La mélisse vous enterrera tous !

La mélisse vous enterrera tous !

4 minutes
Catégories : Nutrition , Sommeil
4 minutes

Ce qu'il faut retenir :

  • Les bienfaits de la mélisse sont vantés depuis le IIIe siècle avant J.C.
  • Son utilisation en tant que plante médicinale a traversé l’Histoire et les diverses écoles de médecine.
  • Aujourd’hui encore, la mélisse est reconnue pour les mêmes vertus que celles décrites par Hippocrate : digestion et anxiété.

S’il est à la mode de fouiller dans les abysses du temps pour dénicher quelques remèdes chers à nos aïeux, peu d’entre eux peuvent se vanter d’avoir su convaincre la science. La mélisse, ou “feuille à abeilles [1,2] " comme l'appelaient les grecs, a pourtant réussi ce pari ambitieux. Cette plante vivace citée sous la plume de Théophraste dès le IIIe siècle avant J.C. est aujourd’hui plébiscitée par nombre de chercheurs. Lecteurs, songez que, du haut de ses petites fleurs violettes, 23 siècles de connaissances nous contemplent...

Aux prémices de la connaissance botanique

Hippocrate voyait déjà en la mélisse un remède contre les troubles digestifs et les états d’anxiété. Dès le début du Ier siècle, Pline l’Ancien, écrivain et naturaliste romain, et Dioscoride, médecin grec, accordent à la mélisse des indications thérapeutiques dans leurs œuvres respectives « Naturalis Historia [3] » et « Materia Medica [4] ».

La mélisse y est alors préconisée contre les piqûres d’insectes, les troubles menstruels, les douleurs abdominales et les rhumatismes. Dix siècles plus tard, la médecine arabe y voit toujours son potentiel avec Avicenne, philosophe et médecin médiéval qui la cite pour la première fois comme bénéfique pour la santé cardiaque [5], « propre à relever les forces, ranimer le courage, faire renaître la gaité, chasser les soucis et dissiper l’anxiété ».

En Europe, Paracelse [6], reconnu comme l’un des plus grands médecins de tous les temps, mais aussi l’un des plus controversés prônant une nouvelle façon de soigner (via les substances chimiques), confirme lui aussi l’emploi de la mélisse pour ses propriétés cardiovasculaires.

Le sacre via l’eau de mélisse

Jouissant d’une forte réputation dès le Moyen Âge qui se renforce à la Renaissance, la mélisse est une plante très employée qui entre dans la composition de nombreux remèdes. L’eau de mélisse des Carmes, la plus fameuse, est créée en 1611 par les religieux du couvent éponyme à Paris. Cette “eau-remède” devient rapidement le « médicament » favori du cardinal de Richelieu contre ses migraines.

S’en suit un véritable succès à la Cour du Roi-Soleil, où l’eau de mélisse devient la « prescription » favorite des médecins de l’époque, notamment pour limiter les malaises nerveux chez les femmes. Un tel succès amène même Louis XIV à octroyer à la confrérie des Carmes le droit exclusif de production et d’exploitation de cette savante potion, composée de quatorze plantes médicinales dont la mélisse, de neuf épices et d’alcool à 80°.

Et aujourd’hui ?

Et notre plante dans tout ça ? La mélisse demeure toujours très employée en tant que plante médicinale. L’agence européenne du médicament considère comme « traditionnellement établi » son usage pour « soulager la tension nerveuse légère et aider à l’endormissement ainsi que le traitement symptomatique des douleurs gastro-intestinales liées à des ballonnements ou à des flatulences [7] ». Sa feuille est d’ailleurs utilisée en tisane ou en Nutra, notamment pour sa teneur en acide rosmarinique et son pouvoir antioxydant [8], reconnu contre le stress [9].

Conclusion

Vous le savez, chez Nutri&Co, il aurait été trop facile d’aller chercher une mélisse standard. L’extrait utilisé dans notre formule Mélatonine Végétale provient d’une expression de feuilles fraîches, réalisée sur le lieu de récolte par notre partenaire Robertet. Cette technologie unique en son genre permet de préserver l’intégrité de la plante, tout en concentrant son pouvoir, grâce à un dosage significatif en acide rosmarinique. La technologie au service d’un savoir millénaire !

Références

[1] Du grec, μελισσόφυλλον, melissophullon
[2] P. Lieutaghi, Jardin des savoirs, jardin d'histoire, 1992
[3] Pline l’Ancien, Histoire naturelle, 37 livres, Bibliothèque de la Pléiade, 2013
[4] CNRS, IRHT, vol. Materia medica, Circulation des livres et construction des savoirs au Moyen  ge et à la Renaissance, 2013
[5] Avicienne (980-1037), Canon de la médecine
[6] Paracelse de son vrai nom Theophrast Bombast von Hohenheim (1493-1541), Paragranum / Wichtl and Anton, 2003
[7] Usage recommandé à partir de douze ans

[8] V. Lopez and coll. Neuroprotective and neurological properties of Melissa officinalis. Neurochemical Research, 2009
[9] D. O. Kennedy and coll. Attenuation of laboratory-induced stress in humans after acute administration of Melissa officinalis (lemon balm). Psychosomatic Medecine, 2004

Et la star de l'article est :

MÉLATONINE VÉGÉTALE

22.90 €

Ajouter au panier

Articles en relation
Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Et la star de l'article est :

MÉLATONINE VÉGÉTALE

22.90 €

Ajouter au panier

Rejoignez l'aventure :

En m'inscrivant, j'accepte les conditions générales et la politique de confidentialité, vous pouvez vous désinscrire à tout moment.