Cheveux secs : comment faire pour les réparer ?

Cheveux secs comment faire

Ce qu'il faut retenir :

  • Le manque de sébum caractérise les cheveux secs qui ne sont pas suffisamment hydratés
  • Les cheveux secs ont besoin d’être nourris de l’intérieur et en surface. Comment faire ? Grâce à des solutions nutritionnelles et des soins spécifiques
  • Fragilisée, la fibre capillaire des cheveux secs est d’autant plus vulnérable aux agressions extérieures

Cassants, rêches, ou encore de paille… les qualificatifs ne manquent pas pour les cheveux secs. Ils s’emmêlent, se dédoublent, sont fourchus, et cela ne nous plait pas ! Pas d’inquiétude, nous ne sommes pas seuls, 66 % des Français considèrent avoir les cheveux abimés (étude de 2022). Aussi, pour pallier ce manque de sébum et de nutrition, des rituels de soin et des astuces du quotidien ont prouvé leur efficacité. Comment faire pour réparer les cheveux secs ? Tour d’horizon des solutions pour leur redonner de l’éclat.

A lire également dans le Dossier Comment avoir de beaux cheveux

Cheveux secs : Adieu les nœuds, bonjour souplesse

Nourrir les cheveux secs

Au-delà d’assurer les fonctions vitales de notre organisme, notre alimentation quotidienne nourrit nos cheveux ! Certains nutriments plus que d’autres.

Les acides gras polyinsaturés, les oméga-3 et 6, permettent d’hydrater le cuir chevelu, d’alimenter les céramides présentes au niveau du sébum. Les fibres de kératine de la cuticule du cheveu (surface externe) sont alors lubrifiées et réparées. Dans l’alimentation, ces acides gras sont présents dans les huiles végétales (colza, noix, soja, etc.) et dans la chair des poissons gras.

La vitamine E, également en quantité intéressante dans les huiles végétales et les poissons gras, mais aussi les oléagineux (amandes, noisettes, noix de pécan, de cajou, de coco, de macadamia, etc.) présente un intérêt pour soigner les cheveux secs. Cette vitamine, antioxydante, les protège des UV, et d’un vieillissement prématuré. De plus, la vitamine E stimule la microcirculation à la racine du cheveu améliorant l’absorption des nutriments sanguins.

Les acides aminés soufrés sont de vrais alliés pour traiter les cheveux secs et abimés. Retrouvés dans la viande et le poisson, la méthionine et la cystéine, sont essentiels à la synthèse de kératine, l’élément constitutif des cheveux (95 %). Des actifs issus de la laine de mouton, riches en kératine hydrolysée, sont reconnus pour booster la production de kératine. C'est ce que nous vous proposons dans notre complément alimentaire dédié aux cheveux.

Dans l’assiette, consommer des jaunes d’œuf permet d’hydrater le follicule capillaire et de fortifier les cheveux. Comment ? Grâce à leurs teneurs en vitamines A et B, en zinc et en protéines. Particulièrement, la vitamine A stimule la production de sébum, nourrit ainsi la fibre capillaire et la protège.

Dans les formulations de compléments alimentaires, la gelée royale, riche en acides gras, en vitamines et en minéraux, permet de revitaliser les cheveux cassants et de réparer les cheveux secs. Autre actif intéressant à rechercher dans la liste des ingrédients : la levure de bière, composée de vitamines du groupe B (dont la biotine), de méthionine et de cystéine. La biotine favorise la synthèse de kératine [1].  

Réparés, hydratés, les cheveux brillent !

Les cheveux n’échappent pas à l’approche In & Out de la santé, et de la beauté ! Nourris et réparés de l’intérieur, il n’en reste pas moins à leur apporter des soins adaptés et récurrents pour leur redonner tout leur éclat et leur souplesse.

Des astuces et des recommandations sont ainsi accessibles et faciles à intégrer à nos routines capillaires :

  • Espacer au maximum les shampoings ; Les tensioactifs présents dans certains shampoings, les agents moussants et dégraissants sont agressifs sur les fibres capillaires de kératine, et l’abiment. Aussi, afin de rétablir une bonne production de sébum par les glandes sébacées, laisser du temps entre les shampoings est conseillé. Pour ceux qui n’ont peur de rien, le défi d’un mois sans shampoing s’avère très efficace en matière de sébum… le prix à payer pour retrouver des cheveux sains !

  • Utiliser des shampoings doux ; Ni silicone, ni alcool : ces ingrédients étouffent le cheveu et empêchent les actifs d’intérêt (nourrissants) de pénétrer au cœur de la fibre.

  • Laisser poser un masque aux huiles végétales sous une serviette chaude et humide, une à deux fois par semaine pendant au moins vingt minutes ; Le beurre de karité, les huiles de coco, de jojoba, d’olive, d’amande douce, d’argan et d’avocat sont préconisées pour ce type de soins. Le gel d’Aloe Vera riche en minéraux, en vitamines, en enzymes et en acides aminés est également conseillé comme masque capillaire.

  • Appliquer des soins thermoactifs sur la chevelure avant le séchage ; Les traitements de séchage et de lissage ouvrent et endommagent les écailles de la fibre capillaire.

  • Préférer des gels coiffants sans alcool pour limiter le dessèchement des cheveux ; Les huiles végétales (coco, argan, jojoba), les sérums et les sprays hydratants assurent la protection des cheveux tout au long de la journée, en application sur les pointes des cheveux.

  • Bannir les colorations à l’ammoniaque ;

  • S’attacher les cheveux la nuit pour éviter les frottements ; Dernièrement des taies d’oreiller en soie sont commercialisées pour hydrater les cheveux en douceur pendant notre sommeil.

Comment en est-on arrivé là ?

Des cheveux sensibilisés et fragilisés

De nombreux facteurs et diverses habitudes altèrent la fibre capillaire en déréglant notamment l’activité des glandes sébacées. Elles ne produisent plus suffisamment de sébum pour apporter la protection nécessaire aux cheveux, ils deviennent secs.

Le stress et les dérèglements hormonaux peuvent être responsables de cette modification du fonctionnement des glandes sébacées. Autres origines possibles : la pollution environnementale, ainsi que certaines expositions comme le soleil (UV), et le contact avec l’eau de mer ou le chlore. Pour preuve, les cheveux sont généralement plus secs en période estivale !  

Certains traitements s’avèrent très agressifs pour nos cheveux, d’autant plus quand leur fréquence est importante. Parmi eux, les colorations et les décolorations chimiques, et pour ceux mécaniques, les lissages, et les brushings à répétition affaiblissent au fur et à mesure les cheveux.

Mis à nu, les cheveux sont vulnérables

Conséquence de toutes ces agressions : la kératine des cheveux perd en qualité et la cuticule, la surface extérieure des cheveux s’abime, privée de sa couche de protection, le sébum.  

Peu surprenant ! La fibre capillaire n’est plus à l’abri, tant physiquement que chimiquement. Sur la tige capillaire, le manque de sébum s’intensifie de la racine vers la pointe, provoquant une érosion progressive. Des rayures sont observées sur les écailles de la cuticule, qui se soulèvent et finissent par se détacher.  

A nu, le cheveu est perméable. Sa partie interne (le cortex) est alors en contact direct avec l’extérieur. Sous l’effet de l’humidité, la structure du cheveu explose en petites unités distinctes, se dédouble et les fourches apparaissent.  D’où l’intérêt de couper régulièrement les pointes de nos cheveux.

Sources :

  • Efsa.europea.eu – ID 118, 2876




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.

Rejoignez l’aventure !

Inscrivez-vous à nos communications et bénéficiez de contenus exclusifs, du programme fidélité et d’offres personnalisées.
Pas plus d'un email par semaine, c’est promis !