Sarcopénie : définition, risques et prévention

Ce qu'il faut retenir :

  • La sarcopénie est une pathologie dégénérative qui se traduit par une perte musculaire progressive.
  • Les symptômes de la sarcopénie se manifestent par des douleurs au niveau des muscles, une perte de mobilité et une fatigue inhabituelle.
  • Faire du sport, avoir une alimentation équilibrée et bénéficier d'un apport suffisant en vitamine D permettent de réduire drastiquement les risques de sarcopénie.

Qu'est-ce que la sarcopénie ?

Sarcopénie : définition

Le chercheur et directeur de laboratoire, Monsieur Rosenberg, est à l'origine de l'utilisation du terme sarcopénie en 1997. Néanmoins, c'est en 1993 que ce terme voit officiellement le jour dans la littérature. Le mot sarcopénie, ou dystrophie musculaire, est un terme médical utilisé pour parler du phénomène de perte musculaire lié à l'âge et au vieillissement. La sarcopénie est une pathologie qui résulte d'une diminution progressive des muscles. Cette diminution progressive est autant reliée à la masse, à la fonction et à la force musculaire.

Si l'un des facteurs principaux de la sarcopénie est l'âge, une activité physique insuffisante, un régime alimentaire peu équilibré ou encore certains problèmes de santé peuvent favoriser le développement de cette pathologie.

Comment se manifeste la sarcopénie ?

L'âge entraîne généralement la diminution de la taille et le nombre de fibres musculaires présent dans le corps. À partir de 30 ans, la fonte musculaire a tendance à augmenter chez tout le monde. En moyenne, on perd entre 3 et 8% de masse et de tissus musculaires par décennie. En outre, cette dégénérescence des muscles s'intensifie après 50 ans. À cause de cette baisse progressive et généralisée, les muscles du corps deviennent à la fois plus petits et plus lents entrainant une perte de mobilité.

Les symptômes de la sarcopénie se manifestent généralement par une perte de poids conséquente et involontaire et une difficulté à se déplacer. Elle peut également s'accompagner d'une fatigue peu habituelle car les muscles jouent un rôle prépondérant dans la production d'énergie. Moins notre corps a d'énergie, plus la mobilité est compliquée pour une personne atteinte de sarcopénie.

Quelles sont les conséquences de la sarcopénie sur l'organisme ?

La sarcopénie et ses symptômes ont un impact direct sur le corps des personnes qui en sont atteintes. Perte de mobilité, douleurs dans les muscles ou encore faiblesse dans les différentes parties du corps font partie des conséquences de la sarcopénie sur l'organisme. La réduction de la densité osseuse et musculaire augmente la dépendance des personnes souffrant de sarcopénie.

Néanmoins, chez les personnes âgées et plus globalement chez les personnes atteintes de sarcopénie et ses douleurs, les symptômes ne sont pas irréversibles et ils peuvent être atténués par une meilleure hygiène de vie. N'hésitez pas à consulter votre médecin traitant pour une prise en charge nutritionnelle efficace.

Les habitudes à mettre en place pour prévenir le risque de sarcopénie

Si la sarcopénie est une pathologie dégénérative, elle n'est jamais inévitable ou irréversible. En adoptant une alimentation saine et adaptée à votre mode de vie, vous pouvez drastiquement prévenir le risque de sarcopénie. Voici les habitudes que vous pouvez mettre en œuvre dès aujourd'hui dans votre quotidien.

Un apport suffisant en vitamine D

Le calcium et la vitamine D font partie des nutriments essentiels pour favoriser la santé de vos os et de votre masse musculaire. Ils jouent également un rôle important dans la préservation de notre système immunitaire. Privilégiez donc la consommation d'aliments riches en vitamine D comme les poissons gras, les produits laitiers, les œufs ou encore certaines céréales.

Sarcopénie et alimentation

En adoptant une alimentation riche et équilibrée au quotidien, vous parviendrez à prévenir le risque de sarcopénie irréversible. Privilégiez les aliments riches en protéines, en vitamines et la consommation de fruits et de légumes. Essayer d'avoir un apport calorique à peu près équivalent chaque jour permet aussi de maintenir un poids corporel stable. Si besoin, vous pouvez opter pour un suivi médical régulier par un professionnel en cas de perte progressive !

Une activité physique régulière

Enfin, on a tendance à négliger l'importance d'une activité physique régulière pour combattre les risques de sarcopénie et ses symptômes. Néanmoins, pratiquer une activité sportive permet de prendre de la masse musculaire et de gagner en mobilité. Les activités sportives telles que la musculation, la course à pied ou encore la marche rapide permettent de stimuler la croissance musculaire chez les personnes âgées.

 




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.

Rejoignez l’aventure !

Inscrivez-vous à nos communications et bénéficiez de contenus exclusifs, du programme fidélité et d’offres personnalisées.
Pas plus d'un email par semaine, c’est promis !