PARTAGE

Les bienfaits du cranberry

Bienfaits du cranberry

La consommation du cranberry peut vous faire le plus grand bien ! Dans cette petite baie acide se trouvent de nombreux nutriments. Souvent conseillé en cas d’infections urinaires, le jus de cranberry est aujourd’hui remplacé par des compléments alimentaires de grande qualité. Découvrez les bienfaits étonnants du cranberry en tant que complémentation.

QU’EST-CE QUE LE CRANBERRY ?

L’origine du cranberry est l’Amérique du Nord. Bien qu’en français on puisse la nommer « canneberge », cette petite baie est le plus souvent appelée par son nom anglais. Autrefois apprécié par les Amérindiens pour ses nombreuses vertus, ce super aliment est aujourd’hui classé parmi les fruits rouges. Il est du genre Vaccinium et sa famille botanique est la même que celle de la myrtille et de l’airelle, la famille des Ericacées. La plante, un buisson de 30 cm de haut environ, possède un fruit apprécié en cuisine pour son goût acidulé.

Le cranberry peut être consommé frais ou sous la forme de jus de canneberge. Les baies peuvent aussi être séchées, à l’instar des fruits secs. Elles peuvent alors être mélangées à des flocons d’avoine ou à un yaourt pour un petit déjeuner vitaminé. Une fois réduites en poudre, elles pourront être utilisées dans différentes complémentations et autres mélanges. Les comprimés et gélules de cranberry peuvent être utiles au quotidien. Quant à la poudre de cranberry, elle se glisse facilement dans n’importe quelle boisson et pourra aussi agrémenter différents aliments sucrés.

QUELS SONT LE RÔLE ET LES BIENFAITS DU CRANBERRY ?

Dans la composition nutritionnelle du cranberry, on trouve plein de bonnes choses ! C’est une source de micronutriments, d’oligo-éléments et de vitamines (vitamine C et E). Le fruit est composé de très peu de protéines, de glucides et d’un peu de lipides. Il contient surtout des sels minéraux (potassium, magnésium, phosphore, sodium et calcium) ainsi que des polyphénols qui sont considérés comme des antioxydants. Le cranberry contient notamment des flavonoïdes, des pigments qui possèdent des propriétés antioxydantes très intéressantes.

Le cranberry et l’infection urinaire

Tout comme la myrtille et l’hibiscus, le cranberry est souvent conseillé lors d’infections urinaires. Mais est-ce que ce « remède de grand-mère » fonctionne-t-il vraiment ? Depuis quelques années, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) s’intéresse à ses bienfaits et il s’avère que de nombreuses études mettent en avant les vertus de la plante en cas d’infections urinaires [1]. Néanmoins, il faudra encore attendre quelques années pour obtenir de véritables allégations.

Les infections urinaires sont généralement dues à des bactéries. Brûlures et envie pressante peuvent être provoquées par l’Helicobacter pylori ou l’Escherichia coli, par exemple. Pour vous apaiser, pourquoi ne pas essayer la petite baie rouge ? Grâce à sa riche composition, le cranberry permettrait d’empêcher l’adhésion des bactéries sur la paroi des voies urinaires. Il faut savoir que le fruit contient des substances antioxydantes appelée pro-anthocyanidines (PAC). Ce sont ces antioxydants qui permettraient cet effet anti-adhésion. Un avantage bien pratique pour éviter les désagréments liés à l’infection urinaire !

Le pouvoir antioxydant du cranberry

Flavonoïdes mais aussi resvératrol, vitamine C et acide ursolique, le cranberry contient de nombreux antioxydants qui agissent comme de véritables protecteurs au sein de l’organisme. La vitamine C contribue notamment à réduire la fatigue. Le fruit est donc utile pour éviter le stress oxydatif et le vieillissement cellulaire. Il peut également agir sur l’immunité. C’est d’ailleurs pour cela que le cranberry est utilisé par voie orale, mais aussi en usage externe, dans certains cosmétiques.

La plupart du temps, le cranberry est consommé à l’instar des autres fruits rouges pour sa richesse nutritive. Si vous n’aimez pas le goût légèrement acide de la baie, vous pouvez la mélanger à vos desserts ou préférez l’utilisation de compléments alimentaires sans sucre ajouté. La poudre de cranberry est facile à utiliser au quotidien. Vous pouvez la consommer sous forme de cure pour une utilisation sur le long terme.

Le cranberry et le système digestif

Le cranberry, notamment sous la forme de jus frais, aurait un effet bénéfique sur les troubles digestifs, les maux d’estomac et les infections bactériennes. Il pourrait servir de « nourriture » aux bonnes bactéries, agissant sur l’ensemble du système digestif. D’ailleurs, le cranberry est considéré par certains comme un prébiotique et il est parfois même associé aux probiotiques pour une meilleure efficacité.

Le cranberry et la santé dentaire

Une fois encore, c’est pour ses propriétés antibactériennes que le cranberry est utilisé pour une meilleure hygiène buccale. Dentifrice et bain de bouche à base de cranberry sont proposés dans le commerce afin d’éviter l’apparition de caries, mais aussi pour diminuer l’inflammation des gencives due à la gingivite, par exemple. Il faut néanmoins préciser qu’il n’y a pas d’allégation concernant cet usage.

QUELLE QUANTITÉ DE CRANBERRY CONSOMMER PAR JOUR ?

Si vous voulez démarrer une cure bien-être, il va falloir consommer 40 à 60 grammes de cranberry par jour pour ressentir les bienfaits que peuvent apporter ce petit fruit acidulé. Cela équivaut à peu près à 60 baies séchées. En cas d’inconfort, il est préconisé de réaliser une cure de 10 jours. Bien sûr, la prise peut être réitérée plusieurs fois sur l’année, selon vos besoins. Les baies sont consommées de préférence au matin et en soirée, pour une efficacité en journée, mais aussi lorsque vous serez au lit. Ainsi, vos symptômes disparaitront plus vite.

Vous pouvez également prendre du cranberry en prévention, en plus petite quantité. La cure peut alors durer jusqu’à 6 semaines, 20 à 30 grammes de baies séchées seront suffisants. Si vous aimez le goût du fruit, rien ne vous empêche de le déguster dans des desserts gourmands avec des fruits secs ou des fruits frais, au déjeuner ou pour le goûter. Néanmoins, il est judicieux d’utiliser le cranberry sous la forme de compléments alimentaires si vous voulez en ressentir toutes les propriétés.

POURQUOI CHOISIR LE CRANBERRY SOUS FORME DE COMPLÉMENTS ?

Manger tous les jours un dessert à base de cranberry n’est peut-être pas la meilleure solution pour profiter des vertus de ce petit fruit… Par ailleurs, du sucre est souvent ajouté au jus de cranberry afin de casser son goût trop acidulé. Pour éviter l’apport en calories mais aussi le sucre, vous pouvez choisir l’utilisation de compléments alimentaires. Ceux-ci pourront vous être utiles en cas d’inconfort urinaire. Discrets, ils se glissent dans la poche et peuvent être consommés au bureau, à la maison et même au restaurant !

Bien que les gélules et les comprimés de cranberry puissent convenir à certains, notre formule Le Cranberry Mannose pourra vous plaire. Cette complémentation 100% naturelle possède 4 actifs qui pourront vous aider dans votre confort urinaire. Mannose, cranberry, hibiscus et grenade vous offriront leurs bienfaits. En prenant 2 sticks par jour, c’est-à-dire 1200 mg, vous obtenez le dosage idéal pour votre bien-être. La poudre se dissout dans l’eau pour former une boisson agréable au bon goût de cerise.

QUELS SONT LES EFFETS INDÉSIRABLES DU CRANBERRY

Il est important d’éviter le surdosage du cranberry afin de ne pas subir d’éventuels désagréments. Vous pourriez ressentir ballonnements, diarrhée, crampes ou autres troubles intestinaux. Par ailleurs, ne dépassez pas le dosage conseillé de votre complémentation. Si vous ressentez des symptômes inhabituels, parlez-en avec un professionnel de la santé, il pourra vous conseiller.

Certaines contre-indications sont à prendre en considération avant d’entamer une cure de cranberry. Les femmes enceintes et/ou allaitantes doivent prendre conseil chez leur médecin traitant avant l’utilisation d’un complément alimentaire. Cela vaut pour les complémentations à base de cranberry. Par ailleurs, le jus de canneberge étant sucré, les personnes en surpoids, qui souffrent de diabète ou qui ont un trop haut de cholestérol doivent faire attention. 

Source :

[1] https://www.anses.fr/fr/content/canneberge-et-infections-urinaires




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.

 

Rejoignez l’aventure !

Inscrivez-vous à nos communications et bénéficiez de contenus exclusifs, du programme fidélité et d’offres personnalisées.
Pas plus d'un email par semaine, c’est promis !