PARTAGE

Les dangers de la mélatonine

Les dangers de la mélatonine

Est-ce que prendre de la mélatonine peut vous mettre en danger ? Si ce complément alimentaire vous est proposé en alternative des somnifères plus puissants, ce n’est pas pour rien ! Nous vous révélons ici tout ce qu’il faut savoir sur l’efficacité de la mélatonine, un complément alimentaire pour le sommeil qui est sans accoutumance ! Vous pourrez ainsi combattre l’insomnie et les réveils nocturnes en toute tranquillité.

Qu'est-ce que la mélatonine ?

La mélatonine est une hormone qui est sécrétée naturellement par le cerveau, au niveau de la glande pinéale. Son rôle est de réguler le processus temporel de notre organisme. Elle participe au bon mécanisme du rythme circadien, ce qui fait qu’elle agit sur le corps telle une horloge interne. La mélatonine est surnommée l’hormone du sommeil car elle influence certains processus physiologiques au niveau de l’endormissement et du sommeil profond. À noter que le rythme circadien est d’environ 24 heures.

Lorsque la sécrétion de mélatonine est déréglée, cela impacte directement la régulation circadienne. Certains troubles du sommeil apparaissent en cas de dérèglement mais l’inverse peut également se produire. Si vous avez des difficultés d’endormissement liées à l’anxiété ou si vous travaillez de nuit, le taux de mélatonine de votre organisme peut baisser considérablement. C’est un effet « boule de neige » qu’il vaut mieux combattre à la racine.

Mélatonine et sommeil : quels rôle et bienfaits ?

Pour conserver un bon rythme circadien, il est important de bien manger, d’avoir une activité physique régulière et d’être bien dans sa tête pour éviter l’anxiété. Mais c’est surtout au niveau du sommeil que la mélatonine peut être influencée. En soirée, lorsque le soleil se couche, le taux de mélatonine dans l’organisme augmente considérablement. Le pic le plus haut est généralement enregistré entre 2 et 3 heures du matin. En journée, la sécrétion de la mélatonine est quasiment nulle.

La lumière influence grandement la mélatonine. Il faut être dans une atmosphère sombre pour que la sécrétion de l’hormone puisse agir normalement. C’est d’ailleurs pour cela que les personnes travaillant la nuit et dormant la journée ont plus de mal à récupérer leur énergie. Les écrans avec lumière bleue peuvent également perturber l’endormissement ainsi que les horaires de travail irréguliers ou les décalages horaires. De ce fait, il peut être judicieux de prendre de la mélatonine sous la forme de compléments alimentaires pour éviter la fatigue et retrouver un sommeil réparateur.

Quel est le meilleur produit naturel pour dormir ?

Si la camomille, le tilleul, la valériane ou la passiflore peuvent être conseillés pour un meilleur sommeil, la mélatonine est une supplémentation qui pourra vous aider à retrouver un rythme de vie plus agréable ! Bien que le corps puisse lui-même vous fournir un taux correct en mélatonine, une supplémentation pourra vous aider en cas de troubles du sommeil.

 

 

La Mélatonine
La Mélatonine

Sommeil et Jetlag

DÉCOUVRIR

Bien que la mélatonine soit considérée comme l’hormone du sommeil, il ne s’agit pas d’un somnifère. D’ailleurs, il est préférable de choisir cette complémentation et non pas de véritables somnifères, qui peuvent engendrer une dépendance physique difficilement gérable au quotidien. La mélatonine peut être conseillée en cas de difficultés d’endormissement, lors d’insomnies ou en cas de décalage horaire.

Est-ce dangereux de prendre de la mélatonine tous les jours ?

Il n’y a pas de réel danger à la prise de mélatonine. Contrairement aux somnifères prescrits par le médecin, il n’y a pas d’effet d’accoutumance ni d’effets secondaires au réveil. Attention toutefois, des effets indésirables peuvent se manifester chez certaines personnes. Migraines, nausées, vertiges et somnolence peuvent survenir en cas de dosage inadapté.

Si une prise quotidienne de mélatonine ne présente pas de danger particulier, il est néanmoins nécessaire de rappeler que cette supplémentation sert avant tout à redonner au métabolisme un cycle circadien plus stable. Si vous avez retrouvé une bonne alternance entre veille et sommeil, que ce soit après un jet lag, pour éviter de vous endormir trop tard ou en cas de troubles du sommeil, inutile de continuer votre cure. Notons également qu’en cas d’anxiété ou de dépression, mieux vaut se tourner vers un complément alimentaire adapté comme le griffonia, le magnésium ou l’eschscholtzia.

Quelle est la dose maximale de mélatonine ?

Il faut savoir qu’en nutraceutique, il n’est pas possible de dépasser 1,9 mg par dose. En réalité, il n'est pas recommandé d'aller au-delà de 1,9 mg, c’est inutile. Il est préférable de choisir un plus petit dosage et de prendre la mélatonine au bon moment, c’est-à-dire 30 minutes avant le coucher, pour de meilleurs résultats. Assurez-vous de vous coucher dans une pièce sombre, évitez de manger trop gras en soirée et ayez une activité physique régulière pour optimiser votre sommeil ! La relaxation peut aussi vous être d’une grande aide.

La législation française étant bien faite, si la posologie de la mélatonine est plus élevée que 1,9 mg, on tombe dans le giron des médicaments (sur prescription et ordonnance). Il faut toutefois noter qu’en Angleterre comme aux États-Unis, il est possible de monter à 5 mg sans ordonnance. Préférez une supplémentation française dont l’efficacité est prouvée pour ne pas vous tromper et ainsi éviter les symptômes d’un dosage inadapté !

Quand ne pas prendre de mélatonine ?

Si la consommation de mélatonine est généralement sans danger, il faut néanmoins lui reconnaître certains effets indésirables et plusieurs contre-indications. Comme pour tout complément alimentaire, la consommation de mélatonine est déconseillée chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans. Les comprimés de mélatonine devront donc être mis hors de portée des enfants. Si vous avez besoin d’une information plus précise, vous pouvez prendre l’avis de votre pharmacienne ou de votre médecin traitant. Cela ne peut être que bénéfique.

Évitez également l’utilisation de mélatonine si vous êtes sous antidépresseurs, sous anticoagulants, si vous avez une hypertension.

Soyez également vigilant en cas de maladies inflammatoires. L’Agence nationale de la sécurité sanitaire et alimentaire (Anses) nous met en garde. Il est préférable de ne pas prendre de mélatonine si vous réalisez une activité qui nécessite une vigilance soutenue (lors de contrôles, par exemple). La mélatonine pouvant provoquer de la somnolence, il est fortement déconseillé de prendre le volant après sa prise.

 




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.

 

Rejoignez l’aventure !

Inscrivez-vous à nos communications et bénéficiez de contenus exclusifs, du programme fidélité et d’offres personnalisées.
Pas plus d'un email par semaine, c’est promis !