Compléments alimentaires et effets indésirables

Effets indésirables des compléments alimentaires

De plus en plus de Français ont recours à ce que l’on appelle des « compléments alimentaires ». La prise de ces gélules et de ces comprimés permet en effet de préserver sa bonne santé et de soulager certains inconforts du quotidien, comme une digestion difficile, du stress ou un état de fatigue.

Ces compléments alimentaires doit avant tout permettre de compléter une alimentation saine et pallier certaines carences de vitamines ou de minéraux. Or, parfois, la prise de ces compléments alimentaires peut s’accompagner d’effets indésirables ou d’effets secondaires. Mais qu’en est-il réellement ? On fait le point sur les compléments alimentaires et sur leurs éventuels effets indésirables.

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ?

Un complément alimentaire se définit comme une denrée alimentaire dont l’objectif est de compléter un régime alimentaire normal. Ce complément alimentaire, que l’on retrouve également sous le nom de supplément alimentaire, se présente sous la forme de dose conditionnée sous forme de gélules, de comprimés, d’ampoules ou encore de poudre. Le complément alimentaire est une source concentrée de nutriments et d’autres substances qui, combinée à une alimentation normale, possède des effets nutritionnels ou physiologiques sur son consommateur.

Son but n’est pas de remplacer une alimentation saine, mais bien de la compléter et de préserver un état de bien-être et une bonne santé générale. À ce titre, il se situe à mi-chemin entre l’aliment et le médicament. Ils permettent de pallier un manque ponctuel en nutriments dans nos apports journaliers recommandés (AJR).

Ce statut bien particulier lui permet alors d’être commercialisé hors pharmacie et ne demande aucune prescription ou ordonnance médicale pour être acheté (hormis certains cas spécifiques). Cependant, l’avis d’un médecin est parfois indispensable dans certains cas de figure, notamment pour les personnes suivant un traitement médical.

Le complément alimentaire : une denrée à consommer avec certaines précautions

Bien que le complément alimentaire possède le statut de denrée alimentaire, sa consommation n’est pas anodine et doit demander certaines précautions. En effet, à l’image de certains aliments, il est indispensable d’avoir certains réflexes pour que ceux-ci ne se révèlent pas mauvais ou contreproductifs pour notre santé.

De ce fait, il est indispensable de suivre les instructions de la notice d’emploi d’un complément alimentaire et veiller à ne pas dépasser l’apport moyen journalier (AMJ) pour éviter tout surdosage, ce qui serait contreproductif.

De la même manière, il est conseillé de demander conseil à son pharmacien ou son médecin avant de commencer une cure de compléments alimentaires.

Quels sont les effets d’un surdosage de compléments alimentaires ?

En général, la consommation de compléments alimentaires se fait par des cures de 15 jours à un mois. Il est indispensable d’adopter, en parallèle, une alimentation saine et équilibrée afin d’apporter des nutriments à notre organisme, de façon complètement naturelle.

Parmi les effets d’un surdosage de compléments alimentaires, l’on retrouve notamment :

  • Une détérioration de notre état de santé. En effet, il faut faire attention à ne pas apporter ou consommer des nutriments dont notre organisme n’a pas besoin.
  • Une intoxication : un apport trop important de certains nutriments peut mener à une intoxication de notre organisme
  • Une fatigue inexpliquée. Face à un surdosage de compléments alimentaires, l’organisme (reins, foie, etc.) dépensera son énergie pour éliminer le surplus de vitamines ou de minéraux présent en son sein.
  • Occasionner des problèmes de santé grave. Un apport trop important de certaines vitamines ou de certains nutriments peut occasionner, sur le long terme, des problèmes de santé grave. Par exemple, un apport trop important en fer ou en vitamine A peut influencer négativement la coordination musculaire ou occasionner des lésions au niveau du foie. De la même manière, un surdosage de vitamine C peut être néfaste pour les reins et de trop fortes doses de vitamine D peuvent provoquer une calcification des artères.

Même si le complément alimentaire n’est pas considéré comme un médicament, un surdosage mènera inévitablement à divers problèmes de santé. À titre d’exemple, la surconsommation de fruits est également néfaste pour la santé. Tout excès est alors à proscrire.

Des effets indésirables rares

Les effets indésirables liés à la consommation restent relativement rares. Cependant, ils ne sont pas à prendre à la légère et peuvent être aussi nombreux que variés. Généralement, les possibles effets secondaires d’un complément alimentaire sont détaillés dans la notice d’utilisation. Ce n’est cependant pas toujours le cas.

On peut parfois souffrir de certaines réactions allergiques (pour cela, consultez la liste d’allergènes du produit qui doit impérativement être inscrit sur l’emballage du produit, dans une police de caractères qui les distingue clairement des autres ingrédients, généralement en gras), de somnolences ou même parfois de suractivité. Des troubles intestinaux, des maux de tête, et des ballonnements peuvent survenir dans certains cas.

Les interactions avec des médicaments

De la même manière, certaines interactions médicamenteuses peuvent subvenir. Il est, de ce fait, indispensable de demander conseil à un pharmacien ou à un médecin si vous suivez d’ores et déjà un traitement et que vous souhaitez suivre une cure de compléments alimentaires, notamment si vous êtes sous anticoagulant. Il en va de même pour les femmes enceintes.

Par ailleurs, certains produits peuvent entrer en interactions avec d’autres compléments et certains ne sont efficaces que s’ils sont combinés avec d’autres. À titre d’exemple, la prise simultanée de magnésium et de calcium annule leurs effets. Les compléments en fer, eux, ne sont efficaces que s’ils sont associés avec une prise de vitamines B12 ou d’autres antioxydants. De la même manière, la prise de vitamines C combinée à du fer peut favoriser les atteintes hépatiques.

Que faire en cas d’effets indésirables liés à la prise de compléments alimentaires ?

Si vous constatez des effets secondaires suite à la prise de compléments alimentaires, il conviendra d’arrêter immédiatement sa cure et de le signaler à votre médecin ou à votre pharmacien. Celui-ci pourra alors transmettre ces renseignements aux autorités sanitaires, à l’aide du site Nutrivigilance. Cela peut conduire l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) à émettre des recommandations sur les potentiels effets indésirables ou secondaires de tel ou tel produit.

L’ANSES publie régulièrement des recommandations vis-à-vis de certains compléments alimentaires et compile les éventuels effets indésirables. Il est alors possible de consulter ces informations avant de prendre un complément alimentaire afin de s’informer sur les éventuels effets secondaires dont vous pourriez souffrir.




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.