Digestion

Le temps de digérer : une facette du « bien » manger

PARTAGE
4 minutes

A retenir :

  • Tout le parcours de la digestion est important pour assurer un confort digestif optimal,
  • Les sensations perçues lorsque nous mangeons sont essentielles à la régulation de notre prise alimentaire,
  • Pour donner un coup de pouce aux étapes et aux organes de la digestion, la Nutra est là pour nous aider.

A peine le temps de voir mon assiette pleine qu’elle est déjà vide ! Peuvent s’en suivre maux de ventre, ballonnements… et surtout une sensation d’insatisfaction ! Manger vite, sans mastiquer en faisant autre chose est devenu une habitude alimentaire commune au XXI siècle. A la question « mangez-vous vite ?», 9 patients sur 10 répondent « Oui » (vous vous êtes reconnu ?). Pourtant le fait de « manger » est tout le moteur de notre organisme. La digestion est un phénomène extraordinaire qui fait intervenir une dizaine d’organes et nécessite beaucoup d’énergie pour ensuite nous en donner. Comprenons ensemble pourquoi se donner le temps de manger fait vraiment partie d’une bonne pratique hygiéno-diététique.

Décortiquons le processus 

Tout d’abord il y a la phase « orale » de la digestion qui consiste à réduire la taille des aliments afin d’obtenir le bol alimentaire : « une masse sphérique, de substance molle résultant de l’agglutination par la langue et la salive des particules alimentaires, produites par la mastication et prête à être déglutie (1). Miam ! Mais la mastication a une action majeure puisqu’elle permet de broyer et de réduire en petits fragments nos aliments. Ce temps de passage dans notre bouche influence inévitablement notre appétit (2) via un message à notre cerveau !
S’en suivent (3) :

  • La phase gastrique : qui initie la digestion enzymatique (surtout les protéines), chimique (par l’acidité) mais aussi mécanique avec le brassage des muscles entourant l’estomac, 
  • Puis la phase intestinale : qui réduit l’ensemble macromolécules (protéines, glucides et lipides) afin que les nutriments puissent être absorbés dans la circulation sanguine pour atteindre les organes cibles, 
  • Et enfin la phase colique : qui fermente le reste des nutriments, et surtout les fibres par l’action de notre microbiote. 

Nous mangeons avec nos émotions

C’est dans la bouche que tout commence : en facilitant la dégradation des aliments, elle révèle leurs saveurs et fait naître la notion de plaisir (4). C’est d’autant plus important qu’il s’agit de la première étape d’un travail à la chaîne ; autrement dit, si elle n’est pas correctement réalisée, c’est le résultat final qui sera impacté, quand bien même les étapes intermédiaires seraient optimales. Mais surtout… les liens entre cerveaux et intestins sont très forts. Vous le connaissez certainement : le fameux axe intestin-cerveau.  Les émotions ont un impact direct sur l’ensemble du processus digestif et tout état de stress ou d’anxiété peut mettre à mal la digestion : manger trop, trop vite… Mais aussi l’apparition à terme de désordres gastro-intestinaux comme une inflammation de bas grade, un syndrome de l’intestin irritable, des reflux gastriques… (5). L’exercice de manger en pleine conscience permettrait tout simplement d’atténuer les manifestations gastro-intestinales désagréables, afin d’éveiller correctement nos sensations alimentaires (6). Namaste ! Mais plus facile à dire qu’à faire.

La digestion : l’implication cérébrale

La capacité d’un individu à percevoir les goûts est un des facteurs influençant la quantité de nourriture ingérée (relation facile à comprendre n’est-ce pas !). Cet aspect joue un rôle dans la régulation de l’appétit et l’apparition du fameux sentiment de satiété (7). Texture, goût, odeur des aliments sont de véritables déterminants de notre prise alimentaire. La sensation de satiété, notre organisme sait en principe parfaitement la réguler. Lors de la digestion, de nombreux messagers sont induits afin de signaler à notre cerveau, lieu de régulation central, qu’une prise alimentaire a été enclenchée. Ces messagers sont là pour inciter l’organisme à cesser sa prise alimentaire, et plus on donne le temps à notre cerveau d’intégrer ce message, plus vite il sonnera la fin de la récré. Bilan : plus on prend le temps de manger, plus notre organisme a le temps d’intégrer (8). Logique finalement. 

Prendre soin de sa digestion avec la Nutra

On a tous le sentiment d’essayer de bien faire à un moment donné (bonne gestion du stress, plus de mastication, plus de temps, alimentation de meilleure qualité…), et malgré tout, on ne trouve pas LA solution qui fait notre digestion comme une lettre à la poste. Pour se donner un coup de pouce et venir en aide à notre système digestif, la Nutra propose des solutions adaptées et ciblées, le temps de retrouver du confort à court et à long termes. Chez Nutri&Co, nous avons conçu une gamme digestion complète pour vous permettre d’adopter la formule qui conviendra pour le confort de votre estomac avec la Formule Estomac, la digestion enzymatique avec Les Enzymes, ou encore votre microbiote ou votre foie. Parce que prendre soin de sa digestion et se permettre de « bien » manger, c’est avant tout soutenir sa santé.

Références

(1) Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2022, https://www.academie-medecine.fr/le-dictionnaire/index.php?q=bol%20alimentaire%2Cbolus
(2) Ahn-Jarvis JH, Piancino MG. Chapter 14: Impact of Oral Health on Diet/Nutrition. Monogr Oral Sci. 2020;28:134-147. doi: 10.1159/000455383. Epub 2019 Nov 7. PMID: 31940641.
(3) Boland M. Human digestion--a processing perspective. J Sci Food Agric. 2016 May;96(7):2275-83. doi: 10.1002/jsfa.7601. Epub 2016 Feb 5. PMID: 26711173.
(4) Carpenter GH. The secretion, components, and properties of saliva. Annu Rev Food Sci Technol. 2013;4:267-76. doi: 10.1146/annurev-food-030212-182700. PMID: 23464573
(5) Konturek PC, Brzozowski T, Konturek SJ. Stress and the gut: pathophysiology, clinical consequences, diagnostic approach and treatment options. J Physiol Pharmacol. 2011 Dec;62(6):591-9. PMID: 22314561.
(6) Cherpak CE. Mindful Eating: A Review Of How The Stress-Digestion-Mindfulness Triad May Modulate And Improve Gastrointestinal And Digestive Function. Integr Med (Encinitas). 2019 Aug;18(4):48-53. PMID: 32549835; PMCID: PMC7219460.
(7) Li T , Zhao M , Raza A , Guo J , He T , Zou T , Song H . The effect of taste and taste perception on satiation/satiety: a review. Food Funct. 2020 Apr 1;11(4):2838-2847. doi: 10.1039/c9fo02519g. Epub 2020 Mar 20. PMID: 32195512.
(8) Schwartz MW, Woods SC, Porte D Jr, Seeley RJ, Baskin DG. Central nervous system control of food intake. Nature. 2000 Apr 6;404(6778):661-71. doi: 10.1038/35007534. PMID: 10766253.

Rester informé des sorties d’articles
Formule Estomac
Ajouter au panier
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Articles en relation