A quoi ça sert les oméga-3 dans la margarine ?

A quoi ça sert les oméga-3 dans la margarine ?

4 minutes
Catégories : Oméga-3
4 minutes

Ce qu'il faut retenir :

  • La margarine fut inventée en 1869, comme substitut pratique et nomade au beurre.
  • En 1960, elle devient un produit santé avec l’ajout d’oméga-3.
  • On peine tout de même à trouver des arguments santé sérieux à ce produit qui connut son heure de gloire à la fin du XXème siècle.

La margarine fut inventée en 1869 à la suite d’un concours lancé par Napoléon III qui souhaitait offrir un ersatz du beurre aux soldats en expédition dans des contrées lointaines. C’est un pharmacien du nom de Mège-Mouriès qui tire son épingle du jeu, en inventant un produit à base de graisse de bœuf chauffée et mélangée à de l’eau ou du petit lait, qu’il nomma donc « margarine ». Depuis, la recette a bien changé : la margarine d’aujourd’hui consiste en une formulation d'eau et d'huiles végétales stabilisées par l'addition d'émulsifiants.

On ne parle plus de substitut, mais de produit “santé”. Certaines sont là pour remplacer le beurre, d’autres contiennent des stérols, et certaines contiennent même les fameux oméga-3 qu’on affectionne particulièrement ici. Mais que valent réellement ces oméga-3 ? Sont-ils équivalents à ceux de nos gélules ? Et surtout : à quoi ça sert d’en ajouter dans la margarine ?

La transformation marketing de la margarine

Comme tous les mythes, la margarine va connaître des débuts difficiles, et personne n’est réellement convaincu par l’intérêt du produit à son lancement. La recette va évoluer au début du XXème siècle avec l’arrivée des margarines à base d’huiles végétales.

Elle devient réellement populaire dans les années 60, grâce à une mutation déterminante : en plus de la proposer comme alternative au beurre (qui commence à avoir mauvaise presse comme beaucoup  de matières grasses), les fabricants de margarine vont enrichir leurs produits avec des phytostérols (bons pour le le cholestérol) et/ou des oméga-3 dont vous connaissez les bienfaits par coeur.

Et voilà un produit conçu initialement pour être « pratique » qui devient un produit « santé ». Surprenant ? Pas vraiment quand on connaît l’essor extraordinaire du marketing de grande consommation dans les années 60. La liste des produits non-essentiels devenus des “atouts santé” ne cesse de s’allonger encore aujourd’hui.

Riche en oméga-3 : un argument puissant de vente

Dans la plupart des cas, la margarine est 100% végétale : huile de colza, huile de tournesol, huile de lin, huile d’olive et même de l’huile de palme (1). Vous vous doutez bien que la qualité nutritionnelle des margarines va donc varier d’une marque à l’autre.

Pour certaines, celles qui sont fabriquées à partir d’huile de lin ou de colza, par exemple, on va effectivement trouver des oméga-3. Surveillez aussi la présence éventuelle d’huiles hydrogénées (2). Celles-ci peuvent contenir des acides gras trans, malgré les efforts des industriels pour les limiter.

L’équilibre oméga-3/oméga-6

Si vous lisez régulièrement ce blog, vous savez certainement que nous devons veiller à un équilibre entre nos apports d’oméga-3 et oméga-6. En gros, nous consommons trop d’oméga-6 par rapport aux oméga-3 (3), et ce n’est pas génial pour la santé (4, 5,). Or si la margarine apporte des oméga-3, elle apporte encore plus… d’oméga-6. Trois à cinq fois plus selon les marques. C’est toujours mieux que l’huile de tournesol (6), mais pas de quoi parler d’un atout santé non plus…

Des oméga-3, oui mais lesquels ?

Vous l’aurez compris, ce n’est pas gagné d’avance pour la margarine. Mais il y a quand même des oméga-3, et on en manque tous non ? D’ailleurs, attendez une minute : quel type d’oméga-3 est présent dans la margarine ? La margarine contient de l’ALA, le type d’oméga-3 qu’on retrouve typiquement dans les huiles végétales, forcément. Et c’est justement des 2 autres types d’oméga-3 qu’on manque cruellement : EPA et DHA, ceux qui viennent des poissons (7,8,9). Encore raté.

À cuire ou à tartiner ?

Et c’est pas fini : n’oubliez pas que les oméga-3 sont très sensibles à l’oxygène et à la chaleur. Il n’est donc pas recommandé de mettre de la margarine riche en oméga-3 dans une poêle pour faire une omelette, au risque de voir les bénéfices de ce bon gras partir en fumée. D’ailleurs, les margarines spéciales cuisson ne revendiquent pas les oméga-3. Veillez donc à bien choisir la margarine selon votre usage.

À quoi servent donc les oméga-3 dans la Margarine ?

Résumons :

  • La margarine apporte des oméga-3, mais aussi 3 fois plus d’oméga-6 : pas vraiment une solution santé puisque notre alimentation est déjà trop riche en oméga-6.
  • Elle apporte des oméga-3 végétaux, de type ALA : pas forcément ceux dont on a le plus besoin, surtout à l’échelle des besoins journaliers (cherchez plutôt EPA et DHA).
  • Si vous souhaitez quand même utiliser de la margarine riche en oméga-3, évitez à tout prix de la faire cuire.

Force est de constater que si elle est bien pratique et qu’elle peut servir d’alternative à ceux qui aiment beaucoup le beurre (dans les gâteaux par exemple), la margarine n’est pas une source d’oméga-3 intéressante, pas plus qu’un produit “santé” de manière générale.

Si vous cherchez à muscler vos apports en oméga-3, rien ne vaut 4 gélules de notre oméga-3 ou une bonne boîte de sardines. Il paraît d’ailleurs qu’on a inventé les sardines en conserve en 1795 : Napoléon III avait-il pensé à en équiper les soldats de l'armée impériale pour muscler leurs apports en oméga-3 ?

Publications

(1) https://observatoire-des-aliments.fr/qualite/mieux-comprendre-margarine
(2) https://www.who.int/fr/news/item/14-05-2018-who-plan-to-eliminate-industrially-produced-trans-fatty-acids-from-global-food-supply
(3) Bertrais S, Preziosi P, Mennen L, Galan P, Hercberg S, Oppert JM. Sociodemographic and geographic correlates of meeting current recommendations for physical activity in middle-aged French adults: the Supplementation en Vitamines et Mineraux Antioxydants (SU.VI.MAX) Study. American Journal of Public Health, 94(9), 2004, 1560-6.
(4) Artemis P. Simopoulos. An Increase in the Omega-6/Omega-3 Fatty Acid Ratio Increases the Risk for Obesity. Nutrients. 2016 Mar; 8(3): 128.
(5) https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT-Ra-omega3.pdf
(6) https://ciqual.anses.fr
(7) Fereidoon Shahidi, Priyatharini Ambigaipalan. Omega-3 Polyunsaturated Fatty Acids and Their Health Benefits. Annu Rev Food Sci Technol. 2018 Mar 25;9:345-381.
(8) https://www.anses.fr/fr/content/les-lipides
(9) https://www.anses.fr/fr/content/les-acides-gras-om%C3%A9ga-3

Photographie : Sorin Gheorghita

Et la star de l'article est :

OMÉGA-3

20.90 €

Ajouter au panier

Articles en relation
Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Et la star de l'article est :

OMÉGA-3

20.90 €

Ajouter au panier

Rejoignez l'aventure :

En m'inscrivant, j'accepte les conditions générales et la politique de confidentialité, vous pouvez vous désinscrire à tout moment.