Les bienfaits du Fer

Bienfaits du fer

Les bienfaits du fer dans l’organisme ne sont plus à prouver. Tout comme le magnésium ou le calcium, il s’agit d’un oligo-élément indispensable au bon fonctionnement du métabolisme. D’une manière générale, le fer est utilisé pour réduire la fatigue.

Qu’est-ce que le fer ?

Le fer est un oligo-élément qui nous est indispensable. D’ailleurs, le corps d’un homme est composé de 4 000 mg de fer environ (4 grammes); alors que celui d’une femme en contient plus ou moins 2 500 mg. Parce que la Nutra, ça s’apprend, nous vous en disons plus sur son rôle dans l’organisme.

Rôle du fer

Le fer joue un rôle essentiel dans l’organisme. Il contribue au transport et à l’utilisation de l’oxygène (source ANSES). En réalité, l’oligo-élément contribue au bon fonctionnement de l’hémoglobine, une protéine présente dans les globules rouges. L’hémoglobine transporte l’oxygène des poumons jusqu’aux nombreuses cellules de corps.

Également présent dans la myoglobine, substance semblable à l’hémoglobine, le fer joue un rôle dans le processus de la division cellulaire. Il participe à de nombreux processus physiologiques et contribue notamment à réduire la fatigue. Malheureusement, l’organisme n’est pas capable de faire la synthèse du fer, ce qui fait qu’il doit le puiser dans des éléments extérieurs, c’est-à-dire dans les aliments.

Cure de fer au quotidien

L’absorption du fer se fait par le biais d’une alimentation variée et équilibrée. Les compléments alimentaires peuvent également influencer les apports nutritionnels journaliers. Lors de l’usage d’une supplémentation, il est important de vérifier son taux de ferritine dans le sang. Il est possible de prendre un dosage de 4,4 mg par jour, selon les besoins de chacun.

 

Le Fer et Sa Souche Lactique
Le Fer et Sa Souche Lactique

Fatigue & Grossesse

DÉCOUVRIR

Quels sont les bienfaits du fer ?

Le fer touche plusieurs aspects du fonctionnement métabolique. Il peut être utile en cas de grossesse, mais peut aussi contribuer à la réduction de la fatigue. Tous pourront en profiter, que ce soit pour son efficacité liée à l’oxygénation du sang ou pour améliorer le bien-être. Les sportifs en particulier trouveront dans une complémentation en fer une aide précieuse.

Bienfaits sur la grossesse

Fer et croissance sont étroitement liés (source ANSES). Ce qui fait que la femme enceinte pourrait voir son taux de ferritine baisser, puisque le fœtus croît dans son ventre. Ainsi, il n’est pas rare de donner aux femmes enceintes et/ou allaitantes une supplémentation en fer pour éviter l’anémie ferriprive. Accompagnée de vitamine B9, notre formule contribue à la croissance des tissus maternels durant la grossesse.

Mais comme souvent en Nutra, tout n'est pas si simple... Bien qu’un apport en fer puisse être bénéfique pour une femme enceinte, il est important de discuter avec son médecin traitant avant d’entamer une cure de compléments alimentaires. Chaque femme est unique. Vous pourriez ne pas avoir besoin d’une supplémentation lors de votre grossesse.

Bienfaits sur la fatigue

Le fer joue un rôle essentiel dans le processus de la division cellulaire et dans le transport de l’oxygène, mais il possède également des vertus contre la fatigue. Il contribue à une fonction cognitive normale, aide au métabolisme énergétique et contribue au fonctionnement du système immunitaire.

Le fer contribue à réduire la fatigue, tout comme la vitamine C et les folates. C’est pour cela que vous retrouverez dans notre complexe ces trois éléments essentiels pour votre bien-être. Par ailleurs, la vitamine C favorise l’absorption du fer par l’organisme tandis que les folates contribuent à la formation normale du sang.

Bénéfices pour le sport

Les sportifs pourront trouver dans une complémentation en fer de nombreux avantages. Le minéral agit en même temps sur le métabolisme énergétique, l’oxygénation du sang, le système immunitaire et sur la fatigue. Il est donc indispensable d’avoir un taux suffisant en fer lors d’une activité physique intense.

Il faut savoir que les sportifs ont un risque plus élevé de carences. Comme ils se dépensent beaucoup lors de leur activité sportive, ils doivent manger en conséquence. Le régime strict de certains sportifs peut mettre à mal le taux de ferritine dans le sang. Mieux vaut donc faire attention à votre alimentation lors d’exercices intenses et répétés. 

Vertus sur les cheveux

Un manque de fer pourrait avoir une conséquence sur la beauté des cheveux. Cheveux cassants, perte de cheveux, cheveux blanc… les aléas de la vie peuvent en faire voir de toutes les couleurs à votre chevelure ! Plusieurs produits cosmétiques mettent en avant les effets bénéfiques du fer dans leur formule. Il faut toutefois les prendre avec des pincettes.

Aucune allégation validée par l’EFSA n’existe concernant une action bénéfique du fer sur les cheveux.

Fer et effets secondaires

Comme pour la plupart des minéraux, un excès en fer peut entraîner des désagréments. Vous pouvez ressentir des ballonnements, des nausées ou des vomissements, des douleurs abdominales, de la constipation ou au contraire de la diarrhée. Les effets sont généralement mineurs, mais si vous êtes gênés par ceux-ci, arrêtez immédiatement la prise du complément.

Il y a quelques contre-indications concernant la supplémentation en fer. Les personnes souffrant de maladies en lien avec une accumulation anormale de fer doivent éviter la prise de compléments alimentaires à base de fer. Cela concerne, par exemple, les personnes atteintes d’hémochromatose, de cirrhose, d’hépatite, d’anémie réfractaire, d’anémie hémolytique ou de polyglobulie.

Quelles sont les conséquences d’une carence en fer ?

Comme pour tous les éléments minéraux présents dans le corps humain, une carence en fer peut avoir des conséquences directes sur le bien-être.

Les classes d’âge à risque

En fonction de l’âge, le taux de fer dans le sang peut varier. Les nourrissons, les enfants et les femmes enceintes sont considérés comme des personnes à risque, du fait de leur besoins accrus. Les femmes troublées par de fortes pertes menstruelles et les personnes ayant une pathologie associée à des saignements ont également de plus grand risque de carence.

Les symptômes liés au manque de fer

Une déficience en fer peut amener à une anémie ferriprive. Les symptômes sont alors une grande faiblesse, un essoufflement anormal et une pâleur extrême. Généralement causée par une perte de sang importante, l’anémie peut aussi être due à une grossesse, à l’allaitement ou à une période de croissance trop rapide.

Quelles sont les sources alimentaires de fer ?

L’apport se fait exclusivement par l’alimentation avec différentes sources riches en fer. Il faut savoir qu’il existe deux types de fer : le fer non-héminique est très peu assimilé par l’organisme alors que le fer héminique est apprécié pour sa biodisponibilité. Pour combler les besoins en fer, il faudrait donc consommer plus de fer non-héminique que de fer héminique.

Le fer héminique

C’est dans les viandes, les poissons et les fruits de mer que se trouve principalement le fer héminique. Vous en trouverez en diverses quantités dans le boudin noir, les abats, le foie de volaille, les moules, le cœur de bœuf, le thon, le magret de canard et le pâté de volaille.

Le fer non-héminique

Présent dans les végétaux, le fer non-héminique se glisse également dans la composition des œufs, du tofu, des légumineuses et des produits laitiers. Vous pouvez en trouver dans les haricots verts, la mâche, les lentilles, les flocons d’avoine, les épinards, les petits-pois, les pistaches et les amandes.




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.




Article en relation