PARTAGE

Rhodiola et stress : rôle et bienfaits

rhodiola et stress

Le stress peut engendrer des maux au quotidien et ceux-ci peuvent vraiment être difficiles à vivre. Tensions musculaires, fatigue, problèmes de digestion, troubles du sommeil… Cela peut avoir de réelles conséquences sur la santé ! En cas de déprime, de stress ou d’anxiété, il est donc important de réagir le plus vite possible. Certaines plantes, comme la rhodiola, pourront vous aider à y voir plus clair. Mais en fait, quel rapport y-a-t-il entre rhodiola et stress ? Nous vous expliquons tout ça dans les détails !

Rhodiola, qu'est-ce que c'est ?

La rhodiola est une plante originaire des régions froides. Elle pousse en Arctique, mais aussi en Asie centrale, en Sibérie et en Europe, dans les hauteurs des montagnes. Elle survit jusqu’à 3000 mètres d’altitude ! Il y a des siècles, cette plante vivace était connue des Vikings. Les fleurs de la rhodiola sont jaunes, ses feuilles sont épaisses, à l’instar des plantes succulentes que l’on trouve dans sa famille botanique, celle des crassulacées.

Le nom scientifique de cette jolie plante montagneuse est Rhodiola rosea, dont le synonyme est Lignum rhodium. Le végétal est également connu sous des appellations diverses, orpin rose, rhodiole, racine d’or ou racine arctique sont des noms qui lui correspondent. Ses nombreux surnoms montrent qu’elle est connue à travers le monde, tant ses bienfaits sont importants. Ses racines sont récoltées depuis de nombreuses années pour leurs propriétés exceptionnelles. Aujourd’hui, on en fait des compléments alimentaires de qualité.

Rhodiola et stress, quels bienfaits en attendre ?

La rhodiola peut se classer parmi les plantes adaptogènes. Ce terme (plante adaptogène), proposé par le scientifique N. Lazarev, rassemble les plantes qui auraient des bienfaits anti-stress pour l’organisme. C’est en analysant la composition nutritionnelle de la rhodiola que l’on peut s’apercevoir de ses capacités. Son efficacité viendrait de ses principales substances actives, la rosavine, le salidroside et le ralidrosive. Mais il faut dire que cette plante contient également d’autres principes actifs tout aussi intéressants. Elle est notamment composée de flavonoïdes, de tanins, d’acides aminés, d’antioxydants, de minéraux et de vitamines, ce qui la rend assez complète.

Concernant ses effets contre le stress, il faut savoir que la rhodiola est un modulateur de la production de cortisol. Ce dernier est une hormone stéroïde produite par les glandes surrénales. Il dépend de l’ACTH hypophysaire, qui lui-même est un stimulateur des glandes surrénales. Pour faire simple, le cortisol est souvent surnommé l’hormone du stress. Celui-ci peut être physique ou émotionnel. Il est donc impératif d’avoir un taux stable de cortisol pour éviter la déprime !

Une augmentation du taux de cortisol peut survenir en cas de stress, mais aussi dans d’autres circonstances. Alcoolisme, obésité, maladies hypophysaires ou syndromes paranéoplasiques, de nombreuses causes peuvent engendrer une hausse du cortisol. Dans certains cas, le taux de cortisol peut être trop bas, ce qui fait que la personne peut réellement être en danger lors d’un stress soudain (hypoglycémie ou intervention chirurgicale, par exemple).

Un trop haut taux de cortisol nous rend donc plus susceptibles au stress. L’extrait de rhodiola permettrait de limiter la libération de l’hormone du stress. Ce qu’il y a de bien, c’est qu’elle aurait un effet sur le court et le long terme. Elle diminuerait les symptômes au quotidien mais renforcerait par la même occasion l’organisme en profondeur. Ce qui fait que la plante est intéressante pour les personnes qui sont en dépression mais aussi en cas de stress soudain.

Quand prendre la rhodiola ?

Que vous vouliez bénéficier de ses propriétés antioxydantes, de ses vertus adaptogènes ou que vous la choisissiez lors d’un régime amincissant, la rhodiola se prend généralement au matin, voire en début d’après-midi. Vous pouvez boire une infusion au petit déjeuner, prendre vos gélules 10 minutes avant votre repas ou utiliser un complément alimentaire en poudre s’il s’adapte mieux à vos habitudes. Les sportifs pourront ainsi en ajoutant dans leur shaker, avec d’autres ingrédients, pour une meilleure résistance contre le stress.

Quelle quantité de rhodiola prendre par jour ?

La posologie de la rhodiola est de 350 à 700 mg (pour les hommes et femmes adultes). Parmi les précautions à prendre, il est essentiel de suivre les indications que vous trouverez sur l’emballage de votre complémentation. Il est déconseillé de dépasser le dosage quotidien recommandé.

L’utilisation d’un complément alimentaire à base d’extrait de rhizome de rhodiola se fait généralement sous la forme d’une cure courte. Vous pouvez consommer la plante pour une durée de 3 semaines. Si vous voulez reprendre votre cure, prenez d’abord du ginseng rouge ou de la maca les jours suivants, puis réitérez votre cure de rhodiola après trois semaines de pause.

Quels sont les effets secondaires de la rhodiola ?

Chez certaines personnes, la rhodiola pourrait avoir un effet excitant et provoquer de l’agitation. C’est d’ailleurs pour cela que la prise du complément alimentaire est déconseillée en soirée, afin qu’elle ne trouble pas l’endormissement. Si vous ressentez de l’excitation, diminuez le dosage et si besoin, augmentez-le de nouveau après une semaine de cure.

Certaines contre-indications sont à prendre en compte. L’utilisation de la rhodiola est déconseillée chez les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que chez les personnes touchées par une cirrhose ou une maladie rénale.

Avec quelle autre plante associer la rhodiola ?

En Nutra et en phytothérapie, de nombreuses recherches sont établies pour mettre en lien différentes plantes dont l’efficacité pourrait être multipliée. Certaines interactions sont possibles, notamment entre plantes adaptogènes. Bien qu’il n’existe pas encore de résultats probants, la rhodiola est souvent associée au ginseng, pour de meilleures performances physiques.

La rhodiola peut également être utilisée sous la forme de tisanes, avec de la menthe poivrée, de la mélisse ou du curcuma. À noter que les baies de goji pourront également vous plaire, qu’elles soient consommées telles quelles ou ajoutées à de l’eau afin qu’elles gonflent et reprennent une texture plus agréable en bouche.

 




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.

 

Rejoignez l’aventure !

Inscrivez-vous à nos communications et bénéficiez de contenus exclusifs, du programme fidélité et d’offres personnalisées.
Pas plus d'un email par semaine, c’est promis !