Le rôle de la vitamine D dans le fonctionnement du système immunitaire

Le saviez-vous ? La vitamine D joue un rôle majeur dans le fonctionnement normal de l’organisme et dans l’activation des défenses immunitaires du corps humain dès le plus jeune âge. Voici un article complet et détaillé pour mieux comprendre le lien entre la vitamine D et le système immunitaire.

Qu’est-ce que la vitamine D ?

Comment le corps fabrique-t-il de la vitamine D ? Peut-on trouver de la vitamine D dans notre alimentation quotidienne ? Voici quelques éléments de réponse pour comprendre ce qu’est la vitamine D. 

Définition

La vitamine D est une substance synthétisée par le corps humain au niveau du derme, sous l’effet des rayons ultraviolets du soleil. Également appelée calciférol, elle est à l’origine de l’absorption intestinale du calcium et participe au maintien d’une bonne santé osseuse. La vitamine D est véhiculée dans différents organes (foie et reins), dans lesquels elle prend la forme d’hormone active.   

Qu’est-ce que la vitamine D3 ?

Le cholécalciférol ou vitamine D3 désigne la vitamine D sous forme naturelle. En cas d’exposition au soleil, elle peut être synthétisée par la peau. Sinon, elle est présente dans certains produits alimentaires. La vitamine D3 contribue à la calcification et à la minéralisation du squelette. Elle contribue également au fonctionnement normal du système immunitaire. Voir la différence entre les vitamines D2 et D3 ici.

Dans quels aliments trouve-t-on de la vitamine D ?

Si 80 à 90% de la vitamine D présente au sein de notre organisme sont synthétisées par le contact entre les rayons UVB du soleil et la peau, on considère que le reste provient de notre alimentation. 

La vitamine D est présente dans certains aliments du quotidien. Par exemple, les laitages, les poissons gras (hareng, maquereau, sardine, saumon, etc.) et les abats (foie, rognon, tripes, etc.) sont particulièrement riches en vitamine D. Vous pouvez également en trouver dans les œufs, les champignons ainsi que l’huile de foie de morue. 

Quels sont les bienfaits de la vitamine D dans l’organisme ?

Selon une allégation reconnue par les organisations de santé, la vitamine D joue un rôle prépondérant dans le maintien du fonctionnement normal de notre système immunitaire. 

La vitamine D contribue au bon fonctionnement du métabolisme osseux, à l’absorption intestinale du phosphore et du calcium, participe à la minéralisation et au renforcement musculaire. 

Ainsi, un apport journalier suffisant en vitamine D permet de prévenir les dysfonctionnements et déséquilibres au sein de l’organisme tels que l’ostéoporose, la déminéralisation, la fatigue, le stress ou encore la contraction musculaire. 

Quelle est la relation entre vitamine D et COVID-19 ?

Dans le cadre de la pandémie mondiale de la COVID-19, certaines études anglo-saxonnes ont prouvé que les patients atteints du virus de la COVID-19 ayant un faible taux de vitamine D connaissent un taux de décès plus élevé que le reste des patients.  

Bien que le lien de causalité demeure incertain, l’Académie Nationale de Médecine préconise aux professionnels de santé, d’administrer aux patients atteints de la COVID-19, un complément en vitamine D pour tenter d’améliorer la réponse immunitaire du corps en cas d’inflammation causée par le virus, en plus de leur traitement médical.

 

La Vitamine D Végétale
La Vitamine D Végétale

Os & Immunité

DÉCOUVRIR

Vitamine D : quels sont les besoins journaliers ?

Un apport journalier satisfaisant à l’âge adulte chez les femmes et les hommes est équivaut à 15 µg/j. 

D’après l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail), voici les besoins journaliers en vitamine D des enfants selon différentes tranches d’âges  : 

  • 10 µg/j pour un nourrisson de moins d'un an,
  • 15 µg/j pour un enfant âgé de 1 à 10 ans,
  • 15 µg/j pour un adolescent âgé de 11 à 17 ans.

Carences en vitamine D : symptômes et risques

Une concentration sanguine présentant un taux de vitamine D inférieur à 20 mg/mL de sang témoigne d’une insuffisance en vitamine D

Lorsque le taux de vitamine D dans le sang est inférieur à 12 mg/mL, on considère qu’il s’agit d’une carence en vitamine D. 

Carence en vitamine D : quels sont les symptômes ?

En cas de carence en vitamine D, les premiers symptômes peuvent être les suivants : signes de fatigue, manque de tonus, faiblesse musculaire, humeur dépressive, crampes, difficultés à marcher, douleurs diffuses voire douleurs osseuses. 

Dès l’apparition de ce type de symptômes, il est nécessaire de consulter votre médecin généraliste ou tout autre professionnel de santé. Une prise en charge rapide permet d’identifier la cause et de limiter les conséquences que cela pourrait engendrer au sein de votre organisme.

En effet, la carence possède une influence considérable sur le système immunitaire et réduit ses capacités protectrices permettant de lutter contre les infections. 

Carence en vitamine D : quels sont les risques ?

Une déficience en vitamine D peut engendrer l’apparition d’une anomalie perturbant le développement des os, pouvant provoquer une perte osseuse.

Cela peut également entraîner un état de fatigue et/ou fragiliser les os et augmenter les risques de fractures ainsi que les risques de contracter des maladies de la croissance telles que le rachitisme. Les risques sont d’autant plus importants lorsque l’activité physique est limitée ou nulle.

Quelles sont les personnes les plus exposées aux risques de carences en vitamine D ?

D’après l'Anses, certaines personnes sont plus vulnérables au risque de carence en vitamine D :

  • Les personnes âgées (à partir de l’âge de 50 chez les femmes et 75 ans pour tout le monde) ;
  • Les personnes ayant la peau mate ou la peau foncée (la synthèse de la vitamine D par le biais d’une exposition aux rayons du soleil est moins efficace pour ces types de peau) ;
  • Les femmes ménopausées (présentant un plus grand risque de fracture à cause de la déminéralisation osseuse due au déséquilibre hormonal).

Remarque : la déficience en vitamine D est particulièrement fréquente en France métropolitaine, durant les changements de saison, notamment à au début de l’automne et à la fin de l’hiver. Ce phénomène toucherait 80% des Français d’après l'Étude Nationale Nutrition Santé (2012).

Comment faire remonter le taux de vitamine D dans l’organisme ?

En cas de manque en vitamine D ou pour renforcer votre immunité, il est possible d’augmenter votre taux de vitamine D présent dans votre organisme par le biais de l’alimentation, en consommant certains aliments particulièrement riches en vitamine D.

Une supplémentation en vitamine D sous forme d’ampoules, de gélules, de gouttes et autres compléments alimentaires peut également être envisagée. Nutri&Co propose une vitamine D végétale haute absorption en goutte permettant un dosage modulable. 




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.




Article en relation