Français, prenez votre Multivitamines tous les jours !

Français, prenez votre Multivitamines tous les jours !

3 minutes
Catégories : Vitamines
3 minutes

Ce qu'il faut retenir :

  • Le Multivitamines n’est pas un produit de cure ni un booster, même si en France c’est l’image qu’on lui a longtemps attribuée.
  • L’Homme n’étant jamais 100% adapté à un environnement donné, il lui est difficile de garantir ses apports optimaux en nutriments. Le sens premier du Multivitamines est de lui apporter cette garantie.
  • Des travaux scientifiques d’envergure démontrent que pris au quotidien et sur plusieurs années, le Multivitamines est un vrai allié pour notre santé.

"Si Ju va bien, c’est Juva... !" ça vous rappelle quelque chose ? Répété en boucle pendant des années, ce slogan a contribué à façonner l’image que se font aujourd’hui les Français des Multivitamines : des "cachets" effervescents, goût orange et dont le seul but est de vous donner un coup de boost sans lendemain…

Cher payé pour une formule dont le rôle reste d’incarner l’un des piliers de votre stratégie d'anticipation santé. À l’heure où la prévention gagne du terrain sur la curation, il nous semblait impératif d’écrire un plaidoyer pour réhabiliter le Multivitamines dans son bon droit !

Pourquoi en France nous ne prenons pas notre Multi tous les jours ?

Parce que les Français ont le système de santé le moins cher du monde, ils attendent de tomber malade avant d’appréhender leur santé. Cette singularité hexagonale nous a habitués à rechercher l’effet le plus immédiat possible dans nos produits de santé. Trop longtemps cette culture de la curation n’a laissé que peu d’espace aux approches préventives et les vitamines n’y ont pas fait exception.

Et c’est ainsi que le marketing a donné naissance au Multivitamines "coup de boost", alors que la littérature scientifique est formelle : il n’existe aucun lien entre apports vitaminiques et gain d’énergie instantané.

"Mais qui a dit que cet effet devait être apporté par des nutriments essentiels d’Jacques ? Personne ! Donc on va mettre de la caféine. Tu vois d’Jacques, le marketing, c’est simple !".

À l’heure où le Yoga règne en maître dans nos entreprises, l’image d’un booster bourré d’excipients a fortement terni la réputation des Multivitamines. Au final, en France, nous n’avons jamais appris à choisir nos Multivitamines et à les utiliser correctement, c’est-à-dire dans le temps.

L’unique raison d’être du Multivitamines

Vous vous attendiez à ce qu’on vous explique qu’une pomme de 1950 était 100 fois plus riche en vitamine C que nos pommes de XXIème siècle, et qu’à elle seule, cette affirmation justifie la prise d’un multivitamines au quotidien ? C’est bien mal nous connaître…

Ces punchline simplistes, qui jouent sur les peurs, nous avons appris à nous en méfier. La réalité est souvent plus complexe et nos rapports aux micro-nutriments essentiels n’y dérogent pas. Cette théorie qui a pris naissance à la suite de la publication de l'étude Still No Free Lunch de Brian Halweil [1] est aujourd’hui battue en brèche par nombre de spécialistes émérites (L. Guéguen, Donald R. Davis, Bernard Lavallée). Le consensus scientifique actuel est d’ailleurs plus nuancé : s’il est vrai que nos aliments se sont appauvris en certains nutriments, ils se sont aussi enrichis en d’autres [2], si bien qu’au bout du compte, il semblerait que ce soit un jeu à somme nulle…

En bref, ce n’est pas l’agriculture intensive ni le capitalisme qui ont déséquilibré le contenu de nos assiettes puisque, par nature, l’équation nutritionnelle de l’être humain est une perpétuelle fuite en avant. Elle est d’ailleurs la résultante de notre formidable capacité d'adaptation. Ainsi, dans tel environnement nous trouvons des pommes riches en vitamine C et pauvres en vitamine A, mais dans un autre, c’est l'inverse qui se révèlera vrai. En nous offrant cette faculté unique de changer d’environnement, la Nature nous lègue aussi un lourd fardeau : celui de n’être jamais parfaitement adapté à un biotope donné et ainsi, ne jamais obtenir 100% de nos apports optimaux dans le temps.

Conséquence directe, notre évolution n’a cessé d’être jalonnée de carences et déficits  nutritionnels. Ces manques ont participé à l'apparition des maux de civilisations  : rachitisme au néolithique en partie dû aux carences criantes de vitamine D [3], scorbut durant les grandes découvertes dû au manque de vitamine C ; et aujourd'hui, si les fortes carences sont rares, les déficits persistent, notamment en matière de vitamine D, magnésium, zinc, fer ou encore de vitamine B9 [4,5].

Vous l’aurez compris, nous touchons ici à la raison première des Multivitamines : en érigeant ces mix de micro-nutriments en réflexe du quotidien, l’Homme s’affranchit de sa condition et s’ouvre l'horizon de la plénitude adaptative.

On veut des preuves !

Il faut être honnête, les travaux cliniques sérieux sur la prise à long terme d’un Multivitamines ne sont pas légions. Il existe toutefois une étude qui par son envergure sans précédent et son protocole (randomisé en double aveugle) apporte de vrais arguments. Publié en 2012 par la prestigieuse université d’Harvard, la Physicians' Health Study II qui s’étend sur une durée de 11 ans avec plus de 14 000 participants a fait ressortir des résultats quantifiables surprenant sur la santé cellulaire et oculaire [6] !

Plus généralement, l’intérêt croissant pour la prévention laisse entrevoir un foisonnement des travaux menés sur des périodes de temps longues. D’ailleurs, plusieurs publications portant sur l’effet long terme d’actifs spécifiques (couple lutéine/zéaxanthine [7,8], vitamine D [9], etc.) ont récemment confirmé les résultats de la Physicians' Health Study II. La solidité de ces travaux amène même les économistes à évaluer les gains pour notre système de santé, qui s’élèveraient dans certains cas, à plusieurs centaines de millions d’euros par an [7,8] !

Publications

1. Halweil, B. Still No Free Lunch: Nutrient Levels in U.S. Food Supply Eroded by Pursuit of High Yields. 2007.
2. Guéguen, L. La Valeur Nutritionnelle Des Aliments A-t-Elle Diminué Depuis 60 Ans ? 2017.
3. University of Bradford Neolithic Skeleton Reveals Early History of Rickets. 2015.
4. Hercberg, S. Etude SU.VI.MAX; 1994.
5. Santé Publique France Étude de Santé Sur l’environnement, La Biosurveillance, l’activité Physique et La Nutrition (Esteban); 2014.
6. Christen, W.G.; Gaziano, J.M.; Hennekens, C.H. Design of Physicians’ Health Study II--a Randomized Trial of Beta-Carotene, Vitamins E and C, and Multivitamins, in Prevention of Cancer, Cardiovascular Disease, and Eye Disease, and Review of Results of Completed Trials. Ann Epidemiol 2000, 10, 125–134, doi:10.1016/s1047-2797(99)00042-3.
7. Frost & Sullivan He Health and Economic Benefits of Using Lutein & Zeaxanthin Supplements among France’s Ageing Citizens; 2018; p. 37.
8. Bizard, F. Analyse Stratégique et Impact Économique Des Compléments Alimentaires Dans Le Vieillissement. Pour SYNADIET.; 2019; p. 51.
9. Zheng, Y.; Zhu, J.; Zhou, M.; Cui, L.; Yao, W.; Liu, Y. Meta-Analysis of Long-Term Vitamin D Supplementation on Overall Mortality. PLoS ONE 2013, 8, e82109, doi:10.1371/journal.pone.0082109.

Et la star de l'article est :

LE MULTI

22.90 €

Ajouter au panier

Articles en relation
Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Et la star de l'article est :

LE MULTI

22.90 €

Ajouter au panier

Rejoignez l'aventure :

En m'inscrivant, j'accepte les conditions générales et la politique de confidentialité, vous pouvez vous désinscrire à tout moment.