Les bienfaits du fer pendant la grossesse

Une grossesse induit de gros changements sur l'organisme féminin. Le besoin de fer augmente et ne pas y remédier peut avoir de sérieuses conséquences sur le bébé. Voici un article spécialisé dans lequel vous apprendrez plus sur les bienfaits du fer pendant une grossesse et comment les conserver.

Le fer et ses bienfaits pendant la grossesse

Durant une grossesse, certains oligo-éléments deviennent essentiels. On parle du cuivre, du calcium, de l’iode et, surtout, du fer. Qu’est-ce que le fer ? Qu’apporte-t-il jusqu’à l'accouchement ? C’est ce que nous allons observer.

Qu’est-ce que le fer ?

Le fer est un oligo-élément essentiel au bon fonctionnement du corps humain. On le retrouve chez l’humain mais aussi chez l’animal, on parle alors de fer héminique et dans le végétal, le fer non héminique. Un organisme humain, hommes comme femmes, compte en moyenne entre 50 et 175 microgrammes/ décilitre de fer. Ses principales fonctions résident dans le transport de l’oxygène et le fonctionnement du sang dans les organes vitaux. Il agit aussi sur les mécanismes de respiration. Son rôle dans la grossesse est central.

Les bienfaits du fer durant la grossesse

Durant une grossesse, le volume de sang de la femme enceinte double afin d’apporter de  l’oxygène au fœtus. D’autre part, le corps subit un changement éprouvant qui va puiser dans ses ressources. L’activité de certains organes va fortement augmenter. Pour cela, une production plus importante d’hémoglobine est nécessaire. D’autre part, l’accouchement engendre une forte perte de sang ce qui nécessite d’avoir un apport en fer suffisant pour le supporter au mieux. La femme doit donc augmenter son apport en fer. Cet oligo-élément va permettre une croissance optimale du bébé mais aussi d’avoir toujours de l’oxygène. Un bon apport en fer peut aussi aider la mère à avoir un bon rythme de sommeil et peut même agir sur le moral ! Un bon apport en fer est aussi souhaité durant l’allaitement afin de permettre au nouveau-né de poursuivre son développement dans les meilleures conditions.

Le manque de fer pendant la grossesse est courant, environ 20% de femmes subissent d’importantes carences de fer durant la grossesse. Dans le cas d’une carence en fer pendant une grossesse, la première conséquence est l’anémie, une baisse notoire d’hémoglobine. Cette dernière se traduit par des symptômes tels que des étourdissements, une fatigue persistante, une pâleur, des maux de tête importants et palpitations. Cela peut même conduire à une hospitalisation pour manque de fer durant la grossesse et entraîner une perfusion. Dans les situations les plus graves, un manque de fer important peut provoquer un accouchement prématuré et avoir d’importantes conséquences sur le développement corporel et cérébral de l’enfant. Pour éviter cela, il est possible de réaliser des analyses de fer pendant la grossesse afin d’avoir une vision objective de sa situation. Trois prises de sang sont possibles.

Compenser le manque de fer pendant la grossesse

Nous constatons ainsi l’impact du fer pendant une grossesse et les conséquences que son absence peut provoquer. Une femme enceinte a besoin d’environ 18 à 25 Mg de fer dans son organisme par jour au moment de la grossesse. Le taux de fer en dehors de la grossesse est d’environ 14 Mg. Le premier trimestre ne demandera pas forcément de gros apports en fer, les carences apparaissent en général aux alentours du cinquième mois.

Ainsi, pour éviter un manque de fer, voici un récapitulatif sur comment optimiser ses bienfaits et des aliments riches en fer à consommer.

Le fer dans l’alimentation

Afin d’éviter l’anémie, il est important de surveiller son apport en fer durant la grossesse. Cet apport passe notamment par l’alimentation. Le fer est présent dans de nombreux aliments qu’il s’agisse de végétaux ou de produits d’origine animale. Il est néanmoins important de conserver une alimentation équilibrée.

Voici une liste des aliments riches en fer à privilégier pour garantir un taux de fer suffisant : 

  • Les viandes : on parle particulièrement des viandes rouges, mais aussi de l’agneau, du porc, de poulet et des abats
  • Les poissons et les fruits de mers comme les sardines , le hareng mais aussi les palourdes et huîtres 
  • Les céréales et les graines
  • Les légumes : en particulier les épinards, le soja et les haricots blancs mais aussi les algues et légumineuses (lentilles), les fruits à coque sont également riches en fer.

Dans le cas où la carence reste présente, il est possible de suivre une cure de fer sur l’avis de votre médecin. La vitamine C est un complément alimentaire efficace et souvent recommandé. Surveillez aussi vos apports en calcium et en iode. Si le fer est essentiel dans le déroulement de la grossesse, les autres oligo-éléments viennent compléter son action. Attention toutefois au surdosage ! Un surplus de fer dans le corps peut provoquer des effets secondaires comme des vomissements, crampes, diarrhée, constipations et autres troubles digestifs. Le foie peut, à terme, être endommagé.

Nous espérons avoir pu répondre à vos questions sur le fer et ses bienfaits durant la grossesse !

 




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.




Articles en relation