Magnésium
  • Magnésium
  • Magnésium en gélules
  • Complément alimentaire magnésium
  • Boite de magnésium
  • Composition et posologie du magnésium
  • Comparatif magnésium
Magnésium
Magnésium Magnésium en gélules Complément alimentaire magnésium Boite de magnésium Composition et posologie du magnésium Comparatif magnésium

Magnésium

9 avis client(s) (4,9/5)
Lire les avis

Bienfaits du magnésium

Intervenant dans plus de 325 réactions clés dans l'organisme, le magnésium est un élément indispensable à notre santé. Pourtant, 75% des français sont en déficit.

Nombre de formules proposent de combler ce manque, mais jusqu’ici, aucune n’est parvenue à concilier teneur et absorption. Découvrez comment nous avons réussi...

120 gélules • à partir de 2/j

19,90 €

Faites des économies avec les packs :
Pack de 3 Magnésium
59,70 € 55,00 € Économisez 4,70 € Ajouter au panier
Pack Tonus - Magnésium et Multi
42,80 € 40,00 € Économisez 2,80 € Ajouter au panier
sans ogm
Sans OGM
sans lactose
SANS LACTOSE
sans gélatine
Sans Gélatine
sans gluten
Sans Gluten
sans excipients
Sans Excipients
100% vegan
100% Vegan
made in france
Made in France

Le magnésium représente la deuxième carence la plus courante en occident après la vitamine D.

Le magnésium représente la deuxième carence la plus courante en occident après la vitamine D.

EFFICACITÉ

Magnésium haute absorption et haute teneur

Nous avons trouvé l’unique transporteur alliant haute teneur (32% de magnésium élément) et haute absorption (supérieure au bisglycinate) ! Grâce à lui chacune de nos gélules contient 100mg de magnésium élément assimilable ! Malate et taurinate de magnésium viennent compléter notre formule dans une approche holistique.

Synergies des actifs

Ces deux transporteurs sont spécialement développés pour atteindre les tissus difficiles d’accès comme les cellules cognitives.

Confort digestif

Contrairement aux molécules comme le citrate ou le sulfate, nos transporteurs ne réagissent pas avec les acides gastriques et ne perturbent donc pas le système digestif.

BIENFAITS

Les bienfaits du magnésium sont soutenus par de multiples travaux scientifiques.

En plus de jouer un rôle central dans le processus de division cellulaire, ce minéral contribue :

   • au fonctionnement normal du système nerveux,
   • à des fonctions psychologiques normales,
   • à un métabolisme énergétique normal,
   • au maintien d’une ossature normale,
   • au maintien d’une dentition normale,
   • à une synthèse protéique normale,
   • à une fonction musculaire normale,
   • à l’équilibre électrolytique,
   • à réduire la fatigue.

La vitamine B6 soutient le magnésium dans son action, en contribuant notamment :

   • au métabolisme normal des protéines et du glycogène,
   • au fonctionnement normal du système nerveux,
   • à des fonctions psychologiques normales,
   • à un métabolisme énergétique normal,
   • à réduire la fatigue.

CONSEILS D'UTILISATION

Quand prendre son Magnésium ?

Nous conseillons de prendre le magnésium 1h après le repas car il est alors mieux absorbé. Cependant, la différence au niveau de l’absorption entre pendant et après un repas reste minime. Votre magnésium sera toujours efficace si vous le prenez pendant les repas.

Comment prendre ses gélules et comprimés ?

C’est très simple, il faut prendre ses gélules avec un grand verre d’eau.

Combien de gélules ?

Nous conseillons 3 gélules par jour.

Pour des recommandations personnalisées, n’hésitez pas à télécharger notre application. (À utiliser en complément d’une alimentation saine et équilibrée. Les personnes sous anticoagulants doivent demander conseil à leur médecin.)

COMPOSITION

Pour 3 gélules

   • Magnésium Liposomé (brevet UltraMag®) : 750 mg

   • Malate de Magnésium : 450 mg

   • Magnésium Taurinate (brevet ATA-Mag®) : 150 mg

   • Total magnésium élément : 300 mg     VNR* : 81%**

   • B6 bio-active : 2 mg     VNR* : 144%

   • Gélule végétale HPMC : 285 mg

*VNR : valeurs nutritionnelles de référence
**En France, les formules de magnésium sont limitées à 81% des VNR (300 mg/j)

SCIENCE

Qu'est-ce que le magnésium ?

Le magnésium est le 4ème minéral le plus abondant de notre organisme. Il est impliqué dans plus de 300 réactions enzymatiques chez l’Homme (métabolisme des lipides, des protéines et de l’ADN), expliquant son importance. Le magnésium alimentaire se trouve principalement dans le son des céréales (céréales complètes), les herbes séchées, les graines et oléagineux (la composition nutritionnelle des aliments est consultable sur le site de l’ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, l’environnement et du travail : https://www.anses.fr/fr/content/la-table-de-composition-nutritionnelle-du-ciqual).

Environ 99% du magnésium corporel est stocké dans nos tissus, et 1% circule dans le sérum et les globules rouges (érythrocytes). Le tissu osseux contient la plus grande partie du magnésium corporel (50 à 60%). Le reste est stocké dans les muscles squelettiques et les tissus mous. Étant donné que 0,3% du magnésium corporel se trouve dans le sérum, les dosages sériques ne sont pas le reflet du statut en magnésium. Le stockage (rétention), l’absorption, la réabsorption et l’excrétion résultent d’échanges entre différents compartiments de l’organisme (intestin grêle, colon, reins, muscles et os) à partir des apports alimentaires en magnésium [1] (voir schéma stockages et échanges du magnésium). C’est pourquoi, il n’existe pas de méthode simple et précise de mesure pour déterminer le statut en magnésium. Malgré tout, la mesure la plus commune reste encore la mesure de la concentration sérique même si peu révélatrice du statut [2]. Le dosage érythrocytaire est plus précis mais aussi plus complexe et est plutôt pratiqué par les sportifs de haut niveau.

Stockages et échanges du magnésium

(Figure tirée de [3])

Pour qui, pour quoi et pourquoi ?

Les valeurs nutritionnelles de référence (VNR, nouvelle appellation des AJR : « Apports Journaliers Recommandés ») définies par l’EFSA (différentes des valeurs réglementaires pour les étiquetages) dépendent du type de population considérée (tableau VNR). S’il ne semble pas y avoir de VNR spécifiques pour les personnes âgées, les femmes enceintes ou allaitantes ou encore les populations spécifiques tels que les sportifs, les besoins pourraient être augmentés [4,5].

PopulationAgeVNR (mg/j)
Nourissons7-11 mois80
Enfants1-2 ans170
Enfants3 ans230
Enfants4-9 ans230
Enfants10-17 ans250
Adultes (Femmes)≥ 18 ans300
Adultes (Hommes)≥ 18 ans350
Femmes enceintes≥ 18 ans300
Femmes allaitantes≥ 18 ans300


Les apports optimaux de magnésium sont déterminés par les besoins corporels, son absorption, son excrétion et sa rétention. C’est pourquoi les déficits en magnésium peuvent être multifactoriels [1,6,7] et concernent une grande partie de la population :

  • Diminution des choix alimentaires pour des produits « bruts » et davantage pour des produits industriels (produit raffinés),
  • Réduction de l’absorption due à des désordres intestinaux, une déficience en vitamine D, à la prise de médicaments inhibant les pompes à protons,
  • Pertes gastro-intestinales résultant de diarrhées, vomissements, malabsorptions, fistules, l’utilisation de laxatifs,
  • Pertes rénales dues à la prise d’alcool, des traitements diabétiques, de l’hypercalcémie,
  • Pertes par sudation,
  • Manifestations génétiques (FHHNC type 1 ou de type 2, syndrome de Bartter, syndrome de Gitelman…) [8],
  • Non couverture des besoins dans des situations physiologiques particulières (stress intense par exemple).

Plusieurs niveaux de signes cliniques sont observables en fonction du niveau de déficit magnésique. Les premiers signes se caractérisent par des vomissements, des rougeurs au visage, des rétentions urinaires, des troubles gastro-intestinaux, de l’hypotension et des douleurs musculaires. Par la suite, des somnolences, des migraines, des absences de reflexes tendineux jusqu’à des désordres respiratoires et surtout cardiaques (arythmies cardiaques) peuvent se manifester [8]. Au-delà des signes cliniques, plusieurs études ont mis en évidence une relation positive entre Magnésium et réduction de l’anxiété moyenne à modérée en agissant directement sur les voies du stress au niveau de notre système nerveux central [9].

La supplémentation en Mg prend tout son sens puisque :

  • D’une part, la prise de magnésium permettrait de combler les déficits et d’assurer les besoins pour éviter la carence en magnésium, c’est-à-dire, le moment où les manifestations directes liées au manque de magnésium deviennent trop sérieuses.
  • D’autre part, si le terme de déficience en magnésium ne peut pas être généralisé, un apport supplémentaire contribuerait à la prévention primaire du risque d’apparition de certaines manifestations notamment cardiaques ou osseuses [10,11].

C’est pourquoi, la supplémentation en magnésium se présenterait comme un véritable atout de prévention pour des apports augmentés de 150mg à 400mg [12].

Comment ?

Le magnésium est un ion qui a besoin d’être greffé à un transporteur pour être stabilisé et absorbé, c’est-à-dire, passer la barrière intestinale pour rejoindre la circulation sanguine.

Et c’est au sein de ce volet que nous touchons du doigt le principal problème lié à la supplémentation en magnésium. Si le magnésium constitue un élément majeur et de choix pour l’équilibre physiologique de notre organisme, la sélection des formes sous lesquelles il doit être consommé (lorsque dissocié des aliments), est primordiale. Autrement dit, quelle forme de magnésium est à privilégier ?

  • Les premiers sels de magnésium se présentaient sous forme d’oxyde de magnésium ou de magnésium marin (sels inorganiques). Certes, leur teneur en magnésium est élevée (60%) mais ni l’absorption, ni le confort digestif, sont optimisés [13]. En effet, ces sels ont souvent des effets laxatifs.
  • Sont ensuite arrivés les sels de magnésium dans lesquels ce dernier se retrouve chélaté (sels organiques) : bisglycinate, malate, taurinate ou citrate, qui témoignent d’une plus faible teneur en magnésium (en moyenne 12%) compensée par une absorption augmentée et un meilleur confort digestif [14]. Des études précliniques ont notamment montré une efficacité plus élevée du magnésium acétyl taurinate pour atteindre de façon spécifique et rapide les tissus nerveux cérébraux et cognitifs [15,16] ainsi que des taux sériques de malate de magnésium qui persistaient plus élevés dans le temps [16].
  • Enfin, c’est en 2017 qu’apparaît le premier magnésium liposomé (dit aussi sucrosomé), l’UltraMag®, qui combine à la fois haute teneur (32%) et haute absorption (20%) en magnésium, tout en assurant un confort digestif maximal. Une étude clinique a effectivement conclu que la magnésium sucrosomé présentait une cinétique d’absorption intestinale plus élevée comparativement à l’oxyde de magnésium et des taux sanguins et urinaires globalement augmentés comparativement aux autres sels de magnésium (oxyde, bisglycinate et citrate) [17].

Ces observations suggèrent que l’association des sels solubles les plus efficaces (taurinate et malate) et de magnésium liposomé (haute teneur et haute absorption) semble être une des meilleures stratégies nutraceutiques sur le terrain du magnésium. De plus, il est important de noter que dans la prise de magnésium réside la dimension de fractionnement de la dose consommée. En effet, il a été reporté que les faibles dosages de magnésium sont plus efficacement absorbés par rapport à des doses élevées. C’est pourquoi, les autorités européennes recommandent une prise divisée par 2 ou 3 « portions » allant de 80 à 100mg par prise [18].

Encore un peu de magnésium ?

Pour rappel, le magnésium est impliqué dans plus de 300 réactions enzymatiques dans l’organisme humain. En effet, plusieurs rôles majeurs caractérisent le magnésium : rôle de co-facteur, rôle dans le transport actif, rôle structurel, rôles dans les fonctions immunologiques [3,8]. Dû à son affinité avec le phosphate, le magnésium (sous sa forme ionisé) joue un rôle dans la phosphorylation de l’ATP et donc dans le métabolisme énergétique. Au niveau musculaire, le magnésium est un co-facteur de la phosphocréatine, essentiel pour la resynthèse de l’ATP (molécule intermédiaire énergétique). Ce rôle de co-facteur dans le muscle confère au magnésium une action primordiale dans la contraction musculaire car ce phénomène est dit « ATP-dépendant ». Mais plus largement, le magnésium en tant que co-facteur est essentiel au processus de synthèse protéique, à la transmission nerveuse musculaire, à la conduction neuromusculaire et à l’homéostasie glucidique. Le magnésium en tant que transporteur permet la facilitation du transport du calcium et du potassium à travers les membranes cellulaires, notamment primordial pour la conduction nerveuse, la contraction musculaire et la régulation des fonctions cardiaques. Mais encore, le magnésium entre dans la structure de nombreux constituants physiologiques de notre organisme : les os, les protéines, un grand nombre d’enzymes, les mitochondries, l’ADN et les ARN. Et enfin, il est important dans les fonctions immunologiques, notamment dans l’activation des macrophages, l’adhérence cellulaire, l’activité bactéricide, la prolifération des lymphocytes et la liaison des endotoxines aux monocytes. En conclusion, le magnésium est partout. C’est donc par toutes ses implications physiologiques majeures que le magnésium serait aussi associé à la diminution du risque de certaines pathologies cardio-métaboliques. Des faibles niveaux sériques de magnésium seraient liés à une plus grande prévalence du syndrome métabolique, de diabète de type II, d’hypertension et d’athérosclérose [19,20].

Publications

1. Ahmed, F.; Mohammed, A. Magnesium: The Forgotten Electrolyte—A Review on Hypomagnesemia. Med. Sci. 2019, 7, 56.
2. Jahnen-Dechent, W.; Ketteler, M. Magnesium basics. Clin. Kidney J. 2012, 5, i3–i14.
3. de Baaij, J.H.F.; Hoenderop, J.G.J.; Bindels, R.J.M. Magnesium in Man: Implications for Health and Disease. Physiol. Rev. 2015, 95, 1–46.
4. Swaminathan, R. Magnesium Metabolism and its Disorders. Clin Biochem Rev 2003, 24, 20.
5. Laires, M.J. Role of cellular magnesium in health and human disease. Front. Biosci. 2004, 9, 262.
6. Elin, R.J. Assessment of magnesium status for diagnosis and therapy. 2016, 5.
7. Schwalfenberg, G.K.; Genuis, S.J. The Importance of Magnesium in Clinical Healthcare. Scientifica 2017, 2017, 1–14.
8. Al Alawi, A.M.; Majoni, S.W.; Falhammar, H. Magnesium and Human Health: Perspectives and Research Directions. Int. J. Endocrinol. 2018, 2018, 1–17.
9. Neil Boyle; Clare Lawton; Louise Dye The Effects of Magnesium Supplementation on Subjective Anxiety and Stress—A Systematic Review. Nutrients 2017, 9, 429.
10. Vormann, J. Magnesium: nutrition and metabolism. Mol. Aspects Med. 2003, 24, 27–37.
11. DiNicolantonio, J.J.; O’Keefe, J.H.; Wilson, W. Subclinical magnesium deficiency: a principal driver of cardiovascular disease and a public health crisis. Open Heart 2018, 5, e000668.
12. Razzaque, M. Magnesium: Are We Consuming Enough? Nutrients 2018, 10, 1863.
13. Blancquaert, L.; Vervaet, C.; Derave, W. Predicting and Testing Bioavailability of Magnesium Supplements. Nutrients 2019, 11, 1663.
14. Kappeler, D.; Heimbeck, I.; Herpich, C.; Naue, N.; Höfler, J.; Timmer, W.; Michalke, B. Higher bioavailability of magnesium citrate as compared to magnesium oxide shown by evaluation of urinary excretion and serum levels after single-dose administration in a randomized cross-over study. BMC Nutr. 2017, 3, 7.
15. Lambuk, L.; Jafri, A.J.A.; Arfuzir, N.N.N.; Iezhitsa, I.; Agarwal, R.; Rozali, K.N.B.; Agarwal, P.; Bakar, N.S.; Kutty, M.K.; Yusof, A.P.Md.; et al. Neuroprotective Effect of Magnesium Acetyltaurate Against NMDA-Induced Excitotoxicity in Rat Retina. Neurotox. Res. 2017, 31, 31–45.
16. Uysal, N.; Kizildag, S.; Yuce, Z.; Guvendi, G.; Kandis, S.; Koc, B.; Karakilic, A.; Camsari, U.M.; Ates, M. Timeline (Bioavailability) of Magnesium Compounds in Hours: Which Magnesium Compound Works Best? Biol. Trace Elem. Res. 2019, 187, 128–136.
17. Brilli, E.; Khadge, S.; Fabiano, A.; Zambito, Y.; Williams, T.; Tarantino, G. Biovailability of Sucrosomial® magnesium vs. standard formulations. Eur Rev Med Pharmacol Sci 2018, 22, 1843–1851.
18. Siebrecht, S. Magnesium Bisglycinate as safe form for mineral supplementation in human nutrition. Sonderdruck 2013, 144, 16.
19. Chacko, S.A.; Sul, J.; Song, Y.; Li, X.; LeBlanc, J.; You, Y.; Butch, A.; Liu, S. Magnesium supplementation, metabolic and inflammatory markers, and global genomic and proteomic profiling: a randomized, double-blind, controlled, crossover trial in overweight individuals. Am. J. Clin. Nutr. 2011, 93, 463–473.
20. Geiger, H.; Wanner, C. Magnesium in disease. Clin. Kidney J. 2012, 5, i25–i38.

EFFICACITÉ
BIENFAITS
CONSEILS D'UTILISATION
COMPOSITION
SCIENCE

Magnésium haute absorption et haute teneur

Nous avons trouvé l’unique transporteur alliant haute teneur (32% de magnésium élément) et haute absorption (supérieure au bisglycinate) ! Grâce à lui chacune de nos gélules contient 100mg de magnésium élément assimilable ! Malate et taurinate de magnésium viennent compléter notre formule dans une approche holistique.

Synergies des actifs

Ces deux transporteurs sont spécialement développés pour atteindre les tissus difficiles d’accès comme les cellules cognitives.

Confort digestif

Contrairement aux molécules comme le citrate ou le sulfate, nos transporteurs ne réagissent pas avec les acides gastriques et ne perturbent donc pas le système digestif.

Les bienfaits du magnésium sont soutenus par de multiples travaux scientifiques.

En plus de jouer un rôle central dans le processus de division cellulaire, ce minéral contribue :

• au fonctionnement normal du système nerveux,
• à des fonctions psychologiques normales,
• à un métabolisme énergétique normal,
• au maintien d’une ossature normale,
• au maintien d’une dentition normale,
• à une synthèse protéique normale,
• à une fonction musculaire normale,
• à l’équilibre électrolytique,
• à réduire la fatigue.

La vitamine B6 soutient le magnésium dans son action, en contribuant notamment :

• au métabolisme normal des protéines et du glycogène,
• au fonctionnement normal du système nerveux,
• à des fonctions psychologiques normales,
• à un métabolisme énergétique normal,
• à réduire la fatigue.

Quand prendre son Magnésium ?

Nous conseillons de prendre le magnésium 1h après le repas car il est alors mieux absorbé. Cependant, la différence au niveau de l’absorption entre pendant et après un repas reste minime. Votre magnésium sera toujours efficace si vous le prenez pendant les repas.

Comment prendre ses gélules et comprimés ?

C’est très simple, il faut prendre ses gélules avec un grand verre d’eau.

Combien de gélules ?

Nous conseillons 3 gélules par jour.

Pour des recommandations personnalisées, n’hésitez pas à télécharger notre application. (À utiliser en complément d’une alimentation saine et équilibrée. Les personnes sous anticoagulants doivent demander conseil à leur médecin.)

Pour 3 gélulesQuantitéVNR*
Magnésium Liposomé (brevet UltraMag®)750 mg-
Malate de Magnésium450 mg-
Magnésium Taurinate (brevet ATA-Mag®)150 mg-
Total magnésium élément300 mg81%**
B6 bio-active2 mg144%
Gélule végétale HPMC285 mg

-


*VNR : valeurs nutritionnelles de référence
**En France, les formules de magnésium sont limitées à 81% des VNR (300mg/j)

Qu'est-ce que le magnésium ?

Le magnésium est le 4ème minéral le plus abondant de notre organisme. Il est impliqué dans plus de 300 réactions enzymatiques chez l’Homme (métabolisme des lipides, des protéines et de l’ADN), expliquant son importance. Le magnésium alimentaire se trouve principalement dans le son des céréales (céréales complètes), les herbes séchées, les graines et oléagineux (la composition nutritionnelle des aliments est consultable sur le site de l’ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, l’environnement et du travail : https://www.anses.fr/fr/content/la-table-de-composition-nutritionnelle-du-ciqual).

Environ 99% du magnésium corporel est stocké dans nos tissus, et 1% circule dans le sérum et les globules rouges (érythrocytes). Le tissu osseux contient la plus grande partie du magnésium corporel (50 à 60%). Le reste est stocké dans les muscles squelettiques et les tissus mous. Étant donné que 0,3% du magnésium corporel se trouve dans le sérum, les dosages sériques ne sont pas le reflet du statut en magnésium. Le stockage (rétention), l’absorption, la réabsorption et l’excrétion résultent d’échanges entre différents compartiments de l’organisme (intestin grêle, colon, reins, muscles et os) à partir des apports alimentaires en magnésium [1] (voir schéma stockages et échanges du magnésium). C’est pourquoi, il n’existe pas de méthode simple et précise de mesure pour déterminer le statut en magnésium. Malgré tout, la mesure la plus commune reste encore la mesure de la concentration sérique même si peu révélatrice du statut [2]. Le dosage érythrocytaire est plus précis mais aussi plus complexe et est plutôt pratiqué par les sportifs de haut niveau.

Stockages et échanges du magnésium

(Figure tirée de [3])

Pour qui, pour quoi et pourquoi ?

Les valeurs nutritionnelles de référence (VNR, nouvelle appellation des AJR : « Apports Journaliers Recommandés ») définies par l’EFSA (différentes des valeurs réglementaires pour les étiquetages) dépendent du type de population considérée (tableau VNR). S’il ne semble pas y avoir de VNR spécifiques pour les personnes âgées, les femmes enceintes ou allaitantes ou encore les populations spécifiques tels que les sportifs, les besoins pourraient être augmentés [4,5].

PopulationAgeVNR (mg/j)
Nourissons7-11 mois80
Enfants1-2 ans170
Enfants3 ans230
Enfants4-9 ans230
Enfants10-17 ans250
Adultes (Femmes)≥ 18 ans300
Adultes (Hommes)≥ 18 ans350
Femmes enceintes≥ 18 ans300
Femmes allaitantes≥ 18 ans300


Les apports optimaux de magnésium sont déterminés par les besoins corporels, son absorption, son excrétion et sa rétention. C’est pourquoi les déficits en magnésium peuvent être multifactoriels [1,6,7] et concernent une grande partie de la population :

  • Diminution des choix alimentaires pour des produits « bruts » et davantage pour des produits industriels (produit raffinés),
  • Réduction de l’absorption due à des désordres intestinaux, une déficience en vitamine D, à la prise de médicaments inhibant les pompes à protons,
  • Pertes gastro-intestinales résultant de diarrhées, vomissements, malabsorptions, fistules, l’utilisation de laxatifs,
  • Pertes rénales dues à la prise d’alcool, des traitements diabétiques, de l’hypercalcémie,
  • Pertes par sudation,
  • Manifestations génétiques (FHHNC type 1 ou de type 2, syndrome de Bartter, syndrome de Gitelman…) [8],
  • Non couverture des besoins dans des situations physiologiques particulières (stress intense par exemple).

Plusieurs niveaux de signes cliniques sont observables en fonction du niveau de déficit magnésique. Les premiers signes se caractérisent par des vomissements, des rougeurs au visage, des rétentions urinaires, des troubles gastro-intestinaux, de l’hypotension et des douleurs musculaires. Par la suite, des somnolences, des migraines, des absences de reflexes tendineux jusqu’à des désordres respiratoires et surtout cardiaques (arythmies cardiaques) peuvent se manifester [8]. Au-delà des signes cliniques, plusieurs études ont mis en évidence une relation positive entre Magnésium et réduction de l’anxiété moyenne à modérée en agissant directement sur les voies du stress au niveau de notre système nerveux central [9].

La supplémentation en Mg prend tout son sens puisque :

  • D’une part, la prise de magnésium permettrait de combler les déficits et d’assurer les besoins pour éviter la carence en magnésium, c’est-à-dire, le moment où les manifestations directes liées au manque de magnésium deviennent trop sérieuses.
  • D’autre part, si le terme de déficience en magnésium ne peut pas être généralisé, un apport supplémentaire contribuerait à la prévention primaire du risque d’apparition de certaines manifestations notamment cardiaques ou osseuses [10,11].

C’est pourquoi, la supplémentation en magnésium se présenterait comme un véritable atout de prévention pour des apports augmentés de 150mg à 400mg [12].

Comment ?

Le magnésium est un ion qui a besoin d’être greffé à un transporteur pour être stabilisé et absorbé, c’est-à-dire, passer la barrière intestinale pour rejoindre la circulation sanguine.

Et c’est au sein de ce volet que nous touchons du doigt le principal problème lié à la supplémentation en magnésium. Si le magnésium constitue un élément majeur et de choix pour l’équilibre physiologique de notre organisme, la sélection des formes sous lesquelles il doit être consommé (lorsque dissocié des aliments), est primordiale. Autrement dit, quelle forme de magnésium est à privilégier ?

  • Les premiers sels de magnésium se présentaient sous forme d’oxyde de magnésium ou de magnésium marin (sels inorganiques). Certes, leur teneur en magnésium est élevée (60%) mais ni l’absorption, ni le confort digestif, sont optimisés [13]. En effet, ces sels ont souvent des effets laxatifs.
  • Sont ensuite arrivés les sels de magnésium dans lesquels ce dernier se retrouve chélaté (sels organiques) : bisglycinate, malate, taurinate ou citrate, qui témoignent d’une plus faible teneur en magnésium (en moyenne 12%) compensée par une absorption augmentée et un meilleur confort digestif [14]. Des études précliniques ont notamment montré une efficacité plus élevée du magnésium acétyl taurinate pour atteindre de façon spécifique et rapide les tissus nerveux cérébraux et cognitifs [15,16] ainsi que des taux sériques de malate de magnésium qui persistaient plus élevés dans le temps [16].
  • Enfin, c’est en 2017 qu’apparaît le premier magnésium liposomé (dit aussi sucrosomé), l’UltraMag®, qui combine à la fois haute teneur (32%) et haute absorption (20%) en magnésium, tout en assurant un confort digestif maximal. Une étude clinique a effectivement conclu que la magnésium sucrosomé présentait une cinétique d’absorption intestinale plus élevée comparativement à l’oxyde de magnésium et des taux sanguins et urinaires globalement augmentés comparativement aux autres sels de magnésium (oxyde, bisglycinate et citrate) [17].

Ces observations suggèrent que l’association des sels solubles les plus efficaces (taurinate et malate) et de magnésium liposomé (haute teneur et haute absorption) semble être une des meilleures stratégies nutraceutiques sur le terrain du magnésium. De plus, il est important de noter que dans la prise de magnésium réside la dimension de fractionnement de la dose consommée. En effet, il a été reporté que les faibles dosages de magnésium sont plus efficacement absorbés par rapport à des doses élevées. C’est pourquoi, les autorités européennes recommandent une prise divisée par 2 ou 3 « portions » allant de 80 à 100mg par prise [18].

Encore un peu de magnésium ?

Pour rappel, le magnésium est impliqué dans plus de 300 réactions enzymatiques dans l’organisme humain. En effet, plusieurs rôles majeurs caractérisent le magnésium : rôle de co-facteur, rôle dans le transport actif, rôle structurel, rôles dans les fonctions immunologiques [3,8]. Dû à son affinité avec le phosphate, le magnésium (sous sa forme ionisé) joue un rôle dans la phosphorylation de l’ATP et donc dans le métabolisme énergétique. Au niveau musculaire, le magnésium est un co-facteur de la phosphocréatine, essentiel pour la resynthèse de l’ATP (molécule intermédiaire énergétique). Ce rôle de co-facteur dans le muscle confère au magnésium une action primordiale dans la contraction musculaire car ce phénomène est dit « ATP-dépendant ». Mais plus largement, le magnésium en tant que co-facteur est essentiel au processus de synthèse protéique, à la transmission nerveuse musculaire, à la conduction neuromusculaire et à l’homéostasie glucidique. Le magnésium en tant que transporteur permet la facilitation du transport du calcium et du potassium à travers les membranes cellulaires, notamment primordial pour la conduction nerveuse, la contraction musculaire et la régulation des fonctions cardiaques. Mais encore, le magnésium entre dans la structure de nombreux constituants physiologiques de notre organisme : les os, les protéines, un grand nombre d’enzymes, les mitochondries, l’ADN et les ARN. Et enfin, il est important dans les fonctions immunologiques, notamment dans l’activation des macrophages, l’adhérence cellulaire, l’activité bactéricide, la prolifération des lymphocytes et la liaison des endotoxines aux monocytes. En conclusion, le magnésium est partout. C’est donc par toutes ses implications physiologiques majeures que le magnésium serait aussi associé à la diminution du risque de certaines pathologies cardio-métaboliques. Des faibles niveaux sériques de magnésium seraient liés à une plus grande prévalence du syndrome métabolique, de diabète de type II, d’hypertension et d’athérosclérose [19,20].

Publications

1. Ahmed, F.; Mohammed, A. Magnesium: The Forgotten Electrolyte—A Review on Hypomagnesemia. Med. Sci. 2019, 7, 56.
2. Jahnen-Dechent, W.; Ketteler, M. Magnesium basics. Clin. Kidney J. 2012, 5, i3–i14.
3. de Baaij, J.H.F.; Hoenderop, J.G.J.; Bindels, R.J.M. Magnesium in Man: Implications for Health and Disease. Physiol. Rev. 2015, 95, 1–46.
4. Swaminathan, R. Magnesium Metabolism and its Disorders. Clin Biochem Rev 2003, 24, 20.
5. Laires, M.J. Role of cellular magnesium in health and human disease. Front. Biosci. 2004, 9, 262.
6. Elin, R.J. Assessment of magnesium status for diagnosis and therapy. 2016, 5.
7. Schwalfenberg, G.K.; Genuis, S.J. The Importance of Magnesium in Clinical Healthcare. Scientifica 2017, 2017, 1–14.
8. Al Alawi, A.M.; Majoni, S.W.; Falhammar, H. Magnesium and Human Health: Perspectives and Research Directions. Int. J. Endocrinol. 2018, 2018, 1–17.
9. Neil Boyle; Clare Lawton; Louise Dye The Effects of Magnesium Supplementation on Subjective Anxiety and Stress—A Systematic Review. Nutrients 2017, 9, 429.
10. Vormann, J. Magnesium: nutrition and metabolism. Mol. Aspects Med. 2003, 24, 27–37.
11. DiNicolantonio, J.J.; O’Keefe, J.H.; Wilson, W. Subclinical magnesium deficiency: a principal driver of cardiovascular disease and a public health crisis. Open Heart 2018, 5, e000668.
12. Razzaque, M. Magnesium: Are We Consuming Enough? Nutrients 2018, 10, 1863.
13. Blancquaert, L.; Vervaet, C.; Derave, W. Predicting and Testing Bioavailability of Magnesium Supplements. Nutrients 2019, 11, 1663.
14. Kappeler, D.; Heimbeck, I.; Herpich, C.; Naue, N.; Höfler, J.; Timmer, W.; Michalke, B. Higher bioavailability of magnesium citrate as compared to magnesium oxide shown by evaluation of urinary excretion and serum levels after single-dose administration in a randomized cross-over study. BMC Nutr. 2017, 3, 7.
15. Lambuk, L.; Jafri, A.J.A.; Arfuzir, N.N.N.; Iezhitsa, I.; Agarwal, R.; Rozali, K.N.B.; Agarwal, P.; Bakar, N.S.; Kutty, M.K.; Yusof, A.P.Md.; et al. Neuroprotective Effect of Magnesium Acetyltaurate Against NMDA-Induced Excitotoxicity in Rat Retina. Neurotox. Res. 2017, 31, 31–45.
16. Uysal, N.; Kizildag, S.; Yuce, Z.; Guvendi, G.; Kandis, S.; Koc, B.; Karakilic, A.; Camsari, U.M.; Ates, M. Timeline (Bioavailability) of Magnesium Compounds in Hours: Which Magnesium Compound Works Best? Biol. Trace Elem. Res. 2019, 187, 128–136.
17. Brilli, E.; Khadge, S.; Fabiano, A.; Zambito, Y.; Williams, T.; Tarantino, G. Biovailability of Sucrosomial® magnesium vs. standard formulations. Eur Rev Med Pharmacol Sci 2018, 22, 1843–1851.
18. Siebrecht, S. Magnesium Bisglycinate as safe form for mineral supplementation in human nutrition. Sonderdruck 2013, 144, 16.
19. Chacko, S.A.; Sul, J.; Song, Y.; Li, X.; LeBlanc, J.; You, Y.; Butch, A.; Liu, S. Magnesium supplementation, metabolic and inflammatory markers, and global genomic and proteomic profiling: a randomized, double-blind, controlled, crossover trial in overweight individuals. Am. J. Clin. Nutr. 2011, 93, 463–473.
20. Geiger, H.; Wanner, C. Magnesium in disease. Clin. Kidney J. 2012, 5, i25–i38.

Provenance des ingrédients
Provenance des ingrédients

D'où viennent nos ingrédients ?

Vitamine B6 bio-active - DSM

Ecosse
La B6 accompagne le magnésium dans toutes ses réactions chimiques.

ATA- Mag - Synapharm

Liège, Belgique
Petite molécule brevetée à l'assimilation exceptionnelle !

Gélule végétale - Lonza

Strasbourg, France
Considéré comme le fabriquant de gélules le plus qualitatif au monde.

UltraMag® - Alesco

Pise, Italie
Alesco possède une maîtrise inégalée de la technologie liposomale en Europe.

Encapsulation - Laboratoire Lustrel

Occitanie, France
Une référence en matière de façonnage nutraceutique, certifié ISO 22000 et Bio.

Malate de magnésium - Jost Chemical

Missouri, Etats-Unis
Molécule reconnue pour sa haute assimilation et sa grande tolérance digestive.

Produits associés

Probiotiques
22,90€
Curcuma bio
22,99€
Spiruline bio
24,40€
le multi
22,90€

Questions - Réponses

Que penser du magnésium marin ?

Il est vrai qu'avec sa dénomination, le magnésium marin a de quoi séduire. Pourtant, ce produit cache une réalité peu reluisante puisqu'il se compose à plus de 80% d'oxyde de magnésium, un transporteur connu pour sa très faible absorption (4%). Pour en savoir plus, vous pouvez jeter un oeil à notre article Magnésium marin : plongée en eaux troubles....

Existe-t-il un risque d'excès de magnésium ?

Dans la mesure où les surplus de magnésium sont facilement éliminés par les reins, le risque d'un excès est rare. Les quelques cas observés ont été associés à une insuffisance rénale grave. Les personnes souffrants de ce type de problèmes doivent demander conseil à leur médecin.

La taurine n'est elle pas un un excitant ?

La taurine souffre d'une mauvaise image à la suite de l'affaire " Red Bull ". L'institut de Veille Sanitaire (INVS) affirme depuis 2008 que les troubles de santé liés à ces boissons ne sont pas duss à la taurine mais à l'association caféine/alcool. La taurine est naturellement présente dans le corps humain et contrairement à sa réputation d'excitant, elle y joue un rôle sédatif de plus en plus apprécié du corps médical.

Quelle est la durée d'une cure ?

Une cure s'étend généralement sur 2 à 3 mois, le temps de reconstituer votre stock de magnésium (environ 25 grammes). Les sportifs, femmes enceintes et personnes âgées peuvent toutefois se supplémenter en continu du fait de leurs besoins accrus.

Votre magnésium est il naturel ?

Il y a le magnésium dit natural car présent dans la nature, c'est par exemple le cas du magnésium marin. Mais ces formes sont peu absorbables et provoquent souvent des inconforts digestifs car non reconnues comme nutriments par l'organisme.Puis il y a le magnésium dit natural car reconnu comme nutriment par l'intestin. Avec l'acide malique, présente dans la pomme, la taurine, naturellement présente chez tous les mammifères et enfin le liposome, sorte de petite cellule mobile, c'est cette seconde option que nous avons choisie. Elle nous permet de garantir un maximum d'absorption et un confort digestif optimal.

Le magnésium est-il utile pour les sportifs ?

Les sportifs ont une consommation de magnésium supérieure à la moyenne et doivent donc reconstituer leur stock régulièrement. En effet, ce minéral intervient dans la production d'ATP (énergie des muscles), la réduction des crampes et la synthèse protéique. Si une alimentation équilibrée permet un apport quotidien honnête, nous ne pouvons que recommander une supplémentation pour garantir que les VNR soient atteintes.

Par le  03 Avr. 2020 (Magnésium) :
(5/5

Efficace des les premiers jours

j'ai trop bien dormi enfin !

Par le  31 Mars 2020 (Magnésium) :
(5/5

Mon sommeil est bien meilleur!

J'ai trouvé le magnésium de Nutri & Co pendant que je cherchais des informations en ligne pour surmonter mon problème d'insomnie. Je suis tellement content d'avoir trouvé ce produit. Mon sommeil s'est beaucoup amélioré. Je me sens plus reposé quand je me réveille le matin. Un autre bonus est que mon élimination s'est également améliorée! Dans l'ensemble, je me sens plus calme et plus «ancré». Une chose que j'ai remarquée, c'est que je ne peux pas prendre trois capsules la nuit. Puis je me réveille pendant la nuit avec anxiété. Je pense que c'est parce que je suis sensible à la vitamine B6. Au lieu de cela, je prends une capsule le matin et deux au déjeuner, et je me sens bien.

Par le  31 Mars 2020 (Magnésium) :
(5/5
Le client a noté le produit mais n'a pas rédigé d'avis, ou l'avis est en attente de modération.