Hormone du sommeil : qu’est-ce-que la mélatonine ?

Hormone du sommeil : qu’est-ce-que la mélatonine ?

3 minutes
Catégories : Science
3 minutes

Ce qu'il faut retenir :

  • La mélatonine est une hormone produite par l'organisme qui synchronise le cycle du sommeil.
  • Certaines de nos conditions de vie peuvent perturber la sécrétion de mélatonine.
  • La supplémentation en mélatonine permet de répondre à ce problème en facilitant l’endormissement.

Contents de votre vie d’adulte ? Fini la petite histoire et les berceuses : métro-boulot-dodo ! Pendant que certains d’entre vous ronflent comme des moteurs de Harley avant la fin du générique, d’autres essaient de compter les moutons 1h après s’être glissés sous la couette… Alors que se passe-t-il ? Et surtout comment faire ? Petit tour d’horizon sur votre sommeil et la mélatonine, superstar des rayons sommeil chez votre pharmacien.

L’horloge biologique

Vous connaissez déjà la mélatonine si vous avez un sommeil perturbé ou si vous avez besoin d’un petit coup de pousse pour dormir. Quand on parle de régulation du sommeil (le vrai et profond sommeil, pas le sieston post-repas), on parle de notre horloge interne. Elle est associée à notre horloge circadienne, c’est-à-dire, tout ce qui rythme une journée : veille/sommeil, température du corps, comportement alimentaire, ... Notre horloge interne se trouve dans de petits endroits de notre cerveau appelés les noyaux suprachiasmatiques dans lesquels a lieu le contrôle du rythme de la fameuse mélatonine [1] .

La mélatonine, hormone des paupières lourdes

La mélatonine fut identifiée par Aaron Lerner en 1958 pour son rôle dans le changement de couleur chez les amphibiens et les reptiles [2]. Mais ce n’est que dans les années 70 que cette molécule fut reliée au sommeil [3]. Elle est produite par l'organisme à partir du tryptophane (acide aminé essentiel), lui même transformé en sérotonine (neurotransmetteur, connue aussi comme l’hormone du bonheur, de l’humeur...), pour finalement donner la mélatonine. C’est la glande pinéale (ou épiphyse) située dans notre cerveau qui sécrète la mélatonine.

Si elle est souvent appelée hormone du sommeil, c’est aussi l’hormone de la nuit, car ce messager s’ajuste à la durée de l’obscurité. De façon générale, la mélatonine est libérée dans le sang après sa synthèse et on retrouve les taux les plus élevés pendant la nuit, sur une durée de 10 heures environ, avec un pic atteint vers 3-4 heures du matin. Si votre profil de sécrétion est assez constant de jour en jour, il peut être radicalement différent chez votre voisin de porte ou de matelas. Cerise sur le gâteau, avec l’âge, la sécrétion de mélatonine tend à diminuer et à devenir quasiment absente à un âge très avancé. On le sait tous : plus on vieillit moins on dort [1,4].

Le sommeil, notre partenaire santé

Le sommeil représente presque un tiers de notre vie et il est intimement lié à notre état de santé. Et bien qu’il soit absolument vital, tout le monde ne le trouve malheureusement pas facilement... Plusieurs chiffres intéressants sont rapportés dans le dossier Sommeil rédigé par l’INSERM, qui mentionne que les français dorment bien moins qu’il y a 50 ans et que près de la moitié des 24-45 ans déclare dormir moins que ce dont ils ont besoin.

Ces chiffres nous montrent aussi que nos modes de vie (temps passé sur les écrans, voyages à répétition...) chamboulent notre rythme veille-sommeil ! Disons qu’aujourd’hui, les difficultés d’endormissement ne concernent pas uniquement les irréductibles insomniaques (pour diverses raisons), mais bien nous TOUS.

En réalité, on dort moins car on produit moins de mélatonine. Pourquoi? Car on “s’impose” de dormir moins, et la sécrétion de l’hormone du sommeil est alors perturbée… Alors comment peut-on agir face à ce cercle vicieux ?

Une approche naturelle pour le sommeil : la mélatonine

Vous êtes sujets à des troubles du sommeil ? À des troubles de l’endormissement ? Vous avez certainement commencé par des solutions classiques : lecture, techniques de relaxation (on a tous essayé de flotter un jour dans notre lit), enregistrements d’hypnose…  Puis vient le moment où vous vous êtes tournés vers les solutions naturelles (dans le but d’éviter la méthode dure : les somnifères) : fleurs, plantes ou encore herbes ont envahi les linéaires… Leurs composés actifs sont proposés sous forme synthétique ou encore naturelle.

Parmi ces solutions, il y’en a une qui semble particulièrement couler de source : si notre corps produit moins de mélatonine, pourquoi ne pas en prendre en gélules pour compenser? En effet, la mélatonine comptabilise un grand nombre d’études cliniques qui rapportent des effets significatifs sur la diminution du temps d’endormissement dans des situations de jetlag, d’insomnies ou encore chez des sujets sans difficultés récurrentes [5]. De quoi en faire un allié de choix pour ceux qui désespèrent encore de trouver le sommeil plus facilement. Une dernière hésitation sur l’origine ? Plus besoin de faire appel à la chimie : aujourd’hui la nutraceutique a progressé, des sources naturelles et végétales de mélatonine existent pour vous déposer en douceur dans les bras de Morphée [6].

Références

1.     Claustrat, B. Mélatonine et troubles du rythme veille-sommeil. Médecine Sommeil 2009, 6, 12–24, doi:10.1016/j.msom.2009.02.001.
2.     Lerner, A.B.; Case, J.D.; Takahashi, Y.; Lee, T.H.; Mori, W. ISOLATION OF MELATONIN, THE PINEAL GLAND FACTOR THAT LIGHTENS MELANOCYTES. J Am Chem Soc 1958, 80, 2587.
3.     ANTON-TAY, F.; WURTMAN, R. Regional Uptake of 3H-Melatonin from Blood or Cerebrospinal Fluid by Rat Brain. Nature 1969, 221, 474–475.
4.     Peuhkuri, K.; Sihvola, N.; Korpela, R. Dietary factors and fluctuating levels of melatonin. Food Nutr. Res. 2012, 56, 17252, doi:10.3402/fnr.v56i0.17252.
5.     Costello, R.B.; Lentino, C.V.; Boyd, C.C.; O’Connell, M.L.; Crawford, C.C.; Sprengel, M.L.; Deuster, P.A. The effectiveness of melatonin for promoting healthy sleep: a rapid evidence assessment of the literature. Nutr. J. 2014, 13, 106, doi:10.1186/1475-2891-13-106.
6.     Arnao, M.B.; Hernández-Ruiz, J. Phytomelatonin, natural melatonin from plants as a novel dietary supplement: Sources, activities and world market. J. Funct. Foods 2018, 48, 37–42.

Articles en relation
Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Rejoignez l'aventure :

En m'inscrivant, j'accepte les conditions générales et la politique de confidentialité, vous pouvez vous désinscrire à tout moment.