Vitamine D2, D3, végétale, animale... Vous y comprenez quelque chose vous ?

Vitamine D2, D3, végétale, animale... Vous y comprenez quelque chose vous ?

4 minutes
Catégories : Vitamines
4 minutes

Ce qu'il faut retenir :

  • La vitamine D est fabriquée par l’organisme à travers une série de réactions déclenchées par l’exposition au soleil.
  • Problème : on n’en fabrique pas assez, et on a souvent besoin de la Nutra pour compenser.
  • Qu’elle soit d’origine animale ou végétale : c’est uniquement sous forme de vitamine D3 que la supplémentation est efficace.

"C’est des menteurs ! Y’a pas de D3 végétale, c’est la D2 qu’il y a dans les végétaux, la D3 vient des animaux !". Voilà la première objection à laquelle nous avons droit lorsqu’on parle de notre D3 Végan. Et on le comprend aisément : difficile de s’y retrouver quand on parle de Vitamine D. Il faut imaginer un groupe de molécules, ou plutôt une suite de molécules qui subissent une série de transformations entre le moment où la production démarre ("précurseur"), et le moment où l'espèce active entre en scène.

La fameuse vitamine D3 fait partie de cette suite d’intermédiaires, elle sera transformée en 2 étapes pour produire du 1,25-dihydroxycholécalciférol (1,25(OH)2D) et devenir enfin une hormone active à part entière. Et c’est effectivement cette forme dite "D3" qu’il vous faut prendre en Nutra, quelle que soit son origine. Explications.

Importance de la vitamine D

De nos jours, la vitamine D a le vent en poupe, on en parle à tout va pour ses actions sur le système immunitaire. Mais ce serait oublier que son rôle principal est de contribuer à une bonne santé osseuse (1-4). En effet, la vitamine D a une action hypercalcémiante et hyperphosphatémiante  (qui augmente la concentration du calcium et du phosphore dans le plasma sanguin), et qui vise plusieurs organes dont :

  • l’intestin pour l’absorption du calcium et du phosphore, 

  • les reins pour la réabsorption du calcium qui autrement partirait dans les urines,

  • les os pour l’accumulation du calcium.


Comme avec toutes les vitamines, si votre statut vitaminique est suffisant, tout va bien, mais si vous souffrez de carence, attention aux dégâts

D'où vient la vitamine D ?

Les rayons du soleil : premier fournisseur de vitamine D

On dit souvent que les vitamines doivent être apportées via l’alimentation car le corps n’est pas en capacité de les synthétiser en quantité suffisante. Pourtant, avec l’aide des rayons du soleil, notre organisme produit sa propre vitamine D grâce à une série de réactions aujourd’hui bien connues.

Les rayons du soleil (UVB) photolysent le précurseur 7-déhydrocholestérol (7-DHC pour les intimes) stocké dans l’épiderme. Une seconde réaction va finir ce premier cycle en produisant la fameuse  "D3". Cette dernière va rejoindre la circulation sanguine puis le foie ou elle sera transformée en Calcidiol (25(OH)D). Cette forme, aussi appelée "prohormone (hormone inactive) va alors rejoindre les reins pour être transformée en Vitamine D (1,25(OH)2D), forme hormonale active.

Apports alimentaires ou Nutra ?

Oui mais voilà, on sait aujourd’hui que l’exposition au soleil n’est plus suffisante depuis au moins le néolithique et l'apparition des peaux plus blanches (5), mais aussi la saisonnalité (selon les régions, même en France certains ne voient que très peu le soleil…), crèmes solaires… On ne fabrique plus assez de vitamine D et on est nombreux à en manquer (6).

Vous savez aussi qu’à moins de manger du foie de morue matin, midi et soir (même si vous arrivez à maintenir un appétit ouvert d’esprit, attention à la surdose de vitamine A, très présente dans l’huile de foie de morue et qui peut finir par être toxique), il est difficile d’obtenir des apports suffisants via l’alimentation. Et c’est là que la Nutra entre en jeu.

D2 ou D3, quelle vitamine D en Nutra ?

La forme active de la vitamine D ne peut pas être prise directement. La solution consiste donc à prendre un précurseur stable et de laisser votre organisme faire le reste. Traditionnellement, 2 formes de vitamine D ont été utilisées en Nutra : la D2 et la D3, mais on sait aujourd’hui que seule l’une des formes est effectivement un précurseur de vitamine D.

Vitamines D2 et D3

D2 (Ergocalciférol) Vs D3 (Cholécalciférol) :
petite différence sur la chaîne latérale = grande différence d’activité

La forme D2 ou ergocalciférol

La vitamine D2 est une forme essentiellement issue des végétaux, et on sait maintenant que la D2 ne peut pas être utilisée pour remonter le taux de vitamine D de manière durable dans l’organisme. Une fois qu’elle est dans la circulation sanguine, elle emprunte essentiellement une voie de garage et notre corps s’en débarrasse. En France, la D2 n’est plus reconnue comme source de vitamine D (7-9).

La forme D3 ou cholécalciférol

La D3, elle, est la forme que notre corps synthétise quand on l’expose au soleil. Autant dire que c’est une forme bio-identique ! Très logiquement, elle est majoritaire chez les animaux. Et c’est donc bien celle-là que vous devez rechercher si vous voulez vous supplémenter. En Nutra, elle vient essentiellement de la lanoline (laine de mouton), par extraction directe ou hémisynthèse.

Le Miracle du Lichen

Seulement voilà, depuis quelques années, vous avez dû voir apparaître le graal absolu : de la vitamine D3 VÉGÉTALE. De quoi remettre en cause toutes nos certitudes ? Pas vraiment. Déjà, on sait que certaines plantes fabriquent et stockent de la D3, c’est juste que la D2 y est largement majoritaire (10). C’est ça en fait le vrai petit miracle : le lichen, qui n’est pas strictement une plante mais un hybride Champignon - Algue, affiche un ratio D3/D2 étonnamment élevé. Résultat ? Tout le monde a accès à de la vitamine D3, même les Végan !

Surtout, pas besoin d’aller cueillir en forêt du lichen pour vous faire une petite soupe maison : nous l’avons extraite et mélangée à une huile de colza vierge et Bio pour vous la proposer en flacon, avec en prime un dosage adapté aux petits (à partir de 4 ans) et aux grands !

Références

(1) Wang, S. Epidemiology of vitamin D in health and disease. Nutr. Res. Rev. 2009, 22, 188–203, doi:10.1017/S0954422409990151
(2) Hossein-nezhad, A.; Holick, M.F. Vitamin D for Health: A Global Perspective. Mayo Clin. Proc. 2013, 88, 720–755, doi:10.1016/j.mayocp.2013.05.011
(3) Meehan, M.; Penckofer, S. The Role of Vitamin D in the Aging Adult. J. Aging Gerontol. 2014, 2, 60–71, doi:10.12974/2309-6128.2014.02.02.1
(4) Jorge, C. Vitamin D – new insights into an old molecule. Port. J. Nephrol. Hypertens. 2019, 33, doi:10.32932/pjnh.2019.10.033
(5) Derived Immune and Ancestral Pigmentation Alleles in a 7,000-Year-old Mesolithic European, Nature, 507,pages 225–228(2014)

(6) Statut en vitamine D de la population adulte en France : l’Étude nationale nutrition santé (ENNS, 2006-2007); Michel Vernay, Marie Sponga, Benoît Salanave, Amivi Oléko, Valérie Deschamps, Aurélie Malon, Katia Castetbon; Institut de Veille Sanitaire; 24 avril 2012 / N°16-17
(7) Vitamin D2 Is Much Less Effective than Vitamin D3 in Humans; Laura A. G. Armas, Bruce W. Hollis, Robert P. Heaney; The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism 89(11):5387–5391
(8) Vitamin D2 ou vitamin D3?; V.I. Mistretta , P. Delanaye , J.-P. Chapelle , J.-C. Souberbielle , É. Cavalier ; La Revue de médecine interne 29 (2008) 815–820
(9) Evidence that vitamin D3 increases serum 25-hydroxyvitamin D more efficiently than does vitamin D; Hoang M Trang, David EC Cole, Laurence A Rubin, Andreas Pierratos, Shirley Siu, and Reinhold Vieth; Am J Clin Nutr 1998;68:854–8
(10) Vitamin D in Nature: A Product of Synthesis and/or Degradation of Cell Membrane Components; H. Göring; 2018, published in Biokhimiya, 2018, Vol. 83, No. 11, pp. 1663-1672.

Et la star de l'article est :

VITAMINE D VÉGÉTALE

17.90 €

Ajouter au panier

Articles en relation
Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Et la star de l'article est :

VITAMINE D VÉGÉTALE

17.90 €

Ajouter au panier

Rejoignez l'aventure :

En m'inscrivant, j'accepte les conditions générales et la politique de confidentialité, vous pouvez vous désinscrire à tout moment.