Nutrition

Comment faire une vraie cure détox ?

PARTAGE
4 minutes

Ce qu'il faut retenir :

  • La détoxification est un processus physiologique qui a lieu dans le foie.
  • A rebours de ce que l’on peut lire, une cure détox n’est ni une solution minceur, ni un diurétique. 
  • Pour une vraie cure détox, il faut préférer des actifs ciblant le fonctionnement du foie, comme le chardon-marie et l’artichaut.   

Le terme “détox”, tout le monde le connaît mais finalement peu de personnes sont capables de lui donner du sens. Les médias et le marketing s’en sont emparés et le scandent à tous vents : jus détox, soupe détox, smoothie détox, thé détox, infusion détox, eau détox, détox citron… et  jusqu’aux régimes minceur en tous genres. Finalement, la détox est associée à tout et n’importe quoi et il est facile de se perdre. Alors qu’entend-t-on vraiment par « détox » et à quelle vraie promesse santé doit on s’attendre quand on commence une cure détox ?  

Le vrai sens de la détox

Avant toute chose, il faut savoir que la détoxification définit un mécanisme d’action qui a lieu dans le foie. Explications : chaque jour, nous absorbons, sans forcément le vouloir, des substances indésirables, appelées dans le jargon scientifique des xénobiotiques (1). Ces composés au nom barbare proviennent de multiples facteurs : pollution, pesticides, additifs, alcool, tabac, médicaments... Lorsqu’elles atteignent la circulation sanguine, ces toxines sont filtrées par le foie (2). Au sein de cet organe, une succession d’enzymes les transforme afin de pouvoir les éliminer plus facilement (3). Plus précisément, ces réactions ont lieu en trois étapes : la phase d’activation, la phase de conjugaison et la phase d’élimination (4). En résumé, sans le foie, il n’y a pas de détox. 

La détox à toutes les sauces

Dans les médias ou dans la presse, la détox est souvent vendue comme la solution miracle pour perdre du poids, éliminer la cellulite ou encore « décrasser » l’organisme. Ce terme est aujourd’hui employé dans tous les sens et sans modération : des régimes monodiète aux cours de yoga, en passant même par des substances laxatives et autres produits diurétiques. Remettons les choses à leur place, ces méthodes ne sont pas de la détox ! Les régimes minceur ne peuvent pas être associés à la détox car ils ne nécessitent pas l’intervention du foie pour éliminer l’excès de graisse, qui en réalité passe par un mécanisme physiologique bien différent. Que dire des produits laxatifs qui agissent au niveau des intestins pour évacuer les selles. Quant aux produits diurétiques, ils stimulent l’élimination urinaire. Dans tous les cas, vous conviendrez que parler de solutions « détox » dans ce cadre semble usurper le véritable sens de ce processus qu’est la détoxification. Et on est loin des jus, tisanes, eaux, smoothies, monodiètes des magazines.

Alors, comment faire une « détox » ?

La véritable détox est l’action physiologique effectuée par le foie. Lorsqu’on parle de « faire une détox » (bien que l’expression soit un peu raccourcie), c’est avant tout soutenir le foie dans son travail. Dans notre société actuelle, il n’est pas (toujours) possible de passer à côté des xénobiotiques. En adoptant un mode de vie sain privilégiant une alimentation équilibrée et une activité physique régulière, le risque d’exposition diminue. En fouillant dans la littérature scientifique, il est aussi possible de trouver des solutions en Nutra. Les composés référencés sont peu nombreux et les données restent modestes. Néanmoins, le chardon-marie et l’artichaut bénéficient de travaux intéressants et prometteurs pour la sphère hépatique. 

Le chardon-marie est une plante largement utilisée, et ce depuis des millénaires, pour le maintien d’une bonne fonction hépatique (5). Elle renferme une substance active appelée la silymarine (6) qui soutient les voies de la détoxification (7, 8). Quant à l’artichaut, sa réputation le précède tout autant que le chardon-marie. Appartenant à la même famille, il est employé pour aider à la digestion mais également pour soutenir le fonctionnement général du foie. En effet, sa richesse en composés actifs lui confère des bienfaits hépatoprotecteurs (9). Un duo qui a tout son sens en Nutra. 

La vraie solution Nutri&co pour le foie

Le foie est un organe central de la digestion, il fallait donc traiter le sujet. Vous l’aurez compris, pour notre formule Détox nous avons précisément voulu cibler la seule véritable détoxification digne de ce nom : l’action physiologique du foie. Pour cela, nous nous sommes concentrés sur les meilleurs composés candidats à sa potentialisation et avons sélectionné un extrait d’artichaut breveté et un second de chardon-marie pour la qualité de leurs données cliniques. Notre chardon-marie est concentré à 50% de silymarine (méthode HPLC ultra précise), tandis que notre artichaut apporte 10% d’acide chlorogénique. Tous deux ont démontré leur action de soutien du foie lors d’études cliniques probantes. De quoi se permettre de parler de détox et d’oublier les jus, tisanes, thés, infusions et autres lubies ! 

Références

(1) Beaune, PH ; Loriot, MA, Bases moléculaires de la susceptibilité aux xénobiotiques : aspects métaboliques., Med Sci (Paris), 2000, Vol. 16, N° 10; p.1051-6
(2) Preziosi ME, Monga SP. Update on the Mechanisms of Liver Regeneration. Semin Liver Dis. 2017 May;37(2):141-151. doi: 10.1055/s-0037-1601351. Epub 2017 May 31. PMID: 28564722; PMCID: PMC5700459.
(3) Grant DM. Detoxification pathways in the liver. J Inherit Metab Dis. 1991;14(4):421-30. doi: 10.1007/BF01797915. PMID: 1749210.
(4) Y. Guéguen, K. Mouzat, L. Ferrari and al. Les cytochromes P450 : métabolisme des xénobiotiques, régulation et rôle en clinique. Ann Biol Clin 2006 ; 64 (6) : 535-48.
(5) Achufusi TGO, Patel RK. Milk Thistle. 2021 Sep 15. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan–. PMID: 31082119.
(6) Federico A, Dallio M, Loguercio C. Silymarin/Silybin and Chronic Liver Disease: A Marriage of Many Years. Molecules. 2017 Jan 24;22(2):191. doi: 10.3390/molecules22020191. PMID: 28125040; PMCID: PMC6155865.
(7) Tighe SP, Akhtar D, Iqbal U, Ahmed A. Chronic Liver Disease and Silymarin: A Biochemical and Clinical Review. J Clin Transl Hepatol. 2020 Dec 28;8(4):454-458. doi: 10.14218/JCTH.2020.00012. Epub 2020 Oct 16. PMID: 33447529; PMCID: PMC7782115.
(8) Delmas D, Xiao J, Vejux A, Aires V. Silymarin and Cancer: A Dual Strategy in Both in Chemoprevention and Chemosensitivity. Molecules. 2020;25(9):2009. Published 2020 Apr 25. doi:10.3390/molecules25092009
(9) Ben Salem M, Affes H, Ksouda K, Dhouibi R, Sahnoun Z, Hammami S, Zeghal KM. Pharmacological Studies of Artichoke Leaf Extract and Their Health Benefits. Plant Foods Hum Nutr. 2015 Dec;70(4):441-53. doi: 10.1007/s11130-015-0503-8. PMID: 26310198.

Rester informé des sorties d’articles
Le Détox Chardon-Marie
Ajouter au panier
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Articles en relation