Les aliments à favoriser et bannir en cas de colite

Aliments en cas de colite

Avez-vous des solutions efficaces pour soulager vos douleurs de la colite ? Pour faire simple, la colite est une inflammation aiguë ou chronique de la paroi du côlon qui s’accompagne de nombreux symptômes (troubles digestifs, ballonnements, douleurs abdominales, fièvre). Afin de prévenir ou guérir une colite, on vous conseille :

  • Éviter l’abus de laxatifs qui irritent le colon,
  • Nettoyer les légumes et fruits frais avant de les manger,
  • Réduire son stress, anxiété qui favorise l’apparition de problèmes intestinaux,
  • Ne pas négliger son hydratation en eau,
  • Maintenir une bonne hygiène.

Bien entendu, les aliments consommés ont un impact sur votre colite. Vous souhaitez savoir quels sont les aliments à favoriser ? En lisant notre article, découvrez tous les effets des différents aliments pour régler vos problèmes intestinaux.

1. La colite et les aliments : en quoi l’alimentation joue un rôle positif ou négatif sur votre santé ?

Votre alimentation à une forte influence sur le bon fonctionnement de votre organisme. Plusieurs recherches scientifiques sont parvenues à identifier les tolérances et intolérances alimentaires auprès des individus souffrant de colites. Certains aliments peuvent soulager votre crise de colite. A contrario, d’autres aliments peuvent manifester des symptômes d’obstruction. Il est donc préconisé de faire plusieurs ajustements alimentaires afin d’atténuer ses crises.

Quels sont les aliments à privilégier pour soulager vos douleurs de la colite ?

En cas de crise, il est recommandé de consommer une alimentation relativement pauvre en graisses et avec une faible teneur en fibres et résidus. Il faut donc privilégier les légumes peu fibreux, et toujours cuits plutôt que crus. De même, les produits laitiers fermentés et/ou pasteurisés seront à privilégier plutôt que crus.

La banane est aussi un excellent remède contre la colite. Riche en fibres solubles, elle limite la diarrhée.

Focus sur les repas du matin et du soir idéals pour les personnes aux intestins capricieux. Pour un petit-déjeuner adapté à la colite, on opte pour une infusion de rooibos avec une salade de fruits kiwi et banane qui sont pauvres en FODMAP. Lors du dîner, on mange un poisson maigre comme le cabillaud avec des pommes de terre vapeur ou des courgettes cuites à l’eau.

En consommant une nourriture composée de fibres douces, vous pouvez réduire l’inflammation, la médication, espacer les rechutes et diminuer les troubles digestifs.

En situation de crise de colite, remplacer vos trois repas par cinq ou six petits repas par jour. Privilégiez la nourriture faible en résidus comme le riz blanc, les bananes et les protéines maigres. La durée d’une crise varie, elle peut s’étendre sur plusieurs jours ou sur plusieurs semaines.

Quels sont les aliments à éviter pour soulager vos douleurs de la colite ?

Certains aliments sont à éviter puisqu’ils déclenchent vos crises et accentuent vos douleurs intestinales. La nourriture qui sollicite beaucoup l’intestin contient fréquemment des fibres insolubles. On peut citer :

  • Les céréales de blé (pain, couscous, boulgour),
  • Légumes riches en fibres ou qui fermentent (chou-fleur, épinard, pois vert),
  • Fruits (pomme, poire),
  • Légumineuses (lentilles, pois chiches, le maïs).

La nourriture riche en gras que ce soit les lipides insaturés ou saturés et ceux transformés sont à limiter (aliments frits, viandes et poissons très gras). Le temps de digestion de ces aliments est plus long et conséquent.

La caféine est agressive pour votre intestin sensible. En stimulant le système nerveux, elle génère des contractions intestinales. Cette substance est présente dans : le café, le thé, les boissons gazeuses et énergisantes, mais aussi le chocolat et le cacao.

Lors d’une crise de la colite, on ne consomme pas de crudités ni de légumes crucifères qui accroissent la fermentation et les gaz.

Être vigilant au quotidien sur ses habitudes alimentaires vous aidera à soulager vos douleurs de la colite rapidement.

Les compléments alimentaires en cas de colite

Même si les règles hygiéno-diététiques sont la première approche pour traiter une colite, certains compléments alimentaires peuvent être utiles pour soulager les symptômes ou les conséquences d’une colite. La vitamine D, en complément de traitements médicamenteux, a montré des effets intéressants pour réduire les marqueurs inflammatoires. La curcumine aussi pourrait atténuer certains symptômes.

Les probiotiques et les prébiotiques sont bien entendu un produit de choix pour retrouver un microbiote sain qui favorise le rétablissement.

Enfin pour les personnes souffrant de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), il est recommandé de se supplémenter en nutriments tels que le fer, la vitamine D ou les folates pour éviter les carences.

 

Le Probio²
Le Probio²

Digestion & Immunité

DÉCOUVRIR

Pour aller plus loin

 Voir aussi la rubrique Digestion de notre Blog.

 




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.

Rejoignez l’aventure !

Inscrivez-vous à nos communications et bénéficiez de contenus exclusifs, du programme fidélité et d’offres personnalisées.
Pas plus d'un email par semaine, c’est promis !