Nutrition

La cure détox pour mincir, mythe ou réalité ?

PARTAGE

Ce qu'il faut retenir :

  • Détox et perte de poids sont souvent associées alors qu’elles n’ont que peu de lien. 
  • Si la détox est un mécanisme d’élimination par le foie, la minceur, elle, fait appel à d’autres phénomènes physiologiques.
  • Pour une cure de “vraie” détox, des actifs bien spécifiques ont fait leurs preuves sur le foie, le chardon-marie et l’artichaut.

Promis, on ne prônera pas de régimes qui imposent de prendre un pamplemousse à jeûn avant le lever du soleil. Ni ceux qui vantent le jus d’épinard-carotte-chou matin-midi-et-soir. Pour autant, ces régimes monodiètes, restrictifs et soi-disant détox sont partout. Il paraîtrait que ça permet d’éliminer les excès et surtout de perdre du poids. AAAAHHH la voilà, ZE promesse ! Le Graal absolu. Mais de quoi parle-t-on au juste ? De détox ou de perte de poids ? Pour éliminer quoi ? Et surtout : pourquoi est-ce qu’on associe toujours détox et perte de poids ? On remet les pendules à l’heure...

Une “cure détox” ? Pour quoi faire ?

C’est un fait : chaque jour, notre organisme absorbe inévitablement diverses substances étrangères, pas forcément bienveillantes à son égard : pesticides, polluants, tabac, alcool, agents alimentaires... (1). On appelle ces « intrus » des xénobiotiques (2). Une fois dans notre organisme, ils sont stockés dans notre tissu adipeux (3) et génèrent des radicaux libres pouvant endommager nos cellules. Parce que la nature est plutôt bien faite, notre corps possède tout un arsenal d’outils capables d’éliminer ces nocifs. Parmi les organes d’élimination, aussi nommés émonctoires, figurent le foie, les intestins, la peau, les poumons et les reins. Mais c’est bien dans le foie que se joue l’essentiel ! Cet organe central transforme et prépare l’élimination des xénobiotiques. Voilà au passage d’ailleurs, LA vraie définition de la détoxification : le mécanisme de filtration et de drainage des “intrus” opéré par le foie. En résumé, la détoxification est une fonction essentielle naturellement réalisée par le foie, et qui permet à l’organisme de se débarrasser des xénobiotiques,... et pas du trop plein de calories absorbées… Vous l’aurez donc compris, la détox, ça n’a rien à voir avec la minceur...

La détox, ça marche comment ?

En véritable usine dépurative, le foie a pour objectif d’éliminer les intrus de notre corps, et pour cela, il opère en 3 phases (5) : 

  • La phase I de fonctionnalisation : les enzymes du foie procèdent à des réactions d’oxydo-réduction et d'hydrolyse des xénobiotiques. Autrement dit, elles transforment des composés difficilement éliminables en composés facilement éliminables.

  • La phase II de conjugaison : cette phase favorise la solubilisation dans l’eau des composés et l’élimination de radicaux libres générés lors de la phase I.

  • La phase III d’élimination : les composés sont évacués hors de la cellule puis de l’organisme via les urines, ou la bile puis les selles.

Mais le foie possède de nombreuses autres fonctions : 

  • le métabolismes des macro et micronutriments (6), 
  • la régulation du volume sanguin, 
  • la synthèse de la bile, 
  • le soutien du système immunitaire, 
  • le contrôle endocrinien, 
  • l'homéostasie des lipides et du cholestérol,... (7). 

Soutenir le foie dans son fonctionnement “quotidien”, notamment en renforçant sa fonction de détox, est donc un enjeu de prévention important. Et toujours pas de lien avec la perte de poids… 

Détox et minceur, l’intox qui à la peau dure

On comprend donc qu’associer détox et perte de poids est, au mieux un raccourci, au pire une véritable supercherie. Mais si on veut trouver un lien, aussi capillo-tracté soit-il, on peut parler d’approche globale qui associe rééquilibrage alimentaire (qui limite le stockage dans le tissu adipeux de calories en excès) et soutien des fonctions du foie, pilier des processus métaboliques. Hourra ! Le lien est établi ! 

Plus sérieusement, faire une cure de détox n’aura aucun impact sur votre poids, mais aidera votre foie à exercer ses fonctions au quotidien, et c’est déjà très bien ! Selon votre situation, vous pourrez observer quelques effets notables sur la digestion ou l’élimination. 

Mais pour réussir votre cure détox, on vous donne le tuyau : inutile de vous affamer, il faut opter pour un bon extrait de chardon-marie, idéalement associé à de l’artichaut. Ces deux plantes méditerranéennes aux vertus millénaires soutiennent la sphère hépatique grâce à leurs composés bioactifs aux preuves d’efficacité avérées : la silymarine et l’acide chlorogénique. (8,9). 

La Nutra, de la “vraie” détox

Vous l’aurez compris, le lien détox et minceur tient plus de l’opportunisme marketing que d’autre chose (“les client(e)s des régimes détox sont les mêmes que les client(e)s des régimes minceur”). Il est donc temps d’envisager la détox pour ce qu’elle est vraiment et sortir des mythes qui lui ont été attribués. Revenir à sa définition première en somme : une fonction essentielle du foie qui élimine les xénobiotiques. Un véritable enjeu de prévention santé ! 

Notre formule Le Détox chardon-marie et artichaut a justement été conçue pour cela ! Elle réunit le couple parfait pour cibler le bon fonctionnement du foie et son activité de détoxification. Ses deux extraits n’ont pas été pressés au hasard et reposent sur une efficacité scientifiquement prouvée, loin des tendances “jus détox” et autres fantaisies inutiles... Un simple retour aux sources et à la réalité scientifique, ni plus ni moins ! 

Références

(1) Beaune, PH ; Loriot, MA, Bases moléculaires de la susceptibilité aux xénobiotiques : aspects métaboliques., Med Sci (Paris), 2000, Vol. 16, N° 10; p.1051-6
(2) Philippe BEAUNE. Alimentation et cancer : interactions entre génétique et xénobiotiques. Gastroenterol Clin Biol 2001;25:B20-B25.
(3) A.J. Krol, P. Beaune, I. de Waziers and al. Métabolisme des xénobiotiques. 2015 [7-007-A-45]  - Doi : 10.1016/S1155-1976(15)31590-4
(4) Grant DM. Detoxification pathways in the liver. J Inherit Metab Dis. 1991;14(4):421-30. doi: 10.1007/BF01797915. PMID: 1749210.
(5) Y. Guéguen, K. Mouzat, L. Ferrari and al. Les cytochromes P450 : métabolisme des xénobiotiques, régulation et rôle en clinique. Ann Biol Clin 2006 ; 64 (6) : 535-48.
(6) Bogdanos DP, Gao B, Gershwin ME. Liver immunology. Compr Physiol. 2013 Apr;3(2):567-98. doi: 10.1002/cphy.c120011. PMID: 23720323; PMCID: PMC4201126.
(7) Trefts E, Gannon M, Wasserman DH. The liver. Curr Biol. 2017 Nov 6;27(21):R1147-R1151. doi: 10.1016/j.cub.2017.09.019. PMID: 29112863; PMCID: PMC5897118.
(8) Delmas D, Xiao J, Vejux A, Aires V. Silymarin and Cancer: A Dual Strategy in Both in Chemoprevention and Chemosensitivity. Molecules. 2020 Apr 25;25(9):2009. doi: 10.3390/molecules25092009. PMID: 32344919; PMCID: PMC7248929.
(9) Ben Salem M, Affes H, Ksouda K, Dhouibi R, Sahnoun Z, Hammami S, Zeghal KM. Pharmacological Studies of Artichoke Leaf Extract and Their Health Benefits. Plant Foods Hum Nutr. 2015 Dec;70(4):441-53. doi: 10.1007/s11130-015-0503-8. PMID: 26310198.

Rester informer des sorties d’articles
Le Détox Chardon-Marie
Ajouter au panier
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Articles en relation