Spiruline, chlorelle et klamath, quelles sont les différences ?

Spiruline, chlorelle et klamath, quelles sont les différences ?

4 minutes
Catégories : Spiruline
4 minutes

Ce qu'il faut retenir :

  • Il est tentant d’associer aux algues comme la spiruline, la chlorelle et la klamath tous les bienfaits du monde.
  • Ce petit travers est malheureusement un cas d’école d'exagération nutraceutique.
  • Ces algues présentent tout de même un profil nutritionnel particulièrement riche en micronutriments et peuvent apporter un complément de vitamines, minéraux et antioxydants intéressant à votre alimentation.

Personne ne remettrait en question l’expression “trop beau pour être vrai”. Et il y a fort à parier qu’elle sera encore d’actualité dans les siècles à venir (ça s’appelle l’effet Lindy). Quand on évolue dans le monde de la Nutra, il est justement fréquent qu’une alarme retentisse dans notre cerveau à la lecture des bienfaits associés à telle ou telle plante, algue, nutriment : “TROP BEAU POUR ÊTRE VRAI”. Ce réflexe de survie souligne les travers de notre industrie, qui cherche parfois à nous vendre l’ingrédient miracle. Entre preuves scientifiques et exagérations nutraceutiques, focus sur trois cas d’école : Spiruline, Chlorelle et Klamath.

Qu’est-ce que la spiruline ?

Contrairement aux idées reçues, Spirulina platensis n’est pas une algue à proprement parler, mais une cyanobactérie. Réputée pour sa teneur en protéines (60 à 70% du poids), la spiruline contient 8 acides aminés essentiels (1). Elle possède une enveloppe relativement fragile constituée de polysaccharides. De ce fait, elle est dépourvue de paroi cellulosique ce qui explique la bonne digestibilité des protéines (2).

Séduisant, mais faisons quand même le calcul. Un sportif va viser 40 à 50 g de protéines par jour (en complément de l’alimentation). Avec une spiruline à 60% de protéines, ça fait 75 g de spiruline, soit… 150 comprimés de 0,5 g. PAR JOUR ! Le poulet et les Whey ont de beaux jours devant eux…

Grâce à sa richesse en phycocyanine (un pigment protéique unique qui lui confère sa fameuse couleur bleu-vert), mais aussi à sa concentration en vitamine E, caroténoïdes (bêta-carotène, lutéine et zéaxanthine) et en SOD (superoxyde dismutase), ce micro-organisme constitue cependant un antioxydant réputé (1). Et là, on est sur un bienfait intéressant, car vous avez une variété d’antioxydants, en ligne avec des besoins réalistes (6 comprimés de 0,5 g de spiruline peuvent couvrir largement les apports à viser pour le bêta-carotène par exemple).

Attention tout de même, toutes les spirulines ne se valent pas. Selon leur origine, elles sont plus ou moins riches en phycocyanine, en fer, en protéines… Regardez surtout la méthode de séchage (qui doit être douce) et le taux de protéine qui est souvent corrélé à une bonne richesse en micronutriments.

Les bienfaits de la chlorelle

Découverte par le microbiologiste hollandais, Martinus Willem Beijerinck en 1890, la chlorelle, Chlorella vulgaris, ressemble fortement à la spiruline sur le plan nutritionnel. Très populaire en Asie, ce véritable « joyau vert » est la microalgue la plus riche en chlorophylle, à qui elle doit d’ailleurs son nom. La Chlorelle est par contre dépourvue de phycocyanine (3).

Source naturelle de nutriments essentiels (55 à 60% de protéines végétales, oméga-3), de vitamines (A, B1, B2, B3, B5, B6, B9, B12, C, E...), et de minéraux (fer, calcium, magnésium, potassium...), la chlorelle possèderait également une action détoxifiante (4). Normalement là, votre cerveau doit vous alerter “ATTENDEZ UNE MINUTE, DÉJÀ C’EST QUOI UNE ACTION DÉTOXIFIANTE ?”. Promis nous reviendrons sur le sujet très bientôt, mais pour le moment, notez simplement qu’on est ici au sommet de l’exagération nutraceutique…

La chlorelle aide à compléter l’apport en vitamine B12 (5), qui manque cruellement en l’absence de produits d’origine animale. 2-3 g de chlorelle par jour doivent vous apporter 100% des apports recommandés en B12. Voilà un point intéressant pour le coup.

Les bienfaits de la klamath

Découverte dans les années 70, la klamath est une cyanobactérie dont le nom scientifique est aphanizomenon flos-aquae (AFA). Cette algue d’eau douce pousse uniquement à l'état sauvage dans le lac Klamath (forcément) situé dans l’Oregon au nord-ouest des États-Unis. Cet environnement alimenté par le lac Crater reste très préservé. Cette rareté fait aussi son prix, infiniment plus élevé que celui des autres microalgues. Comme la spiruline, sa couleur bleu-vert est due à la présence de chlorophylle et de pigments dont la phycocyanine. La klamath présente une densité nutritive exceptionnelle, et un potentiel antioxydant intéressant (6).

Mais ce n’est pas tout, elle donnerait même le sourire ! En effet, la klamath contient de la phényléthylamine, un neurotransmetteur qui favorise la libération d’adrénaline et de dopamine, agissant sur le moral et la bonne humeur (7). Intéressant mais pas si documenté que ça, et surtout cet effet n’est absolument pas reconnu par l’EFSA (agence Européenne de sécurité des aliments). Driiiing - alarme dans le cerveau.

Publications :

1 Sinéad Lordan, R. Paul Ross, and Catherine Stanton. Marine Bioactives as Functional Food Ingredients: Potential to Reduce the Incidence of Chronic Diseases. Mar Drugs. 2011; 9(6): 1056–1100.
2 Costa JAV, Colla LM, Duarte P, Kabke K, Weber A (2002) Modelling of Spirulina platensis growth in fresh water using response surface methodology. World Journal of Microbiology and Biotechnology 18: 603-607.
3 Watanabe F., & al., (1999) Pseudovitamin B(12) is the predominant cobamide of an algal health food, spirulina tablets. J Agric Food Chem.
4 Sun Hee Lee, Hae Jin Kang, Hye-Jin Lee, Myung-Hee Kang, Yoo Kyoung Park. Six-week Supplementation With Chlorella Has Favorable Impact on Antioxidant Status in Korean Male Smokers. Nutrition. 2010 Feb;26(2):175-83.
5 Bishop, W.M., Zubeck, Heidi.M.Evaluation of Microalgae for use as Nutraceuticals and Nutritional Supplements. J Nutr Food Sci, Volume 2 Issue 5 1000147J.
6 Baroni L, Scoglio S, Benedetti S, Bonetto C, Pagliarani S, Benedetti Y, Rocchi M, Canestrari F : Effect of a Klamath algae product (« AFA-B12 ») on blood levels of vitamin B12 and homocysteine in vegan subjects: a pilot study. Int J Vitam Nutr Res. 2009 Mar;79(2):117-23. doi: 10.1024/0300-9831.79.2.117.
7 Sabelli H, Fink P, Fawcett J, Tom C : Sustained antidepressant effect of PEA replacement. J Neuropsychiatry Clin Neurosci. 1996 Spring;8(2):168-71.

Et la star de l'article est :

LA SPIRULINE BIO

26.90 €

Ajouter au panier

Articles en relation
Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Et la star de l'article est :

LA SPIRULINE BIO

26.90 €

Ajouter au panier

Rejoignez l'aventure :

En m'inscrivant, j'accepte les conditions générales et la politique de confidentialité, vous pouvez vous désinscrire à tout moment.