Le Cranberry Mannose
Le Cranberry Mannose

Elimination • Confort Urinaire

20 sticks • à partir de 2/j

Quantité :
Ajouter au panier - 26,90 €
Cranberry Mannose
  • Cranberry Mannose
  • Composition et posologie du Cranberry Mannose
  • Cranberry Mannose en poudre
  • Complément alimentaire Cranberry Mannose
Cranberry Mannose Composition et posologie du Cranberry Mannose Cranberry Mannose en poudre Complément alimentaire Cranberry Mannose
Cranberry Mannose

Elimination • Confort Urinaire

20 sticks • à partir de 2/j

1 femme sur 2 connaîtra au cours de sa vie un, voire plusieurs épisodes d’inconfort urinaire. Au-delà des solutions médicales répandues, la Nutraceutique offre des réponses naturelles et efficaces.

Notre formule au dosage clinique respecté propose une combinaison inédite de 4 actifs de référence. Ils sont associés à un arôme naturel de cerise et se présentent sous forme de sticks pratiques et discrets.

26,90 €
Quantité :


Ajouter au panier - 26,90 €

*Valable sur toutes les combinaisons de produits - Ne s’applique pas sur les packs

EFFICACITÉ

Bienfait Cranberry Mannose Confort Urinaire Bienfait Cranberry Mannose Elimination Confort urinaire & Élimination

Praticité et discrétion avant tout !

L’efficacité c’est bien, mais sans praticité, est-elle vraiment utile ? C’est pourquoi notre équipe scientifique a mis un point d’honneur à proposer une formule efficace à l’usage simple et agréable. Sous forme de poudre 100% naturelle aromatisée à la cerise et sans sucres ajoutés, notre Cranberry Mannose a été conçu pour être dilué dans de l’eau, et ainsi favoriser la prise hydrique, primordiale lors d'inconfort urinaire ! Discrets à transporter, ses 2 sticks quotidiens permettent d’assurer de hauts dosages en actifs que n’auraient pas permis des gélules ou comprimés.

Un haut dosage sans concession

Parce que nous visons l’efficacité avant-tout, les choix et les dosages des ingrédients de notre Cranberry Mannose ont été établis sur la base de la littérature scientifique : avec 2 sticks par jour, notre formule apporte 4 g de D-mannose, 240 mg d’un extrait de cranberry (canneberge) standardisé avec 36 mg de proanthocyanidines (PACs), ainsi qu’un extrait d’hibiscus et un extrait de grenade, chacun dosé à 200 mg. Notre formule est ainsi la première à réunir non pas 1 ni 2 mais bien 4 actifs efficaces et surtout correctement dosés !

4 actifs 100% naturels

En plus de l’extrait de cranberry et de notre D-mannose fermenté, notre formule capitalise sur l’efficacité complémentaire de deux extraits de plantes brevetés :

  • Ellirose™ : un extrait de fleur d’hibiscus notamment riche en hibiscine et dont la biodisponibilité est cliniquement démontrée.
  • Pomanox® : un extrait de grenade particulièrement riche en acide ellagique (8%), un polyphénol reconnu.

Le tout est sans sucres ajoutés, sans édulcorants ni additifs.

BIENFAITS

Le Cranberry Mannose est une combinaison de D-mannose, d’un extrait de cranberry / canneberge riche en proanthocyanidines (PACs) et de deux extraits de plantes additionnels (hibiscus et grenade) développée pour cibler spécifiquement la fonction des voies urinaires.

L’hibiscus est utilisé pour faciliter les fonctions de drainage de l'organisme. Il stimule la fonction d'élimination de l'organisme et contribue au fonctionnement des voies urinaires.

UTILISATION

Quand prendre notre Cranberry Mannose ?

  • Notre Cranberry Mannose doit être pris le matin au petit-déjeuner et le soir au dîner.

Combien de sticks ?

  • Enfants : déconseillé.
  • Adolescents : (à partir de 14 ans) 2 sticks (2 x 6 g) par jour.
  • Adultes : 2 sticks (2 x 6 g) par jour.

Durée d'une prise

  • Notre Cranberry Mannose se prend sur une durée de 10 jours.

Comment prendre notre Cranberry Mannose ?

  • Diluer le contenu d'un stick (6 g) dans un grand verre d'eau (200ml), mélanger jusqu’à dissolution complète.

Durée d'une boîte

  • La boîte de notre Cranberry Mannose dure 10 jours, à raison de 2 sticks par jour.

Précautions d'emploi

  • Complément alimentaire à base de cranberry (canneberge), d-mannose, hibiscus et grenade, à utiliser en complément d'une alimentation saine et équilibrée.
  • Ne pas dépasser les doses journalières indiquées.
  • Les femmes enceintes ou allaitantes doivent prendre l'avis d'un médecin avant toute supplémentation.

Conditions de conservation

  • Conserver dans un endroit sec et à l'abri de la chaleur et de la lumière.
  • À garder hors de portée des enfants.

INGRÉDIENTS

Valeur nutritionnelle (mg) pour 2 sticks (12 g)

D-mannose : 4000

Extrait de fruit de cranberry (Urophenol®) : 240
  dont proanthocyanidines (PACs) : 36

Extrait de fleur d’hibiscus (Ellirose™) : 200
  dont phénoliques  : 90

Extrait de fruit de grenade (Pomanox®): 200
  dont punicalagines : 60
  dont acide ellagique : 16

Ginselect™ (extrait de ginseng) : 200
  dont ginsénosides (7%) : 14

Poudre de jus de cranberry : 1000

Ingrédients : Poudre de jus de fruit de la passion (Passiflora edulis S) ; D-mannose, Poudre de jus de cranberry (Vaccinium macrocarpon Aiton) ; Urophenol® [extrait de cranberries entières concentré en proanthocyanidines (Vaccinium macrocarpon Aiton)] ; Ellirose™ [extrait de fleur d'hibiscus (Hibiscus sabdariffa L)] ; Pomanox® [extrait de fruit de grenade (PunicagranatumL)] ; Arômes naturels : cerise.

SCIENCE

Désagréments urinaires vs cystite [1]

On désigne par “désagréments urinaires” toute infection du système urinaire sans complication, se manifestant chez des individus sains et sans facteur de sensibilité supplémentaire associé. Les désagréments ou infection urinaire résultent le plus fréquemment d’infections bactériennes, et touchent essentiellement les adultes.

La cystite est, quant à elle, une infection urinaire donnant lieu à une inflammation précisément localisée au niveau de la vessie. Si elle peut occasionner une gêne importante, elle n’est généralement pas grave et ses symptômes sont caractéristiques : sensation de brûlure, faible volume urinaire (pollakiurie) et récurrence de l’envie d'uriner. Il est important de la traiter rapidement avant qu’elle n’évolue vers les reins, rendant les symptômes alors plus aigus, et pouvant provoquer de la fièvre et des douleurs dorsales. Pour cela, différents traitements à l’efficacité avérée existent.

On identifie essentiellement 2 types de cystites :

  • les cystites aiguës simples (sans facteur de sensibilité additionnel),
  • les cystites aiguës à risque de complications, qui comportent au moins un facteur de sensibilité (comme la grossesse ou la ménopause chez les femmes, ou bien encore le diabète).

Une cystite aiguë simple peut être qualifiée de cystite aiguë récidivante lorsqu’une personne connaît au moins 3-4 épisodes au cours d’une année. Pour limiter de telles récidives, il est important d’assurer une bonne prévention et de comprendre à qui s’adresse cette préoccupation de santé publique. 

Origine des désagréments urinaires [1–3]

Le système urinaire se compose de nos deux reins reliés à la vessie par deux uretères. La vessie est également connectée à l’urètre, canal d’évacuation de l’urine.

Appareils urinaires féminin et masculin

Ce système possède naturellement des mécanismes de défense contre l’invasion d’agents pathogènes, et donc contre les infections.

Dans plus de 70% des cas, les désagréments urinaires proviennent d’infections bactériennes par une communauté spécifique : les entérobactéries, et plus particulièrement à Escherichia coli (E. coli). Cette bactérie naturellement présente dans le tube digestif (côlon, rectum) peut pénétrer dans l’urètre, puis remonter dans la vessie et adhérer aux parois de la vessie engendrant de l’inflammation et les symptômes associés à une infection urinaire.

Une manifestation essentiellement féminine [3,4]

Ce sont les différences anatomiques entre les hommes et les femmes qui rendent les femmes davantage sujettes aux infections urinaires. D’un point de vue anatomique, l’urètre de la femme est plus court que celui de l’homme (cf schéma), mais aussi plus proche du vagin et du rectum, lieux de présence naturelle des bactéries. Autres facteurs : les rapports sexuels et la grossesse peuvent également favoriser les infections urinaires et cystites. La fréquence des cystites est importante chez les femmes, et particulièrement chez les femmes en âge de procréer. On estime que 50 à 60% des femmes (au moins 1 femme sur 2 !) contractent des désagréments urinaires au cours de leur vie et qu’environ 40% en développent une seconde dans l’année qui suit la première. Certaines femmes sont même sujettes à des cystites récidivantes (3 à 4 répétitions sur l’année). Deux pics de fréquence sont généralement observés : au début de l’activité sexuelle et après la ménopause avec la chute des oestrogènes.

Solutions et problématiques associées

Pour résoudre les cystites, les traitements antibiotiques restent à ce jour le moyen le plus efficace d'un point de vue thérapeutique. Mais face à l’émergence de l’antibiorésistance [5] et à l’effet potentiel des antibiotiques sur le microbiote, des approches alternatives sont de plus en plus étudiées [6,7] pour limiter les récidives sans recourir aux antibiotiques comme :

  • Réduire la fréquence du recours aux antibiotiques, 
  • Veiller à maintenir une  flore bactérienne saine pour préserver des défenses efficaces contre les pathogènes.

Il existe de bonnes pratiques éditées par la Haute Autorité de Santé (HAS) liées à la gestion des cystites [8] visant à préciser les traitements antibiotiques adaptés selon les niveaux d’intention.

Aujourd’hui, des méthodes prophylactiques (de prévention) non médicamenteuses de lutte contre les cystites sont bien référencées et documentées par la communauté scientifique.

Ce que dit la Recherche des alternatives naturelles de prévention

La problématique des désagréments urinaires chez les femmes représente un tel coût de santé publique que l’étude des alternatives de prévention aux récidives a été engagée voilà plusieurs années. En parallèle, les organismes d'urologie travaillent également à valoriser des solutions potentielles à travers une recherche active sur certains ingrédients. Parmi les plus cités en référence, on retrouve le cranberry (ou canneberge, en français) et le D-mannose [9–12] :

Le cranberry
Le cranberry (Vaccinium macrocarpon), aussi appelé “american cranberry'', grande airelle rouge, ou encore canneberge, est une baie particulièrement connue pour ses nombreux bienfaits sur la santé grâce à sa teneur en polyphénols, notamment de la classe des proanthocyanidines de type A (catégorie flavan-3-ols). Les proanthocyanidines portent l’acronyme de PACs (une indication de référence mise en avant sur les produits nutraceutiques). Parmi ses propriétés intéressantes, la canneberge pourrait interférer avec l’adhésion des bactéries, en agissant localement au niveau urinaire [13,14].
En 2014, une analyse clinique de la prise d’extrait de canneberge a établi l’efficacité d’une dose journalière standard de 36 mg de PACs [15]. Une méta-analyse plus récente a également permis de conclure positivement sur la pertinence du cranberry [16]. Ces travaux de compilation mettent en avant un point important sur la parfaite tolérance de la prise quotidienne d’extrait standardisé à 36 mg de PACs.
Il est important de noter que le principe de standardisation ne s’applique qu’à des extraits spécifiques, et ne concerne pas d’autres types de préparations tels que les jus de cranberry. Enfin, valider la concentration exacte en PACs d’un extrait nécessite une méthodologie de référence validée et institutionnalisée par les grandes instances réglementaires : il s’agit de la méthode appelée BL-DMAC [17].

Le D-mannose  [18–20]
Le D-mannose est un monosaccharide, un sucre, naturellement présent dans l’organisme. On le retrouve également dans notre alimentation, notamment dans les fruits comme la canneberge. Bien que le D-mannose soit un sucre simple (au même titre que le glucose), il n’est cependant pas métabolisé par l’organisme. En effet, les données pharmacocinétiques sur l’ingestion de D-mannose ont montré qu’au moins 90% de ce sucre sont absorbés et atteignent la circulation sanguine pour se retrouver intact dans les urines. Son excrétion urinaire est liée à ses effets mécanistiques locaux : en se liant à certains pathogènes comme E.coli, le D-mannose permettrait de limiter son adhésion à la muqueuse. La compilation des travaux cliniques prouve par ailleurs la très bonne tolérance et l’efficacité du D-mannose sous forme de prise orale journalière de 2 g et plus.

Le choix Nutri&Co

A l’instar de l’ensemble de nos formules, c’est bien sûr l’efficacité que nous visons avec notre formule Cranberry Mannose. Pour lutter efficacement contre l’inconfort urinaire, nous avons opté pour une combinaison de 4 actifs judicieusement élaborée :

  1. De hauts dosages sans concession en ingrédients de référence :
    • L’extrait breveté de cranberry / canneberge, Urophenol®, est hautement spécifique grâce à son profil en polyphénols (utilisation du fruit entier de cranberry) et à la variété dont il est issu. Il est porté par sa propre étude clinique [21] basée sur un protocole unique et original [22], comparant l’efficacité de l’extrait à 36 mg de PACs versus un extrait à très faible teneur en PACS (2 mg). Cet extrait va donc plus loin qu’un simple jus de cranberry faiblement dosé en PACs : au total ce sont bien 240 mg d’un extrait standardisé à 36 mg de PACs et analysé selon la méthode BL-DMAC officielle que nous avons mis dans notre formule,
    • Autre ingrédient ayant fait ses preuves : le D-mannose, que nous avons choisi de doser à 4 g quotidiens, soit le double de la plus petite dose à l’efficacité cliniquement démontrée. Ainsi, 1 seul stick quotidien apporte déjà la dose efficace minimale de D-mannose de 2 g.
  2. 2 autres extraits aux bienfaits complémentaires :
    • Un extrait de fleur d’hibiscus (Hibiscus sadbariffa) : l’extrait ElliroseTM qui présente, grâce à son processus d’extraction breveté, un profil particulier en acides organiques (>40%) et en polyphénols (>45%), dont l’hibiscine, et connus pour leur activité antimicrobienne. Dans des études préliminaires, l’analyse de la biodisponibilité d’ElliroseTM a montré que ses composés se retrouvent intacts dans les urines. Plus récemment, une étude clinique a été conduite sur 40 femmes souffrant d’infections urinaires récidivantes et traitées avec une prise de 200mg d’ElliroseTM par jour. Les résultats ont montré qu’au bout de 3 mois d’utilisation, les femmes présentaient non seulement une très bonne tolérance à l’extrait, mais surtout une amélioration du fonctionnement des voies urinaires [23], et donc un confort urinaire retrouvé.
    • Un extrait de grenade (Punica granatum) : l’extrait de fruit de grenade sélectionné, Pomanox®,  est breveté et standardisé en punicalagines (>30%), dont les ellagitannins avec l’acide ellagique. L’acide ellagique est connu pour être métabolisé dans l’organisme par le microbiote pour former les urolithines A et B . Au niveau urinaire, la grenade semble intéressante pour son activité antibactérienne [24–27].
  3. Un format pensé pour une efficacité optimale :
    • Une formule poudre à diluer qui encourage et favorise la prise hydrique : première règle hygiéno-diététique à appliquer en cas de désagréments urinaires.
    • Des sticks faciles et pratiques à utiliser et transporter au quotidien et qui nous permettent une formule hautement dosée en actifs (ce qui aurait été impossible sous la forme de gélules).
    • Une aromatisation naturelle à la cerise pour faciliter la prise, et aller jusqu’au bout des 10 jours.
    • La totalité de la prise efficace dans 1 seule boîte : 20 sticks pour 10 jours de prise (2 stickers par jour).

Références

  1. Wagenlehner, F.M.E.; Bjerklund Johansen, T.E.; Cai, T.; Koves, B.; Kranz, J.; Pilatz, A.; Tandogdu, Z. Epidemiology, Definition and Treatment of Complicated Urinary Tract Infections. Nat. Rev. Urol. 2020, 17, 586–600, doi:10.1038/s41585-020-0362-4.
  2. Flores-Mireles, A.L.; Walker, J.N.; Caparon, M.; Hultgren, S.J. Urinary Tract Infections: Epidemiology, Mechanisms of Infection and Treatment Options. Nat. Rev. Microbiol. 2015, 13, 269–284, doi:10.1038/nrmicro3432.
  3. Medina, M.; Castillo-Pino, E. An Introduction to the Epidemiology and Burden of Urinary Tract Infections. Ther. Adv. Urol. 2019, 11, 175628721983217, doi:10.1177/1756287219832172.
  4. Foxman, B.; Barlow, R.; D’Arcy, H.; Gillespie, B.; Sobel, J.D. Urinary Tract Infection: Self-Reported Incidence and Associated Costs. 2000, 10, 7.
  5. Zowawi, H.M.; Harris, P.N.A.; Roberts, M.J.; Tambyah, P.A.; Schembri, M.A.; Pezzani, M.D.; Williamson, D.A.; Paterson, D.L. The Emerging Threat of Multidrug-Resistant Gram-Negative Bacteria in Urology. Nat. Rev. Urol. 2015, 12, 570–584, doi:10.1038/nrurol.2015.199.
  6. Colgan, R.; Williams, M. Diagnosis and Treatment of Acute Uncomplicated Cystitis. 2011, 84, 6.
  7. Foxman, B.; Buxton, M. Alternative Approaches to Conventional Treatment of Acute Uncomplicated Urinary Tract Infection in Women. Curr. Infect. Dis. Rep. 2013, 15, 124–129, doi:10.1007/s11908-013-0317-5.
  8. HAS Cystite Aiguë Simple, à Risque de Complication Ou Récidivante, de La Femme - https://www.has-sante.fr/jcms/c_2722827/fr/cystite-aigue-simple-a-risque-de-complication-ou-recidivante-de-la-femme.
  9. AFU CYSTITES RÉCIDIVANTES : DES MOYENS DE PRÉVENTION NON MÉDICAMENTEUX - https://www.urofrance.org/base-bibliographique/cystites-recidivantes-des-moyens-de-prevention-non-medicamenteux.
  10. Costantini, E.; Giannitsas, K.; Illiano, E. The Role of Nonantibiotic Treatment of Community-Acquired Urinary Tract Infections. Curr. Opin. Urol. 2017, 27, 120–126, doi:10.1097/MOU.0000000000000366.
  11. Cai, T.; Tamanini, I.; Kulchavenya, E.; Perepanova, T.; Köves, B.; Wagenlehner, F.M.E.; Tandogdu, Z.; Bonkat, G.; Bartoletti, R.; Bjerklund Johansen, T.E. The Role of Nutraceuticals and Phytotherapy in the Management of Urinary Tract Infections: What We Need to Know? Arch. Ital. Urol. E Androl. 2017, 89, 1, doi:10.4081/aiua.2017.1.1.
  12. Loubet, P.; Ranfaing, J.; Dinh, A.; Dunyach-Remy, C.; Bernard, L.; Bruyère, F.; Lavigne, J.-P.; Sotto, A. Alternative Therapeutic Options to Antibiotics for the Treatment of Urinary Tract Infections. Front. Microbiol. 2020, 11, 1509, doi:10.3389/fmicb.2020.01509.
  13. Blumberg, J.B.; Camesano, T.A.; Cassidy, A.; Kris-Etherton, P.; Howell, A.; Manach, C.; Ostertag, L.M.; Sies, H.; Skulas-Ray, A.; Vita, J.A. Cranberries and Their Bioactive Constituents in Human Health. Adv. Nutr. 2013, 4, 618–632, doi:10.3945/an.113.004473.
  14. González de Llano, D.; Liu, H.; Khoo, C.; Moreno-Arribas, M.V.; Bartolomé, B. Some New Findings Regarding the Antiadhesive Activity of Cranberry Phenolic Compounds and Their Microbial-Derived Metabolites against Uropathogenic Bacteria. J. Agric. Food Chem. 2019, 67, 2166–2174, doi:10.1021/acs.jafc.8b05625.
  15. Jepson, R.G.; Williams, G.; Craig, J.C. Cranberries for Preventing Urinary Tract Infections. Cochrane Database Syst. Rev. 2012, doi:10.1002/14651858.CD001321.pub5.
  16. Fu, Z.; Liska, D.; Talan, D.; Chung, M. Cranberry Reduces the Risk of Urinary Tract Infection Recurrence in Otherwise Healthy Women: A Systematic Review and Meta-Analysis. J. Nutr. 2017, 147, 2282–2288, doi:10.3945/jn.117.254961.
  17. Haesaerts, G. Le dosage des proanthocyanidines (PAC) de cranberry dans les compléments alimentaires: enjeux et derniers développements. Phytothérapie 2010, 8, 218–222, doi:10.1007/s10298-010-0575-4.
  18. Altarac, S.; Papeš, D. Use of D-Mannose in Prophylaxis of Recurrent Urinary Tract Infections (UTIs) in Women: Comment. BJU Int. 2014, 113, 9–10, doi:10.1111/bju.12492.
  19. De Nunzio, C.; Bartoletti, R.; Tubaro, A.; Simonato, A.; Ficarra, V. Role of D-Mannose in the Prevention of Recurrent Uncomplicated Cystitis: State of the Art and Future Perspectives. Antibiotics 2021, 10, 10.
  20. Scaglione, F.; Musazzi, U.M.; Minghetti, P. Considerations on D-Mannose Mechanism of Action and Consequent Classification of Marketed Healthcare Products. Front. Pharmacol. 2021, 12, 636377, doi:10.3389/fphar.2021.636377.
  21. Babar, A.; Moore, L.; Leblanc, V.; Dudonné, S.; Desjardins, Y.; Lemieux, S.; Bochard, V.; Guyonnet, D.; Dodin, S. High Dose versus Low Dose Standardized Cranberry Proanthocyanidin Extract for the Prevention of Recurrent Urinary Tract Infection in Healthy Women: A Double-Blind Randomized Controlled Trial. BMC Urol. 2021, 21, 44, doi:10.1186/s12894-021-00811-w.
  22. Asma, B.; Vicky, L.; Stephanie, D.; Yves, D.; Amy, H.; Sylvie, D. Standardised High Dose versus Low Dose Cranberry Proanthocyanidin Extracts for the Prevention of Recurrent Urinary Tract Infection in Healthy Women [PACCANN]: A Double Blind Randomised Controlled Trial Protocol. BMC Urol. 2018, 18, 29, doi:10.1186/s12894-018-0342-7.
  23. Allaert, F.A. Prevention of Recurrent Cystitis in Women: Double-Blind, Placebo- Controlled Study of Hibiscus Sabdariffa L. Extract. Lett. L’Infectiologue 2010, 5.
  24. Espín, J.C.; González-Barrio, R.; Cerdá, B.; López-Bote, C.; Rey, A.I.; Tomás-Barberán, F.A. Iberian Pig as a Model To Clarify Obscure Points in the Bioavailability and Metabolism of Ellagitannins in Humans. J. Agric. Food Chem. 2007, 55, 10476–10485, doi:10.1021/jf0723864.
  25. Howell, A.B.; D’Souza, D.H. The Pomegranate: Effects on Bacteria and Viruses That Influence Human Health. Evid. Based Complement. Alternat. Med. 2013, 2013, 1–11, doi:10.1155/2013/606212.
  26. Zam, W.; Khaddour, A. Anti-Virulence Effects of Aqueous Pomegranate Peel Extract on E. Coli Urinary Tract Infection. Prog. Nutr. 2017, 19, doi:10.23751/pn.v19i1-S.5693.
  27. Ammar, O.M.A.; Ilktac, M.; Gulcan, H.O. Urolithins and Their Antimicrobial Activity: A Short Review. EMUJPharmSci 2020, 8.

Article connexe

ANALYSES

Notre promesse de transparence passe aussi par la publication des analyses qualité :

EFFICACITÉ
BIENFAITS
COMMENT L'UTILISER ?
INGRÉDIENTS
SCIENCE
ANALYSES
Bienfait Cranberry Mannose Confort Urinaire Bienfait Cranberry Mannose Elimination Confort urinaire & Élimination

Praticité et discrétion avant tout !
L’efficacité c’est bien, mais sans praticité, est-elle vraiment utile ? C’est pourquoi notre équipe scientifique a mis un point d’honneur à proposer une formule efficace à l’usage simple et agréable. Sous forme de poudre 100% naturelle aromatisée à la cerise et sans sucres ajoutés, notre Cranberry Mannose a été conçu pour être dilué dans de l’eau, et ainsi favoriser la prise hydrique, primordiale lors d'inconfort urinaire ! Discrets à transporter, ses 2 sticks quotidiens permettent d’assurer de hauts dosages en actifs que n’auraient pas permis des gélules ou comprimés.

Un haut dosage sans concession
Parce que nous visons l’efficacité avant-tout, les choix et les dosages des ingrédients de notre Cranberry Mannose ont été établis sur la base de la littérature scientifique : avec 2 sticks par jour, notre formule apporte 4 g de D-mannose, 240 mg d’un extrait de cranberry (canneberge) standardisé avec 36 mg de proanthocyanidines (PACs), ainsi qu’un extrait d’hibiscus et un extrait de grenade, chacun dosé à 200 mg. Notre formule est ainsi la première à réunir non pas 1 ni 2 mais bien 4 actifs efficaces et surtout correctement dosés !

4 actifs 100% naturels
En plus de l’extrait de cranberry et de notre D-mannose fermenté, notre formule capitalise sur l’efficacité complémentaire de deux extraits de plantes brevetés :

  • Ellirose™ : un extrait de fleur d’hibiscus notamment riche en hibiscine et dont la biodisponibilité est cliniquement démontrée.
  • Pomanox® : un extrait de grenade particulièrement riche en acide ellagique (8%), un polyphénol reconnu.

Le tout est sans sucres ajoutés, sans édulcorants ni additifs.

Le Cranberry Mannose est une combinaison de D-mannose, d’un extrait de cranberry / canneberge riche en proanthocyanidines (PACs) et de deux extraits de plantes additionnels (hibiscus et grenade) développée pour cibler spécifiquement la fonction des voies urinaires.

L’hibiscus est utilisé pour faciliter les fonctions de drainage de l'organisme. Il stimule la fonction d'élimination de l'organisme et contribue au fonctionnement des voies urinaires.

Quand prendre notre Cranberry Mannose ?

  • Notre Cranberry Mannose doit être pris le matin au petit-déjeuner et le soir au dîner.

Combien de sticks ?

  • Enfants : déconseillé.
  • Adolescents : (à partir de 14 ans) 2 sticks (2 x 6 g) par jour.
  • Adultes : 2 sticks (2 x 6 g) par jour.

Durée d'une prise

  • Notre Cranberry Mannose se prend sur une durée de 10 jours.

Comment prendre notre Cranberry Mannose ?

  • Diluer le contenu d'un stick (6 g) dans un grand verre d'eau (200ml), mélanger jusqu’à dissolution complète.

Durée d'une boîte

  • La boîte de notre Cranberry Mannose dure 10 jours, à raison de 2 sticks par jour.

Précautions d'emploi

  • Complément alimentaire à base de cranberry (canneberge), d-mannose, hibiscus et grenade, à utiliser en complément d'une alimentation saine et équilibrée.
  • Ne pas dépasser les doses journalières indiquées.
  • Les femmes enceintes ou allaitantes doivent prendre l'avis d'un médecin avant toute supplémentation.

Conditions de conservation

  • Conserver dans un endroit sec et à l'abri de la chaleur et de la lumière.
  • À garder hors de portée des enfants.

Valeur nutritionnelle (mg) pour 2 sticks (12 g)

D-mannose : 4000

Extrait de fruit de cranberry (Urophenol®) : 240
  dont proanthocyanidines (PACs) : 36

Extrait de fleur d’hibiscus (Ellirose™) : 200
  dont phénoliques  : 90

Extrait de fruit de grenade (Pomanox®): 200
  dont punicalagines : 60
  dont acide ellagique : 16

Ginselect™ (extrait de ginseng) : 200
  dont ginsénosides (7%) : 14

Poudre de jus de cranberry : 1000

Ingrédients : Poudre de jus de fruit de la passion (Passiflora edulis S) ; D-mannose, Poudre de jus de cranberry (Vaccinium macrocarpon Aiton) ; Urophenol® [extrait de cranberries entières concentré en proanthocyanidines (Vaccinium macrocarpon Aiton)] ; Ellirose™ [extrait de fleur d'hibiscus (Hibiscus sabdariffa L)] ; Pomanox® [extrait de fruit de grenade (PunicagranatumL)] ; Arômes naturels : cerise.

Désagréments urinaires vs cystite [1]
On désigne par “désagréments urinaires” toute infection du système urinaire sans complication, se manifestant chez des individus sains et sans facteur de sensibilité supplémentaire associé. Les désagréments ou infection urinaire résultent le plus fréquemment d’infections bactériennes, et touchent essentiellement les adultes.

La cystite est, quant à elle, une infection urinaire donnant lieu à une inflammation précisément localisée au niveau de la vessie. Si elle peut occasionner une gêne importante, elle n’est généralement pas grave et ses symptômes sont caractéristiques : sensation de brûlure, faible volume urinaire (pollakiurie) et récurrence de l’envie d'uriner. Il est important de la traiter rapidement avant qu’elle n’évolue vers les reins, rendant les symptômes alors plus aigus, et pouvant provoquer de la fièvre et des douleurs dorsales. Pour cela, différents traitements à l’efficacité avérée existent.

On identifie essentiellement 2 types de cystites :

  • les cystites aiguës simples (sans facteur de sensibilité additionnel),
  • les cystites aiguës à risque de complications, qui comportent au moins un facteur de sensibilité (comme la grossesse ou la ménopause chez les femmes, ou bien encore le diabète).

Une cystite aiguë simple peut être qualifiée de cystite aiguë récidivante lorsqu’une personne connaît au moins 3-4 épisodes au cours d’une année. Pour limiter de telles récidives, il est important d’assurer une bonne prévention et de comprendre à qui s’adresse cette préoccupation de santé publique. 

Origine des désagréments urinaires [1–3]
Le système urinaire se compose de nos deux reins reliés à la vessie par deux uretères. La vessie est également connectée à l’urètre, canal d’évacuation de l’urine.

Appareils urinaires féminin et masculin

Ce système possède naturellement des mécanismes de défense contre l’invasion d’agents pathogènes, et donc contre les infections.

Dans plus de 70% des cas, les désagréments urinaires proviennent d’infections bactériennes par une communauté spécifique : les entérobactéries, et plus particulièrement à Escherichia coli (E. coli). Cette bactérie naturellement présente dans le tube digestif (côlon, rectum) peut pénétrer dans l’urètre, puis remonter dans la vessie et adhérer aux parois de la vessie engendrant de l’inflammation et les symptômes associés à une infection urinaire.

Une manifestation essentiellement féminine [3,4]
Ce sont les différences anatomiques entre les hommes et les femmes qui rendent les femmes davantage sujettes aux infections urinaires. D’un point de vue anatomique, l’urètre de la femme est plus court que celui de l’homme (cf schéma), mais aussi plus proche du vagin et du rectum, lieux de présence naturelle des bactéries. Autres facteurs : les rapports sexuels et la grossesse peuvent également favoriser les infections urinaires et cystites. La fréquence des cystites est importante chez les femmes, et particulièrement chez les femmes en âge de procréer. On estime que 50 à 60% des femmes (au moins 1 femme sur 2 !) contractent des désagréments urinaires au cours de leur vie et qu’environ 40% en développent une seconde dans l’année qui suit la première. Certaines femmes sont même sujettes à des cystites récidivantes (3 à 4 répétitions sur l’année). Deux pics de fréquence sont généralement observés : au début de l’activité sexuelle et après la ménopause avec la chute des oestrogènes.

Solutions et problématiques associées
Pour résoudre les cystites, les traitements antibiotiques restent à ce jour le moyen le plus efficace d'un point de vue thérapeutique. Mais face à l’émergence de l’antibiorésistance [5] et à l’effet potentiel des antibiotiques sur le microbiote, des approches alternatives sont de plus en plus étudiées [6,7] pour limiter les récidives sans recourir aux antibiotiques comme :

  • Réduire la fréquence du recours aux antibiotiques, 
  • Veiller à maintenir une  flore bactérienne saine pour préserver des défenses efficaces contre les pathogènes.

Il existe de bonnes pratiques éditées par la Haute Autorité de Santé (HAS) liées à la gestion des cystites [8] visant à préciser les traitements antibiotiques adaptés selon les niveaux d’intention.

Aujourd’hui, des méthodes prophylactiques (de prévention) non médicamenteuses de lutte contre les cystites sont bien référencées et documentées par la communauté scientifique.

Ce que dit la Recherche des alternatives naturelles de prévention
La problématique des désagréments urinaires chez les femmes représente un tel coût de santé publique que l’étude des alternatives de prévention aux récidives a été engagée voilà plusieurs années. En parallèle, les organismes d'urologie travaillent également à valoriser des solutions potentielles à travers une recherche active sur certains ingrédients. Parmi les plus cités en référence, on retrouve le cranberry (ou canneberge, en français) et le D-mannose [9–12] :

Le cranberry
Le cranberry (Vaccinium macrocarpon), aussi appelé “american cranberry'', grande airelle rouge, ou encore canneberge, est une baie particulièrement connue pour ses nombreux bienfaits sur la santé grâce à sa teneur en polyphénols, notamment de la classe des proanthocyanidines de type A (catégorie flavan-3-ols). Les proanthocyanidines portent l’acronyme de PACs (une indication de référence mise en avant sur les produits nutraceutiques). Parmi ses propriétés intéressantes, la canneberge pourrait interférer avec l’adhésion des bactéries, en agissant localement au niveau urinaire [13,14].
En 2014, une analyse clinique de la prise d’extrait de canneberge a établi l’efficacité d’une dose journalière standard de 36 mg de PACs [15]. Une méta-analyse plus récente a également permis de conclure positivement sur la pertinence du cranberry [16]. Ces travaux de compilation mettent en avant un point important sur la parfaite tolérance de la prise quotidienne d’extrait standardisé à 36 mg de PACs.
Il est important de noter que le principe de standardisation ne s’applique qu’à des extraits spécifiques, et ne concerne pas d’autres types de préparations tels que les jus de cranberry. Enfin, valider la concentration exacte en PACs d’un extrait nécessite une méthodologie de référence validée et institutionnalisée par les grandes instances réglementaires : il s’agit de la méthode appelée BL-DMAC [17].

Le D-mannose  [18–20]
Le D-mannose est un monosaccharide, un sucre, naturellement présent dans l’organisme. On le retrouve également dans notre alimentation, notamment dans les fruits comme la canneberge. Bien que le D-mannose soit un sucre simple (au même titre que le glucose), il n’est cependant pas métabolisé par l’organisme. En effet, les données pharmacocinétiques sur l’ingestion de D-mannose ont montré qu’au moins 90% de ce sucre sont absorbés et atteignent la circulation sanguine pour se retrouver intact dans les urines. Son excrétion urinaire est liée à ses effets mécanistiques locaux : en se liant à certains pathogènes comme E.coli, le D-mannose permettrait de limiter son adhésion à la muqueuse. La compilation des travaux cliniques prouve par ailleurs la très bonne tolérance et l’efficacité du D-mannose sous forme de prise orale journalière de 2 g et plus.

Le choix Nutri&Co
A l’instar de l’ensemble de nos formules, c’est bien sûr l’efficacité que nous visons avec notre formule Cranberry Mannose. Pour lutter efficacement contre l’inconfort urinaire, nous avons opté pour une combinaison de 4 actifs judicieusement élaborée :

  1. De hauts dosages sans concession en ingrédients de référence :
    • L’extrait breveté de cranberry / canneberge, Urophenol®, est hautement spécifique grâce à son profil en polyphénols (utilisation du fruit entier de cranberry) et à la variété dont il est issu. Il est porté par sa propre étude clinique [21] basée sur un protocole unique et original [22], comparant l’efficacité de l’extrait à 36 mg de PACs versus un extrait à très faible teneur en PACS (2 mg). Cet extrait va donc plus loin qu’un simple jus de cranberry faiblement dosé en PACs : au total ce sont bien 240 mg d’un extrait standardisé à 36 mg de PACs et analysé selon la méthode BL-DMAC officielle que nous avons mis dans notre formule,
    • Autre ingrédient ayant fait ses preuves : le D-mannose, que nous avons choisi de doser à 4 g quotidiens, soit le double de la plus petite dose à l’efficacité cliniquement démontrée. Ainsi, 1 seul stick quotidien apporte déjà la dose efficace minimale de D-mannose de 2 g.
  2. 2 autres extraits aux bienfaits complémentaires :
    • Un extrait de fleur d’hibiscus (Hibiscus sadbariffa) : l’extrait ElliroseTM qui présente, grâce à son processus d’extraction breveté, un profil particulier en acides organiques (>40%) et en polyphénols (>45%), dont l’hibiscine, et connus pour leur activité antimicrobienne. Dans des études préliminaires, l’analyse de la biodisponibilité d’ElliroseTM a montré que ses composés se retrouvent intacts dans les urines. Plus récemment, une étude clinique a été conduite sur 40 femmes souffrant d’infections urinaires récidivantes et traitées avec une prise de 200mg d’ElliroseTM par jour. Les résultats ont montré qu’au bout de 3 mois d’utilisation, les femmes présentaient non seulement une très bonne tolérance à l’extrait, mais surtout une amélioration du fonctionnement des voies urinaires [23], et donc un confort urinaire retrouvé.
    • Un extrait de grenade (Punica granatum) : l’extrait de fruit de grenade sélectionné, Pomanox®,  est breveté et standardisé en punicalagines (>30%), dont les ellagitannins avec l’acide ellagique. L’acide ellagique est connu pour être métabolisé dans l’organisme par le microbiote pour former les urolithines A et B . Au niveau urinaire, la grenade semble intéressante pour son activité antibactérienne [24–27].
  3. Un format pensé pour une efficacité optimale :
    • Une formule poudre à diluer qui encourage et favorise la prise hydrique : première règle hygiéno-diététique à appliquer en cas de désagréments urinaires.
    • Des sticks faciles et pratiques à utiliser et transporter au quotidien et qui nous permettent une formule hautement dosée en actifs (ce qui aurait été impossible sous la forme de gélules).
    • Une aromatisation naturelle à la cerise pour faciliter la prise, et aller jusqu’au bout des 10 jours.
    • La totalité de la prise efficace dans 1 seule boîte : 20 sticks pour 10 jours de prise (2 stickers par jour).

Références

  1. Wagenlehner, F.M.E.; Bjerklund Johansen, T.E.; Cai, T.; Koves, B.; Kranz, J.; Pilatz, A.; Tandogdu, Z. Epidemiology, Definition and Treatment of Complicated Urinary Tract Infections. Nat. Rev. Urol. 2020, 17, 586–600, doi:10.1038/s41585-020-0362-4.
  2. Flores-Mireles, A.L.; Walker, J.N.; Caparon, M.; Hultgren, S.J. Urinary Tract Infections: Epidemiology, Mechanisms of Infection and Treatment Options. Nat. Rev. Microbiol. 2015, 13, 269–284, doi:10.1038/nrmicro3432.
  3. Medina, M.; Castillo-Pino, E. An Introduction to the Epidemiology and Burden of Urinary Tract Infections. Ther. Adv. Urol. 2019, 11, 175628721983217, doi:10.1177/1756287219832172.
  4. Foxman, B.; Barlow, R.; D’Arcy, H.; Gillespie, B.; Sobel, J.D. Urinary Tract Infection: Self-Reported Incidence and Associated Costs. 2000, 10, 7.
  5. Zowawi, H.M.; Harris, P.N.A.; Roberts, M.J.; Tambyah, P.A.; Schembri, M.A.; Pezzani, M.D.; Williamson, D.A.; Paterson, D.L. The Emerging Threat of Multidrug-Resistant Gram-Negative Bacteria in Urology. Nat. Rev. Urol. 2015, 12, 570–584, doi:10.1038/nrurol.2015.199.
  6. Colgan, R.; Williams, M. Diagnosis and Treatment of Acute Uncomplicated Cystitis. 2011, 84, 6.
  7. Foxman, B.; Buxton, M. Alternative Approaches to Conventional Treatment of Acute Uncomplicated Urinary Tract Infection in Women. Curr. Infect. Dis. Rep. 2013, 15, 124–129, doi:10.1007/s11908-013-0317-5.
  8. HAS Cystite Aiguë Simple, à Risque de Complication Ou Récidivante, de La Femme - https://www.has-sante.fr/jcms/c_2722827/fr/cystite-aigue-simple-a-risque-de-complication-ou-recidivante-de-la-femme.
  9. AFU CYSTITES RÉCIDIVANTES : DES MOYENS DE PRÉVENTION NON MÉDICAMENTEUX - https://www.urofrance.org/base-bibliographique/cystites-recidivantes-des-moyens-de-prevention-non-medicamenteux.
  10. Costantini, E.; Giannitsas, K.; Illiano, E. The Role of Nonantibiotic Treatment of Community-Acquired Urinary Tract Infections. Curr. Opin. Urol. 2017, 27, 120–126, doi:10.1097/MOU.0000000000000366.
  11. Cai, T.; Tamanini, I.; Kulchavenya, E.; Perepanova, T.; Köves, B.; Wagenlehner, F.M.E.; Tandogdu, Z.; Bonkat, G.; Bartoletti, R.; Bjerklund Johansen, T.E. The Role of Nutraceuticals and Phytotherapy in the Management of Urinary Tract Infections: What We Need to Know? Arch. Ital. Urol. E Androl. 2017, 89, 1, doi:10.4081/aiua.2017.1.1.
  12. Loubet, P.; Ranfaing, J.; Dinh, A.; Dunyach-Remy, C.; Bernard, L.; Bruyère, F.; Lavigne, J.-P.; Sotto, A. Alternative Therapeutic Options to Antibiotics for the Treatment of Urinary Tract Infections. Front. Microbiol. 2020, 11, 1509, doi:10.3389/fmicb.2020.01509.
  13. Blumberg, J.B.; Camesano, T.A.; Cassidy, A.; Kris-Etherton, P.; Howell, A.; Manach, C.; Ostertag, L.M.; Sies, H.; Skulas-Ray, A.; Vita, J.A. Cranberries and Their Bioactive Constituents in Human Health. Adv. Nutr. 2013, 4, 618–632, doi:10.3945/an.113.004473.
  14. González de Llano, D.; Liu, H.; Khoo, C.; Moreno-Arribas, M.V.; Bartolomé, B. Some New Findings Regarding the Antiadhesive Activity of Cranberry Phenolic Compounds and Their Microbial-Derived Metabolites against Uropathogenic Bacteria. J. Agric. Food Chem. 2019, 67, 2166–2174, doi:10.1021/acs.jafc.8b05625.
  15. Jepson, R.G.; Williams, G.; Craig, J.C. Cranberries for Preventing Urinary Tract Infections. Cochrane Database Syst. Rev. 2012, doi:10.1002/14651858.CD001321.pub5.
  16. Fu, Z.; Liska, D.; Talan, D.; Chung, M. Cranberry Reduces the Risk of Urinary Tract Infection Recurrence in Otherwise Healthy Women: A Systematic Review and Meta-Analysis. J. Nutr. 2017, 147, 2282–2288, doi:10.3945/jn.117.254961.
  17. Haesaerts, G. Le dosage des proanthocyanidines (PAC) de cranberry dans les compléments alimentaires: enjeux et derniers développements. Phytothérapie 2010, 8, 218–222, doi:10.1007/s10298-010-0575-4.
  18. Altarac, S.; Papeš, D. Use of D-Mannose in Prophylaxis of Recurrent Urinary Tract Infections (UTIs) in Women: Comment. BJU Int. 2014, 113, 9–10, doi:10.1111/bju.12492.
  19. De Nunzio, C.; Bartoletti, R.; Tubaro, A.; Simonato, A.; Ficarra, V. Role of D-Mannose in the Prevention of Recurrent Uncomplicated Cystitis: State of the Art and Future Perspectives. Antibiotics 2021, 10, 10.
  20. Scaglione, F.; Musazzi, U.M.; Minghetti, P. Considerations on D-Mannose Mechanism of Action and Consequent Classification of Marketed Healthcare Products. Front. Pharmacol. 2021, 12, 636377, doi:10.3389/fphar.2021.636377.
  21. Babar, A.; Moore, L.; Leblanc, V.; Dudonné, S.; Desjardins, Y.; Lemieux, S.; Bochard, V.; Guyonnet, D.; Dodin, S. High Dose versus Low Dose Standardized Cranberry Proanthocyanidin Extract for the Prevention of Recurrent Urinary Tract Infection in Healthy Women: A Double-Blind Randomized Controlled Trial. BMC Urol. 2021, 21, 44, doi:10.1186/s12894-021-00811-w.
  22. Asma, B.; Vicky, L.; Stephanie, D.; Yves, D.; Amy, H.; Sylvie, D. Standardised High Dose versus Low Dose Cranberry Proanthocyanidin Extracts for the Prevention of Recurrent Urinary Tract Infection in Healthy Women [PACCANN]: A Double Blind Randomised Controlled Trial Protocol. BMC Urol. 2018, 18, 29, doi:10.1186/s12894-018-0342-7.
  23. Allaert, F.A. Prevention of Recurrent Cystitis in Women: Double-Blind, Placebo- Controlled Study of Hibiscus Sabdariffa L. Extract. Lett. L’Infectiologue 2010, 5.
  24. Espín, J.C.; González-Barrio, R.; Cerdá, B.; López-Bote, C.; Rey, A.I.; Tomás-Barberán, F.A. Iberian Pig as a Model To Clarify Obscure Points in the Bioavailability and Metabolism of Ellagitannins in Humans. J. Agric. Food Chem. 2007, 55, 10476–10485, doi:10.1021/jf0723864.
  25. Howell, A.B.; D’Souza, D.H. The Pomegranate: Effects on Bacteria and Viruses That Influence Human Health. Evid. Based Complement. Alternat. Med. 2013, 2013, 1–11, doi:10.1155/2013/606212.
  26. Zam, W.; Khaddour, A. Anti-Virulence Effects of Aqueous Pomegranate Peel Extract on E. Coli Urinary Tract Infection. Prog. Nutr. 2017, 19, doi:10.23751/pn.v19i1-S.5693.
  27. Ammar, O.M.A.; Ilktac, M.; Gulcan, H.O. Urolithins and Their Antimicrobial Activity: A Short Review. EMUJPharmSci 2020, 8.
Article connexe

Notre promesse de transparence passe aussi par la publication des analyses qualité :

Sans sucres ajoutes Sans sucres ajoutés
Sans edulcorants Sans édulcorants
Sans additifs Sans additifs
100% vegan 100% vegan
Made in france Made in france
L’infographie
Une infographie ludique pour enfin tout comprendre sur les désagréments urinaires.
Lire l’infographie

L’Infographie

Une infographie ludique pour enfin tout comprendre sur les désagréments urinaires.

Une question ?

Nos experts répondent à toutes vos questions.

En combien de temps agit-il ?

Nous conseillons de suivre un programme de 10 jours consécutifs, à raison de 2 sticks quotidiens pour assurer l’efficacité de la formule.

C’est quoi une infection urinaire ?

Une infection urinaire est une infection d’origine bactérienne survenant au niveau du système urinaire. Elle est qualifiée de cystite lorsque l’inflammation due à l’infection atteint en particulier la vessie. Les infections urinaires touchent en moyenne 1 femme sur 2 au cours de leur vie et peuvent être récidivantes, c’est-à-dire se répéter 3 à 4 fois sur une même année.

Le produit est-il diurétique ?

Oui, notre Cranberry Mannose est une formule faite pour une action diurétique favorisant l'élimination.

Pourquoi est-il recommandé de boire beaucoup d’eau quand on souffre d’infection urinaire ?

Boire est une des premières recommandations hygiéno-diététiques des autorités de santé. Combinée à l’action diurétique de la formule, la boisson favorise l’envie d’éliminer et donc d’optimiser l'expulsion des pathogènes par le flux urinaire.

Pourquoi pas d’huiles essentielles dans votre formule ?

Certains produits sur le marché proposent effectivement des huiles essentielles pour favoriser le confort urinaire. Nous avons bien sûr examiné cette option, mais le rationnel et le niveau de preuves scientifiques plaident davantage en faveur du mix cranberry / mannose / hibiscus / grenade. En effet, toutes nos formules reposent sur l’étude préalable de la littérature scientifique de chacune des indications produit et l’établissement du cahier des charges idéal. Par ailleurs, l’utilisation d’huiles essentielles peut engendrer des restrictions d’usage, or chez Nutri&Co, nous avons pour volonté de créer des formules adaptées au plus grand nombre et avec un minimum de restrictions !

Pourquoi pas de probiotiques dans votre formule ?

De plus en plus de formules proposent des probiotiques pour améliorer le confort urinaire. L’idée est de favoriser la flore intestinale, qui va elle-même favoriser la flore vaginale, laissant moins de place à la prolifération bactérienne pathogène à l'origine des cystites. Scientifiquement, l’approche consiste donc à “doper” sa flore intestinale, et pour cela vous pouvez bien entendu utiliser notre Probio2. Oui mais voilà,  conjuguer probiotiques et mannose nuit à l’efficacité de la supplémentation, puisque le mannose peut neutraliser l’effet des probiotiques. C’est pourquoi nous avons fait le choix d’une formule sans probiotiques, mais il vous sera tout à fait possible d’adopter notre Probio2 après une prise de notre Cranberry Mannose.

Est-ce que ça marche pour les hommes ?

Non. Les infections et l’inconfort urinaires sont des problématiques essentiellement féminines du fait de l’anatomie du système urinaire féminin. Nous avons développé notre formule pour les femmes sur la base d’études scientifiques de ses actifs menées sur des femmes. Ainsi, nous ne pouvons garantir une efficacité sur les hommes pour qui les infections urinaires ont des origines différentes et nécessitent d’autres solutions.

Est-ce que l'effet est aussi rapide qu'un antibiotique ?

En période de cystite, la préconisation première est de suivre tout traitement antibiotique qui aurait été prescrit sur avis médical. Si toutefois, notre Cranberry Mannose est pris en alternative, il est alors primordial d’assurer la supplémentation sur la totalité des 10 jours nécessaires, et d’observer attentivement l’évolution de l’inconfort urinaire. L’efficacité observée peut être variable d’une personne à une autre, et selon le moment du démarrage de  la prise.

Est-ce que je dois le prendre en prévention ou au moment des débuts de l'infection urinaire ?

Les deux ! Si notre Cranberry Mannose est avant tout une formule de prévention avec ses dosages élevés en actifs de référence, il peut aussi être utilisé seul en réaction rapide aux premiers signes reconnus et ressentis d’inconfort urinaire. En effet, après plusieurs récidives, l’auto-diagnostic dès les premiers signes devient plus facile. Si un traitement antibiotique a par ailleurs été prescrit pour traiter l’infection, alors notre formule peut tout à fait y être associée.

Puis-je le prendre en même temps que mon traitement antibiotiques ?

Tout à fait, en cas de crise, notre Cranberry Mannose peut être utilisé en complément des antibiotiques qui seraient prescrits. Il peut également être utilisé de manière préventive, sans antibiotiques, dès les premiers signes avant-coureurs ou lors de périodes plus propices à l‘installation d'inconfort urinaire.

D'où viennent nos ingrédients ?

Origine des ingrédients du Magnésium
Mélange et production des sticks
Nutrisun Fabrication des sticks : Chateaubourg, France

Depuis plus de 25 ans, Nutrisun est reconnu comme un expert du développement de produits alimentaires et nutraceutiques, avec des savoir-faire spécifiques dans l’aromatisation et d’autres aspects organoleptiques.

D-mannose - Keb via Vivatis France Origine du D-mannose : Chine
Fabrication : Chine

Keb Biotechnology a été créée en 2000 en Mongolie. Sa maîtrise du développement d’ingrédients nutraceutiques de A à Z (fermes, centres R&D et ateliers de production) en fait un partenaire de confiance absolue. Le D-mannose est fabriqué à partir de glucose de maïs grâce à un procédé naturel de fermentation.

Extrait de fruit de cranberry / canneberge
Urophenol® • Diana Food Origine des cranberries : Canada et USA
Fabrication : Canada

Diana Food est une entreprise fondée en 1990 à Rennes. Elle fait partie des acteurs mondiaux majeurs du développement d’ingrédients fonctionnels et d'arômes naturels.<
Urophenol® est une parfaite illustration de l’engagement de Diana Food à élaborer des actifs de santé cliniquement documentés. Diana Food travaille en partenariat avec l’Université de Laval au Canada pour comprendre les mécanismes d’action des PACs.

Poudre de jus de fruit de la passion
Diana Food Fabrication : Rennes, France

Origine du fruit de la passion : Equateur, Pérou et Vietnam
Diana Food est une entreprise fondée en 1990 à Rennes. Elle fait partie des acteurs mondiaux majeurs du développement d’ingrédients fonctionnels et d'arômes naturels.

Poudre de jus de fruit de la passion • Diana Food
Origine des cranberries : Canada et USA
Diana Food est une entreprise fondée en 1990 à Rennes. Elle fait partie des acteurs mondiaux majeurs du développement d’ingrédients fonctionnels et d'arômes naturels.

Extrait de fleur d’hibiscus
Ellirose™ • Naturex Origine de l’hibiscus :  Soudan et Afrique de l’Ouest

Extraction : Avignon, France
Créé en 1992, Naturex est un leader international dans le développement d’ingrédients naturels dans les domaines de l’agroalimentaire, de la santé et de la beauté.

Extrait de fruit de grenade
Pomanox® • Euromed Origine de la grenade :  Espagne
Extraction : Mollet del Vallès, Espagne

Euromed est une société née en 1971 qui a récemment fêté 50 ans de découverte, de production et d’étude  d’extraits botaniques à haute valeur ajoutée.

Arôme cerise • Silesia Fabrication : Neuss, Allemagne

Silesia est une société internationale qui développe des solutions organoleptiques de nouvelle génération. 100% naturel, cet ingrédient permet d’aromatiser naturellement et subtilement notre formule.

Map Mobile

D’où viennent nos ingrédients ?

Mélange et production des sticks • Nutrisun

Fabrication des sticks : Chateaubourg, France

Depuis plus de 25 ans, Nutrisun est reconnu comme un expert du développement de produits alimentaires et nutraceutiques, avec des savoir-faire spécifiques dans l’aromatisation et d’autres aspects organoleptiques.

D-mannose - Keb via Vivatis France

Origine du D-mannose : Chine • Fabrication : Chine

Keb Biotechnology a été créée en 2000 en Mongolie. Sa maîtrise du développement d’ingrédients nutraceutiques de A à Z (fermes, centres R&D et ateliers de production) en fait un partenaire de confiance absolue. Le D-mannose est fabriqué à partir de glucose de maïs grâce à un procédé naturel de fermentation.

Extrait de fruit de cranberry / canneberge • Urophenol® • Diana Food

Origine des cranberries : Canada et USA • Fabrication : Canada

Diana Food est une entreprise fondée en 1990 à Rennes. Elle fait partie des acteurs mondiaux majeurs du développement d’ingrédients fonctionnels et d'arômes naturels.<
Urophenol® est une parfaite illustration de l’engagement de Diana Food à élaborer des actifs de santé cliniquement documentés. Diana Food travaille en partenariat avec l’Université de Laval au Canada pour comprendre les mécanismes d’action des PACs.

Poudre de jus de fruit de la passion • Diana Food

Fabrication : Rennes, France

Origine du fruit de la passion : Equateur, Pérou et Vietnam
Diana Food est une entreprise fondée en 1990 à Rennes. Elle fait partie des acteurs mondiaux majeurs du développement d’ingrédients fonctionnels et d'arômes naturels.

Extrait de fleur d’hibiscus • Ellirose™ • Naturex

Origine de l’hibiscus :  Soudan et Afrique de l’Ouest

Extraction : Avignon, France
Créé en 1992, Naturex est un leader international dans le développement d’ingrédients naturels dans les domaines de l’agroalimentaire, de la santé et de la beauté.

Extrait de fruit de grenade • Pomanox® • Euromed

Origine de la grenade :  Espagne • Extraction : Mollet del Vallès, Espagne

Euromed est une société née en 1971 qui a récemment fêté 50 ans de découverte, de production et d’étude  d’extraits botaniques à haute valeur ajoutée.

Arôme cerise • Silesia

Fabrication : Neuss, Allemagne

Silesia est une société internationale qui développe des solutions organoleptiques de nouvelle génération. 100% naturel, cet ingrédient permet d’aromatiser naturellement et subtilement notre formule.

Nos avis clients certifiés

Ceux qui ont testé Le Cranberry Mannose l’ont approuvé.
Basé sur 1 avis
5,0/5
Après mes calculs rénaux j’ai retrouvé le confort !
01.09.2021
Tous nos avis clients

Les produits associés

Le Probio²
Le Probio²
27,90€
Le Multi
Le Multi
27,90€
Le Pack Peau
Le Pack Peau
55,80€50,00€
4,2/5
5 avis
Économisez 10%
Le Pack Microbiote
Le Pack Microbiote
53,80€48,00€
4,5/5
2 avis
Économisez 10%