Les bienfaits de la vitamine A sur la peau

Face à un miroir, on ne voit qu’elles : rides, imperfections, points noirs ou zone grasse. Notre peau est en effet un organe fragile et particulièrement sensible. Or, si la peau est un élément de beauté chez de nombreuses personnes, elle n’en constitue pas moins l’une de nos défenses les plus importantes contre les agressions externes, telles que la pollution, le soleil ou même le froid. En prendre soin est alors indispensable pour qu’elle conserve son éclat et assure son rôle de protection. Comme tout organe, son bon fonctionnement repose avant tout sur notre alimentation et notamment sur la consommation de vitamine A. Mais alors, quels sont les bénéfices de la vitamine A sur la santé de notre derme ? Nutri&Co fait le point.

La vitamine A, qu’est-ce que c’est exactement ?

La vitamine A est l’une des premières vitamines à avoir été découverte par l’homme. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle porte la première lettre de l’alphabet. Il s’agit d’une vitamine liposoluble indispensable au bon fonctionnement de notre organisme.

Elle intervient en effet dans la croissance de nos os et dans la régulation de nos gènes. À ce titre, elle contribue au métabolisme normal du fer et participe au maintien d’une peau et d’une vision normale, tout en soutenant notre système immunitaire.

Les besoins quotidiens en vitamine A sont estimés à 0,7 à 1 mg environ, soit de 2400 à 3400 UI. On connaît également cette vitamine sous le nom d’acide rétinoïque, de rétinol ou de bêta carotène.

Vitamine A et peau : quelle relation ?

La vitamine A est un nutriment dont les bénéfices se remarquent le plus souvent sur notre peau. En effet, la vitamine A est un antioxydant majeur : elle bloque le développement des radicaux libres qui sont responsables du vieillissement de nos cellules. Ces radicaux libres sont eux-mêmes issus du stress oxydatif dont souffre notre organisme, comme c’est le cas à l’occasion d’une exposition prolongée au soleil ou au tabagisme passif, ou sont tout simplement causés par le vieillissement de notre peau.

À cela s’ajoute le fait que l’acide rétinoïque régule également le processus de production de kératine, une protéine naturelle qui garantit une bonne structure à la peau, lui assure une bonne perméabilité et la protège des UV.

Ainsi, la vitamine A favorise la régénération des cellules de notre derme, tout en assurant son élasticité et en la protégeant des agressions extérieures. À ce titre, la vitamine A contribue au maintien d’une peau normale.

Les bénéfices de la vitamine A sur notre peau

La consommation de vitamine A s’accompagne de nombreux bénéfices sur notre peau. Les effets se font souvent remarquer rapidement.

Tout d’abord, la vitamine A, de par ses propriétés antioxydantes, pourrait être une formidable alliée contre les rides, l’un des symptômes les plus visibles du vieillissement de la peau. De la même manière, cette vitamine peut avoir un impact sur la cicatrisation des lésions présentes sur les premières couches de notre derme.

La vitamine A agit également sur la fermeté de notre épiderme. En effet, le rétinol agit sur le métabolisme de la kératogénèse, ce qui contribue à maintenir sa peau lisse et hydratée et à lutter contre la peau sèche.

Par ailleurs, la vitamine A contribue à la production de mélanine. De ce fait, sa consommation permet très souvent d’obtenir un teint hâlé et fait perdurer son bronzage.

Finalement, dans certains cas de figure, la vitamine A permet de lutter contre l’acné ou la dermatite atopique. La vitamine influence la production de sébum, qui est lui-même à l’origine des épisodes d’acné ou de démangeaisons au niveau de la peau. Certaines solutions médicamenteuses à base d’acide rétinoïque ont même vu le jour, pour le traitement de l’acné sévère.

Dans quels aliments trouve-t-on de la vitamine A ?

La vitamine A se retrouve tout aussi bien dans des produits alimentaires d’origine animale ou végétale. Les aliments présentant les teneurs les plus élevées de rétinol sont les poissons gras (et notamment les huiles de foie de morue ou de thon) et le foie de dinde, de bœuf ou de poulet. Les produits laitiers et les œufs possèdent également de belles teneurs en vitamine A.

Côté légumes, l’on retrouve de la vitamine A notamment dans l’oseille, la carotte, les épinards, la patate douce, l’abricot ou encore le cerfeuil.

À noter que les carences en vitamine A sont extrêmement rares dans les pays développés. En effet, la vitamine A peut être stockée dans notre foie, qui la redistribue en fonction de nos besoins quotidiens.

Les compléments alimentaires à base de vitamine A

Chez certaines personnes suivant un régime spécifique (végétarien, véganisme), la prise de compléments alimentaires à base de vitamine A peut s’imposer. En effet, la vitamine A d’origine végétale n’est que très peu stockée par notre foie. Un apport quotidien est alors nécessaire.

De la même manière, certaines personnes sujettes à des problèmes de peau récurrents (rides, peau sèche ou peau grasse) peuvent s’orienter vers la prise de complément alimentaire à base de vitamine A pour maintenir l’épiderme en bonne santé.

On retrouve aujourd’hui plusieurs formes galéniques pour la prise de vitamine A. Elle se présente sous la forme de comprimés, de solutions huileuses ou même sous la forme de produits à appliquer sur la peau.

On retrouve également plusieurs crèmes et sérums à base de vitamine A à appliquer directement sur la peau. Cela permet en effet de profiter de ses bienfaits.

Cependant, certaines précautions doivent être prises. En effet, il existe des risques de surdosage de vitamine A qui peuvent s’accompagner de plusieurs complications. À ce titre, il est conseillé de demander conseil à un professionnel avant d’entreprendre une cure de vitamine A.




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.




Articles en relation