PARTAGE

Faire une cure de collagène

cure de collagène

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles faire une cure de collagène. En choisissant un complément alimentaire de qualité, vous pourriez avoir un impact sur vos articulations, mais aussi sur votre peau et vos cheveux. Mais en fait, c’est quoi le collagène et comment agit-il sur l’organisme ? Découvrez son rôle et es bienfaits ainsi que nos conseils pour réussir votre cure bien-être !

Qu'est-ce que le collagène ?

Le collagène est une protéine, mais pas n’importe laquelle ! C’est la protéine majeure de l’organisme. Elle représente 30% de l’ensemble des protéines de notre corps, ce qui est considérable. Le collagène est l’un des constituants de la peau, mais on le retrouve également dans les articulations, notamment au niveau des tendons, qui sont faits de 90% de collagène ! Pour finir, une fine couche de collagène vient recouvrir l’ensemble de nos muscles.

Chaque type de protéine est constituée d’un ensemble d’acides aminés. Ces derniers forment une structure en hélice lorsqu’ils s’assemblent. Différentes « hélices » se rejoignent alors pour former des fibres de collagène. Ces fibres assurent la structure de notre tissu cellulaire au niveau de la peau, des articulations, des muscles, des os… On peut donc dire que le collagène a un rôle crucial sur l’organisme !

Quels sont les inconvénients du collagène ?

Malheureusement, à partir d’un certain âge (25 ans environ), le taux de collagène présent dans notre corps commence à descendre. Notre production de collagène a tendance à diminuer de 1% chaque année. Ce qui veut dire qu’à partir de 80 ans, nous aurions perdu pas loin de 75% de notre collagène.

Au-delà de ce fait, certains facteurs extérieurs peuvent accélérer la diminution du collagène dans le corps. C’est le cas du tabagisme mais aussi d’une consommation excessive d’alcool ou d’une pratique sportive trop intense. La pollution ainsi qu’une surexposition au soleil peuvent également avoir des conséquences néfastes. Il existe néanmoins une solution pour ralentir ce phénomène, c’est l’apport via la nutraceutique, qui agit tel un booster de collagène.

Quels sont les bienfaits d'une cure de collagène ?

Le collagène a donc un impact sur la peau, notamment sur les rides profondes et les ridules, mais aussi sur la santé de la peau de manière générale. Si une crème anti-âge à base de collagène ou d’acide hyaluronique peut vous aider lors de votre routine beauté pour l’hydratation de l’épiderme, rien ne vaut un usage par voie orale. Le collagène peut se consommer pour une efficacité de l’intérieur !

L’impact du collagène sur la dégénérescence articulaire, c’est-à-dire sur les cartilages, est également très intéressant. Il faut savoir que le collagène est un principe actif chondroprotecteur. Ce qui veut dire qu’il protège le cartilage qui est contenu dans les articulations.

Quand faut-il prendre le collagène ?

Remplacer vos soins anti-âge aux ingrédients controversés en choisissant une supplémentation de qualité contre le vieillissement cutané. Optez pour un complément alimentaire à base de collagène et non pas un cosmétique, pour obtenir un effet bénéfique sur le long terme. En plus d’apporter une meilleure élasticité à votre peau, en vue de gommer les rides et ridules, le collagène serait également efficace pour la beauté des cheveux et des ongles.

Vous pouvez également prendre une complémentation pour pallier à la perte naturelle de collagène dans les articulations. Le collagène pourrait être d’une grande aide lors de douleurs articulaires. Notons que pour la beauté de la peau, du collagène de type I vous sera conseillé, tandis que du collagène de type II conviendra mieux pour vos articulations.

Comment faire une cure de collagène ?

Si le collagène peut accompagner un autre complément alimentaire, comme la spiruline, par exemple, pour la beauté des cheveux, des ongles ou de la peau, cela n’est toutefois pas nécessaire. Vous pouvez réaliser une cure courte de 30 jours, à réitérer plusieurs fois sur l’année, ou choisir une cure plus longue de 3 mois, à faire une à deux fois par an.

Notre collagène est accompagné d’arômes naturels, pour une prise facile au quotidien. Nous l’avons également accompagné de vitamine C, celle-ci contribuant à la formation du collagène au niveau des vaisseaux sanguins, des os, des cartilages, des gencives, de la peau et des dents [1].

Quelle forme de collagène choisir ?

Fibroblastes, peptides de collagène, collagène bovin ou marin (issu du poisson). Difficile de s’y retrouver entre toutes ses formes de collagène ! En réalité, mieux vaut choisir du collagène sous forme découpé, c’est-à-dire en peptides ou en hydrolysats, pour qu’il soit mieux assimilé par le métabolisme. Vous pouvez également vous concentrer sur l’apport en acides aminés en vérifiant les ingrédients de votre complémentation sur l’étiquette. S’il contient un maximum de glycine, d’hydroxyproline et de proline, il doit normalement s’agir d’une bonne complémentation.

Pour arriver à un dosage idéal, mieux vaut opter pour du collagène en poudre qu’en gélules. Une gélule ne contient généralement que 200 à 500 mg de collagène, ce qui est très peu. Nos sticks à base de collagène marin pourront vous aider à obtenir le bon dosage quotidien. Cette formulation est à prendre dans le cadre d’une alimentation saine et variée.

Quelle est la posologie du collagène ?

S’il est plutôt important de se focaliser sur la qualité du collagène que l’on prend, il peut toutefois être intéressant de connaitre la dose journalière conseillée à prendre lors d’une cure. D'après les méta-analyses, 5 à 10 g de collagène commencerait à être intéressant pour obtenir une bonne efficacité. Il est inutile de monter à 15 ou 20 grammes. N’oublions pas qu’il s’agit de protéines et qu’en consommant le collagène en masse, cela peut être nuisible pour l’organisme. D’ailleurs, il est fortement déconseillé de dépasser les doses indiquées sur votre produit.

Quels sont les effets secondaires du collagène ?

En cas d’allergie ou lors d’une mauvaise utilisation, le collagène peut provoquer des effets indésirables. Si vous ressentez des démangeaisons, de la fatigue, des maux de tête ou que vous avez des troubles digestifs comme de la diarrhée ou de la constipation, arrêtez votre cure et demandez conseil à un professionnel de la santé.

Si le collagène ne présente pas de contre-indications particulières, les femmes enceintes devront toutefois demander conseil à leur médecin traitant avant de réaliser une cure. En effet, les compléments alimentaires sont déconseillés de manière générale chez la femme enceinte.

Source :

[1] https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:32012R0432&from=FR

  




Rédigé par l'équipe Nutri&Co

Notre équipe scientifique est composée de Diététicienne et Docteure en Sciences de la Nutrition, Ingénieur en Nutrition et Science des Aliments, Naturopathe.

 

Rejoignez l’aventure !

Inscrivez-vous à nos communications et bénéficiez de contenus exclusifs, du programme fidélité et d’offres personnalisées.
Pas plus d'un email par semaine, c’est promis !