PARTAGE

Boswellia, qu’est-ce que c’est et quels sont ses bienfaits ?

bienfaits du boswellia

Le boswellia serrata a longtemps été négligé par les “experts” occidentaux, pendant des millénaires pour être exact. Il reprend désormais sa place comme un des plus puissants anti-inflammatoires. Découvrez tout de suite les bienfaits de cette plante médicinale venue tout droit d’Orient !

Le boswellia : qu'est-ce que c'est ?

À quoi correspond donc ce nom très fleuri, et à qui convient-il vraiment ?

Historique du boswellia serrata

La résine du boswellia est utilisée depuis des millénaires en Inde et en Chine. Mais elle a également été employée en Afrique du Nord, notamment en Égypte. L’extrait de la plante était traditionnellement brûlé pendant les cérémonies religieuses : sa fumée avait la réputation de créer un état favorable à la méditation et la prière.Après avoir conquis les peuples asiatiques et orientaux, qui l’ont longtemps intégré à leurs parfums, le boswellia se développe en Europe et en Amérique du Nord. Aux États-Unis, le boswellia serrata est d’ailleurs approuvé comme complément alimentaire. Considéré aujourd’hui comme un puissant anti-inflammatoire naturel, il a été intégré à la pharmacopée de l'Inde, son pays d’origine. Il s’agit de l’encyclopédie officielle d’une nation ou d’un groupe de pays, référençant des médicaments reconnus.

Un peu de botanique : notez que le genre boswellia (ou boswellie) appartient à la famille des Burséracées. Et le boswellia serrata est une des espèces de ce groupe. Il est donc totalement possible que vous croisiez un jour les noms boswellia dalzielii ou boswellia sacra, d’autres espèces populaires de la plante. Elles ont beau avoir une appellation différente, elles produisent toutes une résine odorante qui est souvent récoltée pour créer de l’encens. D’où la dénomination “encens indien” en phytothérapie.  

Composition chimique et indications

Le boswellia est un arbre résistant qui a une grosse préférence pour les sols secs, voire désertiques. Le boswellia serrata semble être plus présent en Afrique, notamment en Somalie, et au Moyen-Orient.

Même s’il produit des fruits et des fleurs aux tons jaune et blanc, ce qui intéresse le plus l’Homme, c’est les substances présentes dans sa résine. Elle est généralement extraite de l’arbre au mois d’août et pendant la saison automnale. 

La résine du boswellia est composée entre autres :

  • D’antioxydants ;
  • D’huiles essentielles ; 
  • D’acétate d’incensol ; 
  • D'acide acétyl-11-céto-ß-boswellique (AKBA) ; 
  • De polysaccharides, qui appartiennent au groupe de composé organique des glucides.  

Concernant sa posologie, le boswellia est censé être pris pendant les repas. Les résultats se font généralement ressentir après environ 2 semaines, mais une consommation pendant 3 mois est possible si elle vous aide à être plus serein(e). Dans ce cas, attention à ne pas le prendre de manière répétitive pendant toute la durée choisie. 

En revanche, la dose journalière dépend du problème à traiter et de la quantité d’acides boswelliques contenue dans la version de l'extrait. Certains comprimés en contiennent 30% et d’autres plus de 80%. Par exemple : 

  • Pour une inflammation occasionnelle, la dose recommandée se situe entre 600 et 900 mg par jour ; 
  • Pour une maladie de type inflammatoire liée aux articulations (arthrose, arthrite) ou à l’intestin, la dose peut augmenter jusqu’à 1200 mg par jour. 

Veillez à répartir les dosages préconisés sur les 3 repas de la journée si vous optez effectivement pour les comprimés. Pour l’usage de la poudre en revanche, 1 cuillère à café suffira pour la journée. 

Le boswellia est déconseillé aux femmes enceintes et aux jeunes mineurs. Si vous suivez déjà un traitement, nous vous conseillons vivement de demander un avis médical sur les interactions possibles. 

L’encens indien cause rarement des effets secondaires, mais il vaut mieux en prendre connaissance : 

  • Légers troubles gastro-intestinaux (une nausée par exemple) ; 
  • Légère allergie cutanée.

Les bienfaits du boswellia 

Découvrez maintenant pourquoi cette plante est si puissante, et comment vous pouvez aussi la tester. 

Vertus de l’encens indien 

Comme nous le disions tantôt, le boswellia est présent dans la pharmacopée indienne. Avec la pléthore de bienfaits à son avantage, ce n’est pas étonnant ! L’encens indien est efficace non seulement contre les inflammations, mais aussi contre les troubles respiratoires. 

L’action des acides boswelliques sur les inflammations se déroule en deux temps : 

  • Ils bloquent les voies l’apparition des leucotriènes. Il s’agit d’hormones lipidiques qui favorisent les inflammations ; 
  • Ils améliorent également la circulation sanguine et facilitent ainsi la disparition des inflammations au niveau des cellules et des articulations. 

Une étude réalisée par des chercheurs italiens sur des sujets atteints de troubles inflammatoires de la peau (comme l’eczéma), a démontré que la résine de boswellia améliore les démangeaisons dans 60% des cas. 

Non seulement le boswellia s’occupe des inflammations, mais en plus les acides qui le composent soulagent aussi la perception de la douleur. C'est notamment le cas sur des troubles articulaires comme l’arthrose ou l'arthrite, où la plante réduit également les sensations de lourdeur et de raideur. Le système digestif n’est pas en reste. Puisqu’il peut aussi être soutenu par le rôle d’anti-inflammatoire de la résine en cas de trouble de type MICI (Maladies Intestinales Chroniques Inflammatoires).  

Le boswellia est également utile pour les troubles respiratoires comme l’asthme ou la broncho-pneumopathie chronique obstructive (on a aussi dû prendre notre souffle pour le dire). 

La BPCO est un trouble décrit comme un blocage lent et irréversible des voies respiratoires supérieures (la bouche, le nez, la gorge) et inférieures (les poumons). Nous ne sommes pas du genre à vouloir trouver des coupables… Mais la cause principale de la BPCO est le tabagisme. Certains tests ont constaté que le boswellia améliore largement cette pathologie, surtout par rapport à l'essoufflement.  

Le boswellia serrata est aussi efficace sur l’asthme bronchique. Car certes, l’asthme est une maladie respiratoire, mais la gêne est causée par une inflammation au niveau des poumons. Plus précisément au niveau des bronches, ces tuyaux qui transportent l’air de la gorge à la poitrine. Les acides boswelliques reprennent alors la même action décrite plus haut ! Ils empêchent la formation de leucotriènes, qui jouent un rôle important dans le rétrécissement des voies respiratoires des poumons (la bronchoconstriction).

Une étude clinique de 1998, dirigée par le Dr Gupta en Californie, a décelé une amélioration des symptômes de personnes asthmatiques. Le nombre de crises avait diminué tout comme leur intensité. Après six semaines, et sans administration d’un autre traitement, 70% des sujets ont constaté une nette amélioration de leurs symptômes. La posologie lors de l’étude correspondait à 300 mg de boswellia, 3 fois par jour.-

Comment en profiter ? 

La question à un million d’euros est maintenant, où trouver le boswellia ? Vous savez déjà, si vous êtes resté concentré, qu’il existe des extraits en comprimés et en poudre. Cette forme est à mixer à une boisson, que ce soit de l’eau, du yaourt ou du jus de fruits. La plante a un goût légèrement amer, mais qui reste agréable. Notez cependant que la poudre est moins concentrée en acides boswelliques que les comprimés ou les gélules disponibles auprès des distributeurs de nutraceutiques. 

Pour une application plutôt cutanée, le boswellia est disponible en huiles essentielles cicatrisantes. Cette version est diluée avec une huile végétale (comme l’huile d’amande ou d’argan). Si vous êtes un(e) passionné(e) de bougies et d’encens, vous pouvez prendre cette forme de l’encens indien. Il joue alors le rôle de purificateur d’atmosphère, et apaise les voies aériennes au passage. Enfin, vous pouvez associer le boswellia à un autre anti-inflammatoire naturel puissant, le curcuma ! Ce combo est particulièrement efficace contre l’arthrite. 

La Formule Articulations de Nutri&Co est composée d’extraits de boswellia, associés à de la vitamine C, d’acide hyaluronique et d'extraits de mangoustan. Cette formule est indiquée pour les personnes souffrant de troubles des articulations. Il est d’ailleurs possible de l’associer à la prise de notre Curcuma Bio !




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.

Rejoignez l’aventure !

Inscrivez-vous à nos communications et bénéficiez de contenus exclusifs, du programme fidélité et d’offres personnalisées.
Pas plus d'un email par semaine, c’est promis !