Repas (trop) copieux : astuces pour le digérer

Repas trop copieux

Il est 3h du matin et vous ne dormez toujours pas ? Une sensation de lourdeur vous envahit après un repas trop copieux ? Non, ce n’est pas la gueule de bois. Votre problème se situe… plus bas. Pas très glamour !

Graisses, alcool et digestion ne riment pas ensemble. Alors oui, vous avez fait des excès. Et vous n’avez pas savouré lentement chaque bouchée, ni résisté à cette part de gâteau. Mais quelle extase pour vos papilles ! Et ces rires partagés en famille ! Parfois, céder au côté obscur alimentaire fait du bien. Et nous, on a quelques astuces pour digérer un repas trop lourd et alléger vos lendemains de fête, sans culpabiliser.

Une digestion difficile après un repas copieux ? Normal et naturel !

Après un repas trop lourd, avoir des désagréments digestifs est un phénomène physiologique normal. L’estomac a une certaine taille. Si vous ingurgitez plus de nourriture que d’habitude, il tente de s’adapter, gonfle, se détend pour créer de la place. Il a aussi plus de difficultés à brasser les aliments et à les évacuer vers l’intestin grêle. Résultats : selon votre métabolisme, votre corps réagit. Vous reconnaîtrez facilement les symptômes du « trop manger » : ballonnements, nausées, troubles du transit intestinal, éructations, crampes intestinales ou remontées acides, diarrhée.

Buvez, éliminez !

Ce célèbre slogan n’est jamais aussi vrai qu’après un repas gargantuesque. Boire est un geste quotidien simple qu’on néglige parfois. L'eau hydrate et nettoie de l’intérieur. Elle aide à décomposer et assimiler les aliments, élimine les toxines, purge le foie.

Pour un effet deux en un, vous pouvez opter pour la tisane aux plantes. La menthe et le thym, apaisants et antiseptiques, réduisent l’inconfort digestif. En infusion, la camomille détend l’estomac et agit contre les brûlures d’estomac. Le gingembre stimule la sécrétion de bile et d’enzymes digestives, le fenouil a des effets anti-ballonnements, la mélisse lutte contre les douleurs intestinales.

Et pourquoi pas le jus de radis noir ? C’est un excellent remède naturel pour détoxifier et accélérer un transit un peu lent.

Bougez… éliminez !

La formule est facile. À écrire, mais également à appliquer. Certes, votre canapé vous tend les bras. Erreur ! La position horizontale ne facilite pas la digestion. On ne vous demande pas de chausser vos baskets pour un footing. Mais allez marcher au calme 30 minutes et vos organes digestifs vous remercieront.

Vous pouvez aussi opter pour des exercices doux et adaptés. Quelques torsions et étirements de yoga massent et stimulent vos organes digestifs.

Et si après, vous voulez faire la sieste, la meilleure position pour dormir est sur le côté gauche. Cela stimule votre estomac et votre pancréas et évite les reflux gastro-oesophagiens.

Mangez... léger… mais mangez

Après un bon repas, l’idée de manger vous écœure. Et pour ne pas grossir, quoi de mieux que de jeûner pour équilibrer les calories absorbées sur 24 heures ? Si cela paraît un calcul sensé, c’est en réalité une mauvaise idée qu’on a tous eu un jour. Jeûner perturbe le système digestif et contraint son autorégulation.

Mais alors quelle alimentation privilégier ? Surtout pas le reste de votre dîner. Mais un bouillon de légumes et de fruits. Riches en fibres, ils stimulent votre transit et drainent votre organisme. Vous pouvez aussi prendre des protéines en petites portions, en privilégiant viande blanche, poisson léger ou œuf.

Vous voulez un truc de grand-mère contre les troubles digestifs ?

Conseils de ma grand-mère : du vinaigre de cidre et du bicarbonate de soude, il n'y a pas de meilleur remède après un bon repas. Un verre d’eau mélangée à 2 cuillères à café de vinaigre de cidre et un peu de miel (facultatif) aident le transit intestinal, brûle les graisses et détoxifie. Il peut être pris avant le repas, en prévention, ou après pour soulager. Vous pouvez aussi remplacer le miel par 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude et 1/2 cuillère à café de sucre.

Osez les huiles essentielles

Plus délicates à utiliser, les huiles essentielles sont une autre façon efficace d’exploiter les vertus digestives des plantes. Cannelle, menthe poivrée, citron, basilic, estragon : en ingestion ou en massage, elles soulagent vos organes, agissent contre les gaz et ballonnements, et facilitent le transit.

Attention néanmoins aux contre-indications. Sur la peau, les huiles essentielles ne s’appliquent jamais pures et ne sont pas adaptées aux enfants et femmes enceintes. En ingestion, les dosages sont à bien respecter. En cas de doute, privilégiez les mélanges prêts à l’emploi.

Quel complément alimentaire pour mieux digérer ?

Les troubles digestifs après un repas trop lourd peuvent être le signe d’un système digestif fragilisé. Excès, alimentation déséquilibrée, sandwichs, repas sur le pouce, apéritifs improvisés charcuteries fromages… : dans nos réalités quotidiennes et trépidantes, on prend rarement le temps de s'occuper de notre estomac.

 

Les Enzymes & Pissenlit
Les Enzymes & Pissenlit

Digestion & Intolérance

DÉCOUVRIR

Suivre une cure de probiotiques plusieurs jours avant (ou après) un repas copieux aide à rééquilibrer votre flore intestinale. Mais des enzymes digestives comme la lactase, lipase, papaïne, protéase, amylase, cellulase ou galactosidase, à prendre juste avant le repas est la meilleure solution. Elles aident à retrouver un confort gastro-intestinal. Couplés à de bonnes habitudes alimentaires, vous retrouverez de la légèreté et du confort. Et la liberté de faire quelques excès... mesurés !

Pour aller plus loin

 Voir aussi la rubrique Digestion de notre Blog.

 




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.