Nutrition

Et si la santé de la peau était liée à celle de nos intestins ?

PARTAGE
4 minutes

Ce qu'il faut retenir :

  • Les intestins et la peau communiquent en permanence.
  • Un déséquilibre du microbiote intestinal peut fragiliser l’épiderme et favoriser certains problèmes cutanés.
  • Au-delà des bienfaits digestifs, les probiotiques et les fibres participent donc aussi à la bonne santé de la peau.

De nos jours, qui n’a jamais entendu parler du microbiote intestinal ? Ces milliards de bactéries, qui constituent un organe à part entière selon certains chercheurs, est au cœur de notre santé. De nombreuses fonctions dépendent de lui : immunité, digestion, barrière protectrice,... Plus récemment, les scientifiques ont découvert que le microbiote intestinal communique avec d’autres organes comme le cerveau, et qu’il serait même en mesure d’influencer notre humeur et nos envies. Si ce lien intestin-cerveau est de plus en plus reconnu, une autre connexion passionnante émerge dans le monde scientifique : l’axe intestin-peau. Partons à la découverte de l’influence de nos bactéries sur notre bonne mine !

Des microbiotes au service de notre santé

Pour ceux qui auraient besoin d’une petite piqûre de rappel, le microbiote est constitué des milliards de micro-organismes, principalement des bactéries, vivant en communion avec leur hôte, c'est-à-dire nous (1). Le plus connu et le plus étudié de tous est le microbiote intestinal, aux nombreux bienfaits pour notre santé (2). À force de jouer les stars, notre flore intestinale a éclipsé l’existence de nos autres microbiotes. La peau, les poumons, le vagin et la bouche ont aussi leurs populations bactériennes spécifiques aux rôles bien précis. Et oui, car comme les intestins, ce sont aussi des surfaces d’échanges avec l’extérieur.

La fonction de barrière de la peau nous protège des agressions extérieures tout en maintenant notre niveau d'hydratation. Son intégrité est donc essentielle pour nous garder en bonne santé (3). Autres points communs entre les deux : la peau et les intestins sont tous deux des organes extrêmement innervés et vascularisés, ce qui en fait des lieux privilégiés pour les systèmes immunitaire et neuroendocrinien. Mais au-delà de leurs points communs, c’est une véritable liaison entre les deux qui existe.

Comment les intestins et la peau sont-ils liés ?

Cela ne fait aucun doute : il existe bel et bien une connexion allant de notre microbiote intestinal vers notre peau et vice-versa (4). Autrement dit, la santé intestinale a un réel impact sur le bon fonctionnement de notre peau. Actuellement, les mécanismes de communication entre les deux organes ne sont pas encore complètement élucidés. Néanmoins, il semblerait que nos bactéries intestinales parviennent à interagir avec notre peau via notre système immunitaire (4) (5). Durant la digestion, ces dernières produisent des molécules appelées métabolites, également capables d’intervenir dans cette communication. Ce qui explique que certains troubles digestifs sont aussi accompagnés de symptômes cutanés et réciproquement (6).

Bien que la voie immunitaire soit principalement empruntée, le microbiote peut aussi utiliser d’autres chemins pour communiquer : le système endocrinien, le système métabolique, le système nerveux ou la circulation sanguine. C’est le cas entre autres des caroténoïdes qui, une fois absorbés par l’intestin, passent dans la circulation sanguine pour rejoindre la peau et permettent de protéger en partie celle-ci des coups de soleil (5). À l’inverse, la peau interagit aussi avec les intestins. Par exemple, l'exposition cutanée aux ultraviolets B (UVB) impacte les taux sériques de vitamine D et augmente la diversité du microbiote intestinal (7).

Désordres microbiotiques et répercussions cutanées

Le stress, une alimentation déséquilibrée ou une mauvaise hygiène de vie sont autant de facteurs qui peuvent perturber l’équilibre du microbiote intestinal. L’harmonie ainsi rompue, notre flore ne peut plus exercer correctement son rôle de barrière. L’intestin devient alors perméable et laisse passer des éléments étrangers dans l’organisme et rejoindre la circulation sanguine (6). Ce phénomène génère une inflammation qui peut rejoindre la peau et perturber son homéostasie et celle de son microbiote. Ainsi, il existe un fort lien entre la dysbiose, la perméabilité intestinale et les maladies inflammatoires de la peau comme la dermatite atopique, l’acné, la rosacée ou encore le psoriasis (8).

Un microbiote sain pour une peau en pleine santé

Si la flore intestinale est un des régulateurs majeurs de la santé de la peau, maintenir son équilibre est donc une stratégie payante pour garder un teint éclatant. On pense évidemment tout de suite aux probiotiques. Et pour cause, ces bonnes bactéries maintiennent l’harmonie au sein de nos intestins (9). Ils limitent ainsi tout dysfonctionnement du microbiote intestinal et donc par extension, cutané. Par ailleurs, les prébiotiques et les fibres peuvent également être une solution efficace. En nourrissant nos bonnes bactéries intestinales, ils favorisent leur développement. Les fibres alimentaires, qui ne peuvent pas être digérées par notre  organisme, sont principalement métabolisées par le microbiote au niveau du côlon. Des études ont montré que les métabolites ainsi formés (dont les acides gras à courte chaîne) sont en mesure de réduire la perméabilité intestinale et renforcer la barrière épithéliale de la peau (6).

Chez Nutri&co nous avons justement les solutions pour vous permettre de prendre soin de vos intestins et garder une peau en pleine santé :

  • Probiotiques et prébiotiques qui réunit 9 ferments lactiques, dont 2 souches brevetées. La solution idéale pour soutenir votre microbiote.  
  • Fibres Bio, des fibres naturellement pauvres en FODMAP, qui s’intégreront à votre quotidien très facilement grâce à un livre de recettes spécifiques, et qui permettront de nourrir les bonnes bactéries, même chez les intestins les plus sensibles.

Le combo idéal pour retrouver une peau apaisée et rayonnante !

Références

(1) INRAE. Microbiote, un monde de microorganismes.
(2) INSERM. Le microbiote intestinal. 2021.
(3) Mahmud MR, Akter S, Tamanna SK, and al. Impact of gut microbiome on skin health: gut-skin axis observed through the lenses of therapeutics and skin diseases. Gut Microbes. 2022 Jan-Dec;14(1):2096995. doi: 10.1080/19490976.2022.2096995.
(4) Salem I, Ramser A, Isham N, Ghannoum MA. The Gut Microbiome as a Major Regulator of the Gut-Skin Axis. Front Microbiol. 2018 Jul 10;9:1459. doi: 10.3389/fmicb.2018.01459.
(5) GASPÉRINI Jéromine. L’interrelation entre le microbiote intestinal et le microbiote cutané : l’équilibre ou le déséquilibre de ces écosystèmes et leur impact sur la physiopathologie cutanée. Université d’Aix-Marseille – Faculté de Pharmacie. 2022.
(6) De Pessemier B, Grine L, Debaere M, Maes A, Paetzold B, Callewaert C. Gut-Skin Axis: Current Knowledge of the Interrelationship between Microbial Dysbiosis and Skin Conditions. Microorganisms. 2021 Feb 11;9(2):353. doi: 10.3390/microorganisms9020353.
(7) Bosman ES, Albert AY, Lui H, Dutz JP, Vallance BA. Skin Exposure to Narrow Band Ultraviolet (UVB) Light Modulates the Human Intestinal Microbiome. Front Microbiol. 2019 Oct 24;10:2410. doi: 10.3389/fmicb.2019.02410.
(8) Sánchez-Pellicer P, Navarro-Moratalla L, Núñez-Delegido E,and al. Acne, Microbiome, and Probiotics: The Gut-Skin Axis. Microorganisms. 2022 Jun 27;10(7):1303. doi: 10.3390/microorganisms10071303.
(9) Fang Z, Li L, Zhang H, Zhao J, Lu W, Chen W. Gut Microbiota, Probiotics, and Their Interactions in Prevention and Treatment of Atopic Dermatitis: A Review. Front Immunol. 2021 Jul 14;12:720393. doi: 10.3389/fimmu.2021.720393.

Rester informé des sorties d’articles
Probiotiques et prébiotiques
  • Disponible en abonnement
Ajouter au panier
Fibres Bio
  • Disponible en abonnement
Fibres Bio19,90€
Ajouter au panier
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Related posts