A quel âge la ménopause peut-elle commencer? Comment la reconnaitre ?

Age ménopause

Ce qu'il faut retenir :

  • L’âge moyen de l'apparition de la ménopause est de 51 ans, mais l'âge exact peut varier considérablement d'une femme à l'autre.
  • Entre 10 à 15 % des femmes en France entrent en ménopause précoce entre 40 et 45 ans, et la moitié des femmes sont ménopausées avant l'âge de 50 ans.
  • Anticiper ces changements hormonaux permet de mieux les appréhender. 

Prise de poids, sautes de l’humeur, bouffées de chaleur, problèmes de sommeil : vous ressentez certains de ces symptômes et vous avez plus de 40 ans ? Il est possible qu'ils soient liés à l'arrivée de la ménopause. En effet, l’âge moyen de la ménopause est de 51 ans, mais elle peut aussi apparaître de manière précoce. Avant l'arrivée de la ménopause vous pouvez ressentir certains symptômes. On appelle cette période préménopause. 

Cet article a pour objectif de vous aider à déterminer si, oui ou non, les symptômes que vous ressentez peuvent être dus au début de la ménopause. Bien entendu, nous allons vous donner autant d'informations que nécessaire mais rien ne remplace une consultation avec votre gynécologue.

 

Sommaire du dossier Ménopause

  • Reconnaitre la ménopause
  • Ménopause symptômes
  • Bouffée de chaleur ménopause
  • Ménopause poids
  • Sport et ménopause

A quel âge commence la ménopause ?

En moyenne, l’âge de la ménopause se situe chez les femmes entre 45 et 55 ans, avec un âge moyen autour de 51 ans dans la plupart des pays occidentaux. Cependant, cet âge peut varier considérablement d'une femme à l'autre en fonction de divers facteurs génétiques, de santé et de style de vie. En effet, certaines femmes peuvent expérimenter une ménopause précoce survenant avant l'âge de 40 ans. Elle est souvent due à des facteurs génétiques, des maladies, des traitements contre le cancer ou elle fait suite à des interventions chirurgicales, comme l'ablation des ovaires ou de l’utérus. À l’inverse, d’autres femmes peuvent ne pas entrer en ménopause jusqu'à la fin de la cinquantaine ou même au début de la soixantaine : c’est ce qu’on appelle une ménopause tardive.

Il a également été observé que l'âge de la ménopause tend à être héréditaire. Ainsi, si une femme atteint la ménopause tardivement, sa fille est également susceptible de connaître une ménopause à un âge avancé. Il en va de même pour une ménopause précoce.

La périménopause se manifeste avant l’âge moyen de la ménopause

La ménopause se manifeste graduellement. Elle débute par une phase appelée périménopause ou préménopause qui dure entre 2 et 4 ans. Durant la péri ménopause, on observe :

  • Un cycle menstruel irrégulier, alternant entre court et long ;
  • Un syndrome prémenstruel marqué par une tension mammaire et une irritabilité accrue ;
  • Les premières bouffées de chaleur et sueurs nocturnes.

Ces symptômes apparaissent généralement autour de l'âge de 47 ans et sont causés par une diminution de la progestérone (une hormone féminine clé). La sécrétion d'œstrogènes, elle est maintenue. Pour soulager les symptômes dus aux changements hormonaux durant la périménopause, des traitements à base de progestatifs ou un contraceptif oral à faible dosage peut être envisagés, à condition qu'il n'y ait pas de contre-indications médicales. Il est tout à fait possible de tomber enceinte durant cette période ! Votre médecin veillera donc à ce que votre contraception reste efficace.

A quoi doit-on s'attendre durant la ménopause ?

La ménopause est une étape parfaitement naturelle dans la vie d'une femme. Elle survient généralement autour de 45 à 55 ans, et marque la fin de la période reproductive et de l’ovulation. Ce phénomène est en fait, un changement hormonal. La production d'œstrogènes par les ovaires diminue progressivement, ce qui entraine l'arrêt des règles. Comme tout changement hormonal, les nombreux bouleversements dans le corps peuvent entrainer ne nouveaux ressentis. Les symptômes associés à la ménopause varient beaucoup d'une femme à l'autre mais voici les plus courants :

  • Des bouffées de chaleur (chez 7 femmes sur 10) ;
  • Des troubles du sommeil ;
  • Une irritabilité ;
  • Une sécheresse vaginale ;
  • Des douleurs articulaires et urinaires ;
  • Des sueurs nocturnes ;
  • Des troubles hormonaux influençant la santé intime et la vie sexuelle ;
  • Une augmentation des risques d’ostéoporose et de maladies cardiovasculaires.

Comment identifier la ménopause ?

Vous êtes définitivement ménopausée lorsque vos menstruations se sont arrêtées pendant au moins 12 mois. Dans la plupart des cas, aucun test spécifique n'est requis pour confirmer ce diagnostic. Les tests d’hormones sont souvent superflus pour poser le diagnostic de la ménopause car l'âge de la femme et les symptômes qu'elle présente sont généralement suffisants pour attester la ménopause.

Des analyses de sang peuvent être effectuées pour mesurer les niveaux de FSH (hormone folliculo-stimulante). Un taux élevé de FSH est souvent indicatif d'une ménopause imminente ou en cours, surtout en présence d'une diminution des taux d'œstrogènes. Ces tests sont particulièrement utiles pour les femmes qui présentent des symptômes de ménopause précoce ou d'insuffisance ovarienne prématurée.

Peut-on retarder l’âge de la ménopause ?

Le traitement hormonal substitutif (THS) est souvent utilisé pour soulager les symptômes de la ménopause, comme les bouffées de chaleur et la sécheresse vaginale. Son rôle dans le retardement de l'âge de la ménopause n'est pas direct, mais le THS peut aider à compenser le manque d'hormones jusqu'à l'âge moyen de la ménopause naturelle chez les femmes avec insuffisance ovarienne prématurée. En effet, ce traitement peut retarder les effets secondaires dus aux faibles taux d'œstrogènes et de progestérone. Il est important de consulter un médecin ou autre professionnel de santé pour discuter des meilleures stratégies adaptées à votre situation personnelle.

Soulager les symptômes chez les femmes ménopausées avec l’alimentation

À l’âge de la ménopause, il est conseillé de réduire ses apports caloriques et de viser, plus que jamais, une alimentation saine et équilibrée, c’est-à-dire riche en protéines, glucides, fibres, vitamines et minéraux. Retrouvez nos conseils détaillés de l'alimentation adaptée à la ménopause dans notre article.

Ce régime alimentaire adapté à la ménopause a plusieurs objectifs :

  • Il aide à éviter une prise de poids inutile.

  • Il contribue aussi à protéger la masse osseuse, ce qui est essentiel étant donné le risque accru d'ostéoporose. Pour renforcer les os, il est important de veiller à un apport suffisant en vitamine D, calcium, magnésium, phosphore et protéines. Des compléments alimentaires peuvent être envisagés pour compléter les apports nutritionnels si nécessaire.

  • Il contribue à réduire le risque de maladie cardiovasculaire. Pour cela, l'incorporation de vitamine B1, vitamine B5, potassium et magnésium dans le régime peut s'avérer bénéfique.

  • Certains aliments pourraient aggraver les bouffées de chaleur et les fluctuations d'humeur.

    menopause
    MÉNOPAUSE

    Bien-être mental & bouffées de chaleur

    DÉCOUVRIR

Sources

  • Ameli - Symptômes et diagnostic de la ménopause
  • INSERM Ménopause
  • ANSES - carences nutritionnelles en vitamines et minéraux 
 



Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.

Rejoignez l’aventure !

Inscrivez-vous à nos communications et bénéficiez de contenus exclusifs, du programme fidélité et d’offres personnalisées.
Pas plus d'un email par semaine, c’est promis !