Polyphénols, qui sont ces antioxydants ?

Sources de polyphénols

Prendre soin de sa santé est au cœur des préoccupations quotidiennes de bon nombre d’entre nous. On cherche sans cesse à dénicher les méthodes qui nous feront paraître plus jeunes, offrant plus d’énergie et d’aide pour lutter contre la maladie.

Une fois que vous aurez lu cet article, le polyphénol, cette molécule naturelle, très présente dans le règne végétal, va devenir votre meilleur allié santé grâce à ses nombreuses vertus, notamment antioxydantes.

Le polyphénol : qu’est-ce que c’est ?

Derrière ce mot barbare, se cache une grande famille de molécules organiques qu’on retrouve dans de nombreux aliments, des végétaux principalement. La science est formelle, consommer régulièrement des polyphénols régule les problèmes digestifs, améliore la santé de notre cerveau, nous protège contre de nombreuses maladies (tumeurs, problèmes cardiaques, diabète de type 2). Cela contribue aussi à ralentir le vieillissement des cellules. Rien que ça ! Mais comment ça marche ?

Pour faire simple, les polyphénols ont le pouvoir de neutraliser les radicaux libres qui sont nocifs pour notre santé car ils endommagent nos cellules, y compris celles de notre peau. Leur consommation réduit également le taux de sucre dans le sang. Une bonne nouvelle pour les personnes souffrant de diabète.

Super, direz-vous ! Mais savez-vous quels sont les aliments riches en polyphénols ?

Les aliments riches en polyphénol

Parce que notre mission est de faciliter la prise en main de votre santé, voici un petit passage en revue des aliments incontournables contenant du polyphénol.

On est tous d’accord pour dire que la plupart des alcools sont mauvais pour la santé… Pourtant, on vous apprend ici que le vin rouge est une source bien connue de polyphénol. Le chocolat noir l’est également ! Vous l’aurez compris, se faire plaisir et prendre soin de sa santé peuvent se conjuguer à la perfection.

Les autres aliments incontournables pour intégrer le polyphénol dans notre alimentation sont :

  • les fruits : pommes, poires, abricots, myrtilles, groseilles, raisins noirs, mûres, cerises, litchis, pamplemousses, citrons, nectarines, pêches, poires, grenades, prunes, framboises et fraises ;
  • les légumes : artichauts, aubergines, asperges, brocolis, carottes, endives, pommes de terre, laitues rouges, épinards, échalotes, oignons rouges, céleris, ail ;
  • les légumineuses : haricots noirs et blancs, produits à base de soja ;
  • les céréales : blé complet, seigle, avoine ;
  • les graines et les noix : châtaignes, amandes, noisettes, noix de pécan, graines de lin ;
  • les herbes et épices : graines de céleri, carvi, cannelle, clous de girofle, cumin, curry, basilic, persil, menthe, verveine, origan, romarin, sauge, anis étoilé, thym, gingembre.

Mais aussi le thé vert, le café, l’huile d’olive et le vinaigre.

Classification des polyphénols

Comme nous l’avons expliqué plus haut, les polyphénols sont une grande famille. Ils se divisent en deux grandes catégories : les flavonoïdes et les non-flavonoïdes.

Les flavonoïdes

Aujourd’hui, ce type de polyphénol est le composé naturel le plus étudié par la science. Pour cause : la puissance de ses propriétés biologiques. Voici les principaux flavonoïdes :

  • La catéchine : on la trouve principalement dans le thé vert. Elle aide à lutter contre le surpoids et permet de réguler le taux de glycémie.
  • L’ OPC : c’est la plus petite molécule de la famille des polyphénols. Elle est naturellement présente dans les pépins de raisins et les baies. Dans l’organisme, elle joue un rôle d’antioxydant.
  • La rutine : on en trouve principalement dans le sarrasin, les abricots, les cerises, les agrumes, le raisin, et le vin. Sa consommation permet de réduire la fragilité des capillaires.
  • Le citroflavanoïde : ce type de flavonoïde se trouve principalement dans les agrumes. Ses effets positifs consistent à augmenter la résistance des vaisseaux sanguins afin de lutter contre les varices ou les insuffisances veineuses. Il aide également à mieux absorber la vitamine C.
  • Le resvératrol : essentiellement contenu dans les raisins, les mûres ou les cacahuètes. C’est un puissant antioxydant naturel qui évite le vieillissement prématuré des cellules. Il possède également des vertus anti-inflammatoires.
  • L’acide chlorogénique : il est l’ingrédient principal du café vert. Sa consommation aide à brûler le glucose ainsi que les graisses dans le foie, faisant de ce composé, notre meilleur ami pour perdre du poids.

 

L'Antioxydant
L'Antioxydant

Antioxydant & Peau

DÉCOUVRIR

La coumarine

Parmi les polyphénols non-flavonoïdes, on vous parle de la coumarine. Il s’agit d’une substance aromatique rencontrée principalement dans la fève de tonka. Elle fut l’un des premiers composés naturels à être synthétisés pour être utilisés dans la parfumerie. Elle se trouve dans certaines plantes comme la cannelle. En plus de son odeur très agréable, la coumarine agit de manière positive sur l’organisme en favorisant le drainage lymphatique et sanguin des tissus. Cela contribue au bon fonctionnement du tube digestif.

L’anthocyane

L’anthocyane est un des colorants naturels des feuilles, des fruits et des pétales. Ce pigment se rencontre dans beaucoup de plantes comestibles ainsi que dans certains types de cannabis. Tous les scientifiques reconnaissent son fort potentiel thérapeutique dans la prévention de nombreuses maladies cardiaques. Pour savoir où les trouver, vous devez chercher des fruits ou des baies composés de couleurs claires.

La lignane

La lignane est une molécule « boisée » que l’on trouve essentiellement dans les céréales (blé, avoine, orge…), certains légumes (brocolis et carottes) et certains fruits (cerises, pommes, poires). Elle est assez précieuse pour l’organisme, car elle joue un rôle préventif contre certaines tumeurs (sein, utérus, prostate) et contre l’ostéoporose.

Vous savez maintenant pourquoi on vous recommande de consommer cinq fruits et légumes par jour. Un régime alimentaire riche en végétaux est un régime alimentaire riche en polyphénols.

On vous alerte tout de même sur la consommation de polyphénols sous forme de compléments alimentaires. Une consommation mesurée de ces compléments présente de nombreux bienfaits mais une consommation excessive peut parfois présenter des dangers pour l’organisme : troubles du sommeil, palpitations cardiaques ou anémie. Il est également recommandé aux femmes enceintes ou allaitantes de ne pas consommer de compléments alimentaires à base de polyphénol.

 




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.