Ménopause et perte de cheveux

Ménopause et perte de cheveux

Ce qu'il faut retenir :

  • La perte des cheveux durant la ménopause est due aux variations hormonales.
  • Certaines habitudes de vie peuvent contrer les conséquences des changements hormonaux : la qualité de l'alimentation en première ligne.
  • Une meilleure gestion du stress et une adaptation des soins pour les cheveux peuvent limiter la perte des cheveux.

Chez la femme, la ménopause est un processus biologique tout à fait naturel et lié aux hormones. Durant cette période différents symptômes vont marquer l'arrivée de la ménopause. De manière générale, les femmes ménopausées subiront des épisodes de fatigue, des bouffées de chaleur ou des troubles du sommeil (insomnie, réveils nocturnes...). La chute des cheveux n'est pas rare, étant donné les modifications d'ordre hormonal qui ont lieu à cette occasion. Le point sur les solutions qui s'offrent à vous.

 

Les articles du dossier Les Causes de l'Alopécie :

La perte de cheveux liée à la ménopause et à la chute hormonale

Durant la ménopause, les équilibres hormonaux féminins changent profondément. La chute de l’œstradiol et de la progestérone avec le maintien de la testostérone contribuent à expliquer la chute de cheveux réactionnelle constatée par de nombreuses femmes. Nous savons que les œstrogènes présentent un effet protecteur sur la phase anagène des fibres capillaires (période de pousse des cheveux). Ils prolongent la durée de croissance du cheveu. Lorsque ces hormones baissent de manière significative à cause de la ménopause, la croissance des cheveux est ralentie alors même que leur épaisseur est affectée. Les cheveux deviennent plus fins avec une perte d'homogénéité et de densité de la coiffure. Si vous n'êtes pas certaines que la chute de vos cheveux soit due à la ménopause, voici toutes ce qui peut causer une chute de cheveux chez une femme.

La chute de la progestérone et de l’œstradiol entraîne une élévation de la testostérone chez la femme ménopausée

Second effet négatif lié à la baisse de la progestérone et de l'estradiol, les hormones androgènes mâles comme la testostérone et la DHT vont s'élever, avec leurs conséquences délétères sur la santé des cheveux. La densité capillaire aura tendance à diminuer, laissant apparaître le cuir chevelu. Nous savons pourtant que la quantité de testostérone présente chez les femmes est peu élevée par rapport à celle qui est synthétisée chez l'homme. Cependant, même une quantité relativement plus faible de testostérone, ainsi que sa conversion en DHT (ou dihydrotestostérone), contribuent à expliquer l'effluvium télogène réactionnel chez les femmes ménopausées. 

Le cycle de pousse et de chute du cheveu (phase télogène) présente une sensibilité élevée aux modifications hormonales. La baisse des œstrogènes et de l’œstradiol contribue aussi à expliquer cet effet plus prononcé de la DHT sur la chute des cheveux après la ménopause. A l'opposé, les androgènes ont tendance à stimuler la croissance des poils sur le corps, ce qui expliquerait la présence d'un léger duvet sur le visage des femmes ménopausées. Rappelons que si l'alopécie associée à la ménopause est indissociablement liée aux variations hormonales, d'autres facteurs aggravants comme la fatigue, une médication mal adaptée ou le stress peuvent accentuer le phénomène.

Quelles solutions adopter pour réduire la perte de cheveux associée à la ménopause ?

La ménopause est une période ponctuée de nombreux changements pour les femmes. Changer quelques habitudes peuvent réduire l'impact des conséquences liées à ces modifications hormonales au sein de l'organisme. Alimentation, stress, habitudes de coiffage, fatigue, shampoings, après-shampoings et lotions capillaires, l'ensemble de ces facteurs peuvent avoir un effet négatif ou mélioratif sur la chute des cheveux associée à la ménopause.

Alimentation quotidienne et impact sur la chute des cheveux

Comme la majorité des tissus organiques, vos cheveux sont constitués de protéines. La kératine est effectivement la protéine du cheveu par définition. En outre, chaque protéine est constituée d'acides aminés majoritaires par rapport à d'autres. Ainsi, la kératine est principalement composée d'acides aminés soufrés comme la cystéine et la méthionine, tout comme le collagène est d'abord constitué de glycine. Cela suppose que votre régime alimentaire quotidien doit comporter une quantité significative de protéines complètes car elles contiennent ces acides aminés. Par exemple, le jaune d’œuf, les poissons gras (saumon, sardines...), les crustacés, les viandes rouges et blanches apportent de la L-cystéine et de la L-méthionine en quantité appréciable.

Notre Complexe Cheveux Kératine & Biotine

Cependant, s'il s'agit de renforcer vos apports nutritionnels de manière simple et pratique, un complément alimentaire vous aidera à nourrir vos fibres capillaires avec plus de facilité. Chez Nutri & Co, nous avons développé le Complexe Cheveux Kératine & Biotine à partir d'un nutraceutique, une molécule naturelle destinée à remplir une fonction précise tout en étant parfaitement assimilable et testée cliniquement. Ainsi, nous vous faisons profiter de Cynatine®, une protéine de kératine brevetée, présentant une biodisponibilité élevée. Ainsi, nous préférons vous apporter une protéine de kératine facilement assimilable par votre organisme plutôt que de vous fournir de la cystine et de la méthionine dont nous ne savons pas vers quel métabolisme elles seront dirigées. Pour compléter utilement notre formule avec un cofacteur naturel, de la biotine est également associée à Cynatine®.

complément alimentaire cheveux
COMPLEXE CHEVEUX

Cheveux& Peau

DÉCOUVRIR

Il est nécessaire d'adapter vos soins capillaires à la perte de cheveux 

La ménopause , si vous êtes concerné par la perte de cheveux, doit être le moment où vous devrez changer de shampoing ou de lotion capillaire. Il vous suffira d'adopter un bon shampoing anti-chute ou une lotion afin de freiner la perte des cheveux durant la ménopause. 

Préférez les formules qui ont été cliniquement testées plutôt que des produits cosmétiques qui reposent sur des approximations sans offrir un minimum de garantie en termes de résultats. Le marché de la cosmétiques regorge de produits capillaires de toutes sortes, il est parfois assez difficile de faire le tri parmi les shampoings, baumes et lotions censés vous apporter des résultats fiables et relativement rapides. De bonnes lotions cosmétiques, tout comme de bons shampoings, peuvent cependant être trouvés en pharmacie ou en ligne. Pour ce faire, il vous suffira de demander conseil à votre dermatologue ou à votre pharmacien

Si vous utilisez un shampoing anti-chute, une lotion ou un après-shampoing épaississant de manière régulière, vous obtiendrez des résultats satisfaisants sur la perte des cheveux au bout de quelques semaines. Certaines lotions anti-chute fabriquées à partir d'ingrédients naturels qui s'appliquent avant le shampoing peuvent aussi freiner l'alopécie avec efficacité. Là aussi, il s'agit de savoir si ces produits cosmétiques ont été testés cliniquement sur un nombre significatif de personnes, contre placebo.

Enfin, n'oubliez pas que des habitudes de coiffage agressives sont susceptibles d'accélérer la chute des cheveux : brosses trop rigides et coiffage brutal, excès de chaleur apporté par un sèche-cheveux brûlant ou un lisseur trop chaud peuvent endommager les fibres capillaires jusqu'à la racine. Il s'agira donc d'agir avec prudence lorsque vous vous coiffez.




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.

Rejoignez l’aventure !

Inscrivez-vous à nos communications et bénéficiez de contenus exclusifs, du programme fidélité et d’offres personnalisées.
Pas plus d'un email par semaine, c’est promis !