L'alimentation à privilégier et bannir en cas de crise d'hémorroïde

Aliment hémorroïde

Les hémorroïdes sont caractérisées par des périodes de crise au cours desquelles les veines de l’anus se dilatent et sont irritées. La crise provoque avec elle de multiples symptômes tels que des brûlures, des saignements, des démangeaisons et plus généralement des douleurs. Le plus souvent, la cause des hémorroïdes est liée à la pression fréquente au niveau des veines anales ou rectales lors d’une constipation. Elles peuvent aussi arriver en cas d'efforts intenses et prolongés de défection qui participent à l’aggravation des soucis hémorroïdaux. Plusieurs habitudes saines sont à adopter au plus vite pour soulager toute personne souffrant de crise hémorroïdaire. Parmi elles on retrouve :

  • La pratique d'activité physique pour lutter contre la sédentarité, mais en évitant les charges trop lourdes ;
  • Revoir la fréquence des selles en changeant vos passages aux toilettes : privilégier les heures fixes et éviter de trop “pousser” ;
  • La surveillance de votre hydratation en buvant suffisamment d'eau (entre 1,5 et 2 litres par jour) ;
  • L’adoption d’une alimentation saine et ciblée.

Le dernier point est évidemment celui sur lequel vous pouvez agir le plus efficacement. L'alimentation joue un rôle clé qui peut durablement vous soulager ! Découvrez en détail quels aliments sont susceptibles d'intensifier vos symptômes et ceux sur lesquels il faut vous attarder pour vous sentir mieux.

Quelle alimentation pour lutter contre les hémorroïdes ?

L'alimentation participe depuis toujours à la lutte contre les hémorroïdes. Le lien qui les unit vous permet de contribuer au soulagement des symptômes ou à l'inverse, si vous n'y prêtez pas attention, à leur aggravation.

Il va de soi que l’adoption d’un régime alimentaire varié et équilibré est de mise non seulement pour vos hémorroïdes, mais dans de nombreux autres cas de figure. L'hygiène alimentaire est précieuse. Par conséquent, vous devez vous tourner vers une alimentation ciblée. Dans le cas d’une alimentation inadaptée, c’est-à-dire riche en produits transformés et pauvre en fibres, vous pouvez davantage être sujet à :

  • Des brûlures au niveau du rectum ;
  • Une déshydratation ;
  • Une constipation entraînée par cette dernière.

Des aliments comme les produits à base d'épices (l’épice irritante contenue dans le gingembre et le cumin), la charcuterie et l’alcool favorisent ces symptômes que nous vous détaillons un peu plus bas.

Mais alors quels aliments sont à consommer pour améliorer votre défécation et éviter les douleurs ? Puisqu’une alimentation pauvre en fibre favorise les soucis hémorroïdaires, c’est une alimentation riche en fibres, en complément d’une pratique sportive et d’une bonne hydratation, qui fait la différence. Les légumes, les fruits et les céréales complètes figurent parmi les meilleurs aliments à consommer davantage pour équilibrer votre hygiène alimentaire et vos hémorroïdes.

Nous vous proposons une liste complète des aliments à privilégier et ceux à limiter voire bannir pour apaiser vos symptômes et contribuer à des selles plus douces qui n’aggravent pas vos soucis hémorroïdaux

Les meilleurs aliments à privilégier en cas de crise hémorroïdaire

Puisqu’il est important de le rappeler, le meilleur moyen de lutter contre la crise hémorroïdaire est de la combattre directement dans votre assiette. Il est recommandé de privilégier les aliments aux effets anti-inflammatoires pour limiter les irritations et ceux favorisant un bon transit. Pourquoi ? Ils favorisent la circulation sanguine !

Voici les principaux aliments à insérer dans votre alimentation, en particulier en période de crise hémorroïdaire.

  • Les fruits rouges : reconnus pour leurs effets veinotonique et anti-inflammatoire, les fruits rouges sont recommandés dans le traitement d'hémorroïdes. Concernant leur consommation, vous pouvez par exemple opter pour des myrtilles à l’heure du goûter !
  • Le curcuma : il s’agit d’une habitude à incorporer dans votre alimentation qui peut faire la différence ! Le curcuma est une épice qui, à l'inverse du gingembre et du cumin déconseillés, contient des vertus anti-inflammatoires à la fois puissantes et naturelles. N'hésitez pas à en saupoudrer dans vos plats ! Cette épice s’ajoute avec merveille dans de nombreux plats maison pour élever les saveurs ;
  • Les légumes : les légumes verts tels que les épinards, les poireaux, les asperges ou la courgette sont à insérer sans plus tarder dans votre alimentation ! Ils sont d’excellents aliments qui favorisent le transit digestif et luttent efficacement contre la constipation grâce à leurs effets laxatifs naturels. C’est d’autant plus le cas pour les épinards, connus pour contenir de l’acide oxalique ;
  • Les céréales complètes et les légumineuses : elles sont idéales pour faire le plein de fibres insolubles ! Par conséquent, elles accélèrent votre transit intestinal et préviennent les crises hémorroïdaires. Vous pouvez par exemple consommer des flocons d’avoine au petit déjeuner et enchaîner sur des lentilles au repas de midi.
  • Les crucifères : le brocoli et les choux sont aussi une excellente source de fibres insolubles et de glucosinolates, des molécules qui nourrissent votre microbiote, une flore intestinale saine étant bénéfique dans la prévention des hémorroïdes.

En résumé, privilégiez autant que possible les fibres, la cuisine faite maison et les aliments reconnus pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Plus qu’un aliment unique, c’est une alimentation saine et anti-inflammatoire globale qui donnera les meilleurs résultats.

Les pires aliments à éviter pour les hémorroïdes

Évidemment, si certains aliments sont à privilégier, il en existe d'autres qui sont à éviter, voire éliminer complètement. Voici les principaux aliments déconseillés en cas de crises hémorroïdaires ou pour prévenir au mieux celles-ci.

  • L’alcool : sans surprise, la consommation d'alcool est à bannir, en particulier lors de crises d'hémorroïdes ;
  • Le café et le piment : leurs effets excitants irritent la paroi intestinale et contribuent à l'aggravation de l'inflammation. Pour limiter les brûlures au rectum, ils sont à éliminer !
  • La charcuterie : fortement déconseillé pour sa teneur en graisse, évitez d’en consommer si vous souffrez d'hémorroïdes.

Parmi les autres aliments à éliminer en période de crise d'hémorroïdes on retrouve : la viande rouge (pauvre en fibres), le fromage, en particulier lorsqu'il est très gras (le comté et le roquefort par exemple), les aliments salés et les fritures.

Enfin, pour rappel, il est de mise d’éviter autant que possible les plats préparés, les aliments riches en sucre, les acides gras saturés et ultra transformés. Sans eux, vous vous porterez bien mieux !

Quels compléments alimentaires pour lutter contre les hémorroïdes

Bien que le maintien d’une bonne hygiène alimentaire ciblée soit un premier pas vers un soulagement efficace des douleurs hémorroïdaires, il est envisageable de se tourner vers des compléments alimentaires ! Certains actifs contenus dans ceux-ci contribuent favorablement à calmer les douleurs et vous accompagner au quotidien pour éviter au mieux l'apparition de symptômes.

C’est notamment le cas pour les plantes réputées pour leurs effets protecteurs des vaisseaux sanguins. Attention, la phytothérapie peut être déconseillée chez les femmes enceintes. Durant la grossesse, le traitement doit principalement passer par un ramollissement des selles et un soulagement de manière locale de la douleur (avec l’application de pommades ou de crèmes sur la région anale). En cas de doute, demandez conseil auprès de votre médecin.

Voici les principaux actifs contenus dans les compléments alimentaires à connaître :

  • La vigne rouge : les feuilles de vigne rouge sont reconnues pour contenir des substances à l’effet protecteur et stimulant sur les veines et les petits vaisseaux sanguins ! Puisque ces substances sont présentes en grande quantité dans ces feuilles, la vigne rouge est recommandée pour soulager des hémorroïdes.
  • Le marronnier d’Inde : son écorce et ses marrons sont réputés pour la présence d’æscine et d’æsculoside. Une fois encore, ce sont des substances réputées pour leurs effets sur les vaisseaux. Les substances contribuent également à réduire l'inflammation et soulager les douleurs.
  • Les pépins de raisin : ils sont appréciés pour leurs multiples vertus thérapeutiques. En plus de se révélés être d’excellents antioxydants et utiles en cas d'athérosclérose, les pépins de raisin permettent de protéger vos vaisseaux sanguins.

 




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.

Rejoignez l’aventure !

Inscrivez-vous à nos communications et bénéficiez de contenus exclusifs, du programme fidélité et d’offres personnalisées.
Pas plus d'un email par semaine, c’est promis !