A quoi sert la vitamine D ? Rôle et effets

A quoi sert la vitamine D ? Rôle et effets

3 minutes
Catégories : Vitamines
3 minutes

Ce qu'il faut retenir :

  • Une supplémentation en vitamine D est souvent recommandée en hiver.
  • Cette vitamine est reconnue pour ses bénéfices sur la santé osseuse et sur le système immunitaire.
  • Optez pour une forme D3 (toutes les autres sont inefficaces) et idéalement sous forme d’huile.

80%, oui, 80% des Français manquent de vitamine D, il s’agit de la première carence en Occident, rien que ça ! Ce constat s’explique notamment par le fait que le soleil constitue la principale source de vitamine D et que nos modes de vies modernes en manquent cruellement. C’est sans doute pour cela que tout le monde en a déjà entendu parler. Mais pour autant, savez-vous vraiment à quoi elle sert ? Alors avant de vous précipiter sur un flacon de D3 Nutri&Co, voici un tour d’horizon des bienfaits de la “vitamine du soleil”.

Un allié pour votre capital osseux

Alors qu’on associe souvent le calcium à la santé de nos os, celui-ci ne serait rien sans vitamine D, essentielle à son absorption et à sa fixation. Cette vitamine est donc essentielle pour notre santé osseuse (2) et dentaire (3,4), tant au moment de la croissance, qu’à tout âge de la vie.

Un manque de vitamine D n’est pas sans conséquences, puisqu’il constitue un terrain favorable à la perte osseuse et donc à l'ostéoporose (5). Certaines populations sont physiologiquement plus à risques comme les personnes âgées à qui on recommande une supplémentation quasi-systématiquement (la production de vitamine D diminue à partir de 70 ans) (6,7).

Un réflexe à adopter pour vous défendre contre les agents pathogènes

Le rôle de la vitamine D3 dans le système immunitaire est bien connu, et nous savons aujourd’hui qu’elle agit sur les deux systèmes de défense de l’organisme :

  • l’immunité innée,
  • l’immunité adaptative (8).

Elle contribue à la production d’anticorps et de certaines cellules immunitaires (comme les lymphocytes B et T).

Aussi, la vitamine D régule le système immunitaire en déclenchant la production des cellules T-régulatrices et empêchant ainsi une réaction excessive du système immunitaire (10).

On comprend ainsi la recommandation émise par l’ANSES envers les personnes à risque, et qui doivent veiller à avoir des statuts suffisants en D3 pendant cette période particulière : le confinement pouvant accentuer le déficit alors qu’on a justement besoin d’apports optimaux… (18)

Une vitamine pour des muscles en forme

En plus de son rôle sur les os et le système immunitaire, la vitamine D stimule la synthèse protéique dans les cellules musculaires et favorise la communication intercellulaire (19). Elle aurait un lien avec les mitochondries dans le muscle squelettique humain. En d’autres termes : un manque de vitamine D3 est associé à une diminution de la fonction et des performances musculaires (20,21).

De ce fait, un faible statut en vitamine D amplifierait la perte musculaire chez les personnes âgées. Compte tenu de la relation entre les muscles et la structure osseuse, cela pourrait avoir des répercussions directes sur leurs capacités physiques et augmenter le risque de chutes et de fractures (22).

Un apport suffisant en vitamine D est aussi primordial chez les sportifs de haut niveau afin de maintenir leurs performances physiques (vitesse, puissance, force) et limiter le risque de blessures musculaires (23, 24). Les sportifs ont donc tout intérêt à surveiller de près leur taux en vitamine D.

Faut-il se supplémenter en vitamine D ?

À moins de manger des crustacés et des poissons gras tous les jours, c’est plutôt une bonne idée ! Certains vous ressortiront l’éternelle solution de l’huile de foie de morue, mais sa très haute concentration en vitamine A peut entraîner un risque de toxicité (notamment chez les femmes enceintes).

Vous l’avez ainsi sans doute remarqué, la supplémentation en vitamine D est devenue systématique pour les nourrissons, les enfants, et les personnes âgées. Elle est aussi souvent prescrite l’hiver par les médecins. En analysant les données de l’ENNS (1), tout le monde serait tenté de prendre de la vitamine D quotidiennement, surtout que le consensus scientifique et réglementaire a récemment été revu à la hausse (2,000 UI vs. 600 UI - unités internationales - par jour).

Si vous sautez le pas, choisissez absolument la forme D3 (Cholécalciférol) bien plus bio-active que la forme D2, qui est mal utilisée par l’organisme. Et optez pour une forme huileuse, la vitamine D étant liposoluble, elle sera mieux absorbée.

Publications

1. Vernay M, Sponga M, Salanave B, et al. Statut en vitamine D de la population adulte en France: l’étude nationale nutrition santé (ENNS, 2006-2007). BEH 2012; (16-17):189-94.
2. Jorge, C. Vitamin D – new insights into an old molecule. Port. J. Nephrol. Hypertens. 2019, 33, doi:10.32932/pjnh.2019.10.033.
3. João Botelho Vanessa Machado, Luís Proença, Ana Sintra Delgado and José João Mendes. Vitamin D Deficiency and Oral Health:A Comprehensive Review. Nutrients 2020, 12, 1471.
4. Eriny Girgis and Ayman Antoun Reyad. Vitamin D: Pharmacology and Clinical Challenges in Oral Health Care. Journal of the International Academy of Periodontology 2019 21/3: 118–124.
5. Annweiler C, Beauchet O (2015) Questioning vitamin D status of elderly fallers and nonfallers: a meta-analysis to address a “forgotten step.” J Intern Med 277:16–44 PMID: 24697944.
6. Holick MF, Matsuoka LY, Wortsman J (1989) Age, vitamin D, and solar ultraviolet. Lancet Lond Engl 2:1104–1105 PMID: 2572832.
7. American Geriatrics Society Workgroup on Vitamin D Supplementation for Older Adults. Recommendations Abstracted from the American Geriatrics Society Consensus Statement on Vitamin D for Prevention of Falls and Their Consequences. J Am Geriatr Soc 62:147–152, 2014.
8. Barbara Prietl, Gerlies Treiber, Thomas R. Pieber, and Karin Amrein. Vitamin D and Immune Function. Nutrients. 2013 Jul; 5(7): 2502–2521.
9. Lemire J.M., Adams J.S., Kermani-Arab V., Bakke A.C., Sakai R., Jordan S.C. 1,25-Dihydroxyvitamin D3 suppresses human T helper/inducer lymphocyte activity in vitro. J. Immunol. 1985;134:3032–3035.
10. Cantorna M.T. Mechanisms underlying the effect of vitamin D on the immune system. Proc. Nutr. Soc. 2011;69:286–289.
11. Sabetta JR, DePetrillo P, Cipriani RJ, Smardin J, Burns LA, Landry ML (2010) Serum 25-hydroxyvitamin d and the incidence of acute viral respiratory tract infections in healthy adults.
12. Adit A. Ginde, Patrick Blatchford, Keith Breese, Lida Zarrabi, Sunny A. Linnebur, Jeffrey I. Wallace, Robert S. Schwartz. High-Dose Monthly Vitamin D for Prevention of Acute Respiratory Infection in Older Long-Term Care Residents: A Randomized Clinical Trial. Journal of the American Geriatrics Society. 16 novembre 2016.
13. Peter Bergman, Anna-Carin Norlin, Susanne Hansen, Rokeya Sultana Rekha, Birgitta Agerberth, Linda Björkhem-Bergman, Lena Ekström, Jonatan D Lindh, Jan Andersson. Vitamin D3 supplementation in patients with frequent respiratory tract infections: a randomised and double-blind intervention study. BMJ Open 2012;2:6 e001663 doi:10.1136/bmjopen-2012-001663.
14. Mirjam E. Belderbos, Michiel L. Houben, Berry Wilbrink, Eef Lentjes, Eltje M. Bloemen, Jan L. L. Kimpen, Maroeska Rovers, Louis Bont; Cord Blood Vitamin D Deficiency is Associated With Respiratory Syncytial Virus Bronchiolitis. Pediatrics 2011; peds.2010-3054; published ahead of print May 9, 2011, doi:10.1542/peds.2010-3054.
15. Urashima M, Segawa T, Okazaki M, et al. Randomized trial of vitamin D supplementation to prevent seasonal influenza A in schoolchildren. American Journal of Clinical Nutrition 2010;91:1255-60.
16. Schwalfenberg G. Vitamin D for influenza. Canadian Family Physician. 2015;61(6):507.
17. Salahuddin N, Ali F, Hasan Z, et al. Vitamin D accelerates clinical recovery from tuberculosis: results of the SUCCINT study [supplementary cholecalciferol in recovery from tuberculosis]. A randomized, placebo-controlled, clinical trial of vitamin D supplementation in patients with pulmonary tuberculosis. BMC Infectious Diseases 2013;13(22):1-11.
18. https://www.anses.fr/fr/content/confinement-assurer-un-apport-suffisant-en-vitamine-d-grâce-à-l’alimentation
19. Matthieu Halfon, Olivier Phan, and Daniel Teta. Vitamin D: A Review on Its Effects on Muscle Strength, the Risk of Fall, and Frailty. Biomed Res Int. 2015; 2015: 953241. J Jenny E Gunton and Christian M. Girgisa. Vitamin D and muscle. Bone Rep. 2018 Jun; 8: 163–167.
20. Assessment of vitamin D concentration in non-supplemented professional athletes and healthy adults during the winter months in the UK: implications for skeletal muscle function. J Sports Sci. 2013;31(4):344-53.
21. Akash Sinha, Kieren Hollingsworth, Steve Ball & Tim Cheetham. Improving the vitamin D status of vitamin D deficient adults is associated with improved mitochondrial oxidative function in skeletal muscle. Endocrine Abstracts (2013) 31 OC1.6 | DOI: 10.1530/endoabs.31.OC1.6.
22. S. Walrand. Les effets musculaires de la vitamine D. Geriatr Psychol Neuropsychiatr Vieil 2016 ; 14 (2) : 127-34.
23. GL Close, J Russell, JN Cobley, DJ Owens, G Wilson, W Gregson, WD Fraser, JP Morton.
24. Mirian de la Puente Yagüe, Luis Collado Yurrita, Maria J. Ciudad Cabañas and Marioa A. Cuadrado Cenzual. Role of Vitamin D in Athletes and Their Performance: Current Concepts and New Trends. Nutrients. 2020 Feb; 12(2): 579.

Et la star de l'article est :

VITAMINE D VÉGÉTALE

19.90 €

Ajouter au panier

Articles en relation
Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Et la star de l'article est :

VITAMINE D VÉGÉTALE

19.90 €

Ajouter au panier

Rejoignez l'aventure :

En m'inscrivant, j'accepte les conditions générales et la politique de confidentialité, vous pouvez vous désinscrire à tout moment.