Nutrition,Sport

Articulation : l'inconfort d'1 français sur 2 ! (1)

PARTAGE
4 minutes

Ce qu'il faut retenir :

  • Les articulations sont les points de contact entre deux ou plusieurs os. Elles assurent la mobilité de notre squelette.
  • Avec l’âge, elles perdent de leurs composants et l’inconfort peut apparaître.
  • Des actifs Nutra pour le confort articulaire existent pour une prise prolongée et répondant même aux besoins des vegans.

Qui peut se vanter de ne jamais avoir eu mal aux articulations ? À première vue, pas grand monde… Selon une enquête réalisée pour l’Inserm, 93% des Français ont déjà souffert de gênes articulaires au cours de leur vie, et 1 sur 2 en souffrait lors de l’enquête, c’est pour dire (1) ! Plus qu’une simple gêne, l’inconfort peut se révéler réellement handicapant au quotidien. Il convient donc de préserver au maximum ses articulations. Le tout, c’est de savoir comment.

Les points d'attache du squelette

Le corps humain compte plus de 400 jointures, c’est-à-dire de jonctions entre deux ou plusieurs os (2). Selon leur localisation, elles sont plus ou moins fixes : au niveau du crâne, elles sont moins mobiles qu’à l’épaule ou au coude. Cette différence de mobilité résulte des différentes structures de jointures. On en distingue 3 types (3) :

  • les synarthroses ou jointures fibreuses : elles unissent les deux extrémités osseuses par du tissu conjonctif comme la jonction reliant le radius et le cubitus. Cette jointure sans cartilage est fixe.  
  • les amphiarthroses ou jointures cartilagineuses : ici, les deux os sont reliés par du cartilage comme par exemple entre les côtes et le sternum ou entre les vertèbres et le disque intervertébral. Ici, la jointure est semi-mobile.
  • les articulations ou jointures synoviales : qui sont les jointures les plus nombreuses du corps caractérisées par une cavité avec du cartilage et un liquide lubrifiant appelé synovie. On retrouve cette structure mobile notamment au niveau du genou.

L'articulation synoviale : flexion, extension.

Mécaniques bien huilées, les articulations sont les jointures les plus élaborées. Principalement situées au niveau des membres, elles sont constituées (4) :

  • De cartilage : ce tissu souple recouvrant les extrémités osseuses est extensible et compressible, servant d'amortisseur. Il supporte et répartit les charges et les chocs dus aux mouvements (5). Il est composé de cellules appelées chondrocytes qui baignent dans une matrice extracellulaire constituée de fibres de collagène et de protéoglycanes. Le hic ? Le renouvellement de cette matrice est très lent et les chondrocytes ne se divisent que très peu (6).
  • De la capsule articulaire : avec une membrane fibreuse et une membrane synoviale formant la cavité synoviale.
  • De la cavité synoviale : c’est elle qui permet le mouvement. Elle contient le liquide synovial visqueux qui lubrifie les surfaces cartilagineuses et grâce à qui ça glisse sans trop de frictions.
  • Des ligaments renforçant l'ensemble de la structure.

Malheureusement avec le temps ou la régularité des mouvements (les sportifs le savent bien), même les plus belles mécaniques viennent à rouiller.

La gêne articulaire, ça use, ça use…

Comme beaucoup de Français, peut-être connaissez-vous les gênes articulaires ? Parmi les différentes causes d’inconfort, l’arthrose est la plus répandue. Environ 10 millions de Français sont concernés par cette maladie articulaire (7). L’arthrose se caractérise par une destruction du cartilage qui peut tout bonnement finir par disparaître tant ce tissu se régénère peu et cicatrise difficilement. De quoi rendre l’articulation de rouille et d’os… mais surtout douloureuse, à cause d’un phénomène inflammatoire. Genoux, hanches, mains sont les plus touchés. Si les mécanismes menant à la dégradation du cartilage sont assez mal connus, plusieurs facteurs de risque sont en revanche identifiés comme :

  • l’âge (65% des personnes impactées ont plus de 65 ans),
  • les désordres métaboliques provenant d’obésité ou de diabète,
  • une pression excessive due à une surcharge pondérale, au port de charges lourdes, ou la pratique de certains sports,
  • les maladies de l’articulation,
  • l’hérédité avec par exemple une fragilité naturelle du cartilage,
  • certains traumatismes.

Actifs SOS pour articulations confortables

Pour essayer de maintenir un bon confort articulaire, vous vous en doutez, le mode de vie est important : bouger et bannir la sédentarité, réduire les charges lourdes et sa surcharge pondérale, ou encore adapter son environnement...

Pour soulager la douleur, les antalgiques sont efficaces, et dans une optique de prévention, certains actifs ont fait leurs preuves. C’est le cas d’ingrédients issus des composants naturels de l'articulation comme le collagène, l’acide hyaluronique, la chondroïtine et la glucosamine. De nombreuses études ont montré qu’avec ces actifs, le confort articulaire peut s’améliorer. Et loin d’être les seuls à agir, certaines plantes ont également des bienfaits reconnus comme l’harpagophytum, le curcuma, ou encore le boswellia, ayant fait l’objet de documentations plus récentes (8). Voir aussi les aliments bénéfiques pour les articulations et le lien entre vitamine B12 et douleurs aux articulations.

La Formule Articulations de Nutri&Co

On n’allait pas rester les bras croisés devant tant d’inconfort articulaire ! Après avoir épluché la littérature, nous être documentés sur les meilleurs actifs du marché et vérifié leurs dosages d’efficacité (la base !), nous avons mis au point notre Formule Articulations. Notre objectif : préserver le confort et limiter l’usure du cartilage, tout en proposant une formule vegan pour convenir à tous ! Pour cela, nous avons sélectionné 3 actifs brevetés :

  • à l’efficacité cliniquement prouvée sur le bien-être articulaire :
    pour agir sur l’inflammation : un extrait boswellia breveté, le plus concentré en AKBA disponible à ce jour, un acide boswellique qui cible l’inflammation, et un extrait de mangoustan, breveté également.
  • et pour la protection de la structure, un acide hyaluronique haut de gamme pour ses vertus lubrifiantes au niveau du cartilage et du liquide synovial. 

Vous voyez, on ne lésine pas sur le confort !

Références

(1) DOSSIER – SALLE DE PRESSE INSERM. 1 Français sur 2 souffre de douleurs articulaires LIEN : https://presse.inserm.fr/1-francais-sur-2-souffre-de-douleurs-articulaires/25303/
(2) Smeeton J, Askary A, Crump JG. Building and maintaining joints by exquisite local control of cell fate. Wiley Interdiscip Rev Dev Biol. 2017 Jan;6(1):10.1002/wdev.245. doi: 10.1002/wdev.245. Epub 2016 Sep 1. PMID: 27581688; PMCID: PMC5877473.
(3) V. Delmas, D.Bremond-Gignac, O. Clément, and al. TOUTE L'UE 5 - ANATOMIE - COURS + QCM. Organisation des appareils et des systèmes - Aspects morphologiques et fonctionnels. ISBN: 9782294759239. 2e édition, 2019
(4) Longobardi L, Li T, Tagliafierro L, and al. Synovial joints: from development to homeostasis. Curr Osteoporos Rep. 2015 Feb;13(1):41-51. doi: 10.1007/s11914-014-0247-7. PMID: 25431159; PMCID: PMC4306636.
(5) Decker RS, Koyama E, Pacifici M. Articular Cartilage: Structural and Developmental Intricacies and Questions. Curr Osteoporos Rep. 2015 Dec;13(6):407-14. doi: 10.1007/s11914-015-0290-z. PMID: 26408155; PMCID: PMC4624030.
(6) X. Chevalier, P. Richette. Cartilage articulaire normal : anatomie, physiologie, métabolisme, vieillissement. Doi : 10.1016/S0246-0521(05)38934-0
(7) Dossier - Salle presse INSERM. Arthrose, La maladie articulaire la plus répandue. Lien : https://www.inserm.fr/dossier/arthrose/
(8) Dragos D, Gilca M, Gaman L, Vlad A, Iosif L, Stoian I, Lupescu O. Phytomedicine in Joint Disorders. Nutrients. 2017 Jan 16;9(1):70. doi: 10.3390/nu9010070. PMID: 28275210; PMCID: PMC5295114.

Rester informé des sorties d’articles
La Formule Articulations
Ajouter au panier
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Articles en relation