PARTAGE

Dans quels cas faire une cure de fer ?

Cure de fer

Vous ressentez un état de fatigue durable, un manque d’énergie ou encore un manque de force ? Peut-être qu’il est temps de faire une cure de fer ! En effet, le manque de cet oligoélément peut perturber le fonctionnement de l’organisme. Dans les cas les plus sérieux, on peut même souffrir d’anémie et nécessiter une perfusion. Alors, dans quels cas faire une cure de fer et surtout, quels sont ses effets sur la santé ? 

L’importance du fer sur la santé

Qu’est-ce que le fer ?

Le fer est un oligo-élément qui est indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme (1). Il permet d’assurer la production d’hémoglobine, une protéine qui compose les globules rouges. Elle permet notamment aux muscles de fixer l’oxygène.

Les hommes ont besoin de 10 à 15 mg de fer par jour en moyenne, tandis que pour les femmes, ce besoin est supérieur en cas de grossesse, d’allaitement et de règles.

Pour les sportifs, les enfants, les adolescents, les personnes âgées ou les personnes qui souffrent de maladies chroniques, il est même conseillé de surveiller le taux de fer pour ne pas risquer l’anémie.

Qu’est-ce que l’anémie ?

L’anémie correspond à la baisse anormale du taux d’hémoglobine dans le sang (2). Cet état peut entraîner un état de fatigue chronique, une baisse d’efficacité du système immunitaire, un risque de problèmes cardiaques et chez les femmes enceintes, le nouveau-né risque de naître prématurément, avec un poids trop faible.

L’anémie est généralement causée par un manque d’approvisionnement en fer. Les personnes qui ne consomment pas suffisamment de protéines peuvent manquer de fer. En cas de perte de sang comme durant les règles, ou à cause d’un saignement continu, on perd de l’hémoglobine, mais aussi du fer. Il est donc parfois nécessaire de prendre des compléments alimentaires.

Quels sont les symptômes d’une carence en fer ?

De nombreuses personnes souffrent de carences en fer. Il existe de nombreuses causes, mais l’une des principales est le manque de fer dans les apports nutritionnels. Dans tous les cas, une carence en fer se manifeste sous divers symptômes à ne pas négliger.

La fatigue : un symptôme à ne pas négliger

Avant d’atteindre l’anémie, on peut ressentir des symptômes qui indiquent que l’on manque de fer. C’est le cas de la fatigue persistante ou même de l’épuisement, qui sont des signes à ne pas prendre à la légère. Dans de nombreux cas de fatigues, une supplémentation en fer peut régler ce souci.

Les autres symptômes d’une carence en fer

Outre la fatigue, qui est le premier symptôme à prendre en compte, vous pouvez subir d’autres problèmes tels que :

  • Une perte de cheveux
  • Une pâleur inhabituelle
  • Une difficulté pour trouver la concentration
  • Une irritabilité
  • Un essoufflement inhabituel
  • Un manque d’énergie
  • Une mauvaise cicatrisation
  • Des palpitations

Si vous présentez ces symptômes, il est peut-être temps d’enrichir votre alimentation ou de se supplémenter afin d’avoir un meilleur apport en fer. 

Comment traiter le manque de fer ?

Enrichissez votre alimentation

Si vous n’êtes pas en état d’anémie et que vous souhaitez simplement avoir une alimentation plus riche en fer pour éviter la carence, vous n’avez pas besoin de prendre des médicaments. L’idéal est de privilégier la consommation d’aliments riches en fer.

Si vous ne suivez pas un régime végane, vous pouvez consommer plus de viande rouge, des poissons, des fruits de mer, des œufs ou des abats pour les plus courageux !

Pour les végétariens ou pour les personnes qui veulent trouver de bonnes sources de fer végétales, vous pouvez consommer davantage de légumineuses, des épinards, des aubergines, des endives ou encore des salsifis.  On peut également consommer du tofu, de la spiruline ou encore des simili-carne enrichis en fer.

Pour favoriser l’absorption du fer, il est recommandé de consommer les aliments riches en fer avec des fruits riches en vitamine C (citron, tomate, orange etc.).

Au contraire, il faudra éviter les polyphénols (thé, café, fruits rouges, raisin), ainsi que les phytates (céréales comme le son, le blé et l’avoine) qui empêchent l’organisme d’absorber convenablement le fer.

Prendre des compléments alimentaires

Si vous ne parvenez pas à avoir une alimentation suffisamment riche en fer, vous pouvez également opter pour un complément alimentaire de qualité comme notre produit  Le Fer et sa souche lactique, qui permet d’optimiser l’absorption de cet oligoélément. En matière de posologie, une gélule par jour suffit. 

Faire une cure de fer

Qu’est-ce qu’une cure de fer ?

La cure de fer est effectuée lorsqu’on a pu diagnostiquer une carence en fer. Elle a pour but d’augmenter le taux d’hémoglobine et de ferritine dans le sang afin de retrouver entre 20 et 400 nanogrammes de ferritine par millilitre de sang.

Comment faire une cure de fer ?

La prise de complément de fer doit durer entre 2 à 3 mois, en fonction des besoins. La cure de fer consiste en la prise de compléments de fer, que ce soit en gélules ou en liquide. Dans certains cas, lorsque la prise orale ne suffit pas, le médecin peut prescrire une cure en perfusion.

En complément du fer, il est indispensable de prendre de la vitamine C et de la vitamine B12 afin de couvrir les besoins journaliers.

Quels sont les bienfaits d’une cure de fer ?

La cure de fer présente de véritables bienfaits visibles :

  • En premier lieu, la cure de fer permet d’assurer le transport de l’oxygène au sein de l’organisme. L’organisme fonctionne donc à la normale.
  • La cure de fer permet également de réduire la fatigue chronique et tous les symptômes d’une carence en fer.
  • Une complémentation en fer peut être utile pour favoriser la convalescence des personnes qui ont perdu une grande quantité de sang (accident, femme enceinte etc.).
  • Une cure de fer peut également être bénéfique pour les sportifs afin de bénéficier d’une meilleure oxygénation des muscles et surtout, pour faire de meilleures performances physiques !
  • Assurer les fonctions cardiaques en cas d’insuffisance chronique (3).

Mais le bienfait majeur de la cure de fer est évidemment d’assurer les besoins journaliers en fer afin de régler le problème de carence et surtout, d’être en bonne santé.

Références :

1-    Beard J, Han O. Systemic iron status. Biochim Biophys Acta. 2009 Jul;1790(7):584-8. doi: 10.1016/j.bbagen.2008.09.005. Epub 2008 Sep 30. PMID: 18930117.

2-    DeLoughery TG. Iron Deficiency Anemia. Med Clin North Am. 2017 Mar;101(2):319-332. doi: 10.1016/j.mcna.2016.09.004. Epub 2016 Dec 8. PMID: 28189173.

3-    Singler K. Eisen, ein Wundermittel bei Herzinsuffizienz? [Iron, a "miralcle cure" for chronic cardiac insufficiency?]. Z Gerontol Geriatr. 2018 Feb;51(2):157-159. German. doi: 10.1007/s00391-017-1357-5. Epub 2017 Dec 14. PMID: 29242982.




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.

 

Rejoignez l’aventure !

Inscrivez-vous à nos communications et bénéficiez de contenus exclusifs, du programme fidélité et d’offres personnalisées.
Pas plus d'un email par semaine, c’est promis !