Beauté

Acide hyaluronique et collagène : le duo jeunesse de la peau

PARTAGE
Acide hyaluronique et collagène : le duo jeunesse de la peau
4 minutes

Ce qu'il faut retenir :

  • La structure de la peau est inévitablement touchée par le vieillissement.
  • Elle repose sur l’assemblage de collagène et d’acide hyaluronique, eux aussi affectés par le vieillissement.
  • Leur duo de choc en Nutra aide à préserver la fermeté et le pulpeux de la peau.

Eh non, la jeunesse, ce n’est pas uniquement dans la tête, il faut nous faire une raison... On ne peut pas ignorer que notre peau témoigne du temps qui passe. Avoir l’air “plus jeune”, c’est possible en préservant au maximum une peau ferme, lisse et pulpeuse et en limitant l’apparition des rides.

Pour lutter contre les rides et ridules, une armée de solutions existe : crèmes, masques, sérums, injections, nutraceutiques... et rien de honteux à se lancer tôt ou tard à la conquête du parfait anti-âge. Si vous nous suivez, vous avez sans doute entendu parlé de collagène et d’acide hyaluronique. Mais pourquoi sont-ils inséparables ces deux-là ?

La peau, malheureusement jeunesse se passe

Peau “jeune” ou “âgée”, tout se joue au niveau de sa structure. Avec le temps qui passe, les couches de la peau se déstructurent (1) et tout l’assemblage de leurs composants est fragilisé. Et c’est ce qui permet à nos amies les rides de creuser leurs sillons. Pour couronner le tout, une grande partie de ces changements est amplifiée par notre environnement (finalement difficile d’y échapper aussi), et nos rythmes de vie effrénés n’épargnent pas notre peau :  moments à lézarder au soleil (la cause principale !), exposition à la pollution, au tabac... Ces facteurs accélèrent tout simplement le vieillissement naturel cutané et l’apparition de rides.

Le collagène : la fermeté de la peau

Comme un pilier, le collagène est LA protéine structurelle de la peau. Dans la matrice extracellulaire (sorte de gelée dans laquelle baignent les cellules et composants du derme), les chaînes de collagène s’enroulent les unes autour des autres pour former des triples hélices rappelant la structure d’une corde. Ces configurations se rassemblent pour former des faisceaux de fibres de collagène et donner à la peau son incroyable résistance et sa structure (2). Mais, avec le temps, la synthèse de collagène par les cellules de la peau (les fibroblastes) diminue et se désorganise. Conséquence : la peau âgée se compose de fibres de collagène fragmentées et grossièrement distribuées, alors que dans une peau jeune, elles sont abondantes, intactes et organisées (3). Autrement dit, la structure dermique s’effondre et la peau accueille de plus en plus de rides avec l’âge.

L’acide hyaluronique : l’hydratation et le pulpeux de la peau

L’acide hyaluronique, lui, n’est pas une protéine, mais un gros polysaccharide (glucide) linéaire (3) naturellement présent dans l’organisme et dans la peau. L’acide hyaluronique possède un rôle majeur et considérable : il peut retenir jusqu’à 1000 fois son poids en eau (4), lui conférant son rôle de gardien de l’hydratation des tissus (5). A l’échelle visible, la peau est souple et rebondie. Et avec le temps, l’acide hyaluronique n’est pas correctement renouvelé par les fibroblastes (6). Tout comme le collagène donc, le temps en fait son affaire... et lui aussi subit les facteurs environnementaux : UV, tabac, pollution... En perdant sa fonction d’hydratation, inévitablement, le volume, ou le pulpeux, de la peau est affecté, ce qui favorise (encore !) la survenue de rides.

Le collagène et l’acide hyaluronique : le duo d’une structure bien ficelée

L’acide hyaluronique et le collagène seraient-ils donc liés ? Étroitement liés même ! Imaginons le collagène comme un échafaudage et l’acide hyaluronique comme une éponge. La superposition des deux composés offre à la peau une structure supramoléculaire robuste (3). Dans le processus du vieillissement, tous deux perdent de leur fonctionnalité, commençant généralement par l’effondrement de l’échafaudage cutané (collagène) suivi de celui de la fonction éponge. On imagine alors facilement que la peau perd toute sa stabilité et invite les rides à s’installer…

Intérêt de la prise simultanée en Nutra

Au rayon anti-âge, collagène et acide hyaluronique sont des stars ! Si tous les deux sont affectés par le vieillissement naturel et environnemental, leurs apports simultanés via la Nutra sont des solutions parfaitement complémentaires :

1) Le collagène permet de contribuer à la fermeté de la peau (en renforçant l’échafaudage),
2) Et l’acide hyaluronique permet de contribuer à la souplesse et au pulpeux de la peau (hydratation).

A la vue de toutes les données cliniques qui démontrent leurs effets en prise orale notamment sur les rides, la Nutra pourrait rendre la cosmétique jalouse (5).

Chez Nutri&Co, notre réponse est simple. Le collagène et l’acide hyaluronique sont proposés séparément, mais ont été pensés ensemble ! Nos formules sont justement dosées et le choix de nos ingrédients repose sur des études cliniques d’efficacité sur la fermeté de la peau et les rides. En gélules et en poudre à diluer, nos deux stars sont faciles à associer au quotidien : le parfait duo pour maintenir votre peau dans toute sa jeunesse !

Références

1) Rittié L, Fisher GJ. Natural and sun-induced aging of human skin. Cold Spring Harb Perspect Med. 2015 Jan 5;5(1):a015370. doi: 10.1101/cshperspect.a015370. PMID: 25561721; PMCID: PMC4292080.
2) Bolke L, Schlippe G, Gerß J, Voss W. A Collagen Supplement Improves Skin Hydration, Elasticity, Roughness, and Density: Results of a Randomized, Placebo-Controlled, Blind Study. Nutrients. 2019;11(10):2494. Published 2019 Oct 17. doi:10.3390/nu11102494
3) Shin JW, Kwon SH, Choi JY, and al. Molecular Mechanisms of Dermal Aging and Antiaging Approaches. Int J Mol Sci. 2019 Apr 29;20(9):2126. doi: 10.3390/ijms20092126. PMID: 31036793; PMCID: PMC6540032.
4) Anderegg U, Simon JC, Averbeck M. More than just a filler - the role of hyaluronan for skin homeostasis. Exp Dermatol. 2014 May;23(5):295-303. doi: 10.1111/exd.12370. PMID: 24628940.
5) Kawada C, Yoshida T, Yoshida H, and al. Ingested hyaluronan moisturizes dry skin. Nutr J. 2014 Jul 11;13:70. doi: 10.1186/1475-2891-13-70. PMID: 25014997; PMCID: PMC4110621.
6) Simpson RM, Meran S, Thomas D, and al. Age-related changes in pericellular hyaluronan organization leads to impaired dermal fibroblast to myofibroblast differentiation. Am J Pathol. 2009 Nov;175(5):1915-28. doi: 10.2353/ajpath.2009.090045. Epub 2009 Oct 1. PMID: 19808648; PMCID: PMC2774056.

Rester informer des sorties d’articles
L'Acide Hyaluronique
4,7/5
16 avis
Ajouter au panier
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Articles en relation