus particulièrement l’acide hyaluronique. Au cœur du derme, GAGs et collagène assurent ensemble la structure de la peau.

Structure de l'acide hyaluronique

Tiré et adapté de [2]

Dans la famille des GAGs, on retrouve également d’autres composés connus pour leurs effets sur la structure des tissus, comme la chondroïtine sulfate.

Le rôle de l’acide hyaluronique dans l’organisme [2–4]
L’acide hyaluronique est présent dans tout l'organisme, essentiellement dans les tissus conjonctifs composant la peau, les articulations, l'œil ou encore le cordon ombilical. Près de 50% de l’acide hyaluronique se trouve dans la peau, au niveau de l’épiderme et surtout dans le derme.
La peau se compose de plusieurs couches qui jouent chacune des rôles précis :

  • L’épiderme : couche la plus superficielle en contact avec notre environnement, il est essentiellement fait de cellules appelées kératinocytes, et remplit la fonction de barrière.
  • Le derme : où se localisent les fibres de collagène, les fibres élastiques ainsi que la matrice extracellulaire (MEC) et les cellules-clés de la jeunesse de la peau, les fibroblastes.
  • L’hypoderme : il s’agit de la couche de stockage de l’organisme formée par les cellules graisseuses dites “adipocytes”.

L’acide hyaluronique est naturellement produit dans la peau au niveau de l’épiderme par les kératinocytes, ainsi que dans le derme par les fibroblastes grâce à l’intervention d’enzymes, les “hyaluronane synthases”. Son turnover, ou renouvellement, est naturellement rapide grâce à l‘intervention d’enzymes spécifiques de dégradation, les hyaluronidases.

Un composant clé du derme :
Histologiquement, le derme de la peau est un tissu conjonctif dense essentiellement constitué de fibres et surtout de fibres de collagène (lien page collagène). L’acide hyaluronique fait partie, comme le collagène, de la fameuse matrice extracellulaire (MEC). Cette MEC dans laquelle baignent les cellules est nécessaire à la structure de la peau, et on lui attribue généralement un rôle imagé de “ciment”. En plus de sa capacité à retenir l’eau, la présence d’acide hyaluronique permet à la MEC de stabiliser la structure des composés dermiques, dont le collagène et les autres GAGs. Ainsi, l’acide hyaluronique représente un composé essentiel à l’architecture de la peau et à la cohésion du derme.

Un composant des articulations :
Au-delà de la peau, on retrouve également l’acide hyaluronique dans les articulations. Présent dans le liquide synovial articulaire, il possède des propriétés viscoélastiques (lubrifiant) et participe au bon amortissement des chocs (sans douleur). Le vieillissement articulaire serait d’ailleurs, entre autres facteurs, lié à la diminution d’acide hyaluronique dans le liquide synovial, générant de l’inflammation [5].

Acide hyaluronique, peau et vieillissement cutané [2,6–9]
Le vieillissement cutané est un processus physiologique naturel qui engendre au cours du temps l’apparition de signes de l’âge visibles et invisibles. Outre les facteurs intrinsèques du vieillissement, des paramètres de notre environnement extérieur peuvent fortement accélérer le vieillissement cutané. On estime d’ailleurs que près de 80% du vieillissement de la peau du visage seraient notamment dûs à l’exposition aux UV.

Mais quels que soient les facteurs (intrinsèques ou extrinsèques), le vieillissement résulte du bouleversement de l’homéostasie (“stabilité interne”) de la peau, et plus particulièrement de la matrice extracellulaire (MEC) du derme, dont la structure perd en qualité en réponse à plusieurs phénomènes :

  • Une augmentation de l’activité des métalloprotéinases matricielles, des enzymes de dégradation de la MEC. A cause d’elles, la MEC perd en densité et ne peut alors plus jouer son rôle de soutien.
  • Une diminution de la biosynthèse de collagène : la peau perd en fermeté.
  • Une perte de la fonctionnalité des fibroblastes : moins actifs, ils ne peuvent plus produire les éléments de structure de la peau.
  • Une accumulation d’espèces réactives à l’oxygène, aussi appelés radicaux libres, à l’origine de nombreux dommages dans la peau.

Acide hyaluronique et vieillissement naturel :
Concernant l’acide hyaluronique en particulier, il s’avère qu’avec le temps, son remplacement (turnover) est altéré, suggérant une diminution de la capacité de l’organisme à le renouveler correctement et de manière fonctionnelle dans la peau.
Et si avec le vieillissement intrinsèque, sa diminution dans l’épiderme est établie, elle n’est pas pour autant formellement établie au niveau dermique. Il semblerait plutôt que l’acide hyaluronique dermique perde en fonctionnalité du fait de la diminution des protéines qui le lient aux autres composants de la MEC. Ainsi, moins lié, l’acide hyaluronique se retrouve sous la forme de petits polymères moins fonctionnels dans le derme. Et comme c’est l’assemblage “acide hyaluronique/composants de la MEC” qui assure l’intégrité de la MEC du derme, moins d’acide hyaluronique lié, c’est une peau moins hydratée, moins pulpeuse et moins ferme. À cela s’ajoute l’inéluctable diminution naturelle de la synthèse de collagène (on perd naturellement 1% par an de notre capital collagène à l’âge adulte), favorisant davantage la perte des propriétés mécaniques de la peau : le relâchement, la perte de volume et d’élasticité et creusement des rides.

Acide hyaluronique et photovieillissement :
Au vieillissement intrinsèque s’ajoutent des facteurs de vieillissement extrinsèque à l’origine de stress oxydatif et d’inflammation, comme l’exposition répétée aux UVs (facteur majeur). Il semblerait que le photovieillissement favorise, en plus de la dégradation des fibres élastiques et de collagène, l’accumulation de GAGs fragmentés et non fonctionnels, comme l’acide hyaluronique. En perdant leur structure, ces GAGs ne peuvent plus assurer la stabilité de la MEC.

En résumé, les différents facteurs de vieillissement impactent la structure dermique en altérant la plupart de ses composants comme l’acide hyaluronique, mais aussi le collagène. Ces dégradations au niveau cellulaire sont ensuite responsables de l’apparition plus ou moins prononcée des signes visibles de l’âge : déshydratation, rides et ridules, relâchement et perte de fermeté, perte de densité ou de volumes, et diminution de l’élasticité de la peau.

Ainsi, tout l’enjeu de la lutte contre le vieillissement cutané est véritablement d’aider à maintenir l’intégrité de l’ensemble de la structure dermique : à la fois le maintien de l’acide hyaluronique lui-même, mais aussi celui de la MEC, essentiellement assuré par le collagène. Et garantir une bonne teneur en acide hyaluronique dans la peau permet également une hydratation optimale.

Acide hyaluronique et études cliniques en Nutra
Parmi les différentes approches anti-âge, l’acide hyaluronique est couramment utilisé pour son efficacité, et plusieurs approches de son usage existent :

  • Sous forme de crèmes cosmétiques : avec l’apport exogène d’acide hyaluronique, ou via des actifs qui en stimulent la synthèse.
  • Sous forme d’injections localisées de gel d’acide hyaluronique.
  • Et bien sûr, sous la forme de solutions nutraceutiques orales, par voie interne.

En Nutra, sous la forme de prise orale, l’ensemble des données cliniques démontrent la sécurité et la tolérance de l’acide hyaluronique à des doses journalières comprises entre de 52 mg et 240 mg, et sur des durées allant de 2 semaines à 12 mois [5].

Efficacité hydratante et anti-âge :
Depuis les années 2000, de nombreuses études cliniques ont été réalisées, appuyant ainsi l’efficacité de l’acide hyaluronique sur la peau. La plupart de ces études menées aussi bien sur des femmes que sur des hommes analysent la texture et l’aspect de la peau après une prise orale d’acide hyaluronique selon différents dosages quotidiens (de 37,5 à 240 mg) et sur des durées de 4 à 12 semaines. En termes de poids moléculaire, les différentes formes testées d’apports d’acide hyaluronique étudiées varient entre 30 et 2 500 KDa.
L’ensemble de ces résultats cliniques révèlent l’efficacité globale de l’acide hyaluronique à améliorer d’une part l’hydratation naturelle de la peau, et ce, quelle qu’en soit la dose et la durée de prise [10–12].
D’autre part, ces études révèlent que pour une efficacité optimale et des effets visibles sur l’aspect jeune de la peau (diminution des rides, amélioration du pulpeux), la dose-cible se situerait entre 37,5 et 240 mg d’acide hyaluronique quotidiens et la durée d’utilisation oscillerait entre 4 et 12 semaines en fonction de la qualité de l’actif retenu.  
Une certaine variabilité dans les observations sur les sujets est cependant à noter, en raison du grade de sécheresse et de l’aspect général de la peau au début des études.

Le mécanisme d’absorption :
Plus techniquement, si le mécanisme d’absorption de l’acide hyaluronique en gélules n’est pas clairement élucidé, plusieurs étapes sont néanmoins aujourd’hui suggérées :

  1. Absorption au niveau intestinal :
    • Le passage de la paroi de l’intestin grêle sous la forme de polymères intacts,
    • La décomposition de ces polymères (polysaccharides) en mono et oligosaccharides par le microbiote intestinal (produisant des hyaluronidases) au niveau de l’intestin grêle et plus en aval (côlon - gros intestin),
  2. Transfert aux tissus, et notamment la peau, via la circulation sanguine et/ou lymphatique,
  3. Au niveau cutané : les mono et oligosaccharides stimulent les fibroblastes et favorisent la néosynthèse d’acide hyaluronique.

L’importance du poids moléculaire :
L’efficacité de la prise orale d’acide hyaluronique repose sur un paramètre important : son poids moléculaire. Si la majorité des acides hyaluroniques utilisés dans le soin de la peau possèdent des poids moléculaires compris entre 800 à 1 500 KDa, un large spectre de fragments est cependant particulièrement intéressant car il permet une bonne assimilation des molécules. C’est ce que l’on appelle la théorie de distribution : grâce à leurs différentes tailles, les polymères sont capables d'emprunter les nombreuses voies d’absorption de l’organisme et ainsi d’atteindre la peau [13].

En définitive, quels que soient les mécanismes d’absorption et le poids moléculaire, les essais cliniques l’ont démontré : l’ingestion d’acide hyaluronique contribue à son accumulation dans la peau [10,14] et permettrait d’agir positivement sur son remplacement (turnover) et sa densité dans la peau.

Pourquoi acheter L'Acide Hyaluronique Nutri&Co ?
Notre formule L’Acide Hyaluronique en gélules est conçue pour améliorer l’aspect de la peau en lui apportant un élément essentiel à sa structure, l’acide hyaluronique, ainsi qu’une association d’huiles d’onagre et de bourrache.

Un acide hyaluronique à large spectre moléculaire :
L’acide hyaluronique en gélules de notre formule a été spécialement sélectionné sur la base de plusieurs critères :

  • sa science,
  • son origine et sa traçabilité,
  • ses caractéristiques techniques.

Notre attention s’est portée sur l’ingrédient ExceptionHYAL®Star, un hyaluronate de sodium issu de la fermentation de maïs. Spécifiquement développé en Italie par Roelmi HPC, il bénéficie de la “full spectrum technology” permettant à l’acide hyaluronique qu’il contient d’avoir un large spectre de poids moléculaires allant de 50 KDa à 3 000 KDa, pour une absorption optimale.
Nous avons choisi l’acide hyaluronique ExceptionHYAL®Star qui a fait l’objet d’une étude clinique (en cours de publication) qui a démontré son efficacité sur 60 femmes adultes avec une prise sur 4 semaines. Dans le groupe ExceptionHYAL®Star (200 mg/jour), versus le groupe placebo (sans ExceptionHYAL®Star), on observe d’excellents résultats significatifs :

  • Une augmentation de l’hydratation naturelle de la peau (+11%),
  • Une diminution de la visibilité des rides (-17%),
  • Une diminution de la profondeur des rides (-18%).

Par ailleurs, les femmes confirment ces résultats. Avec cet acide hyaluronique :

  • 93% d’entre elles trouvent leur peau plus hydratée,
  • 90% d’entre elles trouvent leur peau plus élastique,
  • 90% d’entre elles trouvent l’aspect général de leur peau amélioré.

L’ensemble de ces données confirme l’efficacité d’ExceptionHYAL®Star 2.0 Full Spectrum Hyaluronans à améliorer l’élasticité et l’aspect de la peau, en seulement 4 semaines. 

Des huiles végétales aux composés d’intérêt :
Les huiles de bourrache et d’onagre sont réputées pour leur teneur en GLA, acide gamma-linolénique, seul acide gras polyinsaturé de la famille des oméga-6 et précurseur de composés impliqués dans la structure des membranes cellulaires. Et parce qu’il n’est pas simple d’en bénéficier via l’alimentation, une contribution en gélules se révèle très intéressante.

Un duo poudre et huile encapsulé dans une double gélule :
D’un point de vue technologique, il est extrêmement complexe de concilier une poudre et une huile dans une seule et même gélule. Cette association d’acide hyaluronique ExceptionHYAL®Star et d’huiles de bourrache et onagre est rendue possible grâce à la technologie DuoCaps® : notre formule double se présente sous la forme d’une petite gélule interne contenant 90 mg d’acide hyaluronique, elle-même encapsulée dans une gélule externe contenant 315 mg de mélange d’huiles de bourrache et d’onagre. Pour des apports optimaux en chacun des composants, nous recommandons 2 gélules par jour pour atteindre 180 mg d’acide hyaluronique.

Références

  1. Necas, J.; Bartosikova, L.; Brauner, P.; Kolar, J. Hyaluronic Acid (Hyaluronan): A Review. Veterinární Medicína 2008, 53, 397–411, doi:10.17221/1930-VETMED.
  2. Anderegg, U.; Simon, J.C.; Averbeck, M. More than Just a Filler - the Role of Hyaluronan for Skin Homeostasis. Exp. Dermatol. 2014, 23, 295–303, doi:10.1111/exd.12370.
  3. Salwowska, N.M.; Bebenek, K.A.; Żądło, D.A.; Wcisło-Dziadecka, D.L. Physiochemical Properties and Application of Hyaluronic Acid: A Systematic Review. J. Cosmet. Dermatol. 2016, 15, 520–526, doi:10.1111/jocd.12237.
  4. Meyer, L.J.M.; Stern, R. Age-Dependent Changes of Hyaluronan in Human Skin. J. Invest. Dermatol. 1994, 102, 385–389, doi:10.1111/1523-1747.ep12371800.
  5. Oe, M.; Tashiro, T.; Yoshida, H.; Nishiyama, H.; Masuda, Y.; Maruyama, K.; Koikeda, T.; Maruya, R.; Fukui, N. Oral Hyaluronan Relieves Knee Pain: A Review. Nutr. J. 2015, 15, 11, doi:10.1186/s12937-016-0128-2.
  6. Papakonstantinou, E.; Roth, M.; Karakiulakis, G. Hyaluronic Acid: A Key Molecule in Skin Aging. Dermatoendocrinol. 2012, 4, 253–258, doi:10.4161/derm.21923.
  7. Sparavigna, A. Role of the Extracellular Matrix in Skin Aging and Dedicated Treatment - State of the Art. Plast. Aesthetic Res. 2020, 2020, doi:10.20517/2347-9264.2019.73.
  8. Shin, J.-W.; Kwon, S.-H.; Choi, J.-Y.; Na, J.-I.; Huh, C.-H.; Choi, H.-R.; Park, K.-C. Molecular Mechanisms of Dermal Aging and Antiaging Approaches. Int. J. Mol. Sci. 2019, 20, 2126, doi:10.3390/ijms20092126.
  9. Zhang, S.; Duan, E. Fighting against Skin Aging: The Way from Bench to Bedside. Cell Transplant. 2018, 27, 729–738, doi:10.1177/0963689717725755.
  10. Kawada, C.; Yoshida, T.; Yoshida, H.; Matsuoka, R.; Sakamoto, W.; Odanaka, W.; Sato, T.; Yamasaki, T.; Kanemitsu, T.; Masuda, Y.; et al. Ingested Hyaluronan Moisturizes Dry Skin. Nutr. J. 2014, 13, 70, doi:10.1186/1475-2891-13-70.
  11. Göllner, I.; Voss, W.; von Hehn, U.; Kammerer, S. Ingestion of an Oral Hyaluronan Solution Improves Skin Hydration, Wrinkle Reduction, Elasticity, and Skin Roughness: Results of a Clinical Study. J. Evid.-Based Complement. Altern. Med. 2017, 22, 816–823, doi:10.1177/2156587217743640.
  12. Hsu, T.-F.; Su, Z.-R.; Hsieh, Y.-H.; Wang, M.-F.; Oe, M.; Matsuoka, R.; Masuda, Y. Oral Hyaluronan Relieves Wrinkles and Improves Dry Skin: A 12-Week Double-Blinded, Placebo-Controlled Study. Nutrients 2021, 13, 2220, doi:10.3390/nu13072220.
  13. Masi, S. THE 2.0 FULL SPECTRUM HYALURONANS TECHNOLOGY TO IMPROVE BIOAVAILABILITY AND EFFICACY PERFORMANCE. Funct. Food 2020, 5.
  14. Gupta, R.C.; Lall, R.; Srivastava, A.; Sinha, A. Hyaluronic Acid: Molecular Mechanisms and Therapeutic Trajectory. Front. Vet. Sci. 2019, 6, 192, doi:10.3389/fvets.2019.00192.

Notre promesse de transparence passe aussi par la publication des analyses qualité :

Sans lactose Sans lactose
Sans gélatine Sans gélatine
Sans gluten Sans gluten
Sans excipients Sans excipients
100% vegan 100% vegan
Made in france Made in france
L’infographie
Une infographie ludique pour enfin tout comprendre sur L'Acide Hyaluronique.
Lire l’infographie

L’Infographie

Une infographie ludique pour enfin tout comprendre sur L'Acide Hyaluronique.

Une question ?

Nos experts répondent à toutes vos questions.

La prise d’acide hyaluronique est-elle aussi adaptée aux hommes ?

Tout à fait, les hommes sont tout autant concernés par l’installation des signes de l’âge, et la structure de leur peau est la même que celle des femmes. Une supplémentation en acide hyaluronique leur est donc tout aussi efficace.

Combien de temps pour en voir les résultats ?

Il faut compter 4 semaines pour commencer à observer des résultats visibles. Cette durée est à la fois le reflet des données cliniques propres à notre acide hyaluronique, mais aussi le reflet d’études de la littérature scientifique.

Est-ce un produit que l’on peut prendre tous les jours et sur le long terme ?

Oui, il est tout à fait possible de prendre notre formule L’Acide Hyaluronique tous les jours et sur une longue période de temps (plusieurs mois sans interruption), surtout à l’âge adulte, pour retarder l’apparition des effets de l’âge sur la peau et favoriser sa bonne hydratation.

Quelle est la différence avec le collagène ? Est-ce que je peux prendre les deux ?

Le collagène est la protéine majoritaire de structure de la peau. C’est le pilier de la fermeté du derme. L’acide hyaluronique est, quant à lui, un polysaccharide impliqué à la fois dans la structure du derme, et dans le maintien de l’hydratation de la peau. Il favorise ainsi souplesse et élasticité de la peau. Il est tout à fait possible d’associer les deux pour cumuler leurs bienfaits respectifs sur l’aspect de la peau.

Deux gélules l’une dans l’autre, est-ce vraiment utile et pas purement esthétique ?

La technologie DuoCaps® n’est pas un gadget esthétique mais bien une nécessité de formulation. En effet, deux options sont possibles pour combiner une huile et une poudre : soit formuler une émulsion avec un beurre végétal (comme pour notre Millet & Biotine Végétale), soit administrer ces deux formules séparément. Parce que cette seconde option offre, dans ce cas précis, un résultat plus stable, nous avons opté pour cette technologie qui permet de séparer huile et poudre en intégrant une toute petite gélule à une autre gélule.

Est-ce que je peux ouvrir la gélule et l'appliquer sur la peau ?

Non. Les ingrédients de notre formule L’Acide Hyaluronique sont de grade alimentaire, et leur usage et leur efficacité ont été étudiés et prouvés dans le cadre d’une supplémentation par voir orale.

J’ai déjà de nombreuses rides, est-ce que l’acide hyaluronique aura une action malgré tout ?

Oui. Les effets seront d’autant plus visibles sur des rides existantes. Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre ! Notre formule L’Acide Hyaluronique a démontré son efficacité à réduire les rides installées dès 4 semaines : diminution de la visibilité des rides (-17,6%) et de la profondeur des rides (-18,8%).

Est-ce que c'est aussi efficace que des injections d'acide hyaluronique ?

Les deux approches sont très différentes. Les injections permettent une action localisée et rapide en repulpant immédiatement une ride, tandis que la supplémentation par voie orale permet une action plus générale (pas précisément localisée au niveau d’une ride) à partir d’environ 4 semaines.

Votre formule L’Acide Hyaluronique fonctionne-t-elle uniquement pour la peau, ou a-t-elle également des bienfaits contre l'acné ?

Non, notre formule L’Acide Hyaluronique a été conçue pour agir sur l’hydratation de la peau. En revanche, même une peau acnéique peut se révéler déshydratée du fait des produits traitants souvent “asséchants”. La supplémentation en acide hyaluronique est donc intéressante pour favoriser le maintien d’une bonne hydratation lors d’un traitement anti-acnéique.

D'où viennent nos ingrédients ?

Origine des ingrédients du Magnésium
Encapsulation (mise en gélules) • Lonza Colmar, France

Lonza est parmi les acteurs de référence en matière de production de gélule. Leur technologie brevetée DuoCaps® est l’une des rares à permettre l’association de deux matières difficilement conciliables comme les huiles et les poudres.

ExceptionHYAL®Star • Roelmi HPC Développement et étude : Origgio, Italie
Fabrication : Chine

Roelmi HPC est une société italienne offrant des solutions nutraceutiques et cosmétiques appuyées sur de la recherche clinique. Son acide hyaluronique est actuellement parmi les plus documentés du marché.

Huiles d’Onagre et de Bourrache • Seanova Origine graines d’Onagre et de Bourrache : Europe
Fabrication : Pleuven, France

Seanova est une entreprise française experte dans les actifs végétaux pour la santé et la nutrition de l’Homme. Seanova garantit une traçabilité et une qualité strictes, de la matière première à l’ingrédient fonctionnel.

Map Mobile

D’où viennent nos ingrédients ?

Encapsulation (mise en gélules) • Lonza

Colmar, France

Lonza est parmi les acteurs de référence en matière de production de gélule. Leur technologie brevetée DuoCaps® est l’une des rares à permettre l’association de deux matières difficilement conciliables comme les huiles et les poudres.

ExceptionHYAL®Star • Roelmi HPC

Développement et étude : Origgio, Italie
Fabrication : Chine

Roelmi HPC est une société italienne offrant des solutions nutraceutiques et cosmétiques appuyées sur de la recherche clinique. Son acide hyaluronique est actuellement parmi les plus documentés du marché.

Huiles d’Onagre et de Bourrache • Seanova

Origine graines d’Onagre et de Bourrache : Europe
Fabrication : Pleuven, France

Seanova est une entreprise française experte dans les actifs végétaux pour la santé et la nutrition de l’Homme. Seanova garantit une traçabilité et une qualité strictes, de la matière première à l’ingrédient fonctionnel.

Les produits associés

Le Collagène
4,5/5
48 avis
L'Antioxydant
4,6/5
49 avis
Le Pack Anti-Âge
Le Pack Anti-Âge
85,70€73,00€
Économisez 15%
Le Pack Peau
Le Pack Peau
55,80€50,00€
4,2/5
5 avis
Économisez 10%