Les bienfaits de l’Iode

Bienfaits de l'iode

L'iode est un oligo-élément essentiel au bon fonctionnement de l'organisme. Il participe au maintien d’une fonction cognitive normale, au fonctionnement normal du système nerveux, mais également à l’entretien d’une peau en bonne santé. Voici les aliments et informations les plus intéressants pour profiter des bienfaits de l’iode.

Qu’est-ce que l’iode ?

Définition

L’iode est un oligo-élément vital. Il s’agit d’un minéral stocké en très petite quantité dans la thyroïde. Dans notre organisme, la fonction principale de l’iode est de contribuer à la synthèse des hormones thyroïdiennes.

Pour couvrir les besoins en iode de notre organisme, il est indispensable de s’en procurer suffisamment par le biais de l’alimentation, car notre corps n’en stocke qu’une quantité infime.

De plus, ce stock est régulièrement renouvelé. Lorsqu’on consomme un aliment riche en iode, la thyroïde ne retient que 20% de cet apport, les 80% restants sont éliminés dans les urines. D’où l’importance d’adopter une alimentation équilibrée et variée en intégrant régulièrement des aliments qui contiennent de l’iode.

Les bienfaits de l’iode

L’iode joue un rôle essentiel dans la fabrication des hormones thyroïdiennes. Ces dernières sont elles-mêmes indispensables au bon fonctionnement de notre organisme.

Au sein de notre corps, les hormones  thyroïdiennes participent à plusieurs processus importants tels que la croissance, le développement des muscles et la régulation du métabolisme normal des protéines, des lipides et des glucides.

Aussi, l’iode possède de nombreux bienfaits aidant à maintenir notre santé et notre bien-être. Il contribue notamment :

  • au métabolisme énergétique normal,
  • au maintien de la santé normale de la peau,
  • au fonctionnement normal du cerveau et du système nerveux,
  • à la production normale des hormones thyroïdiennes,
  • au fonctionnement normal de la thyroïde.

Benfaits pour la peau

Pour profiter des bienfaits de l’iode pour la peau, les laboratoires de cosmétologie ont développé des soins contenant de l’iode afin de l’appliquer de façon externe. Son efficacité dermatologique a été reconnue pour ses propriétés désinfectantes et antiseptiques.

Bienfaits pour les cheveux

La quantité d’iode présente dans l’organisme est responsable de la régénération des follicules pileux.

Sur le long terme, un manque d’iode peut créer un déséquilibre et provoquer une perte de cheveux. Maintenir un taux suffisant d’iode dans notre organisme permet de renforcer le processus de régénération des cheveux et donc d’éviter leur chute.

Quel impact en cas de carence en iode ?

Dans les pays développés, les carences en iode sont extrêmement rares. L’alimentation est suffisamment diversifiée et on retrouve couramment de l’iode dans le sel de table.

Les carences en iode sont par ailleurs observées dans les pays en voie de développement ou dans les régions éloignées de la mer, comme à la montagne.

En cas de déficience en iode, les conséquences peuvent être graves et engendrer des  retards de croissance, mais également faire apparaître des troubles mentaux chez l’enfant comme chez l’adulte.

Carence en iode et prise de poids

Une carence en iode peut provoquer le dérèglement du processus de fabrication des hormones thyroïdiennes. La production insuffisante de ces dernières peut engendrer ce que l’on appelle l’hypothyroïdie. Les symptômes se manifestent par la constipation, la fatigue, la prise de poids, etc.

Afin d’éviter la prise de poids due à ce déséquilibre, il est recommandé d’adopter un régime alimentaire spécial pour procurer à l’organisme les nutriments dont il a besoin pour assurer le bon fonctionnement de la glande thyroïde.

Ce régime implique l’adoption d’une alimentation particulièrement riche en iode associée à d’autres éléments tels que le maintien d’une bonne hydratation ou la suppression des aliments goitrogènes par exemple.

L’iode sous forme de complément alimentaire pour traiter une carence

La consommation d’iode est parfois recommandée sous forme de compléments alimentaires, particulièrement lors d’une grossesse. Pour combler ce manque, il existe des formules procurant facilement un apport journalier.

La prise de compléments alimentaires enrichis en iode peut également être prescrite pour traiter les carences. Les nourrissons, les enfants ainsi que les adultes carencés en iode sont amenés à ingérer des suppléments d’iode par voie orale.

Aliments riches en iode

L’iode est majoritairement présent dans le sel marin iodé. Toutefois, il est fortement déconseillé de consommer du sel de manière excessive. Une surconsommation de sel peut mettre votre santé en danger, peut provoquer de l'hypertension artérielle et entraîner des risques cardiovasculaires. Il est donc nécessaire de se le procurer par le biais d’autres aliments riches en iode.

Premièrement, tous les produits provenant de la mer représentent des sources riches en iode. On en retrouve dans les poissons, les crustacés, les fruits de mer, l'huile de foie de morue, les algues, etc.

Les œufs ainsi que le lait, le fromage et autres produits laitiers permettent également d'apporter de l’iode à votre organisme.

Les fruits et légumes contiennent également de l’iode, le teneur en iode varie selon le sol sur lequel ils ont été cultivés.

Références nutritionnelles pour l'iode

La référence nutritionnelle en iode pour un adulte est de 150 µg par jour tandis que la grossesse ainsi que l'allaitement s'accompagnent d'un besoin supplémentaire en iode pour atteindre 200 µg par jour (source ANSES).

Les sportifs ont également besoin d’un apport nutritionnel en iode plus élevé, car leur organisme en évacue une grande partie par le biais de la transpiration.

Chez les enfants de 1 à 3 ans, la référence est de 80 µg par jour. Chez les enfants de 4 à 6 ans, elle est de 90 µg par jour. Chez les enfants de 7 à 9 ans, elle est de 120 µg par jour. A partir de 10 ans, elle passe à 150 µg par jour (source ANSES).

Par ailleurs, l'EFSA a fixé une valeur limite de sécurité de 600 µg par jour pour l'adulte. Enfin, la réglementation française a établi la dose journalière à 150 µg dans les compléments alimentaires.

Contre-indications et effets secondaires de l'iode

En cas de prise de traitement anticoagulant, un suivi médical est nécessaire afin de surveiller que le taux d’iode n’impacte pas les effets du traitement, car cet oligo-élément peut affaiblir ses actions sur l’organisme.

L’oligo-élément est susceptible d’interagir avec d’autres médicaments. Il peut notamment augmenter les effets d’un traitement contre l’hyperthyroïdie.

Les thérapeutiques contenant du lithium peuvent réduire l’absorption de l’iode.

Que se passe-t-il en cas d’excès d'iode dans l'organisme ?

L'excès d’iode est généralement dû à la prise de médicament et non aux apports provenant de l’alimentation. À très fortes doses, l’iode peut entraîner des difficultés d’endormissement et de la nervosité, un dysfonctionnement de la thyroïde (hyperthyroïdie ou hypothyroïdie) mais aussi des effets indésirables au niveau cardiaque ou rénal.




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.